1 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
1sède dans l’inflexion des phrases, ce qui s’élève en fin de compte de tous ces tableaux de violence et de passion, c’est la présence d’u
2 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
2ien que de cette vie, mais auquel cette vie même, en fin de compte, paraît absurde, parce qu’il refuse de lui trouver un sens dans la mo
3 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
3esse » devint-elle chez Goethe quelque chose qui, en fin de compte, ressemble si étrangement à une indifférence non dépourvue d’orgueil
4 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
4st là sa pureté, mais c’est aussi ce qui l’accule en fin de compte à l’évasion. La rage avec laquelle il se rabat sur le travail « à mai
5 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
5 du siècle, c’est le destin des ismes, qui sont — en fin de compte — des abstractions. Et, je le répète, pour que ces ismes aient, à nos
6 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
6ussi contre la définition même de l’individu, et, en fin de compte, contre la raison, — dont ils aiment pourtant à se réclamer par aille
7 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
7able et le pouvoir sont l’apanage de la personne, en fin de compte, et non du nombre. On s’imagine volontiers que la force, c’est la pol
8 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
8 du siècle, c’est le destin des ismes, qui sont — en fin de compte — des abstractions. Et je le répète, pour que ces ismes aient, à nos
9 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
9 parle jamais que de révolte, mais d’une révolte, en fin de compte, imaginaire. Car l’ordre de ce monde est lui-même en révolte contre l
10 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
10maintient au prix du désordre privé ? Qu’importe, en fin de compte, l’humanité, s’il n’y a pas d’abord des hommes présents les uns aux a
11 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Grammaire de la personne (janvier 1934)
11’est dans cette « solitude menacée » que viennent en fin de compte retentir tous les problèmes sociaux et spirituels. C’est en elle, et
12 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
12’économie des fausses preuves, telle paraît être, en fin de compte, la justification de la critique historique. C’est dire qu’elle triom
13 1935, Présence, articles (1932–1946). Contre Nietzsche (avril-mai 1935)
13ce que n’avait pas fait l’apôtre Paul, autorisant en fin de compte le mariage), il renvoie à cette synthèse dont tout chrétien attend, d
14e sa classe, si elle suffit à le rendre complice, en fin de compte, des erreurs qu’il flagelle, ne suffit pas à établir entre sa pensée
14 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
15t de la sagesse des philosophes, celui qui excuse en fin de compte — à leurs yeux seuls — tous leurs refus de conclure 37 , c’est-à-dire
15 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
16est pas idéaliste, et c’est cela qui le distingue en fin de compte du socialiste. Le christianisme annonce une réalité, non pas un rêve.
17s si « abstrait », — dit-on, — et qui vous laisse en fin de compte le bec dans l’eau ? J’aurais renoncé à vous parler ce soir si je n’av
16 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
18contre laquelle l’esprit humain reste sans force. En fin de compte, elles opposent pareillement le Destin de la Société à la vocation pe
17 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
19que toute cette pensée distinguée ne suppose pas, en fin de compte, le secret désir de réduire l’humanité à une image bien homogène, qui
18 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
20me C’est dans cette solitude menacée que viennent en fin de compte retentir tous les problèmes sociaux et spirituels. C’est en elle qu’i
21utes les doctrines qui s’y sont essayées n’ont pu en fin de compte engendrer que le désespoir, la tyrannie ou l’amertume nihiliste. Les
22 de n’aller pas jusqu’au bout. Et c’est pourquoi, en fin de compte, l’acte rend force aux résistances dans l’instant qu’il ranime l’être
19 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
23nome. L’admirable objectivité de son regard n’est en fin de compte qu’une discipline éducative dont il entend tirer profit pour s’édifie
20 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
24ux intérêts urgents, presque toujours contraires, en fin de compte, aux intérêts réels… 25 novembre 1934 Culture de la bourgeoisie ?
