1 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — d. Pour une politique à hauteur d’homme
1 méthodes qui se disent réaliste, opportuniste ou empirique, mais qui ne sont en fait qu’une énorme combine montée sur un fond d’
2 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
2uis la guerre, nous enseigne deux grandes vérités empiriques : d’une part, les clercs nantis, volontiers spiritualistes, tombent f
3 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
3s, nous ne pouvons donner qu’une description tout empirique, par là même insuffisante. La cause première nous échappe, puisque le
4 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
4tituer les premiers éléments, tout balbutiants et empiriques, d’une science du « mariage heureux »). Il faut le reconnaître honnêt
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
5ourrait fort bien s’en tenir à cette constatation empirique. Mais en fait, personne ne s’y tient. La conscience moderne, par exem
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
6tituer les premiers éléments, tout balbutiants et empiriques, d’une science du « mariage heureux ».) Il faut le reconnaître honnêt
7 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
7é » ; mais ce statut est né de l’arrangement tout empirique de réalités très diverses, voire même très hétéroclites : la nature c
8laire et instructive d’une méthode d’arrangements empiriques, c’est-à-dire non rationalistes, prend l’allure d’un anti-jacobinisme
8 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
9 réaliste, c’est-à-dire tenant compte des données empiriques et des diversités spirituelles sur la connaissance desquelles se fond
9 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
10 des principes directeurs qui, d’une manière tout empirique, ont formé notre Fédération. Et je vais les choisir parmi ceux qui me
10 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
11 va pas à une fédération, mais à quelques mesures empiriques (ils disent : pratiques) qui ne porteront aucune atteinte aux souvera
11 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
12aucratie, s’en tient à une pratique artisanale et empirique ; enfin, il travaille à bon marché, grâce à sa décentralisation systé
12 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
13st que ce mode pluraliste de fédération, purement empirique et non rationnel, assurait à chaque ville ou vallée un rôle particuli
14 notre siècle, au terme d’une série d’expériences empiriques dont le sens, l’orientation permanente mais presque inconsciente, n’a
13 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
15me. Mélange de capitalisme libéral et de planisme empirique (si l’on peut [p. 115] risquer l’expression), il correspond à cet équ
14 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
16ntiers « catastrophique », le Suisse calculateur, empirique et posé. L’opposition entre Luther et Zwingli résume tout cela : l’un
15 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Neuf expériences d’éducation européenne [Conclusion] (décembre 1959)
17 nous ont souvent contraints à des improvisations empiriques que la science des sociologues jugera peut-être sévèrement. Mais ce d
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.1. La Révolution Française et l’Europe
18ent qui les oppose dès cette date, aux démocrates empiriques du monde anglo-saxon et des petits pays. Un Français d’aujourd’hui, s
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
19la Hegel. Nous assistons avec lui à la découverte empirique d’une réalité européenne sous-jacente, seule assez vaste et assez bie
18 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
20rigines, encore qu’il soit demeuré longtemps tout empirique, et même, selon Richard Feller, « soigneusement informulé ». Un socio
21e et des communes médiévales, puis de la pratique empirique de régimes mis en place pendant le xixe siècle aux États-Unis et en
19 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
22tières très compliquées traduisent une croissance empirique, par l’intérieur, à partir de foyers multiples. Ces origines demeuren
23aliste ne professe plus qu’un marxisme discret et empirique. Elle a renoncé à l’antimilitarisme, comme à toute velléité de violen
20 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
24ibéral, de socialisme communautaire et d’étatisme empirique, il correspond à cet équilibre difficile, mais vital, entre les auton
21 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
25ateurs et les cybernéticiens. L’ensemble purement empirique et traditionnel, plein de contradictions intenables, que forment les
22 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
26 va pas à une fédération, mais à quelques mesures empiriques (ils disent : pratiques) qui ne porteront aucune atteinte aux souvera
23 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
27éder à des ajustements en souplesse, par approche empirique des problèmes. On ne se heurtera plus à ce « sacré national » auquel
24 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
28de la prospective actuelle, et posent ses limites empiriques. Limites et nécessités Quant aux limites philosophiques entre lesqu
25 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
29at est « quelque chose d’autre » que l’assemblage empirique de bureaux et de fonctionnaires, de ministères et de polices, fonctio
26 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Conditions d’un renouveau (automne 1978)
30me de chair, pécheur, corrompu. C’est notre donné empirique livré au déterminisme biologique et à celui du péché. Un exemplaire d
27 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
31orf en décrit les étapes, qui vont du fédéralisme empirique pratiqué dans le Saint-Empire au totalitarisme obtus imposé par Napol