1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Paul Colin, Van Gogh (août 1925)
1le plus sauvage génie ait choisi un être de cette espèce pour le tourmenter et le transfigurer. Vincent s’en effraie lui-même 
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
2s le procès de toutes les jouissances humaines. L’espèce de sincérité terroriste dans laquelle nous nous obstinions nous menai
3 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
3schéma de tout un genre littéraire moderne, cette espèce de confession romancée dont les livres de Bopp, d’Arland, de Soupault
4eux plus souffrir. (Car il n’est peut-être qu’une espèce de souffrance véritablement insupportable, c’est celle qu’on tire de
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Guy de Pourtalès, Montclar (février 1927)
5» on hésite à en faire reproche à l’auteur. Cette espèce de modestie de l’allure est rare autant que sympathique, dans le temp
5 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Ô toi que j’eusse aimée… (mars 1927)
6 maturité, des jeunes générations, en sorte que l’espèce de romantisme à la Nerval auquel il aboutit coïncide avec un mouvemen
6 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
7chnique impose au monde moderne. Ces êtres, d’une espèce de plus en plus rare, qui savent encore quelque chose de la vie profo
7 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Princesse Bibesco, Catherine-Paris (janvier 1928)
8cours d’Europe à la veille de la guerre. De cette espèce de collaboration résultent à la fois le défaut de composition du livr
8 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Le Prince Menteur (décembre 1928)
9ubjugue le jeune Français par ces évocations et l’espèce de fièvre qu’il y apporte. Mais plusieurs incidents éveillent les sou
9 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
10s de terre, vous tombez mal. J’appartiens à cette espèce de gens qui font confiance à leur sensibilité plus qu’aux idées des a
10 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
11s forces. Mais c’est un anarchiste de la mauvaise espèce, un anarchiste embrigadé. L’anarchiste que j’aime est simplement un h
11 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
12 époque je croyais fortement en l’existence d’une espèce de secrète et à peu près universelle conspiration pour insister sur l
12 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
13nérosité des lumières d’avant le soir, — et cette espèce de tendresse pour tous les possibles, qu’on appelle, je crois bien, j
14s des jardins dont les arbustes sèchent, vers une espèce de grande villa baroque assez décrépite, décor en pierre brune peu so
13 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
15 rencontre dans les affaires — qui se donnent une espèce d’autorité en ne parlant jamais que par allusions et mots couverts. I
14 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
16es. Je pense quant à moi qu’un idéalisme de cette espèce est inévitablement coincé entre une philosophie religieuse concrète d
15 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kierkegaard (mai 1931)
17envergure ait pénétré d’abord en France, sous les espèces du fragment le moins caractéristique de Kierkegaard : Le Journal du s
16 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Sarah, par Jean Cassou (novembre 1931)
18u’il imagine et dont il meurt. Car la vie est une espèce de marâtre et n’a que faire de nos tendresses. Les sujets de Jean Cas
17 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
19nérosité des lumières d’avant le soir, — et cette espèce de tendresse pour tous les possibles, qu’on appelle, je crois bien, j
20s des jardins dont les arbustes sèchent, vers une espèce de grande villa ou palais baroque assez décrépit, un décor en pierre
18 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
21servantes de la bourgeoisie. Quant au chien, de l’espèce dite « Schnautzer », il montre un poil de couleur neutre, et quelque
22’il y a, sinon que je dois retenir violemment une espèce de joie qui attrape la fièvre dans mon corps. Toute cette journée bai
19 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
23ns Le Scandale la meilleure œuvre de M. Bost, une espèce de somme romanesque des errements de la jeunesse d’après-guerre. La C
24’ils jugent peut-être flatteur, ou commode. Cette espèce de stoïcisme moral, dans lequel nous voyons se complaire beaucoup de
20 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
25ilité d’interprétation qu’offre Goethe dans cette espèce de sagesse large et optimiste si contraire au scandale chrétien, que