21 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
25e, les ridiculise complètement et les rend vaines en fin de compte : car je sens, malgré tout, que je les fais librement, et tu viens me
22 1937, Esprit, articles (1932–1962). Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)
26, par ce mouvement d’interaction à quoi se réduit en fin de compte la « dialectique » dont tout le monde parle depuis cent ans. Ne perdo
23 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
27nale dans un pays dont la vraie raison d’être est en fin de compte spirituelle, devrait comporter normalement à côté du budget militaire
24 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (I) (15 février 1937)
28upables, individus ou institutions. Ce qui oblige en fin de compte l’écrivain à déclarer pathétiquement que c’est la société qui est mal
25 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
29utes les fois que l’autorité sur laquelle repose, en fin de compte, l’organisme social, se trouve confondue avec le pouvoir légal, le di
30constructions sociales « Ordre nouveau » reposent en fin de compte sur la reconnaissance du fait capital de la polarité et du conflit mu
26 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
31e le dynamisme change de signe. ⁂ [p. 252] C’est en fin de compte dans l’attitude religieuse des Occidentaux, et dans l’institution la
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
32 les principales difficultés de l’intrigue : mais en fin de compte, la solution se trouve simplement reculée. 7. L’amour du roman Si l
33 une dernière relation qui se révélera peut-être, en fin de compte, la plus fondamentale de toutes. Connaître à travers la souffrance, n
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
34antaisie individuelle des poètes : tels sont donc en fin de compte les éléments sur lesquels la doctrine hérétique de l’Amour, profondém
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
35quelque déviation de l’amour humain, c’est-à-dire en fin de compte : à la sexualité. Or l’examen du Roman de Tristan et de ses sources h
36, non moins insoluble, quand il s’agit de savoir, en fin de compte, si c’est l’« esprit » ou la « matière » qui sont la cause des phénom
37st-à-dire de sa primauté. Qu’elle soit arbitraire en fin de compte, ou ce qui revient au même, avant tout compte, n’exclut pas qu’on l’a
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
38raphique des fabliaux souffre du même irréalisme, en fin de compte, que l’idéal des épopées courtoises ? Il me paraît que la « gauloiser
39cette action ne peut que lui échapper, et il juge en fin de compte, très platement, qu’il n’y a là qu’une faiblesse logique. « Cela fait
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
40e entrepris par la propagande, la victoire dépend en fin de compte des lois de la mécanique plutôt que des prévisions de la psychologie.
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
41ce pour que le dynamisme change de signe. ⁂ C’est en fin de compte dans l’attitude religieuse des Occidentaux, et dans l’institution la
33 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). « Le matin vient, et la nuit aussi » (7 juin 1939)
42s’agisse de flèches ou d’obus. Car ce qui compte, en fin de compte, ce n’est pas le sort matériel et le bonheur plus ou moins grand de l
34 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
43paysan que pour mieux travailler au bien de tous. En fin de compte, sa retraite hors du monde n’a pas anéanti, mais décuplé son action p
35 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
44e la présente guerre ; et que cette guerre n’est, en fin de compte, malgré tous ses prétextes matériels, qu’un épisode tragique d’une ba
36 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
45nale dans un pays dont la vraie raison d’être est en fin de compte spirituelle, devrait comporter normalement à côté du budget militaire
37 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
46e la présente guerre ; et que cette guerre n’est, en fin de compte, malgré tous ses prétextes matériels, qu’un épisode tragique d’une ba
38 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
47ici, est « anthropomorphe », et tout doit l’être, en fin de compte, par cette raison fondamentale : c’est que nous sommes ici dans le mo
39 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
48sistible, menace d’être aussi meurtrière, [p. 80] en fin de compte, que la névrose créée par le rationalisme. (Mais l’homme tient à vari
40 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
49 là sa pureté ; mais c’est aussi ce qui le force, en fin de compte, à l’évasion. La rage avec laquelle il se rabat sur le travail « à ma
41 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
50e parle jamais que de révolte, mais d’une révolte en fin de compte imaginaire. Car l’ordre de ce monde est lui-même en révolte contre l’
42 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
51outumes ancestrales, mais Barnabé le réprouvé est en fin de compte le seul à obtenir des communications presque directes… Incertitudes,
52sé sans Dieu, d’une autarcie de l’immanence. Mais en fin de compte, une telle ambiguïté n’est-elle pas le fait de toute morale, de toute
43 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
53e, les ridiculise complètement et les rend vaines en fin de compte : car je sens, malgré tout, que je les fais librement, et tu viens me
44 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
54s’agisse de flèches ou d’obus. Car ce qui compte, en fin de compte, ce n’est pas le sort matériel et le bonheur plus ou moins grand de l
45 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
55e, si pieux mensonge soit-il, qui ne serve Hitler en fin de compte. J’écris vingt à trente pages par jour après des heures de recherches
46 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
56direction. Les Français ont plus de mordant, mais en fin de compte moins d’efficacité quand il s’agit d’imposer un point de vue. Pour le
47 1946, Lettres sur la bombe atomique. 3. Le point de vue moral
