1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
1Marx ou Lénine, je le dirai pour vous. Quand on a entrepris la Révolution au nom de l’esprit, on ne va pas s’acoquiner avec des g
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
2on sac à main : c’était assez pour me permettre d’entreprendre quelques beaux vols… » Dès lors, je vécus, comme vous me voyez vivre
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
3 à seule fin de montrer pour quelles raisons j’ai entrepris de combattre l’instruction publique — on ne me contestera pas ces rai
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
4j’en conviens). On n’a pas attendu ma colère pour entreprendre ce travail de démolition. Il suffit pour s’en convaincre de parcourir
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
5s fous qu’on n’ose les imaginer de ne pas [p. 44] entreprendre sur l’heure une véritable révolution scolaire ; car il ne faudrait pa
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
6n vérité, il fallait une sorte d’intrépidité pour entreprendre cette « traversée » de deux littératures. Combien d’heures de marche
7 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
7 5 . Le bourgeois n’étant donc jamais un héros, n’entreprendra jamais la « réalisation » personnelle d’une pensée. Par contre, s’il
8 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
8uve la France en 1932. Est-ce à dire qu’il faille entreprendre une description méthodique des circonstances de notre vie concrète, à
9 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
9 excellence : « Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. » Cette absence d’illusions quant à l
10 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
10 sollicite, pas même une démarche régulière qu’on entreprenne sans la recommandation de son député. Elle est sans efficacité puisqu
11 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
11 excellence : « Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. » Cette absence d’illusions quant à l
12 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
12 autres ne peuvent pas oser. C’est à elle seule d’entreprendre la confrontation générale des valeurs dont le monde croit vivre et de
13 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
13 l’ordre de l’État. D’autre part, tout ce qui fut entrepris de bon, sous Henri IV, dans le domaine de la politique européenne, fu
14 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
14s idéaux. Il nous faut une équipe d’écrivains qui entreprennent de confronter la vie privée des hommes d’aujourd’hui avec les buts qu
15 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
15ort de reconstruction qui s’impose doit donc être entrepris dans le respect de toutes les diversités d’opinions, de mœurs, de tra
16 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
16 sur le mien. Mauvais signe pour un penseur qui a entrepris d’ébranler nos fondements. Si j’essaye de m’expliquer cette espèce de
17 1935, Esprit, articles (1932–1962). André Rouveyre, Singulier (janvier 1935)
17hazar Gracian. La jeune femme qu’il aime et qu’il entreprend de conduire à la maîtrise de soi-même, il nous en donne un portrait m
18 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
18t ouvrage le problème de la culture. Lorsque l’on entreprend de lire un livre qui traite d’un « problème » précis, il est prudent
19 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
19ation des masses, qu’ils n’avaient pas le temps d’entreprendre. (Ou qui ne pourra être entreprise sérieusement qu’après un certain n
20 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
20riger après coup ce qu’il avait laissé les autres entreprendre. [p. 174] Ou qu’il y avait de l’honneur à justifier les passions d’un
21 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
21nant, — la pensée prolétarisée, — nous 104 avons entrepris la description d’un nouvel ordre de valeurs éthiques, suspendu tout e
22 ou qu’elle échoue, — et l’effort qu’il nous faut entreprendre, — qu’il aboutisse ou qu’il échoue — pour situer en ce centre de l’ho
22 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Échos (janvier 1936)
23heur d’Âme et de goût des choses de l’Esprit pour entreprendre une statistique complète des renouvellements fractionnels de l’Académ
23 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
24parmi les vieux. Mais personne n’a l’idée de rien entreprendre. Le village comptait autrefois, paraît-il, cinq ou six sociétés de ca
25s extérieures. Et surtout ils n’ont nulle envie d’entreprendre une conquête quelconque, matérielle [p. 77] ou spirituelle. Or c’est
26voilà bien les hommes avec lesquels je rêverais d’entreprendre une belle révolution, qui rajeunisse la France : ils ont la bonne hum
24 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
27trefois le mûrier. Question : que reste-t-il pour entreprendre ici une révolution constructive ? 15 novembre 1934 Installé une sal
