1 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
1n beau Désir s’ébroue et part sitôt que je vais m’endormir, ah ! galope, caracole, éclabousse, ils n’y comprendront jamais rien,
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
2 soi-même — je découvris une nuit, au moment de m’endormir, que ma passion du vol n’était qu’une longue vengeance. Ne m’avait-on
3 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
3 Et pas de lune ce soir, il serait dangereux de s’endormir. » Se penchant vers moi il prononça : « La nuit sera noire et blanche
4 voix basse à son homard, qui semblait d’ailleurs endormi. En passant par la Freyung, nous vîmes un palais aux fenêtres illumin
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
5u’on appelle, je crois bien, jeunesse… Je me suis endormi dans une grande maison calme aux voûtes sombres, qui est un Collège c
5 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
6 [p. 587] Si dans ta chambre, en plein jour, tu t’endors, et que, vers le soir, tu t’éveilles dans une lueur jaune, ne sachant
6 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
7 Et pas de lune ce soir, il serait dangereux de s’endormir. » Se penchant vers moi il prononça : « La nuit sera noire et blanche
8 voix basse à son homard, qui semblait d’ailleurs endormi. En passant par la Freyung, nous vîmes un palais aux fenêtres illumin
7 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
9u’on appelle, je crois bien, jeunesse… Je me suis endormi dans une grande maison calme aux voûtes sombres, qui est un Collège c
10s malade. Si dans ta chambre, en plein jour, tu t’endors, et que, vers le soir, tu t’éveilles dans une lueur jaune, ne sachant
8 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
11examinent ses vêtements. Elle a quitté le château endormi pour aller faire des courses en ville, probablement ; elle a dû prend
9 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
12nde lutte laïque et obligatoire, à dix congénères endormis. Aux lecteurs exigeants que le cadre de cet article ne nous permet pa
10 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
13s, à coup sûr, la pire ! Nous nous sommes laissés endormir. Nos maîtres les plus respectés ont été trop souvent pour nous des pr
11 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
14la classe possédante. Ils célèbrent l’esprit pour endormir le peuple, et, pendant ce temps, ils l’exploitent jusqu’aux moelles !
12 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
15a fait apparaître aux yeux d’une chrétienté qui s’endormait dans l’illusion humaniste, que ce monde-ci n’a rien en lui-même qui p
13 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
16is à coup sûr, la pire ! Nous nous sommes laissés endormir. Nos maîtres les plus respectés ont été trop souvent pour nous des pr
14 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
17Je les définirais plutôt comme deux manières de s’endormir, deux mouvements de fuite devant le conflit humain tel qu’il se joue
15 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
18atois rapide et monotone. Je crois que je me suis endormi un moment. Nous approchons du dernier village. L’île devient très étr
16 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
19oins démoralisant que le régime parisien ; — s’il endort ou s’il excite l’esprit ; — enfin s’il rend neurasthénique, ou furieu
20nt que la Providence est un opium ; que l’homme s’endort à imaginer un ordre du monde où sa place serait réservée, alors qu’il
17 1937, Esprit, articles (1932–1962). Marius Richard, Le Procès (juin 1937)
21out : du sort des filles publiques, des bourgeois endormis, des malades dans les hôpitaux « qui ont des chemises de prisonniers 
18 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
22z pour nous tirer de l’optimisme assez épais où s’endorment les jeunes Suisses, trop assurés, comme le dit Cingria, de trouver ch
19 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
23vie « aspre et dure ». Un jour, Marc les surprend endormis. Mais il se trouve que Tristan a déposé entre leurs corps son épée nu
20 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
24e que celle-là ! Car en somme elle justifie tout, endort l’esprit et le dispense de toute intervention active. Pourquoi s’inqu
21 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
25e Ramuz pour nous tirer de l’optimisme épais où s’endorment les jeunes Suisses, [p. 104] trop assurés, comme le dit Cingria, de t
22 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
26e que celle-là ! Car en somme elle justifie tout, endort l’esprit et le dispense de toute intervention active. Pourquoi s’inqu
23 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
27es rationnels d’abondance, dans l’idée générale d’endormir les peuples, les classes ou les individus qui seraient tentés de caus
24 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
28state que dans une société où le sens spirituel s’endort, la correction des mœurs devient un idéal, la verdeur de langage pass
25 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
29ssa pour mort sur la descente de lit. Puis elle s’endormit, fatiguée. Le lendemain, il vivait encore. — Pourquoi t’ai-je battu ?
