1 1926, Journal de Genève, articles (1926–1982). Le Dépaysement oriental (16 juillet 1926)
1ns, c’est que le spectacle de leur décadence nous enseigne comment éviter la nôtre. » La place me manque pour parler comme j’aur
2 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
2leur devine avec la réalité extra-terrestre. Il m’enseigne que la passion seule, par la souffrance qu’elle entraîne, nous révèle
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
3erme et l’y laisse crever de faim. Par ce qu’elle enseigne à ignorer bien plus que par ce qu’elle enseigne à connaître, elle con
4e enseigne à ignorer bien plus que par ce qu’elle enseigne à connaître, elle constitue la plus grande force anti-religieuse de c
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
5 nature par exemple. Je ne demande pas qu’on nous enseigne le goût de la nature. Mais qu’on nous laisse le temps de la regarder.
5 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
6n : « Il faut se perdre pour se retrouver », nous enseigne une doctrine en vérité moins généreuse que ne veut le croire M. Gide,
6 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
7’âme du monde palpite dans cette confidence. Il m’enseigne que la passion seule, par la souffrance qu’elle entraîne, nous révèle
7 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
8dans chaque organe de la machine humaine. L’autre enseigne que chacun des anges est un miroir du ciel entier. C’est parce qu’ils
8 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
9n : « Il faut se perdre pour se retrouver », nous enseigne une doctrine en vérité moins généreuse que ne veut le croire M. Gide,
9 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
10est cela qu’il faut bien retenir. La logique nous enseigne que la partie n’est pas plus grande que le tout. Ce qui revient à dir
10 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
11 soit qu’elle refuse de l’enseigner, soit qu’elle enseigne des valeurs hasardeuses, ou périmées, ou anarchiques. Le moralisme ét
12 Il est bon, il est nécessaire que la littérature enseigne le public. Encore faut-il qu’elle enseigne assez haut. Pas trop haut
13rature enseigne le public. Encore faut-il qu’elle enseigne assez haut. Pas trop haut — erreur romantique — ni trop bas — erreur
11 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
14ouerait difficilement, mais bien de ceux que l’on enseigne, et qui composent la notion courante de l’esprit pur : ce sont ces li
15écisif — commun à toutes les disciplines que l’on enseigne aux jeunes clercs : et c’est la volonté, consciente ou non, d’esquive
16 de la culture européenne, depuis la guerre, nous enseigne deux grandes vérités empiriques : d’une part, les clercs nantis, volo
12 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
17rofesse, et que voulez-vous donc qu’un professeur enseigne, si ce n’est ce qu’il a vécu, entendu et vu de ses yeux, son expérien
13 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
18ut la peine. Le nationalisme existe parce qu’on l’enseigne ; c’est une mystique, un idéal abstrait, un orgueil. Il existe dans l
14 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
19s » qui la « cultivent » pour elle-même. Que nous enseigne cette évolution ? Il me semble qu’on peut en tirer une constatation d
15 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
20chaînon de notre cycle. Bon gré mal gré, le clerc enseigne. C’est l’élément pédagogique de son activité qui va nous révéler que
21e telles qu’ils les comprennent, c’est cela qu’on enseigne à l’université, c’est à cela qu’on forme des milliers d’étudiants, c’
16 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
22Qu’il est né pour un Bonheur que la nature ne lui enseigne pas, qu’elle attend au contraire de lui, dans cette « attente ardente
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
23a doctrine de la Bible.) Refusant que le Jour les enseigne dans cette vie et par le moyen de la « matière », méconnaissant une A
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
24se encor sur ta beauté Et tu n’es pas conquise. L’enseigne de beauté Est encore cramoisie sur tes lèvres, tes joues, Et le pâle
19 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
25 que dirige Nadia Boulanger (il se trouve qu’elle enseigne ici) sont simplement les plus beaux disques jamais faits. Tout un soi
20 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
26ges. — Si l’on en croit le professeur Koehler qui enseigne à l’Université de Yale et dont les travaux sur les singes établirent
21 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
27ai, les Suisses ne se font pas remarquer. À telle enseigne qu’ils n’ont jamais intéressé les caricaturistes. Voyez la petite Bel
22 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
28 (« cours du soir » ou « cours civique ») où l’on enseigne aux jeunes gens de 16 à 19 ans des notions essentiellement pratiques
23 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
29ais tellement élargi qu’il en devient vertu. On l’enseigne dans les écoles sous le nom de « patriotisme ». Il est admis que tout
24 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
30, d’écho, et d’âme. Et chacun dans sa langue nous enseigne que voir son Double, c’est mourir. Je n’en dirai pas plus aujourd’hu
25 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
31ne. La Bhagavad Gitâ, qui n’a rien de bouddhique, enseigne que la mort étant le sort commun, tuer n’est vraiment grave qu’aux ye
26 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
32tre monde radicalement dégénéré. La Bhagavad Gitâ enseigne que Dieu s’incarne chaque fois que le mal [p. 45] surpasse le bien et
27 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
33ais tellement élargi qu’il en devient vertu. On l’enseigne dans les écoles sous le nom de « patriotisme ». Il est admis que tout
28 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
34r une auto. H. H. emmène Lolita dans un hôtel à l’enseigne des Chasseurs enchantés. Il lui fait boire un somnifère, mais n’ose p