21 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
26ns le jeu de synthèses successives, il achemine l’espèce vers un équilibre final, réplique morne et désespérée du millenium ch
22 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Éloge de l’imprudence, par Marcel Jouhandeau (septembre 1932)
27 si justement paradoxal de Jouhandeau, — de cette espèce de « dialectique » formelle du bien et du mal qu’il publie en marge d
23 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
28’avènement de synthèses successives, acheminant l’espèce vers un équilibre final, morne réplique du millénium chrétien. Les au
24 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
29e la Brière 4 voudrait nous enflammer contre une espèce de bolchevisme qu’il décrit ainsi : « Dans cette philosophie et cette
25 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
30dre parler certains chrétiens, que la foi est une espèce d’inspiration flottante, difficile à localiser [p. 39] et beaucoup tr
31 et classées d’avance ! Comme si la foi était une espèce de puissance continuellement disponible entre nos mains incertaines,
26 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
32mps et l’Histoire. Sa dialectique est devenue une espèce de bascule automatique. Le tragique s’évanouit, le choix s’élude, la
27 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
33e loisir. C’est pourquoi elle est condamnée à une espèce de dégradation, dans la mesure même où son effort pratique aboutit :
34uction machiniste, et comme s’il s’agissait d’une espèce de macaroni informe, voilà qui ne scandalise les masses qu’à partir d
28 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Pourquoi ils sont socialistes (juillet 1933)
35oient y voir une indication politique : c’est une espèce de fétichisme sentimental. (Voir Lévy-Brühl : La Mentalité primitive.
29 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — a. L’engagement politique
36engagement politique J’ai, pour la politique, une espèce d’aversion naturelle. L’aveu paraîtra maladroit au seuil du livre que
37u livre que voici. Mais faut-il aimer davantage l’espèce d’adresse au jour le jour qui tient lieu de vertu politique à ce sièc
30 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
38s s’imaginent exercer sur le cours des choses une espèce de magie phénoménale ? Enivrés d’hypothèses, ils se croient facilemen
39oût du pratique n’aboutit, pratiquement, qu’à une espèce de négation de la pensée. Le peuple veut des programmes pratiques, ma
40plus, nous l’avons vu en maint autre pays, qu’une espèce de liberté sous conditions. Le clerc bourgeois, chez nous, se croit e
31 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
41 dans l’état d’esprit d’aujourd’hui, provoque une espèce de scandale. Les groupes qui le défendent sont petits, mal connus. On
42de mythomanes. J’y verrais même le symptôme d’une espèce de refoulement. Dès que l’homme, en effet, refoule sa vocation person
43e sa vocation personnelle, on voit paraître toute espèce de troubles dans ses activités et ses pensées : l’un des plus caracté
32 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
44ment humain, ne peut exister autrement que sous l’espèce d’un appel à restaurer cette stature dégradée. Les trois motifs d’agi
45. Comment veut-on que le chrétien échappe à cette espèce d’équivoque ? Dès qu’il fait de la politique, il est bien obligé de p
33 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
46dversaires. Mais il y a d’autres dieux pour cette espèce-là d’incroyants, et ce sont, par exemple, l’opinion publique et la pr
34 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
47 est [p. 54] défini par rapport à l’ensemble, à l’espèce 11 . Il est une partie d’un tout : mais alors c’est le tout qui est d
48au profit du plus grand des deux et aboutît à une espèce d’abdication logique des doctrines libérales. Laissons aux communiste
49qu’une ignorance de cet ordre est bien plutôt une espèce de refus… À chacun de s’examiner et d’éprouver son courage « personne
50le concret de la vie, et revêtent par là-même une espèce de… régularité. L’Esprit souffle où il veut, c’est vrai. Mais la voca
51nnateur. L’Esprit dont nous parlons n’est pas une espèce de fluide très subtil, d’autant plus respectable qu’il serait plus in
35 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
52ns le jeu de synthèses successives, il achemine l’espèce vers un équilibre final, morne réplique du millenium chrétien. Nous v
36 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
53 la Brière 27 voudrait nous enflammer contre une espèce de bolchévisme qu’il décrit ainsi : « Dans cette philosophie et cette
