1 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
1a négation de tout progrès moral. De la sincérité envisagée comme moyen de connaissance, le cas extrême d’un Crevel nous montre a
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
2ue vous la guérirez. Au contraire, il s’agit de l’envisager sans fièvre, pour en circonscrire les effets. J’avoue prendre à cette
3 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
3rgie créatrice et critique qui leur permettrait d’envisager ce problème dans toute son ampleur et sa force. » Ainsi Beausire nous
4 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
4ant d’accusations, et qu’il est de notre devoir d’envisager avec toute la bonne foi que nécessite un examen de conscience. ⁂ [p. 
5dire qu’un monde séparé de Dieu doit ou peut être envisagé comme un monde autonome. Il doit être envisagé comme manquant de quel
6re envisagé comme un monde autonome. Il doit être envisagé comme manquant de quelque chose. Or, ce « quelque chose » aux yeux de
5 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
7 des souffrances physiques, la force et la joie d’envisager la mort comme une transfiguration tragique, la force et la joie d’env
8e transfiguration tragique, la force et la joie d’envisager la vie comme un combat perpétuel dont l’enjeu est à chaque instant to
9Car celui qui refuse de penser le péché, refuse d’envisager l’ultime et le plus « grossier » des dangers inhérents à l’être concr
6 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
10ral et seul efficacement critique que nous devons envisager les perspectives de la vie publique et privée, dans l’état où se trou
7 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
11nté de la pensée, à condition toutefois qu’elle l’envisage sans illusion ni romantisme. L’enjeu d’une partie aussi mal engagée q
8 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
12 esprits est telle qu’il est presque impossible d’envisager froidement la nature réelle du danger. Cet élan d’opinion populaire,
9 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
13l’Allemagne actuelle, que son destin la force à n’envisager plus le sort de l’homme que sous l’aspect du sort de la nation ? Tel
10 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
14leur moyen d’éviter ce danger serait sans doute d’envisager l’histoire d’une religion dans la perspective de sa théologie ; le ra
11 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
15prit n’est plus rien, et comprendre n’est rien qu’envisager les modes de notre esclavage. — Jusqu’à cet acte, que soudain j’ai fa
12 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
16celles-ci : « Dans une telle atmosphère on pourra envisager une large politique (sic) de dégrèvements fiscaux » ; ou « … un cours
13 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
17prit de Dostoïevski, le professeur de Bâle a su l’envisager dans une perspective chrétienne, hors de laquelle cette œuvre restera
14 1935, Esprit, articles (1932–1962). Kasimir Edschmid, Destin allemand (mai 1935)
18l’Allemagne actuelle, que son destin la force à n’envisager plus le sort de l’homme que sous l’aspect de la nation ? Tel est je c
15 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
19cales est la seule et unique solution qui ait été envisagée en France, jusqu’ici. Si incroyable que cela paraisse, personne ne s’
16 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
20lture Qu’est-ce qu’un problème ? Je me propose d’envisager dans cet ouvrage le problème de la culture. Lorsque l’on entreprend d
17 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
21mes forces et de celles de n’importe quel homme d’envisager tous les aspects de la mesure que nous ne faisons que pressentir. C’e
18 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
22te pensée devait régir, qu’il n’est pas vain de l’envisager. Mais il faudra, pour la mieux voir, en rechercher les origines. Car
19 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
23ont un problème de tout ce qu’ils n’oseraient pas envisager, c’est-à-dire voir en face, pour l’accepter ou pour le refuser : Dieu
