1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)
1rand roman : autour d’un [p. 1152] sujet de vaste envergure, et brûlant, une intrigue puissante, des personnages d’une belle rich
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Charles Du Bos, Approximations, 4ᵉ série (novembre 1930)
2rançais, et sur un pied véritablement européen. L’envergure en quelque sorte géographique d’une telle enquête suppose une Weltans
3 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
3de sa fatigue. Pour abolir des obstacles de cette envergure, il suffit d’un peu de décision. Jules César s’imposait de longues ma
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
4n. Mais nous ne croyons pas qu’une œuvre de cette envergure comporte à proprement parler de morale, malgré ce que dit l’auteur da
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kierkegaard (mai 1931)
5 dépasse. On peut déplorer qu’une œuvre de cette envergure ait pénétré d’abord en France, sous les espèces du fragment le moins
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
6u Jeune Japon, l’initiateur de réformes de grande envergure, commencées dans les bas-fonds de la ville de Kobé et peu à peu élarg
7 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
7éologiques. L’œuvre de Rudolf Kassner, de moindre envergure — à cause de sa rareté et de son aristocratisme essentiel — mais non
8 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
8ndale divin, le péché radical. Mais un homme de l’envergure de Goethe, s’il ne peut être un argument pour nul parti, ne saurait,
9 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934)
9ture de ce pays. La présentation d’un esprit de l’envergure de Kierkegaard eut légitimé, à elle seule, la création de cet Office
10 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
10s une sorte de justification historique de grande envergure. Löwith voit en Hegel l’achèvement de la philosophie classique, aux d
11 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
11vine, transcendante, sur ce destin de très piètre envergure que dictaient les temps et les lieux. « Préparer les voies du Seigneu
12 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
12lles russes ou allemandes. Ces entreprises, d’une envergure sans précédent, ne sont pas justiciables des critiques qu’on leur adr
13 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
13lques raisons pourtant, de redouter que la piètre envergure de ces méfaits ne trompe sur l’importance de leurs répercussions dans
14 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
14 russes ou allemandes 60 . Ces entreprises, d’une envergure sans précédent, ne sont pas justiciables des critiques qu’on leur adr
15 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
15le support apparent d’une réflexion de plus vaste envergure, d’un témoignage qui transcende toute dispute. Entraîné par sa fougue
16 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
16quel réflexe collectif. ⁂ Deux exemples de grande envergure nous indiquent un type de réponse, une solution peut-être inévitable.
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
17lle, elle paraît ignorer l’un de ces faits dont l’envergure échappe souvent aux prises de l’érudition scrupuleuse. Je veux parler
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
18ns d’au-delà. [p. 102] Même chez un mystique de l’envergure d’un Henri Suso, le sublime nous semble parfois frôler le ridicule. I
19 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
19sion même dont elle est née. Et c’est cela, non l’envergure des massacres, qui est nouveau dans l’histoire du monde. Là-dessus, t
20 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
20u quel réflexe collectif. Deux exemples de grande envergure nous indiquent un type de réponse, une solution peut-être inévitable.
21 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
21e support apparent d’une réflexion de plus grande envergure, d’un témoignage qui transcende toute dispute. Entraîné par sa fougue
22 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
22Gottfried Keller, et beaucoup d’autres de moindre envergure. (Frappé de constater qu’au sujet de la Suisse, de ses institutions,
23 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
23ans ce siècle, pas un seul événement historique d’envergure n’ait été le fait des partis de gauche ou de droite, ni des politicie
24 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
24x catacombes de l’Histoire. Essayons de mesurer l’envergure du succès de l’Occident dans l’ère moderne. Toynbee nous met en garde
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
25naissance et de la Réforme. Quatre plans de vaste envergure apportent leur contribution à cet effort de mise en ordre, qui semble
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
26velles catastrophes, qui ne seront pas de moindre envergure que la guerre de Trente ans ou la Révolution française et ses suites.
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
27 habitant de l’ancienne Europe, parce qu’il est d’envergure plus vaste. Toute supériorité repose sur l’intégration en une unité d
28 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
28-à-dire entre les princes. Quatre plans de grande envergure vont contribuer à cet effort de mise en ordre, qui est la devise du x
29 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est d’abord une culture (30 juin 1962)
29ar conséquent, une politique culturelle de grande envergure : éducation civique, démocratisation des études, insistance sur la cu
30 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
30ns ne peut résoudre seule un problème de pareille envergure… ⁂ Les considérations que je viens d’esquisser à larges traits m’amèn
31 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Pourquoi j’écris (30-31 janvier 1971)
31é aux deux tiers de ma course (si je l’estime à l’envergure de mes projets), je me vois deux raisons d’écrire : l’une me libère,
32 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
32erait un problème de beaucoup plus grande [p. 68] envergure que celui des déchets. On envisage, pour l’instant, une méthode plus
33 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
33r principe organisateur. Les prochaines guerres d’envergure continentale seront provoquées par les conflits entre l’Occident et l
34 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
34ividu quelconque et quasi nul en soi, phénomène d’envergure mondiale, tel fut l’homme, tel demeure son mystère. Les effets fracas
35 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
35helle des niveaux de décision — correspondant à l’envergure de tâches plus vastes et aux dimensions des communautés plus larges c
36 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. II. L’énergie
36CEE a lancé un projet de recherche de très grande envergure consacré à la fusion nucléaire, procédé réputé « propre » et ne créan