1 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
1près de choir dans ton silence. Nature ! qui nous enivrait, promettant à nos sens, fatigués de l’esprit qui les exerce, des volu
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
2é, il s’agit de [p. 33] réussites qui, pour avoir enivré l’espoir et enflammé l’ambition d’un grand nombre de régents, ne lais
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
3a fumée des civets, des cigares et des idéologies enivrées. D’ailleurs, cette idée que j’ai l’honneur de partager avec mes adver
4 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
4ne langue totalement incompréhensible, rient et s’enivrent comme plus un Européen ne sait le faire, et dansent à tout propos de
5 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). « Belles-Lettres, c’est la clé des champs… » (janvier 1929)
5’Éternel et à Satan pareillement. Et ceux qu’elle enivre entrent en état de grâce ou de blasphème, selon. Mais ce qui importe
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
6es. Et quant à ceux qui n’ont pas le pouvoir de s’enivrer, ils auront toujours raison, mais n’auront que cela, car c’est l’ivre
7 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
7ans un recueillement stupide, applaudit, poliment enivré. Mais le miracle se poursuit. C’est maintenant Hugo von Hofmannsthal
8 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
8es. Et quant à ceux qui n’ont pas le pouvoir de s’enivrer, ils auront toujours raison, mais n’auront que cela, car c’est [p. 97
9 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
9ours des choses une espèce de magie phénoménale ? Enivrés d’hypothèses, ils se croient facilement démiurges, cependant qu’ils n
10 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
10bels, les théoriciens racistes, cherchent moins à enivrer les foules d’éloquence (à la française), qu’à enseigner des faits et
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
11: « Boire les regards de l’amour et s’y engloutir enivrée… » Je me suis arrêté à l’exemple de Ruysbroek pour la commodité de l’
12amour de l’Amour me consume, je m’unis à l’Amour, enivré d’amour. [p. 176] Dans les flammes, je brûle et je languis, en criant
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
13ature, comme étourdi de sa jeunesse provocante et enivrée de rhétorique, au seuil du tombeau de Mantoue voici le mythe de nouve