24on, dont le plus sûr effet est de nous empêcher d’envisager les problèmes derniers. Je ne dis pas que ses victimes n’y croient pa
20 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
25uis vingt ans, — de se refuser systématiquement à envisager le sort d’environ 30 millions de contemporains. D’autant plus que des
26ant soi-même ou devant le monde Il serait temps d’envisager maintenant comment l’homme peut être présent au monde et à soi-même c
21 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
27ême fort obscur et ardu — pour autant que je ne l’envisage pas avec une loyauté entière, un esprit d’obéissance, une absolue dis
22 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
28ue sobre et têtue, qui va droit au point décisif, envisage honnêtement les objections, donne à la thèse adverse toutes ses chanc
29risque d’« évacuer la Croix ». Tant qu’on n’a pas envisagé la doctrine de la pure grâce jusque dans son sérieux dernier, on peut
30e l’homme, jusqu’aux questions dernières que peut envisager notre pensée. Pour échapper au nihilisme qui l’étreint, dès lors que
23 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
31que sobre et têtue qui va droit au point décisif, envisage honnêtement les objections, donne à la thèse adverse toutes ses chanc
24 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
32ont parlé plus longuement dans ce numéro. Je ne l’envisage ici que sous l’angle particulier de nos responsabilités comme neutres
33st bien plus favorable. Mais il faudrait savoir l’envisager dans sa grandeur, sans crispation de méfiance ou de timidité ; dans u
25 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
34 sur le fonctionnement des institutions ? On peut envisager diverses modalités : par exemple, la nomination dans les comités de d
35ses institutions que nous préconisons, on ne peut envisager leur fonctionnement commun sans l’espèce de contrepartie que constitu
26 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
36ible insignifiance 5 . Le mieux sera sans doute d’envisager l’un après l’autre quelques types sociaux très courants, et quelques
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
37 au moins, la rend inefficace. Or je me propose d’envisager Tristan non point comme œuvre littéraire, mais comme type des relatio
38ici même par une certaine répugnance du lecteur à envisager mon projet. Le Roman de Tristan nous est « sacré » dans la mesure exa
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
39ritaine, Milton cherchant un sujet d’épopée avait envisagé parfois le thème de la légende celtique d’Arthur et des Chevaliers de
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
40s libérales. C’est l’éventualité de la paix que j’envisageai dans les deux livres terminaux : le premier situant le conflit du myt
30 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Propos sur la religion, par Alain (avril 1939)
41 que le sage jugera toujours « hors de propos » d’envisager. Le sérieux même du christianisme. 51 Alain dit quelque part n’avoi
31 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
42partir du point originel. Mais qui oserait encore envisager l’ambition d’un Guillaume du Bartas, d’un Peletier, d’un La Boderie e
32 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
43 libérée de la superstition des lois fatales peut envisager de nouveau d’influencer le monde réel, ramené en droit — sinon déjà e
33 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
44ous sommes dès maintenant. 2. La culture. Je ne l’envisagerai ici que sous l’angle particulier de nos responsabilités comme neutres
45st bien plus favorable. Mais il faudrait savoir l’envisager dans sa grandeur, sans crispation de méfiance ou de timidité ; dans u
34 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
46s et le parti des régionalistes, le personnaliste envisage la recherche en commun d’un arrangement technique, orienté par une co
35 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
47 » : cela signifie simplement que nous refusons d’envisager son abandon, et que nous le refuserons aussi longtemps que possible.
