1 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
1es voir déjà préparer en sous-main des terrains d’entente avec l’URSS. Nous ne pensons pas que la guerre soit, comme l’écrit Le
2 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
2oût, l’alliance russe préparée par les banques, l’entente franco-anglaise établie dans le silence du cabinet de Delcassé, l’org
3 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
3es voir déjà préparer en sous-main des terrains d’entente avec l’URSS. Nous ne pensons pas que la guerre soit, comme l’écrit He
4 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
4nvoqué faute de mieux, rend une sentence à double entente : Le penseur pense : il faut entendre qu’il pèse 61 et que [p. 156]
5 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
5es. (Alors que toute communauté réelle naît d’une entente passionnée sur le sens de certains maîtres-mots : esprit, nation, rév
6 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
6 braves gens [p. 72] croient trouver un terrain d’entente avec les dictatures qu’ils condamnent en principe. C’est ainsi qu’ils
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
7il y eût entre eux autre chose que bon vouloir et entente cachée. Et pourtant Charles en conçut une telle jalousie que, pour un
8 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Le bon vieux temps présent (20 mars 1939)
8ntimental, cette espèce de naturel qui naît d’une entente tacite, d’une confiance, presque d’une insouciance… C’est tout cela q
9 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
9’affaire » liquidée, ont démasqué leur fructueuse entente… Mais rien n’y fait, notre presse continue, nos partis continuent, no
10 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
10ontacts personnels, préparant le terrain pour des ententes plus larges ou pour certaines actions [p. 5] précises. Depuis quelque
11 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
11es. (Alors que toute communauté réelle naît d’une entente passionnée sur le sens de certains maîtres-mots : esprit, nation, rév
12 1946, Journal des deux Mondes. 1. Le bon vieux temps présent
12ntimental, cette espèce de naturel qui naît d’une entente tacite, d’une confiance, presque d’une insouciance… C’est tout cela q
13 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
13ire de l’Europe. Cela permettrait entre elles une entente fructueuse et solide. Et, à ce propos, on a tort en Europe de craindr
14 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
14, et de toutes sortes de manières. Ici, c’est une entente économique, là c’est une parenté culturelle qui s’affirme. Ici, ce so
15 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
15formules et des prises de position, favorable aux ententes pratiques. Mais il n’est pas certain que cette méthode reste valable
16 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
16pas à s’entendre effectivement, comment rêver une entente mondiale, comment penser la paix ? p. 68 f. « Le dialogue Europe
17 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
17pas à s’entendre effectivement, comment rêver une entente mondiale, comment penser la paix ? p. 3 d. « Le dialogue Europe
18 1954, Preuves, articles (1951–1968). Politique de la peur proclamée (novembre 1954)
18 1954) o D’un Premier Allemand qui joue sur une entente avec la France, un écrivain français a dit ceci : « L’Allemagne qu’il
19 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
19rre a diminué dans l’immédiat. La nécessité d’une entente étroite entre nos pays pour soutenir le niveau de vie européen, compr
20 1955, Journal de Genève, articles (1926–1982). Pour un désarmement moral (19 juillet 1955)
20, à mes yeux, sont la condition préalable à toute entente sérieuse dans les autres domaines, politiques ou économiques. Car ce
21tion de l’instrument sans lequel il n’est point d’entente entre les hommes, je veux dire un langage commun. On a reconnu l’expr
21 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
22lus sûr et plus facile de prendre pour base d’une entente ce que l’on nomme « les convergences pratiques », c’est-à-dire concrè
23plus. Adopter les besoins techniques comme base d’entente entre les deux cultures, c’est imposer d’emblée une base occidentale
22 1957, Preuves, articles (1951–1968). L’échéance de septembre (septembre 1957)
24tés m’en donne la preuve. Il déblaye un terrain d’entente pour tous les Français de bonne foi. Réfutant à la fois, et sans le c
23 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
25pule, les dramatise et les impose (en vertu d’une entente tacite) à l’attention des peuples et de leurs dirigeants. Et non seul
24 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
26absurdité de l’inclination amoureuse arrive à une entente divine avec l’absurdité du sentiment religieux ». Mais on comprend qu
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
27nte, à leur goût pour les arts et à leur parfaite entente de toutes les conditions de la vie matérielle. Les Romains, de leur c
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
28 chefs de la chrétienté ; donc par le moyen d’une entente amicale et d’une manière plus pratique et convenable qu’actuellement.
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
29e indépendance politique que doit être réalisée l’entente entre Nations européennes. […] Avec les droits de souveraineté, n’est
28 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
30absurdité de l’inclination amoureuse arrive à une entente divine avec l’absurdité du sentiment religieux ». Mais on comprend qu
29 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
31raît irréversible au plan économique, où déjà les ententes industrielles spontanées anticipent sur les buts fort prudents des tr
30 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
32 de ses premiers succès, permet de multiplier les ententes industrielles, sans plus tenir compte des frontières. L’OECD annonce
31 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
33vent de nature spirituelle) qui compromettent les ententes politiques et même économiques. Ils peuvent provoquer des heurts viol
32 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
34éfaut à une neutralité menacée de désuétude par l’entente établie entre nos grands voisins. Les risques de guerre qui subsisten
33 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
35té de rester chacun maître chez soi et à la bonne entente du groupe des responsables qui ont « pris de bonne foi l’engagement d
34 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
36s de bailleur de [p. 171] fonds, sous condition d’ententes à réaliser entre universités et entre sociétés ; enfin il a conclu et
37i en faveur d’une intervention de l’État, voire d’ententes internationales : les dimensions de la tâche l’indiquent. Elles débor
35 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
38éfaut à une neutralité menacée de désuétude par l’entente établie entre nos grands voisins. Les risques de guerre qui subsisten
36 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
39ontre-coup, et d’un nombre sans cesse croissant d’ententes industrielles, commerciales, professionnelles, etc. Pendant ce temps,
37 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.3. Sur la fabrication des nouvelles et des faits
40pule, les dramatise et les impose (en vertu d’une entente tacite) à l’attention des peuples et de leurs dirigeants. Et non seul
38 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
41e toute l’Europe à la recherche de l’union. Notre entente fut immédiate, et les plans vite tracés. Tous nos grands festivals de
39 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
42e pouvoir, décidons de contribuer à une meilleure entente politique — et même économique — nous ne pourrons le faire qu’en trav
43t son but ultime m’apparaît moins de promouvoir l’entente mutuelle des collectivités que d’augmenter nos chances personnelles,
40 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
44ration culturelle, environnement, etc. À défaut d’entente entre les nations, les universités pourraient très bien passer des ac
41 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
45ement l’incohérence de cette civilisation : nulle entente sur les fins, au-delà des techniques. Substituer l’inerte au vivant
42 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
46utit pas au triomphe de l’un des partis, mais à l’entente, peut-être, pour laquelle prient les croyants des trois religions abr
43 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
47 libre jeu de la concurrence : en interdisant les ententes entre industriels et en imposant parfois de lourdes amendes, elle mèn
44 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
48: la crise comme sa possible solution. 3. Pas d’entente féconde avec le tiers monde sans une union préalable entre les Europé
45 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
49ad hoc, en 1953, offre la meilleure base pour une entente rapide : s’inspirant de la Constitution fédérale de la Suisse (1848),