1 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
1e naturalisation, et, au terme de cette épreuve d’enracinement, l’on devient citoyen de la commune, et par suite du canton dont elle
2 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
2dès ses débuts. Prenons d’abord l’expression de l’enracinement local, des racines que tout individu serait censé plonger dans un ter
3t développée autour de cette notion de racines, d’enracinement, et contre les « déracinés », titre du plus fameux roman de Barrès. J
4e. Et d’ailleurs, même si l’on admet l’image de l’enracinement, en tant qu’image, on fera bien de ne jamais oublier que le légume qu
3 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
5besoins contradictoires mais également valables d’enracinement et de nomadisme. Vers une politique des régions On a vu que la noti
4 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
6mmunautés plus vastes, de cadres qui rassurent, d’enracinement et de mobilité… La situation de l’homme qui veut à la fois sa vie pri
5 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
7urbet. Quant à ceux qui célèbrent les vertus de l’enracinement dans le sol « sacré » que délimitent les frontières actuelles de leur
6 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
8unautés plus vastes et de cadres qui rassurent, d’enracinement et de mobilité… La situation de l’homme qui veut à la fois sa vie pri
7 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
9besoins contradictoires mais également valables d’enracinement et de nomadisme. 51. Vers une politique des régions On a vu que la
8 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
10unautés plus vastes et de cadres qui rassurent, d’enracinement et de mobilité… La situation de l’homme qui veut à la fois sa vie pri
9 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
11mporain 63 , à savoir « le contrôle des hommes, l’enracinement au sol ». Cette « conquête de l’espace et des hommes par l’État n’est
10 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
12qu’une seule de ses virtualités contradictoires : enracinement ou mobilité ; sécurité ou risque ; fidélité ou quête de l’inconnu ; t
11 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
13de Bruxelles l’aient disqualifiée pour longtemps. Enracinement local, mobilité à travers toutes les frontières dites nationales, sol
12 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
14ourquoi cela ? C’est tout à fait arbitraire. » (L’Enracinement.) Plus près de nous, Herman Kahn (qui n’avait pas même mentionné le
13 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
15 opte pour l’essentiel, le contrôle des hommes, l’enracinement au sol. » Faut-il en conclure que la double fonction de l’État serait