28ire, pour eux, c’est d’abord de se grouper afin d’entreprendre quelque chose, de résister aux gros propriétaires qui tiennent la rég
25 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
29parmi les vieux. Mais personne n’a l’idée de rien entreprendre. Le village comptait autrefois, paraît-il, cinq ou six Sociétés de ca
30s extérieures. Et surtout ils n’ont nulle envie d’entreprendre une conquête quelconque, matérielle ou spirituelle. Or, c’est cela se
31voilà bien les hommes avec lesquels je rêverais d’entreprendre une belle révolution, qui rajeunisse la France : ils ont la bonne hum
26 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
32 Remercions donc le courageux éditeur qui vient d’entreprendre la réparation de cette inconcevable lacune, en publiant l’ouvrage cen
27 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
33aliste qui, ayant lu par hasard un de mes livres, entreprend de réfuter les critiques qui s’y trouvent formulées à l’endroit du ré
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Préface à l’édition de 1956
34 se trouve être T. S. Eliot — que je dois d’avoir entrepris la révision de cet ouvrage. Trois lustres ont passé depuis sa parutio
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
35olique), ce qui fait que je n’ose ni ne puis rien entreprendre. » Est-il imaginable que les troubadours aient vécu et chanté dans ce
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
36errurier. » ⁂ En vérité je me sens fort capable d’entreprendre un éloge de l’Astrée : du point de vue de l’art littéraire, c’est une
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
37ses réflexes individuels. Ainsi, malgré le dopage entrepris par la propagande, la victoire dépend en fin de compte des lois de la
32 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
38s solides, informés par une expérience séculaire, entreprennent, dès maintenant, un gros travail de déblaiement, d’études précises, d
33 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
39es solides, informés par une expérience séculaire entreprennent, dès maintenant, un [p. 35] gros travail de déblaiement, d’études pré
34 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
40 du Taciturne : « Pas n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. » Or cette espèce est rare en Suisse,
35 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
41liquer franchement devant le peuple, et à ne rien entreprendre sans son appui. Les plus hauts fonctionnaires n’hésitent pas à partic
36 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
42 même langage, et c’est là ce qu’ils ont [p. 148] entrepris ! » On dirait qu’il veut les punir d’être aussi bêtes. Mais le Dante
43eux et, devant que je m’abandonne, le démon qui m’entreprenait avait à me persuader que ce qui me sollicitait m’était permis, que ce
37 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
44e succès qu’il remporte, n’arrivera jamais à rien entreprendre. Même si le succès pouvait réjouir le monde entier, il ne sert de rie
38 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
45ont d’être traînées dans le sillage de mouvements entrepris par d’autres, avec des motifs et pour des buts qui ne sont pas nécess
39 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
46qu’ils vont achever le travail de désorganisation entrepris par leur cinquième colonne. Et quand ils annoncent que la Hollande fa
40 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
47liquer franchement devant le peuple, et à ne rien entreprendre sans son appui. Les plus hauts fonctionnaires n’hésitent pas à partic
41 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
48e l’Europe. Nous voulons qu’un Conseil économique entreprenne la mise en commun de nos ressources [p. 104] naturelles. Et nous voul
42 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
49rpation d’un parti du dedans. L’heure est venue d’entreprendre une action qui soit à la mesure du danger. Tous ensemble, demain, nou
43 1948, Combat, articles (1946–1950). Message aux Européens (14 mai 1948)
50rpation d’un parti du dedans. L’heure est venue d’entreprendre une action qui soit à la mesure du danger. Tous ensemble, demain, nou
44 1948, Réforme, articles (1946–1980). L’Europe, aventure du xxe siècle (1er mai 1948)
51e l’Europe. Nous voulons qu’un Conseil économique entreprenne la mise en commun de nos ressources naturelles. Et nous voulons qu’un
45 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
52ncé un mouvement, nous avons conjugué les efforts entrepris de tous côtés par des tendances diverses, et nous sommes parvenus, pl
46 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
53inent. Cette nécessité devient évidente dès qu’on entreprend des recherches sur l’état présent d’une question scientifique, sur le
47 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