37 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
54 toujours hétérogène à ces moyens, qui sont, en l’espèce, l’organisation matérielle collective. D’autres vous montreront l’err
38 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
55thète de fasciste est-elle devenue rapidement une espèce d’injure politique, un synonyme de méchant homme, d’ennemi du peuple,
56 à certaines aspirations « spirituelles » de deux espèces d’hommes à vrai dire assez différentes : les jacobins et les ultramon
57es de la personne et des églises, ainsi que toute espèce de création spirituelle. Le véritable malheur du fascisme, c’est d’av
58s qu’elle s’attaque, c’est là qu’elle inocule une espèce de paralysie progressive. Et de là viennent cette folie des grandeurs
39 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
59’avènement de synthèses successives, acheminant l’espèce vers un équilibre final, triste réplique du millenium chrétien. Les a
40 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
60galité ». C’est inexact, parce qu’il n’y a aucune espèce d’égalité en France, — en France moins que partout ailleurs. Il faudr
41 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
61rd que nous devons le vaincre, chez nous, par une espèce de croisade intérieure. Le chrétien est celui [p. 222] qui n’a pas d’
42 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
62e loisir. C’est pourquoi elle est condamnée à une espèce de dégradation, dans la mesure même où son effort pratique aboutit :
63uction machiniste, et comme s’il s’agissait d’une espèce de macaroni informe, voilà qui ne scandalise les masses qu’à partir d
43 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
64vieilles rancunes, y priment nécessairement toute espèce de souci de la cité dans son ensemble, et de son destin créateur. Et
65et maléfiques qu’on nomme des politiciens, ou ces espèces d’obsédés maniaques qu’on nomme des vieux militants. — On nous dira a
66s pratiquer, ou au contraire pour commettre cette espèce de suicide que nous recommandent les clercs purs ? Oui ou non, sommes
44 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
67pas que ces trahisons insignes ridiculisent toute espèce d’engagement. Une pensée qui, par sa nature et son mouvement originel
45 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
68dversaires. Mais il y a d’autres dieux pour cette espèce-là d’incroyants, et ce sont, par exemple, l’opinion publique et la pr
46 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
69ux critiques d’abord, et, en particulier, à cette espèce nouvelle de critiques qu’on nomme les « courriéristes littéraires ».
47 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
70en d’aller à ceux pour qui l’esprit n’est pas une espèce de confort, mais une aventure absolue et comme un jugement de l’homme
71ent (mais sans franchise, ni précision) comme une espèce de vertébré monstre, invisible, mystérieusement répandu et vaporisé d
48 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
72antisme, il me semble qu’on peut distinguer trois espèces de littérateurs. Première espèce : les romanciers de la vie des class
73istinguer trois espèces de littérateurs. Première espèce : les romanciers de la vie des classes possédantes. Le bourgeois aime
74onne conscience conservatrice du régime. Deuxième espèce : les poètes romantiques, chantres de l’Idéal qu’on n’atteint pas, po
75 », opium des peuples incroyants. Notre troisième espèce est plus rare, et vaut un peu mieux, si l’on estime ses seuls moyens.
76 la permanence, les vertus trop massives. C’est l’espèce des immoralistes. Sans les valeurs anarchiques qu’ils défendent, le j
77ropres révoltes et ses rêves. Ils lui en font une espèce de gloire. Le voilà justifié dans sa mauvaise conscience. Jeunesse se
78e quelques écrivains qui échappent à toutes les « espèces » parce qu’ils en créeront de nouvelles. Quelques-uns, deux ou trois,
49 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
79tre qualifié de jeu, et légèrement pris par toute espèce de sceptiques ou d’heureux ignorants, — il est le seul. Et l’on n’en
80la personne à l’état pur resterait à nos yeux une espèce d’utopie ontologique, si la Révélation n’en attestait l’acte historiq
81liste trouve dans la carence du spiritualisme une espèce provisoire de justification. Il y a dans [p. 380] cette révolte un ce
50 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
82sion, trop rapidement vulgarisé d’ailleurs en une espèce de bavardage lyrique dont Breton sera, je crois, le tout premier à re
