1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Jean Jouve, Paulina 1880 (avril 1926)
1u sang, de la volupté et de la mort », un titre s’effaçait dans l’ombre. Jouve a rêvé une histoire de passion mystique et de cri
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
2i peu vaut qu’on le conserve, au long d’un chemin effacé par le vent sur la plaine… Ils l’ont perdu comme un rêve au matin s’é
3voir, ce serait mourir dans la totalité du monde, effacer ta dernière [p. 590] différence, — car on ne voit que ce qui est de s
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
4i peu vaut qu’on le conserve, au long d’un chemin effacé par le vent sur la plaine… Ils l’ont perdu comme un rêve au matin s’é
5voir, ce serait mourir dans la totalité du monde, effacer ta dernière différence, — car on ne voit que ce qui est de soi-même,
4 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
6durement rabrouées par le sort, « la neige tombe, effaçant toutes traces », symbole d’une miséricorde lumineuse, dont on dirait
5 1934, Journal de Genève, articles (1926–1982). Sara Alelia (25 mai 1934)
7durement rabrouées par le sort, « la neige tombe, effaçant toutes traces », symbole d’une miséricorde lumineuse, dont on dirait
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
8re d’un instrument. Mais si la vision de la fin s’efface ou cesse d’être clairement perçue comme il arrive quand les premiers
7 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
9etc. Dès lors, leur réunion même ne suffit plus à effacer sa trace. Seul l’acte de les réunir peut, dans l’instant qu’il est do
8 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
10les traits de la personnalité sont volontairement effacés. c’est ce que Madame Guyon appelle “la mort mystique”. L’âme ne vit p
9 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
11cembre 1935 Noël. Et le régime, de nouveau, qui s’efface : la vieille Allemagne pieuse et forestière ressuscite à tous les foy
10 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
12la chute dans l’illimité, au sein de la Nuit où s’effacent les formes, les visages, les destins singuliers : « Non plus d’Isolde
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
13rends-moi tout ce qui n’était point elles, et les effaçait mille fois. Rends-moi cette étroite union des âmes… Julie, dis-moi do
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
14es coutumes occidentales d’une empreinte qui ne s’effacera guère qu’au xxe siècle. L’idée de valeur individuelle, ou d’exploit
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
15la chute dans l’illimité, au sein de la Nuit où s’effacent les formes, les visages, les destins singuliers : « Non plus d’Isolde
14 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
16inations », pareils aux souvenirs d’un rêve qui s’efface. Cela dont ils voulaient parler, cet Indicible ou ce discours sans mo
17 monde supra-personnel, où les limites hostiles s’effacent, où la passion peut s’épanouir, où l’intensité de l’émotion remplace
15 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
18ation de restituer le cosmos à l’état adamique, d’effacer les traces du péché, de retrouver les noms réels et les « signatures 
16 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
19ins ! C’est lui qui invente nos sophismes moraux, efface nos catégories, transforme ce péché habituel en une « vertu » déliran
17 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
20 à tout prix, de succès rapide, et à mesure que s’efface la croyance dans un au-delà qui, autrefois, permettait de prendre ses
21uise le durable, et que les intérêts particuliers effacent l’intérêt général. [p. 163] Mais si l’on pense qu’il est plus « sincè
18 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
22 à tout prix, de succès rapide, et à mesure que s’efface la croyance dans un au-delà. D’une part l’individu moderne est incité
19 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
23inations », pareils aux souvenirs d’un rêve qui s’efface. Cela dont ils voulaient parler, cet Indicible ou ce discours sans mo
24n monde supra-personnel où les limites hostiles s’effacent, où la passion peut s’épanouir, où l’intensité de l’émotion remplace
20 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
25emars, de rapetisser méchamment tous les êtres, d’effacer les visages, et de multiplier les traits bizarres, les signes d’anxié
21 1946, Lettres sur la bombe atomique. 9. Paralysie des hommes d’État
26ant leurs peuples et non leurs chefs, qui se sont effacés devant un pouvoir nouveau, sorti du peuple… Mais si l’on touche à l’i
22 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (11-12 mai 1946)
27emars, de rapetisser méchamment tous les êtres, d’effacer les visages, et de multiplier les traits bizarres, les signes d’anxié
23 1946, Combat, articles (1946–1950). Paralysie des hommes d’État (21 mai 1946)
28nt leurs peuples, et non leurs chefs, qui se sont effacés devant un pouvoir nouveau, sorti du peuple… Mais si l’on touche à l’i