54tituts européens « sérieux », mais n’a pas encore entrepris les travaux en commun que l’on doit en attendre. [p. 9] Quant aux Pl
48 1953, Journal de Genève, articles (1926–1982). Aller et retour (21 mai 1953)
55urs de la Constitution, Hamilton, Jay et Madison, entreprirent au lendemain de Philadelphie de publier une longue série d’articles d
49 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
56urs de la Constitution, Hamilton, Jay et Madison, entreprirent au lendemain de Philadelphie de publier une longue série d’articles d
50 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
57rançaise, en 1798. L’essai d’unification jacobine entrepris à ce moment-là sous le nom de « République helvétique une et indivisi
51 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
58rope » ; d’autre part, en contribuant aux efforts entrepris pour substituer à l’enseignement nationaliste une vue plus juste de l
52 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
59les degrés, depuis un siècle. Les efforts d’union entrepris depuis 1946 se voient aujourd’hui freinés par tous ces facteurs. Au m
53 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
60 Tant que ce travail d’information n’aura pas été entrepris, il sera vain de parler « d’unir l’Europe » à des hommes qui ne saven
54 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
61t en symboles, et il termine par une invitation à entreprendre le voyage mystique vers l’Orient. Quel est ce cosmos symbolique ? À d
55 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
62 jésuites et protestants, dans l’ère moderne, ont entrepris l’évangélisation de l’Asie non-mahométane, mais le colonialisme et la
56 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
63t leurs Assemblées, un effort parallèle doit être entrepris dans le domaine de la culture. La vocation du Centre, à Genève, se tr
64s besoins existants, des recherches en cours ou à entreprendre, des instituts et des savants disponibles et compétents. C’est dire q
57 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
65hoix et à la définition des expériences-pilotes à entreprendre 22 . Les premières furent lancées dès l’automne 1956. D’autres vont s
58 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
66ntellectuels de diverses régions du continent ont entrepris, dès le lendemain de la dernière guerre, de rallier à la cause europé
59 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
67t leurs assemblées, un effort parallèle doit être entrepris dans le domaine de la culture. La vocation du CEC se trouve, ici enco
68s besoins existants, des recherches en cours ou à entreprendre, des instituts et des savants disponibles et compétents. C’est dire q
60 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — b. Naissance de l’érotisme occidental
69n post-romantique. Car la question que leur œuvre entreprend de résoudre est celle-là même que les classiques éliminaient : commen
61 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Avant-propos
70’ampleur et la complexité de la matière lorsque j’entrepris cet ouvrage. Je suis allé de découverte en découverte, et mon espoir
71s. Ceux, dont je souhaite la venue prochaine, qui entreprendront d’améliorer ce premier essai téméraire d’orientation dans un sujet il
62 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
72és et tués. 72 Vers la fin de sa vie, il avait entrepris la rédaction d’une Cosmographie générale, dont seuls les chapitres su
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
73esume que la sienne est la meilleure. Je n’ay pas entrepris de vuider ce différend. Un plus suffisant que moy y seroit bein empes
74nvétérées de l’absolutisme du vieux Monde. « J’ai entrepris un sujet qui est au-dessus de mes forces, mais qui mérite vraiment d’
75t servi jusqu’à présent, soit pour se dispenser d’entreprendre ces Guerres, soit pour n’y pas succomber quand elles ont été entrepri
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
76’un sage précepteur, franchissaient le détroit et entreprenaient le grand tour. On en a vu de toute espèce ; certains se contentaient
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
77es invasions que le plus fort est toujours prêt d’entreprendre. Rousseau (1712-1778) « Rousseau n’a rien inventé, mais il a tout
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
78nfini et de Déclin fatal de l’Occident. Robertson entreprend d’écrire une histoire de l’Europe comme ensemble organique. Gibbon, q
79 de régler leurs démarches ». C’est pourquoi il a entrepris de présenter l’histoire de Charles-Quint, car, écrit-il : Il est une
80audrait déterminer. C’est dans cette vue que j’ai entrepris d’écrire l’Histoire de l’Empereur Charles-Quint. Ce fut pendant son r
81lliés. Les tribus fugitives qui cédaient aux Huns entreprirent à leur tour des conquêtes. Le poids accumulé d’une multitude de barba
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
