1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1), est frappé d’insolation ; sa folie d’un coup l’envahit. C’est une sorte de vieillard qui reparaît en Allemagne. Et durant tr
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Alfred Colling, L’Iroquois (décembre 1926)
2au soir où la douleur nette d’un amour réveillé l’envahit. Et Closain rencontre, dans l’inévitable bar, le couple de juifs espa
3 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
3ong songe de violence et de volupté », je me sens envahi par un rythme impérieux au point qu’il faut que certaines voix en moi
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
42] par les rues, une joie violente commençait à m’envahir, contre laquelle je luttais obscurément pour augmenter ma volupté. Bi
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
5aire, c’est refus de limiter le mal. Je vous vois envahi par des démons que vous prétendez m’interdire de nommer. Mais moi je
6 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
6 crois que l’idée fixe de produire peut très bien envahir un cerveau moderne au point d’en exclure toute considération de final
7 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
7. Les cocktails du Moulin-Rouge avaient peu à peu envahi notre sang. Nos pensées devenaient légères comme des ballons. La rume
8 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
8 lui-même conjointement. Plusieurs ivresses l’ont envahi bruyamment, bâillonnent sa raison, l’empêchent de protester contre le
9 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
9 doucement. Un moment, il écouta sa mélopée. Puis envahi par un dernier feu, il se précipita dans sa chambre où il s’enferma,
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
10gies à tout ce vaste empire moderne si rapidement envahi par la civilisation d’une Europe dont il rejette la religion 24 . Nou
11 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
11. Les cocktails du Moulin-Rouge avaient peu à peu envahi notre sang. Nos pensées devenaient légères comme des ballons. La rume
12 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
12n) est frappé d’insolation ; sa folie d’un coup l’envahit. C’est une sorte de vieillard qui reparaît en Allemagne. Et durant tr
13 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
13e et d’impératrices qui prient dans des chapelles envahies par les sapins. C’est dans une lettre de l’auteur de la Rose de Thur
14 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
14 doucement. Un moment, il écouta sa mélopée. Puis envahi par un dernier feu, il se précipita dans sa chambre où il s’enferma,
15 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
15appui de la police au début. Un peu plus tard, il envahira les films, le roman, le théâtre…   [p. 113] Rôle de l’écrivain et de
16 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
16ètes de notre vocation spirituelle. Cet ennui qui envahit le monde moderne possède une signification métaphysique et religieuse
17 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Gösta Berling, par Selma Lagerlöf (novembre 1937)
17voici que la vie s’y prend, fait sauter le cadre, envahit tout à grands bonds émouvants, et l’auteur s’esquive prestement avec
18 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
18iliser au profit de l’homme. Elles se sont laissé envahir, puis dominer par ses mécanismes, aboutissant ainsi, à plusieurs repr
19absence, ses moissons sont abîmées, l’herbe folle envahit ses champs, le bétail, faute de soins, dépérit. À son retour, il se v
20nses, mais aussi à celui des communaux, désormais envahis par le bétail du seigneur au grand dam des paysans. D’où prolétarisat
19 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
21nscience civique. Lorsque l’Allemagne totalitaire envahit l’Autriche, nous fûmes saisis d’une angoisse soudaine : pour la premi
20 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
22es. Je songe à la psychologie de la jalousie, qui envahit nos analyses : jalousie désirée, provoquée, sournoisement favorisée,
21 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
23création dans sa diversité, d’empêcher le monde d’envahir l’âme, la fidélité des époux est l’accueil de la créature, la volonté
22 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
24the primitif se répandra dans la vie quotidienne, envahira le subconscient, appellera de nouvelles contraintes, se les inventera
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
25mour-passion, forme terrestre du culte de l’Éros, envahit la psyché des élites mal converties et souffrant du mariage. Mais cet
26Église d’Amour », opposée à l’Église de Rome 63 , envahit rapidement la France, de Reims au Nord et des confins de l’Italie jus
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
27ait échapper aux tribunaux de l’Inquisition, puis envahir la conscience européenne, même orthodoxe, et par une sorte d’ironie,
28prement dite, le contenu du mythe et ses fantômes envahissent les domaines les plus divers : politique, lutte des classes, sentimen
25 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
29es. Je songe à la psychologie de la jalousie, qui envahit nos analyses : jalousie désirée, provoquée, sournoisement favorisée,
30ne plus profond, peut-être comparable à celui qui envahit la psyché collective du xiie siècle, et que je qualifiais au livre I
26 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
31création dans sa diversité, d’empêcher le monde d’envahir l’âme, la fidélité des époux est l’accueil de la créature, la volonté
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
32régnée de l’idéal chevaleresque. Cette conception envahit même le domaine de la religion : la prouesse de l’archange saint Mich
28 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Une simple question de mots (24 avril 1939)
33es plus faibles ; consolider la paix signifiera : envahir un pays à dix contre un sans avoir à tirer un obus. La presse italien
29 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