24 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
29ième principe. — La fédération n’a pas pour but d’effacer les diversités et de fondre toutes les nations en un seul bloc, mais,
25 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
30oire un moment que tout notre travail allait être effacé pour toujours. C’était compter sans les mouvements de Résistance. Dan
26 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
31ictatoriale. Les rares hommes qui ne surent pas s’effacer à temps, tels que le réformateur Zwingli et [p. 32] l’homme d’État et
27 1953, Preuves, articles (1951–1968). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (juillet 1953)
32vers la liberté. » Mais rien de tout cela ne sera effacé. Rien ne peut plus faire que les héros de Berlin soient morts en vain
28 1953, Le Figaro, articles (1939–1953). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (25 juin 1953)
33a liberté ! » Mais rien de tout cela ne sera plus effacé. Rien ne peut plus faire que les héros de Berlin soient morts en vain
29 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
34is par les Européens. L’Europe est définitivement effacée de la carte des puissances. Quelques guerres civiles ou troubles soci
30 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
35ination jusque dans l’esprit ? Que la frontière s’efface entre la matière et l’énergie, puis entre l’énergie et quelque chose
36ion matérialiste, constatent que les frontières s’effacent entre le « fond » de la matière et la pensée. Ils en déduisent tout u
31 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
37n reflet, l’antimonde, un court-circuit définitif effacera tout en un clin d’œil, — « en un atome de temps, comme l’écrivait sai
32 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
38ination jusque dans l’esprit ? Que la frontière s’efface entre la matière et l’énergie, puis entre l’énergie et quelque chose
39ion matérialiste, constatent que les frontières s’effacent entre le « fond » de la matière et la pensée. Ils en déduisent tout u
33 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
40ent du sentiment de l’Histoire qu’on ne peut plus effacer, du mouvement de la Science qu’on ne peut pas achever, et enfin de la
34 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
41 en parlant aussi d’une tache que rien ne pouvait effacer. Or, en couchant avec la jolie Mériem, fille de joie, Gide avait jus
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
42 les traditions s’embrouillent, se compliquent, s’effacent. Tandis que disparaît la déesse, paraît le continent. 10 4. H
36 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
43 pouvait ajouter tous ceux dont le temps jaloux a effacé le nom ; car l’époque où les vertus ont brillé d’un plus grand éclat,
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
44aux traités « réalistes » de l’époque, rapidement effacés par le mouvement de l’histoire, et n’ont cessé d’agir sur l’imaginati
38 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
45t rendues si brillantes ? Une foule de barbares a effacé jusqu’aux traces de ces arts par lesquels tu avais autrefois triomphé
46e ignorance grossière, s’il a fallu du temps pour effacer toutes les traces de la barbarie, du moins les monuments du génie, le
39 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
47trop faibles, trop lentes, trop peu marquées pour effacer ou transformer de façon visible la forte empreinte générique que ces
40 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
48 poids de la vie temporelle, dont le souvenir fut effacé par des soucis égoïstes et dont le lien, plus tard décrié comme une i
41 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
49 temps, l’obscurcir, le voiler au regard ; mais l’effacer… jamais. Dieu merci, l’Europe est émancipée ; elle l’est depuis Marat
50nt à nier. Cette dualité, selon Dostoïevski, ne s’effacera qu’au jour où l’humanité tout entière sera réunie dans la vraie relig
42 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
51oi, il ne saurait être question d’une unification effaçant les différences, si on aspire à un avenir meilleur. Exiger de l’Europ
43 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
52e bon citoyen ». En Italie, il s’agit d’abord « d’effacer tout résidu d’idéologie fasciste » puis, selon les « instructions off
44 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
53cité déconcertante, il mettait tout en place et s’effaçait. À l’heure de la distribution des prix, des remerciements et des homm
45 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
54technique triomphante ne va-t-elle pas rapidement effacer nos plus fécondes diversités, et imposer au continent et à ses peuple
46 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
55 but de fédérer nos différences et non pas de les effacer ni d’uniformiser la vie du continent — car à cela, la technique suffi
56 traités « fédéralistes » de l’époque, rapidement effacés par l’histoire. Ils n’ont cessé d’agir sur l’imagination des créateur