82[p. 169] moins ils le sont, plus vite nous devons entreprendre ce qui peut les faire mûrir. Un plan de cette nature est de ceux qui
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
83ti ce qui devait se produire et ce qui pourrait s’entreprendre. Mais il venait trop tôt ; les temps n’étaient pas mûrs, ses moyens é
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
84nisation du tableau historique », qu’il nous faut entreprendre aujourd’hui doit s’étendre également à la littérature… La littérature
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
85rpation d’un parti du dedans. L’heure est venue d’entreprendre une action qui soit à la mesure du danger. [p. 410] Tous ensemble, d
71 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
86’inscrit à l’École des sciences politiques, et il entreprend une Histoire de la littérature française, du romantisme à nos jours,
87appellent au Mexique. C’est alors seulement qu’il entreprend une activité politique proprement dite dans ce pays. À la veille de N
88marche, ses jambes obéissant mal à sa volonté) il entreprit l’action européenne qu’il avait si longuement méditée et préparée. No
89et aussi rarement que possible — mais parce qu’il entreprit sans perdre un jour les centaines de démarches nécessaires pour la fa
72 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
90 telle qu’elle était dans son souvenir que Cadmus entreprit de la construire. On voit combien, dès ces temps fabuleux, il semble
73 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour un dialogue des cultures [Note liminaire] (avril 1962)
91e qui reviendra par la suite comme un leitmotiv : entreprendre un dialogue entre l’Europe, d’une part, considérée non comme une addi
74 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
92d’européisme en Inde ou en Chine). 5. Au moment d’entreprendre et de développer ce dialogue qui lui est nécessaire, l’Europe se heur
93Inde : l’International Centre, New Dehli, 1958, a entrepris l’étude des cultures différentes, en s’inspirant des travaux du Centr
94responsables de s’informer, de se connaître, et d’entreprendre des tâches communes. VI. Vers la création de centres culturels régi
75 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
95herché à nous mettre à la place de l’étudiant qui entreprend d’écrire une thèse sur un sujet européen. Il n’a pas le temps de lire
76 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
96sons de notre réserve devant tout ce que d’autres entreprennent, mais un plan d’union qui nous convienne enfin et auquel nous puissio
77 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
97 savoureux, cela donne à peu près ceci : L’homme entreprit, dans son cœur incurable, de dépasser par ses artifices non seulement
98 la Nature, mais le Naturant, qui est Dieu, et il entreprit d’édifier une Tour à Sennaar, qui fut ensuite appelée Babel, ce qui v
78 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
99 savoureux, cela donne à peu près ceci : L’homme entreprit, dans son cœur incurable, de dépasser par ses artifices non seulement
100t la Nature mais le Naturant, qui est Dieu, et il entreprit d’édifier une Tour à Sennaar, qui fut ensuite appelée Babel, ce qui v
79 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
101es sont égalisés. Dès 1412, les trois Waldstätten entreprennent la conquête du Tessin et d’autres vallées au sud des Alpes, tandis qu
80 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
102rant ces mêmes années. Un parti d’hommes nouveaux entreprit d’opposer la Régénération à la Restauration, c’est-à-dire la tendance
103dérales qui ont été si rapidement mises en place, entreprennent les centralisations administratives indispensables. Mais elles rencon
81 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
104r la nécessité ou par des esprits créateurs, elle entreprend certaines activités dont l’ampleur dépasse ses moyens (culturels, fin
82 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
105bligation de solidarité pratique. Quand un Suisse entreprend de créer quelque chose, tout se passe comme s’il avait à se faire par
106 signature, son état de santé ne lui permit pas d’entreprendre le voyage — il se trouvait en clinique dans le Tessin. Et c’est [p. 2
107et libre Helvétie. Peut-être lui plaît-il aussi d’entreprendre quelque œuvre de secours, d’adopter en temps de guerre un enfant alle
83 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
108sons de notre réserve devant tout ce que d’autres entreprennent, mais c’est un plan d’union qui nous convienne enfin, et auquel nous
84 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
109ureuse et mieux formée à la critique des sources, entreprendra de démolir scientifiquement l’édifice mémorable élevé par Tschudi à l
85 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
110ue nous célébrons, et les efforts de ceux qui ont entrepris d’élargir la formule fédéraliste aux dimensions de l’Europe entière.