34ture… Un sentiment d’absurdité et d’impuissance m’envahit. Quel rapport pouvait-il y avoir entre ces [p. 58] choses ? Pendant q
30 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
35ande. Ce n’est plus le territoire qu’on cherche à envahir, mais c’est en premier lieu la conscience nationale. Souvenez-vous de
31 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
36écurité. Et s’il fallait qu’un jour la Suisse fût envahie, j’imagine qu’elle pourrait garder pendant des mois, peut-être des an
37e viens de décrire, à supposer que la Suisse soit envahie, pourrions-nous penser à l’Église comme à notre Gothard spirituel ? L
32 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
38en d’autres époques de l’histoire. Ce n’est pas d’envahir un petit pays qui est diabolique, cela s’est fait de tous les temps,
33 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
39uel bien pensez-vous triompher du mal immense qui envahit la terre ? Le moindre mal sera-t-il plus fort que le mal même dans so
34 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
40mme, — si vraiment [p. 59] les figures du jeu ont envahi sa vision de la vie au point qu’il puisse les retrouver sans peine da
35 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
41 11 octobre 1939 Six semaines déjà. La Pologne envahie. Il est clair qu’il ne se passera rien, avant longtemps, dans ces cha
36 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
42ore, régions perdues dans le passé et territoires envahis. Le passé, le présent réduits se rétrécissent vers la catastrophe. Il
37 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
43 provinciaux, aux esplanades, aux terrains vagues envahis d’herbes. Les arbres cachent les façades, moutonnent à la hauteur des
38 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
44 les bouchons de champagne, ces corridors étroits envahis par la foule, et les adieux sur l’avant-pont, seul coin désert, entre
39 1946, Journal des deux Mondes. 17. Le mauvais temps qui vient
45alement, ont souffert, se sont fait tuer, ont été envahis. Qu’est-ce que cela prouve ? Quand l’avalanche balaye tout un village
40 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
46t vrai. Mais leur esprit menace plus que jamais d’envahir à la fois leurs vainqueurs et leurs victimes épuisées, cependant que
41 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
47 provinciaux, aux esplanades, aux terrains vagues envahis d’herbes. Les arbres cachent les façades, moutonnent à la hauteur des
42 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
48 lui-même conjointement. Plusieurs ivresses l’ont envahi, bâillonnent sa raison et l’empêchent de protester contre le miracle.
43 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
49dmirable morceau que de Rougemont a dédié à Paris envahi par les Allemands et qui, paru dans la Gazette en juin 1940, lui valu
44 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
50e par l’Amérique — ce qu’elle désire parfois — ou envahie par la Russie, certains pensent que notre culture serait alors notre
45 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
51ne de pieds de vigne — ou les bords d’un Léman si envahi d’hôtels qu’ils noient sans remords sous un entassement de constructi
46 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
52ire de l’Europe. Les Suisses passèrent les Alpes, envahirent la Lombardie, prirent Milan et battirent l’armée du roi de France. Il
53 l’armée du roi de France. Ils passèrent le Rhin, envahirent la Souabe et battirent les armées de l’Empereur. « Svizzeri, armatiss
54 indépendante subsistant au milieu d’un continent envahi ; dernier vestige d’une Europe jadis unie sous la couronne du Saint-E
55Romains, puis les Alamans et les Burgondes, l’ont envahi les uns après les autres et y ont fait souche. Son unité religieuse a
47 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
56is. Au ve siècle, ces territoires romanisés sont envahis par les Burgondes, peuplade germanique naguère battue par Aetius et r
48 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
57 qu’un Chandragupta usurpe le trône, qu’un Mahmud envahisse les royaumes des Rajputs et que ceux-ci se soulèvent contre lui, il n
49 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
58ira le spiritualiste en voyant cette même science envahir son domaine ? Certains philosophes, se fondant sur le principe d’indé
50 1955, Journal de Genève, articles (1926–1982). Pour un désarmement moral (19 juillet 1955)
59 rappelle qu’au moment où l’armée rouge tentait d’envahir la petite Finlande, M. Molotov déclara que cette dernière était le vé
51 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
60ans des boutiques minuscules. La [p. 31] chaussée envahie par la foule en tous sens qui entrave en permanence le passage des vo
52 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
61 qu’un Chandragupta usurpe le trône, qu’un Mahmud envahisse les royaumes des Rajputs et que ceux-ci se soulèvent contre lui, il n
53 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
62ira le spiritualiste en voyant cette même science envahir son domaine ? Certains philosophes, se fondant sur le principe d’indé
54 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
63ans les mouvements de résistance de tous nos pays envahis que s’est nouée l’idée d’une fédération libre, mettant fin tout d’abo
55 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
64r l’évolution même… de la technique. Les machines envahissent nos vies ? Si seulement, car elles sont très chères ! Mais jamais une
65dans ma cour, spontanément, dans l’intention de m’envahir ! [p. 28] Et pas même une machine à laver ! Et que de mal n’ai-je pas
56 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
66té tout entière qui transparaît, se recompose, et envahit tout le tableau. Vous reprenez votre lecture et, non, c’était vraimen
57 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
67onde. Rien n’est plus étranger au nominalisme qui envahit la critique sous l’influence du journal. Il faut savoir être secret p