47 1963, Preuves, articles (1951–1968). Le mur de Berlin vu par Esprit (février 1963)
57t bâti pour abriter leur bonne conscience et pour effacer leurs péchés. Voici comment : 1°) En 1958, l’éditeur hambourgeois Axe
58un monde tellement infernal que cela a posteriori effaçait les crimes du passé. » C’est donc pour protéger les Allemands de l’Ou
48 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
59rai, d’ailleurs, que l’union de l’Europe menace d’effacer nos caractéristiques nationales. L’union de la Suisse, depuis 1848, n
60nales. L’union de la Suisse, depuis 1848, n’a pas effacé nos caractéristiques cantonales. Et il est pour le moins bizarre qu’u
61uvegarder des caractéristiques déjà perdues, déjà effacées par d’autres facteurs, c’est probablement refuser au nom d’un mythe p
49 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
62rai, d’ailleurs, que l’union de l’Europe menace d’effacer nos caractéristiques nationales. L’union de la Suisse, [p. 292] depui
63union de la Suisse, [p. 292] depuis 1848, n’a pas effacé nos caractéristiques cantonales. Et il est pour le moins bizarre qu’u
64uvegarder des caractéristiques déjà perdues, déjà effacées par d’autres facteurs, c’est probablement refuser, au [p. 293] nom d’
50 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
65ael, qu’un Van Dyck, qu’un Ribera ou un Holbein s’effacent, — de même qu’avec Stravinsky s’effacent Wagner, Berlioz, Schumann et
66olbein s’effacent, — de même qu’avec Stravinsky s’effacent Wagner, Berlioz, Schumann et Gluck, tandis qu’on redécouvre Vivaldi,
51 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
67eux-mêmes aux régions de leur propre nation : les effacer de force, en fait et en droit. Il n’y aura jamais d’Édit de Villers-C
52 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
68 Ce ne sont pas les provinces de l’Ancien Régime, effacées, encore moins les départements découpés par Napoléon, ni les « Länder
69e d’union européenne, désormais, doit consister à effacer nos divisions pour donner libre jeu à nos diversités 62 . Ces parol
70’optique du Marché commun de demain tout change : effacée la frontière qui depuis cent cinquante ans [p. 48] coupait la région
71ps des fonctionnaires institués par Napoléon pour effacer jusqu’au souvenir des autonomies régionales, voilà qui nous donne à p
53 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
72our le brahmane, pour le bouddhiste, le but est d’effacer l’individu, la différence, de tout fondre dans l’Un sans distinction.
54 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
73oire un moment que tout notre travail allait être effacé pour toujours. C’était compter sans les mouvements de Résistance. Dan
55 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
74aël, qu’un Van Dyck, qu’un Ribera ou un Holbein s’effacent — de même qu’avec Strawinsky s’effacent Wagner, Berlioz, Schumann et
75Holbein s’effacent — de même qu’avec Strawinsky s’effacent Wagner, Berlioz, Schumann et Gluck, tandis qu’on redécouvre Vivaldi,
56 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
76e but pour le brahmane, pour le bouddhiste, est d’effacer l’individu, la différence, de tout fondre dans l’Un sans distinction.
57 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
77uest de l’empire soviétique 34 . 47. Frontières effacées, régions libérées En 1962, un colloque organisé par le Festival d’Aix
78e d’union européenne, désormais, doit consister à effacer nos divisions pour donner libre jeu à nos diversités. Ces paroles év
79optique du Marché commun de demain, tout change : effacée la frontière qui depuis cent cinquante ans coupait la région de son a
80rps des fonctionnaires institué par Napoléon pour effacer jusqu’au souvenir des autonomies provinciales, donne à penser que la
58 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
81our le brahmane, pour le bouddhiste, le but est d’effacer l’individu, la différence, de tout fondre dans l’Un sans distinction.
59 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
82ational [p. 67] beaucoup plus grand et qui entend effacer leurs limites traditionnelles, ou bien divisées d’une manière acciden
60 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
83ls entretenant la haine entre nos peuples ont été effacés. C’est beaucoup pour la paix — mais l’Europe pour autant n’est pas fa
61 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
84upart des cas — l’influence de facteurs ethniques effacés par l’action de l’État central, mais régnant au secret de la psyché c
62 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
85coup trop cher de les raser, presque impossible d’effacer leurs traces) mais aussi parce qu’on sait que pour reconstituer l’hum
86ntérieur des frontières « nationales », tentant d’effacer les diversités tribales ou de subordonner toutes les « nations » à un
63 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Conditions d’un renouveau (automne 1978)
87einte d’un visage dans le sable d’un rivage… va s’effacer. » Le dessein bien affirmé est de dissoudre l’illusion de l’homme per