1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Wilfred Chopard, Spicilège ironique (mai 1926)
1 que c’est dimanche, parce qu’il pleut et qu’on s’ennuie. Si la vie est bête à pleurer, sourire est moins fatigant. « Le paon
2 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
2rence ; seulement, peu à peu, il découvre qu’il s’ennuie profondément ; fatigué de trop de satisfactions matérielles, il a lai
3 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
3disait-il. Je sens très bien que nous allons nous ennuyer terriblement. Du moins, moi. Pour vous, c’est différent, vous êtes mo
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
4s bâtons en rêvant à leur manière. Un jour cela m’ennuya. Sachant lire, je ne pensais pas devoir suivre syllabe après syllabe
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
5ve un sentiment de détresse aiguë, ou bien je m’y ennuie. » Et l’on découvre soudain que cette femme, qui a subi [p. 348] sans
6 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
6disait-il. Je sens très bien que nous allons nous ennuyer terriblement. Du moins, moi. Pour vous, c’est différent, vous êtes mo
7 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
7croyait plus à sa force. D’ailleurs cette élite s’ennuyait, elle allait donc d’instinct vers ceux qui s’amusaient à la brusquer.
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
8ature ou les idées. C’est cela qui paye, et qui m’ennuie. J’ai gardé pour la fin — ce sera demain — la rédaction de deux artic
9vous, ce que je leur ai dit ce soir, j’ai dû vous ennuyer, hein ? » Je le rassure vivement. Ce n’est pas moi qui lui reprochera
10mme n’est pas fait pour durer : la vie étale nous ennuie, c’est ce qui naît et ce qui meurt qui nous émeut. Cette nuit, avant
9 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
11el manque de fantaisie dans cette liesse ! Je m’y ennuie presque autant que dans « le monde ». Dans « le monde », on s’agite p
12, de la misère et du taudis ? Je réponds qu’ils s’ennuieront. J’en réponds à leur place. Je le sais et c’est plus grave qu’ils ne
10 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
13vous, ce que je leur ai dit ce soir, j’ai dû vous ennuyer, hein ? » Je le rassure vivement. Ce n’est pas moi qui lui reprochera
11 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
14ature ou les idées. C’est cela qui paie, et qui m’ennuie. Après quoi, je pourrai travailler. Aujourd’hui c’est le jour du repo
15mme n’est pas fait pour durer : la vie étale nous ennuie, c’est ce qui naît et ce qui meurt qui nous émeut. Cette nuit, avant
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
16ent d’abord que cette vie heureuse (le mariage) l’ennuie, et peut-être aussi qu’elle ne lui donne que des idées communes. » Et
17us aimons la douleur, et le [p. 247] bonheur nous ennuie un peu… Cela vous paraît tout naturel ? Et pourtant un Hindou, un Chi
13 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
18ui s’amuse — doublé d’un pasteur protestant qui l’ennuie. » Type de boutade dont certains, contre lui, ne se priveront pas d’a
14 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
19t de ne pas obéir. Quand on le leur laisse, ils s’ennuient, et bientôt ils appellent un tyran. Mais dès que le tyran sévit, leur
15 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
20ui s’amuse — doublé d’un pasteur protestant qui l’ennuie ». Type de boutade dont certains, contre lui, ne se priveront pas d’a
16 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
21de dames ! L’histoire de Superman finira par vous ennuyer, et vous regarderez dans la Cinquième Avenue, et vous verrez des homm
17 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
22r aux États-Unis. Téléphoné ce soir à Mme B. Je m’ennuie, je m’énerve, chère amie. Vous auriez bien une estancia, pas trop loi
18 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Demain la bombe, ou une chance d’en finir avec la terre (30 juin 1946)
23r de jouer avec les allumettes. Et tant de gens s’ennuient sur la Terre, qu’ils la verraient bien volontiers sauter pour qu’il s
24que la paix. La paix nous comble. La paix ne nous ennuie jamais... Si c’était vrai, il n’y aurait pas de guerres. (Je ne parle