58 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
68rai, comme on nous le répète, que « la sensualité envahit tout » et que la sexualité défoulée « se déchaîne » ? Bien sûr que no
59 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
69té tout entière qui transparaît, se recompose, et envahit tout le tableau. Vous reprenez votre lecture et, non, c’était vraimen
60 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
70e la musique que le spectateur de la Tragédie est envahi de ce sûr pressentiment d’une joie suprême, à laquelle aboutit ce che
61 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.1. Proto-histoire d’un continent sans nom
71t urbaine — non plus nomade ou chasseresse — elle envahira d’abord le pourtour de la Méditerranée, pour remonter de là sur notre
62 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
72e j’ai vue dans mon sommeil ? Quel désir d’elle a envahi mon âme ! Et elle, de son côté, avec quelle affection elle me faisait
73 des lions ! Avant qu’une affreuse maigreur n’ait envahi l’éclat de mes joues, que cette proie, tendre et pleine de sève, se s
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
74arèrent de l’unité de l’Église romaine lorsque tu envahis Constantinople. Ils n’ont jamais accepté les accords conclus à Floren
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
75on de la cruauté conforme à son climat, il aurait envahi l’Europe à la force de l’épée, y implantant ses mœurs et sa conceptio
76 Mongols, comme les Scythes du temps de Cyaxares, envahir mille diverses tribus du genre humain, et disparoître aussitôt parce
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
77manique de langue et de race ; mais, avant d’être envahie par la race germanique, l’Alsace était un pays celtique, ainsi qu’une
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
78une autre aube ? Surgissons-nous précisément pour envahir cette terre historique du Couchant ? Le pays du Soir vient-il en prem
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
79ent en croyance ; la « science » menaçait alors d’envahir le domaine de la religion en tenant aussi peu compte de la réalité fo
80eligion l’avait fait auparavant lorsqu’elle avait envahi le [p. 354] champ de la science. Cet épisode se termina grâce à une c
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
81tion. Les Russes rappelleront que leur pays a été envahi par les armées occidentales en 1941, 1915, 1812, 1709 et 1610 ; les p
69 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
82e la musique que le spectateur de la Tragédie est envahi de ce sûr pressentiment d’une joie suprême, à laquelle aboutit ce che
70 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
83i le conduit dans une petite ville de la Gironde, envahie par les réfugiés. Il entre à la sous-préfecture sans s’annoncer, mont
84ait que la Pologne, soutenue par les Anglais mais envahie par les Russes, ne devînt pas un obstacle à la conduite d’une guerre
71 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
85ix ans, que les restes de ces États préalablement envahis et soumis par les Touaregs et par les Peuls. Je leur laisse aussi à d
72 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
86s Grisons au sud. En 1512, les Confédérés [p. 55] envahissent la Bourgogne, assiègent Dijon et imposent une paix désastreuse à Loui
87I. La même année, alliés au Pape et à Venise, ils envahissent la Lombardie, installent Maximilien Sforza sur le trône de Milan, et
73 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
88respecta et qui le retint un seul instant de nous envahir. En revanche, il pouvait à tout moment nous accuser de la violer nous
74 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
89fédération. Quand les armées de la Révolution les envahirent, les Ligues ne purent opposer une armée suisse à l’agresseur. L’un ap
75 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
90e, omniprésente dans le paysage du Plateau et qui envahit déjà de nombreuses vallées alpestres ; un dixième seulement de la pop
76 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
91is. Au ve siècle, ces territoires romanisés sont envahis par les Burgondes, Germains professant l’arianisme et qui ne se mêler
77 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Non, notre civilisation n’est pas mortelle ! » (30-31 août 1969)
92ôle de l’homme. » Les gens disent : « Nous sommes envahis par les machines. » Je leur réponds : « Je voudrais bien qu’une Rolls
93s bien qu’une Rolls-Royce ou même une VW vienne m’envahir dans la cour de ma maison. Mais cela ne s’est jamais vu. » Question —
78 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
94t tant pis si la marée noire, ou rouge, ou blême, envahit les rivages des voisins… Cela ne signifie rien — ou plus rien d’avoua
79 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
95haque petit coin tranquille, aussitôt repéré, est envahi par mille campeurs. L’Auto détruit tout ce qu’elle permet de découvri
96 crois que l’idée fixe de produire peut très bien envahir un cerveau moderne au point d’en exclure toute considération de final
80 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
97courent le risque immédiat d’être infiltrés, puis envahis, colonisés matériellement et moralement l’un après l’autre — en toute
98goût, même timide, pour la démocratie, ils soient envahis par les Russes. Il n’est pas juste qu’à Yalta, les peuples de l’Europ
81 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
99ouvent irritantes), son temps de loisir se trouve envahi par d’autres pressions sociales (TV, publicité) qui le poussent vers
82 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
100 continent ou contre des troupes étrangères qui l’envahiraient : celui qui la fait tomber chez son voisin est à la merci d’une saute
83 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
101ous notre ferveur ; vous rendrez à nos vieux pays envahis aujourd’hui par l’indifférence et le doute une grande espérance ; vou