83uillait. Il y a dans tout ce qu’ils écrivent, une espèce de bluff inconscient, dont le dernier livre d’André Breton fournit de
51 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
84ophismes logiques, ce sont autant de formes d’une espèce de fuite en avant, autant de tentatives angoissées pour opposer à la
85 du mal, la conscience du danger s’obscurcit. Une espèce d’indifférence monstrueuse se répand chez les civilisés. Formulée d’a
86urons deux images d’un semblable égarement. Cette espèce-là de paganisme rassuré n’est pas le fait des seuls païens de notre é
52 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Éditorial (juillet 1934)
87n écrire d’autre que ce qui pourrait désespérer l’espèce d’hommes qui “se hâte”. » p. 65 h. « Éditorial », Hic et Nunc, P
53 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Taille de l’homme, par C. F. Ramuz (avril 1934)
88t vraies pour eux-mêmes et pour tous ceux de leur espèce. On ne calcule pas avec la vie, mais avec des quantités mortes. Ceux
54 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
89que historique : « Je ne puis me résigner à cette espèce de fatalisme par lequel nous serions entraînés… sans que nous ayons l
55 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
90je sais bien de quoi il souffre, et contre quelle espèce déprimante de piétistes, arrogants dans leur bêtise, il se défend. Et
91 nos fondements. Si j’essaye de m’expliquer cette espèce de déception que me procure la critique nietzschéenne, je trouve ceci
56 1935, Esprit, articles (1932–1962). André Rouveyre, Singulier (janvier 1935)
92t sous nos yeux. Ce n’est pas du récit. C’est une espèce de taraudage 21 . De temps en temps, il change de mèche et recommence
57 1935, Esprit, articles (1932–1962). Roger Breuil, Les uns les autres (avril 1935)
93ar l’objet du livre. Roger Breuil nous révèle une espèce de Français dont il est, sauf erreur, le premier à parler : une élite
94sauf erreur, le premier à parler : une élite, une espèce d’aristocratie paysanne. Vivant près d’eux, pour eux, il les a vus to
58 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
95s, justement. Certes, l’esprit sera partout : une espèce de décence le veut. Mais pratiquement, mais sérieusement, et dans l’i
96mmuns inoffensifs et soigneusement vidés de toute espèce de « basse » réalité qui alimentent les discours des Parlements et de
97’intention de nos auteurs n’ait été pure de toute espèce d’ironie. Le plus grave, sans doute, c’est qu’ils croyaient bien fair
98res susnommés, l’utilitarisme grossier trouve une espèce de justification, assez piteuse en théorie, je le concède, mais des p
99roient tous tant qu’ils sont que l’esprit est une espèce de luxe vénérable et volatil, une entité qui plane au-dessus de nos v
100ntesté la grandeur d’un désintéressement de cette espèce. Mais on pense bien que Renan n’aurait pas pris la peine de défendre
101ommercial. Je suppose mon clerc peu fortuné. Deux espèces de carrières s’ouvrent à lui : celle des accommodements et celle du c
102s souvent sordides et parfois émouvantes, enfin l’espèce d’incertitude insouciante du lendemain dans laquelle on parvient asse
59 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
103me temps dans lequel nous vivons, mais bien trois espèces de temps distinctes. D’où il résulte que l’on ne peut pas passer de l
60 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
104excusez pas, j’ai surmonté depuis longtemps toute espèce d’amour-propre en ces matières ! —, un jugement si désobligeant, dis-
105ntôt la science universelle du même auteur. Cette espèce de cacophonie, vous le savez, est assez habituelle dans les entretien
106t [p. 166] tragiques ne firent qu’aviver en moi l’espèce d’angoisse sur laquelle m’avait laissé le monologue de Nicodème. Au p
107ouvons lors du Baptême et de la Cène n’ont aucune espèce d’importance. Dieu fait pour nous, à ce moment, ce que Nicodème et to
61 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
108s ont conduits à considérer notre corps comme une espèce de moteur démontable. Ainsi le grand docteur « macrocosmique », en ap
62 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
109tes, les choses. Envers elles, il est plein d’une espèce de charité patiente et ingénieuse. D’où son amour des travaux manuels
63 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
110mporte ni orgueil ni modestie, [p. 634] ni aucune espèce de valeurs morales, de même que la digestion, si vous voulez. L’idée
64 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