30 le caressa et [p. 179] l’embrassa. Et comme il s’endormait heureux, elle lui donna un coup de poing sur l’œil droit. Maintenant
26 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
31ns les plus modestes, comme manger, s’habiller, s’endormir — car pour l’amour, la politique, etc., il ne doit pas, bien entendu,
27 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
32La vie s’arrête. Le business même s’alourdit et s’endort. Dans la rue des gens tombent. Le veston sur le bras, on erre dans un
28 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
33olte… Ils en ont, ils en ont sûrement quand ils s’endorment épuisés, [p. 68] sur un talus, ou pire encore : ils en ont au réveil,
34le quand on prend un peu de recul, au moment de s’endormir, par exemple. p. 65 3. Hitler m’a dit, par H. Rauschning. p
29 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
35 du train, enjambant des paysannes et des soldats endormis dans le couloir au milieu de leurs paquets et de leurs cages à poules
30 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
36La vie s’arrête. Le business même s’alourdit et s’endort. Dans la rue des gens tombent. Le veston sur le bras, on erre dans un
31 1946, Lettres sur la bombe atomique. 13. La pensée planétaire
37quiète, ne serait-elle pas cynique ? Le sérieux l’endort vite. Mais il respecte la technique, aveuglément. Et qui saura jamais
32 1946, Le Semeur, articles (1933–1949). Chances d’action du christianisme (juin-juillet 1946)
38n dilemme très net : il ne leur reste plus qu’à s’endormir, ou bien à passer à l’attaque. Ce lendemain d’une guerre de Trente An
33 1947, Doctrine fabuleuse. 7. Angérone
39ence des astres ! Fondues nos âmes ? Deux corps s’endorment dans leur paix, et l’être enfin comblé ne sait plus où se prendre. Il
34 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
40 mesuré par les saisons régulières, le temps nous endort bien plutôt qu’il ne nous avertit de son but. Si l’homme savait un jo
35 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
41consciemment, cherche la mère. Il la sert, elle l’endort et le semonce. Au culte qu’il est censé lui rendre, elle répond dans
36 1950, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Europe unie et neutralité suisse (novembre-décembre 1950)
42se. Il ne faut pas que l’histoire nous surprenne, endormis dans la fausse sécurité d’une tradition qui a peut-être fait son temp
43é d’une tradition qui a peut-être fait son temps, endormis derrière la neutralité, comme la France en 1940 derrière la ligne Mag
37 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
44t les galeries de boutiques sont jonchés de corps endormis. (Quand je passe devant eux, mes serviteurs se lèvent à demi.) Dehors
38 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
45ue par ses dirigeants mêmes n’est pas de nature à endormir la vigilance des partisans de la liberté. Le système n’en devient pas
39 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
46aire de la Loi qui régira l’ennui futur et fera s’endormir l’Histoire ? Ni Khrouchtchev ni Lippmann n’ont parlé de liberté, de s
40 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.6. En marge des grands plans, l’utopie prolifère
47n rêve pour le public, il faut prendre garde de s’endormir et de mettre sa sensibilité à la place de son jugement. Il s’agit de
41 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
48ès de sa lampe ou, demoiselle fort irréfléchie, s’endormir à côté de la lampe éteinte — nul jour de joie ne l’attend. 196 Dan
49aient beaux, ces hommes-là ! Ils se levaient et s’endormaient heureux et innocents ; les prés et les bocages s’emplissaient de leur
42 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
50e voix met l’accent sur la mauvaise syllabe, il s’endort pour l’éternité… Les écrits hindous (ou aztèques, incas, mandarins, a
43 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
51fini, à 8 heures mon avion décollait, à midi je m’endormais à Ferney. Mon rapport culturel, à l’encre encore humide, fut remis au
44 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
52se, un klaxon me réveille brutalement. Et si je m’endors, c’est pour toujours. Premières conclusions C’est la nature de nos
45 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
53n’est pas absent de Suisse. Mais nous nous sommes endormis et nous avons fait endosser aux Cantons le même uniforme qu’aux États
46 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
54e voix met l’accent sur la mauvaise syllabe, il s’endort pour l’éternité »… Les écrits hindous ou aztèques, incas ou mandarins
47 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Denis de Rougemont : l’amour et l’Europe en expert (24 décembre 1970)
55’écris généralement quelques notes au moment de m’endormir. Dans ces notes, je dis absolument tout, mon incroyance, ma croyance,
48 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
56 sacré, s’il se trompe d’une syllabe, risque de s’endormir à tout jamais ! Toutes les littératures préeuropéennes ont en commun
49 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
57 les premières réponses lénifiantes n’avaient pas endormi ses suspicions — toute cette conduite évoquait tantôt celle de l’avoc
50 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
58se, un klaxon me réveille brutalement. Et si je m’endors, c’est pour toujours. Au lieu de la libération rêvée par Ford, nous a
51 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
59qui ne laissent pas le sens critique du lecteur s’endormir une seconde ; soit par la surprise de citations souvent stupéfiantes
52 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
60les, dans les tasses. 5 mars Quand je me suis endormi au matin, si le téléphone appelle un peu plus tard et que je fais eff
61insultes au lieu de songer plutôt aux moyens de l’endormir, comme par exemple de mettre au point une tactique de la vérité habil