19 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
25Aux entr’actes, on parlait de Freud. La musique m’ennuyait, indéfinie. (Plus tard, j’ai lu le livre, qui me parut splendide.) Qu
20 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
26 je me suis surpris à désirer une gloire qui ne m’ennuierait pas. Non point la leur, mais celle que je pourrais rejoindre, telle q
21 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
27a production standardisée. C’est que l’Européen s’ennuie plus vite et supporte moins de s’ennuyer. Tandis que l’Américain se c
28uropéen s’ennuie plus vite et supporte moins de s’ennuyer. Tandis que l’Américain se contente plus longtemps des mêmes idées, d
22 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
29 qu’on préfère, et de tourner le bouton si l’on s’ennuie, sans être dénoncé par les voisins ; le droit d’aimer et de haïr, le
23 1951, Preuves, articles (1951–1968). Mesurons nos forces (avril 1951)
30 qu’on préfère, et de tourner le bouton si l’on s’ennuie, sans être dénoncé par les voisins ; le droit d’aimer et de haïr, le
24 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
31ain ne sont vrais qu’en acte, et leur description ennuie vite. La passion de l’Éros est vraie d’abord en rêve, et n’existe peu
25 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
32ain ne sont vrais qu’en acte, et leur description ennuie vite. La passion de l’Éros est vraie d’abord en rêve, et n’existe peu
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
33 tous les jours des modes différentes ; et que, s’ennuyant dans leur pays, ils partaient tantôt pour l’Asie et tantôt pour l’Afr
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.4. Napoléon et l’Europe
34tend qu’il dit un jour : « Cette vieille Europe m’ennuie » ? Tout le monde répète que l’Empereur n’a « révélé » ses intentions
28 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
35nnue. Pourquoi parler toujours de cette vertu qui ennuie, de cette pratique négative, quand nous avons cette expérience passio
36y perdraient rien. Les fonctionnaires européens s’ennuieraient vite dans la patrie du Ranz des vaches… Mais après tout, si notre cap
29 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
37rquoi [p. 295] parler toujours de cette vertu qui ennuie, de cette pratique négative, quand nous avons cette expérience passio
38y perdraient rien. Les fonctionnaires européens s’ennuieraient vite dans la patrie du Ranz des Vaches… Mais après tout, si notre cap
30 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
39 Les gens d’une même profession y viennent pour s’ennuyer durant les séances et s’amuser d’autant mieux après. Mais une sorte d
40 très vite en me disant que j’allais beaucoup les ennuyer. Surpris par des applaudissements pour je ne sais quoi, après une diz
31 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
41nui total qui caractérise les écoliers. Nous nous ennuyons continuellement… Qu’est-ce qu’ils ont à vouloir nous abrutir dans cet
32 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
42 existent, mais qui lui répugnent encore ou qui l’ennuient… Promiscuité physique totale dans sept cents ans ; ou simplement, dan
33 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 4. Un « Essai sur l’Avenir » en 1948
43mpressions. L’Océan ou les chutes du Niagara ne m’ennuient pas, mais bien la traversée d’une grande ville inconnue. Ce qui provo
44sence même de menaces définies. (On ne peut pas s’ennuyer dans une tempête, mais bien dans un appartement climatisé.) À ce défi
34 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
45rence ; seulement, peu à peu, il découvre qu’il s’ennuie profondément ; fatigué de trop de satisfactions matérielles, il a lai
35 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
46passionne, mais la vertu qui perd sa virtù et qui ennuie. En arrêtant le criminel, vous ne tiendrez jamais le Diable. Pas plus
36 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Conclusions (été-automne 1984)
47est le seul moyen de m’en tirer, au moins en ne m’ennuyant pas trop moi-même — je m’excuse pour le reste auprès de vous tous. Il