57e n’a donc servi que le Mikado, et c’est pour lui en fin de compte, pour sauver son auguste face, qu’on a tué des innocents, femmes et b
48 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
58it, c’est un accident bien vexant mais qui relève en fin de compte du calembour. La ville de Lyon n’est pas tenue pour responsable des m
49 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
59e, si bien que le contraste entre les deux relève en fin de compte d’une même estimation du rôle et de l’importance de la sexualité. Tan
60gine nettement puritaine, qui explique peut-être, en fin de compte, le phénomène du divorce américain. De la sexualité Je mets en fait
50 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
61armes, quitte à les tourner contre nous. Que sont en fin de compte les deux Empires qui prétendent partager notre monde ? L’Amérique, la
51 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Troisième lettre aux députés européens : L’orgueil de l’Europe (17 août 1950)
62armes, quitte à les tourner contre nous. Que sont en fin de compte les deux Empires qui prétendent partager notre monde ? L’Amérique, la
52 1951, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Extrait du discours prononcé par Denis de Rougemont à l’inauguration du Centre (mai 1951)
63ond aujourd’hui avec celle des hommes libres. Car en fin de compte, pourquoi faut-il sauver l’Europe ? Non point pour l’opposer aux gran
53 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
64rope (juin 1952) e Toute civilisation consiste, en fin de compte, à donner un sens à la vie. Par les règles qu’elle institue, religieu
54 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
65 masquer cette division. [p. 54] C’est peut-être en fin de compte dans cette volonté de préserver l’équilibre fédéral si longuement rec
55 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
66hefs du Kremlin, mais cette fois-ci chez nous, et en fin de compte à leurs dépens ! C’est aux fédéralistes éprouvés qu’il appartiendra d
56 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
67ce aussi de liberté, — donc créatrice tout court, en fin de compte. Incertitude et insatisfaction, contradictions, désordre, désarroi :
57 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
68ène vers une ère religieuse. Car la culture n’est en fin de compte qu’un prisme diffracteur du sentiment religieux dans nos activités di
58 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
69ène vers une ère religieuse. Car la culture n’est en fin de compte qu’un prisme diffracteur du sentiment religieux dans nos activités di
59 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
70n vient à se demander ce que peut bien signifier, en fin de compte, l’occidentalisation d’un peuple, d’un État ou d’un individu. [p. 21
71ue moderne et de l’automatisation de l’industrie, en fin de compte, c’est le loisir ! La réduction du temps de travail moyen à l’usine o
60 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
72celles de l’Occident chrétien. Ce qui lui semble, en fin de compte, relier au Zen sa propre pensée physiognomonique, c’est que l’un et l
61 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
73s d’un régime ou d’une institution, que se mesure en fin de compte le degré de liberté atteint par l’homme dans telle ou telle société.
62 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
74 le lieu des vrais spirituels… Quelles que soient en fin de compte leurs intentions, vaticinées, avouées ou déguisées, quelles que soien
63 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
75celles de l’Occident chrétien. Ce qui lui semble, en fin de compte, relier au Zen sa propre pensée physiognomonique, c’est que l’un et l
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
76uteur du Prince, pour qui la force seule définit, en fin de compte, la raison et la liberté, voici l’auteur [p. 81] de l’Éloge de la Fol
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
77l pour lier ensemble les seuls États qu’il tolère en fin de compte : les communes libres. Voici le passage du Contrat (III, 13) auquel i
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
78 à la violence, mais par la douce, persuasive et, en fin de compte, irrésistible puissance de la raison ; bref, une révolution qui, sans
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
79régions touchées par ce fléau, ils sont toujours, en fin de compte, pris en charge par la société. Ces grandes et terribles vérités ne p
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
80onséquence que tout le développement des peuples, en fin de compte, se fait à la caserne ou à la Bourse… … Tous les petits États sont ai
81vraie religion ou qui manque du vrai sens social. En fin de compte, le débat Russie-Europe ne se ramène-t-il pas au débat fondamental en
82son histoire. 250 Mais qu’est-ce que l’Europe, en fin de compte ? Burckhardt [p. 298] en a donné, peut-être, la définition historique
83’avons peut-être pas beaucoup de goût. Avouons-le en fin de compte : ce qui, pour nous autres hommes du « sens historique », est le plus
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
84isme tient à ce que toutes les recherches soient, en fin de compte, utiles à l’esprit humain, et à ce que nous n’oublions jamais que nou
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
85 ; mais la vieille matrice spirituelle n’est pas, en fin de compte, expropriable. L’activité intellectuelle est quelque chose de si déli
71 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
86ne des tendances avec lesquelles il négociait. Et en fin de compte, c’était vrai, car grâce à lui, chacune allait pouvoir tenter sa chan
72 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
87 et nous méprise autant qu’il nous jalouse. C’est en fin de compte notre faute, car nous n’avons jamais conçu une politique de civilisat
73 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
88 que le monde attend de nous, pour nous rejoindre en fin de compte, Russes compris. J’ai terminé, les questions pleuvent : j’en reçois 4
74 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