36 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
48omique est l’une des premières [p. 10] réformes à envisager dans ce domaine. Les sessions de trois semaines doivent et peuvent êt
37 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
49 libérée de la superstition des lois fatales peut envisager de nouveau d’influencer le monde réel, ramené en droit, — sinon déjà
38 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
50irritante, n’est-ce pas, aux yeux de qui refuse d’envisager la vie comme une totalité orientée par l’esprit. L’esprit prévoit le
51des bourgeois moyens, a refusé pendant cent ans d’envisager ? Pourtant, les plus grands hommes du dernier siècle furent unanimes
52 sachons-le, si nous refusons maintenant encore d’envisager les causes du désastre. Envisager, c’est regarder en plein visage. No
53tenant encore d’envisager les causes du désastre. Envisager, c’est regarder en plein visage. Notre salut, le seul et le dernier p
39 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
54is je me demande seulement si elles sont prêtes à envisager certains actes de solidarité pratique ; si elles acceptent, au moins
40 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
55s progrès. Le médecin commençait à désespérer, il envisageait même d’abandonner la cure. (Et vous savez pourtant si rien n’égale la
41 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
56ue sobre et têtue, qui va droit au point décisif, envisage honnêtement les objections, donne à la thèse adverse toutes ses chanc
57risque d’« évacuer la Croix ». Tant qu’on n’a pas envisagé la doctrine de la pure grâce jusque dans son sérieux dernier, on peut
58e l’homme, jusqu’aux questions dernières que peut envisager notre pensée. Pour échapper au nihilisme qui l’étreint dès lors que «
42 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un salon atomique (26 décembre 1945)
59 — Cela se discute… Certains de mes collègues ont envisagé l’hypothèse, et sont de l’avis qu’elle n’est pas improbable. D’autres
43 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
60 cherchant à les comparer. Le deuxième problème à envisager est celui d’une collaboration plus étroite entre l’Église et l’Intell
44 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
61r. » Voilà les dimensions réelles qu’il faut oser envisager. Elles ne sont pas démesurées. Elles doivent au contraire nous donner
45 1946, Lettres sur la bombe atomique. 8. Un salon atomique
62 ? Cela se discute… Certains de mes collègues ont envisagé l’hypothèse, et sont de l’avis qu’elle n’est pas improbable. D’autres
46 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
63xamen objectif des forces en présence ne permet d’envisager pour l’Europe et le monde de demain qu’une période de chaos étatisé ;
47 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
64de fois. Cette éventualité, d’ailleurs, doit être envisagée très sérieusement. Chaque jour dans les courriers mondains annonçant
48 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
65e assez pour [p. 41] qu’il ne soit pas utopique d’envisager sa fonction dans le monde, son avenir et le nôtre en elle ? Pour ma p
49 1950, Lettres aux députés européens. Quatrième lettre
66car selon sa brochure, ce minimum ne saurait être envisagé que s’il n’affecte pas les intérêts anglais, et que si toute l’Europe
50 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
67r pudiquement chaque année qu’il reste désireux d’envisager l’étude de quelques mesures préalables tendant à renforcer le sentime
51 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
68sur les réformes à introduire. Il y a donc lieu d’envisager la création d’une sorte d’Institut de la conjoncture culturelle en Eu
52 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Quatrième lettre aux députés européens : En lisant le pamphlet du Labour Party (18 août 1950)
69car selon sa brochure, ce minimum ne saurait être envisagé que s’il n’affecte pas les intérêts anglais, et que si toute l’Europe
53 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Cinquième lettre aux députés européens : « Méritez votre nom ! » (19-20 août 1950)
70r pudiquement chaque année qu’il reste désireux d’envisager l’étude de quelques mesures préalables tendant à renforcer le sentime
54 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, on vous attend encore au pied du mur ! (4 octobre 1950)
71pudiquement, chaque année, qu’il reste désireux d’envisager l’étude de quelques mesures préalables tendant à renforcer le sentime
55 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
72u obligatoire l’assurance contre les accidents et envisage l’extension de mesures analogues aux cas de maladie et de chômage. La
56 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
73’accorder. J’avais donc suggéré aux rapporteurs d’envisager le problème européen dans une perspective telle que les graves divisi
57 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
74’accorder. J’avais donc suggéré aux rapporteurs d’envisager le problème européen dans une perspective telle que les graves divisi
58 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