111culture actuelle constituée et transmise par deux espèces d’hommes à vrai dire très différentes, mais cependant unies dans une
65 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
112ions de Pellisson, tout cela suffit à qualifier l’espèce de « paix » que l’État prétend assurer au mépris des réalités spiritu
113que représente cette opération ? (Il y aurait une espèce de psychanalyse à inventer : l’étude des refoulements spirituels, et
66 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
114, en vérité nous sommes encore bien loin de toute espèce de fascisme, « larvé » comme l’on dit, ou déclaré. Nous n’avons pas l
115l en civil, qui affirme au surplus n’avoir aucune espèce d’intention quelconque. Quant à M. Frossard, il signe des décrets-loi
67 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
116s, c’est ainsi. Ils n’admettent plus qu’une seule espèce d’héroïsme : la littérature de M. Malraux, qui se passe en Chine. C’e
117 Voyez-vous, nous ne pouvons pas échapper à cette espèce de hantise, comme vous dites : les Anciens Combattants à côté de nous
68 1935, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). René Guisan : un clerc (1935)
118gent, non pas en « homme d’action » — cette sotte espèce américaine — mais en homme de pensée agissante. Nous méprisons trop f
69 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
119l est d’abord éprouvé par le sentiment, comme une espèce de tragique dont on distingue mal les causes, la naissance et l’ample
120 Décadence ou abaissement ? Mais je m’avise d’une espèce d’équivoque, sait-on jamais, qui pourrait s’insinuer dans l’esprit du
121te de l’impuissance. « Une aussi sotte race que l’espèce humaine » (Renan) ne mérite pas le sacrifice de l’esprit pur. Sacrifi
70 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
122s : c’est qu’il y a dans l’éthique bourgeoise une espèce de fatalité qui la fait se retourner contre elle-même dès qu’elle par
71 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
123lon les définitions qu’on en donne, mais avec une espèce d’évidence jaillie de toutes les images historiques et polémiques qu’
72 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
12450] « ismomanie » culmine dans la notion de plan, espèce de dénominateur commun de trois systèmes par ailleurs ennemis, capita
125iberté tout « intérieure ». Nous aurons donc deux espèces de clercs : les conformistes et les rêveurs. Les uns et les autres, b
126ertu… — devient aux yeux des clercs bourgeois une espèce d’idéal à sauvegarder. D’autre part, le capitalisme, qui prend son es
73 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
127eaux plus bas que la terre. » Cela condamne toute espèce d’art plastique. « Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face » — c
74 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
128du clergé. Jamais l’Europe catholique n’a connu l’espèce d’unité que certaine polémique primaire reproche à la Réforme et à la
129uté, la règle vive du langage vivant, devient une espèce de truc, dont une minorité souvent indigne détient le secret et l’usa
75 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
130ge des mots d’ordre. On peut penser que c’est une espèce de progrès sur l’âge des clichés bourgeois. Mais si les mots d’ordre
76 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
131u xixe siècle, on voit paraître des génies d’une espèce toute différente : des génies qui n’incarnent rien que leur refus ind
77 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
132a part de l’homme qui résiste, en créant, à toute espèce de dictature. De cette insuffisance de l’idéal — et non par des moyen
78 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
133me, l’acte de foi dans l’avenir communiste, cette espèce d’au-delà temporel… Et cela donne enfin à mes critiques leur vraie po
134de blanc-seing. Je me méfie profondément de toute espèce d’idéal. Je me méfie en particulier de cet idéal « dynamique » que l’
79 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
135: l’Europe d’aujourd’hui. Dans cette Europe, deux espèces de nations : celles qu’on dit vieilles et celles qui se disent rajeun
80 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
136bérale ? ⁂ Je pars d’une image, d’un geste, d’une espèce de métaphore, dont j’éprouve tout d’abord le dynamisme. Image, geste
81 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
137s-entendu et par essence insaisissable. C’est une espèce de Providence des clercs laïques. Elle a souffert peu de blasphèmes j
138eau et la main, entre l’individu pensant et toute espèce de responsabilité. [p. 163] Lorsqu’un clerc invoquera cette objectivi