86 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
111bligation de solidarité pratique. Quand un Suisse entreprend de créer quelque chose, tout se passe comme s’il avait à se faire par
87 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
112cesse évaluer à nouveau la dimension des tâches à entreprendre, répartir en conséquence les pouvoirs de décision, opérer les concent
88 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
113visiteurs. On me demandait, des jeunes surtout, d’entreprendre une action politique pour réaliser mon idée. J’ai répondu : « Chacun
89 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
114ncé un mouvement, nous avons conjugué les efforts entrepris de tous côtés par des tendances diverses, et nous sommes parvenus, pl
90 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.4. Naissance d’une Fondation
115les degrés, depuis un siècle. Les efforts d’union entrepris depuis 1946 se voient aujourd’hui freinés par tous ces facteurs. Les
91 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
116 savoureux, cela donne à peu près ceci : L’homme entreprit, dans son cœur incurable, de dépasser par ses artifices non seulement
117t la Nature mais le Naturant, qui est Dieu, et il entreprit d’édifier une tour à Sennaar, qui fut ensuite appelée Babel, ce qui v
92 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
118les Européens sachant le chinois.) 5. Au moment d’entreprendre et de développer ce dialogue qui lui est nécessaire, l’Europe se heur
93 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
119sse évaluer à nouveau les dimensions des tâches à entreprendre, [p. 127] répartir en conséquence les pouvoirs de décision, opérer le
94 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
120cesse évaluer à nouveau la dimension des tâches à entreprendre, répartir en conséquence les pouvoirs de décision, opérer les concent
95 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Le testament de Tristan (14-15 novembre 1970)
121 vous mettez en lumière. Je vous félicite d’avoir entrepris et mené à bien cet immense et intéressant travail. Je vous en remerci
96 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
122ête de la personne, … et l’effort qu’il nous faut entreprendre… pour situer en ce centre de l’homme le centre de la société, préfigu
97 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
123 : je savais peu, m’attaquant à beaucoup, quand j’entrepris d’écrire L’Amour et l’Occident. Si j’avais pu mesurer vraiment l’éten
98 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
124ands États le même genre de question avant qu’ils entreprennent une guerre [p. 31] (comme celle du Vietnam, qui a déjà coûté 80 milli
99 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
125re de se demander ce qui résultera de ce que l’on entreprend, et de poursuivre ou non en connaissance d’effets, autant il est dang
100 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
126 d’y faire face. Au reste l’homme n’a jamais rien entrepris sans risque. Négligeant de vérifier ce « fait » qui ne saurait être «
127de stockage des déchets radioactifs pourront être entrepris dès l’hiver de 1976 en Suisse, selon le bulletin de presse de l’Assoc
128ibilité d’un succès maximal de l’effort nucléaire entrepris — avec quel acharnement et quel déploiement policier — par nos États-