75ésout en un problème européen commun dès que l’on envisage la position de l’Europe entre l’URSS et les USA, entre les menaces as
59 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour les grands festivals de musique l’Europe est faite ! (octobre 1955)
76nifestations collectives de l’Association ont été envisagées pour l’année prochaine. L’exécution de ce programme élargi, mais cepe
60 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi nous persévérons (décembre 1955)
77ules, les deux dernières formes d’échanges seront envisagées dans ce Bulletin, et donneront lieu aux propositions concrètes qui le
61 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
78le plus démocratique du monde ». Mais il refuse d’envisager la seule mesure qui donnerait un contenu concret à cette promesse : l
62 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
79, mais conforme au génie de l’époque technique, d’envisager la suppression de la condition prolétarienne. Il est typique de l’Occ
63 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
80che pas la question, mais elle se pose. Il faut l’envisager avec franchise, si l’on veut un dialogue valable. Un autre exemple pe
64 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
81matérielle pour les festivals, et qu’il peut être envisagé, comme l’a fait Enrique Franco, sous l’angle d’une éducation européen
82ue ce jury voie le jour ou non, le seul fait de l’envisager et de le discuter peut avoir une action. Le seul fait de penser qu’il
65 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
83de connaissances précises des différents domaines envisagés et des perspectives qu’ils nous ouvrent. Après quoi, d’autres comités
66 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
84’elle laissait naguère sceptiques. Comment le CEC envisage-t-il de faire face aux nouvelles possibilités d’action qui se dessinent
67 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
85les supérieures existantes en Europe. La question envisagée dans ce rapport sera donc la suivante : comment répondre à ce double
86De tels instituts ou séminaires sont actuellement envisagés, en formation ou déjà formés, dans plusieurs domaines de la science e
87dente : en groupant en un même lieu les Instituts envisagés pour — les ingénieurs, — les spécialistes en sciences nucléaires, — l
88r l’idée d’une Université européenne devrait être envisagée de la manière suivante : 1° création de 4 ou 5 instituts d’études ava
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
89 Eruditos, Religiosos, Potentes Europæ. Comenius envisage cette réforme par les moyens suivants : unification du savoir, par un
90que certaines parties de ma proposition aient été envisagées par la sagesse, la justice et la valeur d’Henri IV de France, dont le
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.4. Pendant ce temps, l’Amérique du Nord…
91On rencontre partout d’innombrables personnes qui envisagent de se rendre en Amérique avec leurs familles et leurs fortunes, dès q
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
92ai qu’en parlant du « genre humain », l’orateur n’envisage en somme que l’Europe, comme le faisaient les auteurs d’avant la Rena
71 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
93période sera, Dieu aussi sera. On ne saurait donc envisager l’existence durable d’une constitution politique unique — fût-elle pa
72 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
94de l’Histoire »). [p. 248] Toutefois, Cattaneo n’envisage pas une unification de nos diversités de tous ordres. La variété, la
95ngement s’accomplissait, on pourrait sérieusement envisager la possibilité d’une fédération d’Europe Centrale. Et chaque pas que
73 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
96aire à leurs élèves quelques leçons sur l’Europe, envisagée comme une réalité politique indivise. Ils m’opposaient la nécessité d
74 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
97 un jour ou l’autre par des Européens mais ne les envisagent pas expressément dans le contexte de notre unité de culture ; enfin,
985] du pool. En effet, la variété des publications envisagées, si elle correspondait bien à la variété de la production réelle et d
75 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
99en langages spécialisés. Pour y répondre, il faut envisager la création d’instituts ou de centres de synthèse, établis à l’échell
76 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
100en langages spécialisés. Pour y répondre, il faut envisager la création d’instituts ou de centres de synthèse, établis à l’échell
77 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
101exagérant les maximes fédéralistes, les cantons s’envisagent comme des États isolés, dont chacun soigne son économie particulière
78 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
102rifiées par la Chancellerie fédérale. Dans le cas envisagé, c’est le Touring Club qui lance l’action. Celle-ci aboutit. Le peupl
79 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
103suisses, et romandes d’abord, se devraient donc d’envisager d’urgence une nouvelle division du travail, un regroupement des facul
