1 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
1e le fil de la conscience de soi, peur de subir l’empreinte imprévisible des choses. Amour de soi… Mais moi, qui suis-je ? Par ce
2 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
2emps qu’Église vivante, il reste dans le pays une empreinte césaro-papiste, d’où l’État totalitaire. Mais lorsque le calvinisme c
3’être une foi vivante, il laisse derrière lui une empreinte tout à fait différente : une forme d’individualisme. Nous aurons l’oc
4 personnalité n’est bien souvent que le résidu, l’empreinte d’une personne sur un individu qui ne croit plus à sa vocation, et qu
3 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
5ui créent. Les mains du modeleur marquent de leur empreinte la forme même des objets saisis, mais les mains de l’agité marquent à
6uche un objet sans le marquer profondément de son empreinte et le faire sien, ne peut toucher jamais qu’au bien d’autrui. Ce qu’i
7avent pas marquer, mais tout juste ternir de leur empreinte. D’où vient l’initiative ? Cependant, ne soyons pas dupe de notre i
4 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Sur l’esprit incarné (février 1936)
8e qui honore l’esprit en tant qu’il veut porter l’empreinte de certains intérêts terrestres, et le méprise en tant qu’il cherche
9re Jésus-Christ, fils de Dieu, a jamais « porté l’empreinte de certains intérêts terrestres », et conséquemment, si l’on a le dro
5 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
10e et de la société en général, mais plus ou moins empreinte de religion — c’est ce que l’on nomme la morale bourgeoise ; d’autre
11vassent. Et si brouillée et défraîchie que soit l’empreinte du mythe primitif, c’est pourtant là qu’est le secret de l’inquiétude
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
12t bien si je lui démontrais que ce n’est là que l’empreinte du mythe dans son esprit, une habitude héritée de la culture, et spéc
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
13urtois ont marqué les coutumes occidentales d’une empreinte qui ne s’effacera guère qu’au xxe siècle. L’idée de valeur individue
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
14e et de la société en général, mais plus ou moins empreinte de religion — c’est ce que l’on nomme la morale bourgeoise ; d’autre
15assent. Et si brouillée, et défraîchie que soit l’empreinte du mythe primitif, c’est pourtant là qu’est le secret de l’inquiétude
9 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Propos sur la religion, par Alain (avril 1939)
16stes, ne portent guère que sur les résidus ou les empreintes psychologiques et historiques du catholicisme français, en tant que,
10 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
17tant qu’Église vivante, il reste dans le pays une empreinte césaro-papiste, d’où l’État totalitaire. Mais lorsque le calvinisme c
18’être une foi vivante, il laisse derrière lui une empreinte tout à fait différente : une forme d’individualisme. Nous aurons l’oc
19 personnalité n’est bien souvent que le résidu, l’empreinte d’une personne sur un individu qui ne croit plus à sa vocation, et qu
11 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
20ine de ces pays, pourtant latins et catholiques d’empreinte. Il semble qu’ici, plus encore qu’au Canada et aux États-Unis, la ter
12 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
21s la lutte ils ont marqué leurs adversaires d’une empreinte qui vaut une victoire. C’était fatal. Imaginez deux hommes qui se dis
13 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
22ire ; et moins d’une similitude de mœurs que de l’empreinte laissée par les leçons d’instruction civique, qui jouent le rôle d’un
23tendre dans un pays fédéraliste. [p. 136] Mais l’empreinte commune la plus profonde que reçoivent les citoyens suisses, leur est
14 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aux racines de l’Europe de demain (avril 1957)
24d’aller jusque-là —, le jeune homme a déjà reçu l’empreinte du parti-pris nationaliste. Son siège est fait, ses préjugés sont acq
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
25 effacer ou transformer de façon visible la forte empreinte générique que ces nations avaient apportée dans leur nouveau territoi
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
26incorporé à l’âme russe, il a laissé sur elle son empreinte, il a presque marqué une période dans l’histoire de notre civilisatio
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
27ropéennes, leur défaut de véritable résistance. L’empreinte européenne sur eux est plus profonde que celle du monde grec sur l’Or
18 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
28 religieuses issues de l’Inde et qui ont marqué d’empreintes inégalement profondes le Centre, le Sud-Est et l’Est du continent. Il
19 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
29’est moins à l’école qu’à l’armée qu’il est dû. L’empreinte commune la plus profonde que reçoivent les citoyens suisses leur est
20 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
30ire ; et moins d’une similitude de mœurs que de l’empreinte laissée par les leçons d’instruction civique, qui jouent le rôle d’un
21 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
31mmun de toutes nos orthodoxies, qu’elles soient d’empreinte barthienne ou thomiste, et les notions mêmes d’orthodoxie et de révél
22 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
32 religieuses issues de l’Inde et qui ont marqué d’empreintes inégalement profondes le Centre, le Sud-Est et l’Est du continent. Il
23 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Conditions d’un renouveau (automne 1978)
33erdra rapidement comme ce pli dans une nappe ou l’empreinte d’un visage dans le sable d’un rivage… va s’effacer. » Le dessein bie
24 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
34e, c’est sans doute la religion chrétienne et son empreinte même sur les incroyants. Mais la religion chrétienne n’est pas plus u
25 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
35ses voies et ses déguisements. Il ne laisse pas d’empreintes, de [p. 244] traces d’un pied fourchu, mais seulement une sorte de dé