1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ramon Fernandez, Messages (juillet 1926)
1la confusion romantique de l’art avec la vie, qui empoisonne et la morale et l’esthétique modernes. Et à ce propos, il faut souhai
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Paul Éluard, Capitale de la douleur (mai 1927)
2angler doucement. Ces vers sont de jolies flèches empoisonnées. Quelque chose, tout de même, de laqué, d’élégant, de « bien français
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
3te qui apparaissent de toutes parts. Mais l’école empoisonne les germes d’une renaissance de l’esprit dont elle devrait être la mè
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
4rken, qui est tombé sur les « pointes de guerre » empoisonnées des Moïs, est un morceau admirable et atroce où éclate douloureusemen
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
5té transcendante — ou alors le suicide d’un monde empoisonné par sa propre haine. Le séculariste « constructiviste » répondra qu’i
6 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
6. Voilà pourquoi le peuple allemand est un peuple empoisonné (p. 19). Cette généalogie des monstres germaniques obsède décidément
7 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
7sans être en rien résolu pour autant, fermente et empoisonne la vie morale de la nation. Il devient un foyer de fièvre et un facte
8 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
8tédiluviens qui encombrent la vie publique et qui empoisonnent la pensée. J’ai à lutter, aussi, contre tous les entraînements de gau
9 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
9inutile ; tout ce qui est inutile se décompose et empoisonne ! Quand tu écris, il faut que ce soit à chaque instant comme si tu al
10 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
10tédiluviens qui encombrent la vie publique et qui empoisonnent la pensée. J’ai à lutter, aussi, contre tous les entraînements de gau
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
11erté. Il le tue, mais il en a reçu un coup d’épée empoisonnée. Sans espoir de survivre à son mal, Tristan s’embarque à l’aventure d
12t la bloie ». Enfin, blessé à mort, et de nouveau empoisonné par cette blessure, Tristan fait appeler la reine de Cornouailles, la
12 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
13t de fleuret. Seulement, le fleuret de Laerte est empoisonné : le duel sportif tourne au duel à mort. Blessé, Hamlet ne peut plus
13 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
14t de fleuret. Seulement, le fleuret de Laerte est empoisonné : le duel sportif tourne au duel à mort. Blessé, Hamlet ne peut plus
14 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
15raiter en « corps de mort », et leurs relations s’empoisonnent. La plupart des névroses dites « sexuelles » ont leur genèse dans cet
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
16 commerce des Juifs, comme chez les Italiens ; ni empoisonnée par le voisinage des Turcs ou des Maures, comme chez les Hongrois ou
16 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
17raiter en « corps de mort », et leurs relations s’empoisonnent. La plupart des névroses dites « sexuelles » ont leur genèse dans cet
17 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
18our la quatrième fois en six ans, une vague d’eau empoisonnée a tué truites, vairons et anguilles dans l’Aude, en amont de Quillan.
18 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
19a qu’une malingre chimère. On l’aura suffisamment empoisonnée pour prouver qu’elle n’est pas saine.   [p. 6] 5. La véritable alter
19 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
20s, dragons et traîtres qui le blessent d’une épée empoisonnée, et qu’il tue, ne sont-ils pas les symboles « paternels » de l’interd
21 » comme dit le Roman en prose. Blessé par l’épée empoisonnée du géant Morholt, qu’il a tué, et sans espoir de survivre à son mal,
22 pour tenter de le guérir d’une nouvelle blessure empoisonnée, mais cette fois-ci elle ne le rejoindra que dans la mort. Une diffic
20 1977, L’Avenir est notre affaire. Introduction. Crise de l’Avenir
23era de nourrir l’humanité qui l’exploite et qui l’empoisonne ; Terre si belle encore vue de l’espace, bleue, verte et blanche dans
21 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
24éman qu’au fond de la baie de Minamata), rivières empoisonnées par des usines chimiques, et déjà la Hollande en est réduite à import
22 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
25les cuves de l’ABC américaine, assez pour pouvoir empoisonner toute l’eau douce de la Terre… Une fois solidifiés, il faut mettre ce
23 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
26a qu’une malingre chimère. On l’aura suffisamment empoisonnée pour démontrer à tous qu’elle n’est pas saine. Et cependant, tout dép