104la signifie : Voilà bien notre manière mesquine d’envisager les choses. [p. 269] L’intellectuel français approuve en principe to
80 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
105riront largement sur leur gauche et nous aurons à envisager bientôt de sérieuses difficultés financières. Très probablement notre
81 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
106ile. Le genre humain, ou tout au moins la société envisagée, serait alors mise en état de pilotage automatique, comme disent les
82 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Entretien avec Denis de Rougemont (6-7 avril 1968)
107éparation ni confusion. Dans cette perspective, j’envisage une théorie générale du fédéralisme qui irait de la personne à la féd
83 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
108al-socialiste. La Grande-Bretagne, par contraste, envisage sans trop de nervosité sa prochaine transformation (dans cinq ou dix
109us négligées par la capitale, et cela a conduit à envisager la possibilité révolutionnaire de régions chevauchant des frontières,
84 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
110 pour certaines d’entre elles. Cependant, si l’on envisage objectivement l’éventualité d’une telle dispersion, on sent aussitôt
85 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
111tre campagne, en tant que civique, se doit donc d’envisager les problèmes du milieu au sens large : habitat rural et citadin, arc
86 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
112savoir en langages spécialisés. Il nous faut donc envisager maintenant la création d’instituts de synthèse établis à l’échelle eu
87 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.7. Pour une politique de la recherche
113ux nourrie de connaissances précises des domaines envisagés et des perspectives qu’ils nous ouvrent. Après quoi, d’autres comités
88 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
114met la pluralité des allégeances, pourquoi ne pas envisager ce que nous avons déjà effleuré précédemment : Genève se rattache éco
89 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
115ique est menacée d’éclatement. La Grande-Bretagne envisage sans fièvre sa mutation en une fédération d’autonomies administrative
116lloque organisé par le Festival d’Aix-en-Provence envisageait la création d’une « métropole régionale » basée sur le complexe Marse
117us négligées par la capitale, et cela a conduit à envisager la possibilité révolutionnaire de régions chevauchant des frontières,
90 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
118a dictature fasciste, ni l’étatisme soviétique, n’envisagent la suppression de cette forme moderne de l’esclavage. 87 Le point
91 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
119 rythme et le même ennui disciplinaire à tous, il envisage comme probable que « dans les dix ou quinze années qui viennent… tout
92 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Confrontation des régions transfrontalières [Nos conclusions] (été 1972)
120ique, et la richesse des solutions d’ores et déjà envisagées, voire dans quelques cas, appliquées. Ainsi mis en perspective, les r
93 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
121 Conseil mondial de la population (Nations unies) envisageait une stabilisation de la natalité au taux de remplacement, ou croissan
122alimentation de fortune que certains, il y a peu, envisageaient pour l’an 2000. D’autre part, la combustion du mazout pourrait amener
123onditions nécessaires de toute vie, et le refus d’envisager à temps que l’illimité ne peut avoir qu’un temps très court dans le m
94 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
124rande [p. 68] envergure que celui des déchets. On envisage, pour l’instant, une méthode plus simple : l’enterrer sous un énorme
95 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
125a dictature fasciste, ni l’étatisme soviétique, n’envisagent la suppression de cette forme moderne de l’esclavage 193 . » [p. 342
126ns le Monde, et de la décadence de l’État-nation. Envisageons trois scénarios possibles en partant de l’émergence du problème régio
127, et nommer quelques-unes des étapes du processus envisagé ? — Le long des axes rhénan et rhodanien et le long de l’arc alpin de
96 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
128 des siècles qu’est apparue l’idée de l’Europe, d’envisager son avènement puissant mais sans violence, de croire en notre Avenir
97 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. II. L’énergie
129veau démenti et moins croyable, il serait temps d’envisager un changement de cap, et de revoir toute la politique européenne de l
98 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
130rope des États manifestement [p. 138] incapable d’envisager sa propre défense par ses propres moyens. Ces raisons sont en gros le
99 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
131 définir — voilà ce que ne peuvent se permettre d’envisager nos États-nations, parvenus non sans peine à ce qu’ils considèrent co
100 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
132100 , à l’initiative de l’Assemblée consultative, envisagea le problème crucial des régions transfrontalières (on n’avait pas osé