29 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
35oublié ses devanciers bottés. Mais songez qu’on n’enseigne pas l’histoire toute récente dans les écoles. J’ai dû expliquer l’aut
30 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
36r une auto. H. H. emmène Lolita dans un hôtel à l’enseigne des Chasseurs enchantés. Il lui fait boire un somnifère, mais n’ose p
31 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
37et le plus haut, ou même l’objet unique — comme l’enseigne la passion. 37  » Kierkegaard au contraire pense que c’est par la fem
38te et aux « Sursum ! Bouboum ! » de Wagner ? Elle enseigne l’amour « remis à sa place dans la nature ! Non pas l’amour d’une fem
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Avant-propos
39 ne trouverons l’Europe qu’en la faisant, comme l’enseigne le mythe de Cadmus, qu’on va citer. Le vrai moyen de la définir, c’es
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
40égion de gens de guerre, qui portait entre autres enseignes un taureau. Quelques-uns disent qu’elle fut ainsi appelée, à cause de
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
41se dont on se fournit, c’est d’un Itinéraire, qui enseigne les voies ; la seconde, d’un petit livre qui apprend ce qu’il y a de
42isme qu’on les doit car d’une part cette religion enseigne des vérités si sublimes que les plus profonds d’entre les systèmes ph
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
43 À « cette philosophie [p. 365] spéculative qu’on enseigne dans les écoles », le Discours de la Méthode oppose « une pratique, p
36 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
44et le plus haut, ou même l’objet unique — comme l’enseigne la passion. 111 Kierkegaard au contraire pense que c’est par la fe
45te et aux « Sursum ! Bouboum ! » de Wagner ? Elle enseigne l’amour « remis à sa place dans la nature ! Non pas l’amour d’une fem
37 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
46garder vivants, mais au nom des principes qu’elle enseigne… La fonction de l’école dans la cité se résume donc par les deux term
38 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
47omie. Il propose lui aussi, comme Crucé, que l’on enseigne à la jeunesse « la mécanique, la connaissance de la nature, la cultur
39 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
48aux maisons peintes en rouge et ocre, hérissées d’enseignes baroques. Les façades blanches de l’Engadine. Les palais rustiques de
40 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stage d’Oosterbeek (septembre 1964)
49eurs de géographie, ce que je voudrais que l’on m’enseigne si j’avais le bonheur de retourner à l’école, et d’être enseigné plut
50ofesseur à la Sorbonne. Je voudrais aussi qu’on m’enseigne les faits géographiques qui définissent l’unité de notre continent, e
41 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
5156] Milan leurs blessés, leur artillerie et leurs enseignes, après deux journées de bataille, marque la fin d’une épopée. Une ann
42 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
52s surmontées de statues peintes, ces arcades, ces enseignes en fer forgé, — toute cette effervescence ornementale qui est l’étern
53préférant rester Suisse, et rentre à Genève où il enseigne, jusqu’à sa mort, à cinquante-sept ans, la science qu’il a créée : la
43 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
54aux maisons peintes en rouge et ocre, hérissées d’enseignes baroques. Les façades blanches de [p. 308] l’Engadine. Les palais rus
44 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut réinventer l’Université (29 juin 1968)
55. À côté de cela et avant cela (propédeutique) on enseigne les « arts libéraux », lettres et sciences nécessaires aux profession
56sitaires mais sur sa valeur comme praticien, s’il enseigne dans une école, et comme créateur intellectuel, s’il enseigne dans un
57s une école, et comme créateur intellectuel, s’il enseigne dans une Université. 15. Les recherches spécialisées en physique, chi
45 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
58tion, réputées trahisons, jugées comme telles. On enseigne son catéchisme dans ses écoles. On célèbre son culte, on vénère ses s
46 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
59niversité doit avoir la nationalité du pays où il enseigne. (Dans les pays de l’Est, la nationalité russe suffit.) Certaines dér
47 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
60uite et qui la garantisse en même temps qu’il lui enseigne une doctrine d’unité. Ce n’est point par méchanceté ou par perversité
48 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
61tion, réputées trahisons, jugées comme telles. On enseigne son catéchisme dans ses écoles. On célèbre son culte, on vénère ses s
49 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Témoignage sur Bernard Barbey (7-8 février 1970)
62 ans et je lisais tout ce qui paraissait aux deux enseignes du plus sûr prestige, en cette haute époque littéraire : les Éditions
50 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
63 dire : global. Une des leçons capitales que nous enseigne l’écologie, dans le domaine politique traditionnel, celui de l’État e
51 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
64seule la frontière les rend insolubles, voilà qui enseigne la région, convainc de sa nécessité, répond à la question du « Pourqu
52 1976, Réforme, articles (1946–1980). À propos du Concorde (21 février 1976)
65cléaires. Concorde est le symbole ou simplement l’enseigne d’un modèle de société que je récuse radicalement. Car l’humain s’y v
53 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
66ires, « Concorde » est le symbole ou simplement l’enseigne d’un modèle de société que je récuse radicalement. Car l’humain s’y v
54 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
67s, ou encore de l’exploitation du tiers monde à l’enseigne de la Coopération : communistes et conservateurs de l’espèce dure vot