89l’Europe entière. » Même s’il n’était pas accepté en fin de compte, il aurait pour effets inévitables : — de poser clairement le problèm
75 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
90la confusion des hommes, — et mieux qu’une autre, en fin de compte. Quant aux omissions très nombreuses que des critiques sérieux pourro
76 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
91l faut choisir. L’égalité des inégaux agit alors, en fin de compte, dans un sens unificateur. Il n’en reste pas moins que dans l’évoluti
77 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
92prit, par quoi seule la Cité vaudra de subsister, en fin de compte. Le malaise suisse Au premier rang des peuples qui se disent heureu
78 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
93l’Europe entière ». Même s’il n’était pas accepté en fin de compte, il aurait pour effets inévitables : — de poser clairement le problèm
79 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
94mépris de la beauté. Mais la ville qui aura gagné en fin de compte, comme les petites cités de la Renaissance, c’est la ville qui aura s
80 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
95n de la société — donc vers son risque personnel, en fin de compte. ⁂ Si nous demandons maintenant ce qu’est la culture, nous allons voi
81 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
96est donc par le détour d’un regard étranger, mais en fin de compte pour des Suisses, que j’ai tenté d’expliquer ce pays, dans l’espoir d
82 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
97n de la société — donc vers son risque personnel, en fin de compte. ⁂ Si nous demandons maintenant ce qu’est la culture, nous allons voi
83 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
98s, ce vaste ensemble de problèmes qui se ramènent en fin de compte au paradoxe européen par excellence, celui de l’Un et du Divers égale
84 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.5. Le rôle de la recherche en Europe
99ice aussi de liberté — donc créatrice tout court, en fin de compte. Incertitude et insatisfaction, contradictions, désordre, désarroi :
85 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
100echnique contre l’humain ». Mais tout cela repose en fin de compte sur une illusion enfantine : celle qui pousse à battre la table contr
101ue moderne et de l’automatisation de l’industrie, en fin de compte, c’est le loisir ! La réduction du temps de travail moyen à l’usine o
86 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
102exemple parce qu’il fait voir que ce qui importe, en fin de compte, ce n’est pas que l’on soit pour ou contre une thèse, mais que l’on a
103 dispute avec les érudits. Car ce qui nous sépare en fin de compte, dans ces débats que l’on pourrait croire purement techniques, ce ne
87 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
104 contestation la plus féconde et la plus efficace en fin de compte est celle qui oppose à la société aliénante, à l’oppression dégradant
88 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
105opre choix matérialiste. Lequel trahit peut-être, en fin de compte, un désir inavoué, tout inconscient, de substituer dans le cadre de n
89 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
106alyse, est une sorte d’auto-châtiment et s’exerce en fin de compte sur nous, à nos dépens. On ne cesse de revendiquer, dans la société d
90 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
107est pourquoi, paradoxalement, ne sont prévisibles en fin de compte que les phénomènes qui dépendent de facteurs non-quantitatifs, non-ca
91 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
108 grande industrie moderne. Elle trahit peut-être, en fin de compte, un désir inconscient [p. 46] de substituer, dans le cadre de notre v
109a matière et sur la vie, il n’en fera rien de bon en fin de compte — car il ne peut prévoir qu’à brève distance dans le [p. 50] temps de
92 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
110est pourquoi, paradoxalement, ne sont prévisibles en fin de compte que les phénomènes qui dépendent de facteurs non quantitatifs, non ca
93 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
111r l’individu devant la collectivité, c’est-à-dire en fin de compte devant l’État — le corps des fonctionnaires et la police. Mais dès l’
94 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
112nt que dans la vie de ses paroisses et s’enracine en fin de compte dans la seule existence individuelle des convertis. Ainsi de la commu
113zim (c’est Platon appliqué, un mini-totalitarisme en fin de compte) ni par des rassemblements éphémères et d’ailleurs massifiants comme
95 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
114n inerte. Une ethnie c’est une langue d’abord, ou en fin de compte. Et cela vaut pour celles que je viens de citer, et pour vingt autres
96 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
115alyse, est une forme d’auto-châtiment et s’exerce en fin de compte à nos dépens. Certes la non-violence est exclusive de toute espèce de
116re, pas davantage. Rien là d’inévitable, puisque, en fin de compte, tout dépendra de la seule vitalité de notre espèce. L’hypothèse qui
97 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VII. Programme pour les Européens
117 la volonté des citoyens, laquelle comptera seule en fin de compte. (Ou alors, c’est que nous ne serions plus en démocratie, et toute di
98 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
118d’une totalisation des connaissances qui débouche en fin de compte sur une connaissance de la totalité » 41 . Il y a plus : « La scolast
99 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
119qués par Lévy. On distingue mal ce qu’il reproche en fin de compte aux fascistes noirs, rouges ou bruns : il n’en dit mot et cela ne se
100 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
120té plus forte, obscurément appelés et pressentis. En fin de compte, le Négateur, ayant tué nos illusions de vérité, nous laissera nus de
121rait universel. L’irréductible part du Diable est en fin de compte celle de la dure nécessité de prolonger dans le temps nos existences