139l’inertie peut garantir pour quelques lustres une espèce de douceur de vivre, à l’usage d’une classe restreinte. Mais le temps
140à cause de la haine secrète qu’ils vouent à toute espèce de poésie. (Prenant le mot dans un sens large, d’appréhension directe
141re, ce n’est plus une erreur désormais, c’est une espèce de lâcheté. Qu’est-ce que ces façons de se présenter de dos à la lutt
82 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
142u enfin comme un refus de donner ses raisons, une espèce de mensonge insolent. Et il est vrai que la violence devient cela, da
143, qu’on pourrait prendre aussi, parfois, pour une espèce de lyrisme. Ils aiment à répéter que l’esprit est hors de pouvoir sur
144e qui n’est au vrai qu’une assurance contre toute espèce de sanction. Il est clair que cette liberté-là, garantie par les lois
145’ils ne doivent pas être. [p. 222] Il existe une espèce d’imagination que l’on peut qualifier de conformiste : elle se rappro
146n écrire d’autre que ce qui pourrait désespérer l’espèce d’homme qui se hâte », écrivait Nietzsche. Nous dirions : Ne rien écr
147d’autre que ce qui pourrait désespérer [p. 228] l’espèce d’homme qui demande à la lecture une évasion, un stupéfiant, une just
148 Ce relâchement n’est pas un apaisement, mais une espèce d’équilibre indifférent, entre deux autonomies qui se dessèchent. Or
83 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
149 dur, tout travail difficile, tout travail, toute espèce de travail se fait d’abord contre nous-même et contre Quelqu’un, tout
150malédiction), jusqu’à ce que tout à coup, par une espèce de renversement, la bénédiction intervienne, tout à coup il y ait cet
84 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
151a part de l’homme qui résiste, en créant, à toute espèce de dictature. De cette insuffisance de l’idéal — et non pas des moyen
152: l’Europe d’aujourd’hui. Dans cette Europe, deux espèces de nations : celles qu’on dit vieilles, et celles qui se disent rajeu
85 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
153 Gide, l’avant-propos de son petit livre et cette espèce de happy end que figure le dernier paragraphe, il paraîtrait qu’il s’
154 loin ! » Je demande alors si Gide pratique cette espèce-là d’autocritique, — ou s’il entend pousser plus loin ? Si Gide reste
155tique, contredite par les faits connus. C’est une espèce d’acte de foi. Ou mieux : un négatif de l’acte de foi chrétien. Si l’
86 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
156 donc on veut s’imaginer qu’en ne recevant qu’une espèce, on ne reçoit qu’une cène et une communion imparfaites, c’est qu’on n
87 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
157e, et ces fragments qu’on nous en donne, de toute espèce de sens réel, — par quoi j’entends d’orientation intime, de fidélité
158venu ou mal prévenu, à tenir Kierkegaard pour une espèce d’esthète du paradoxe moral, pour un immoraliste avant la lettre niet
159de la Réforme — on a voulu le présenter comme une espèce de nihiliste anti-chrétien. Parce qu’en présence de l’écœurante facil
160ieux humain, l’éternité doit apparaître comme une espèce d’ironie cruelle ; mais du point de vue de l’éternité, le sérieux hum
88 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
161ue pouvait rencontrer un écrivain étaient de deux espèces : manque d’argent ou insuccès (auprès du public, de la critique, des
89 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
162sme, contre le nationalisme étatisé, contre toute espèce de fascisme imité de Mussolini, d’Hitler ou de Staline, mais aussi co
163, d’Hitler ou de Staline, mais aussi contre toute espèce de fascisme « à la française ». Parce que nous sommes pour le fédéral
90 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
164vieilles rancunes, y priment nécessairement toute espèce de souci de la cité dans son ensemble, et de son destin créateur. Et
165et maléfiques qu’on nomme des politiciens, ou ces espèces d’obsédés maniaques qu’on nomme des vieux militants. — On nous dira a
166s pratiquer, ou au contraire pour commettre cette espèce de suicide que nous recommandent les clercs purs ? Le but et l’utilit
91 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
167illible est de faire apparaître le tyran sous les espèces d’un surhomme. Après quoi l’on créera la diversion indispensable, en
92 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
168 se précipitent dans la cabine de la cale par une espèce de trappe. Nous restons seuls sur le pont, ma femme et moi, à entasse
169 un peu au delà des limites européennes, dans une espèce de terrain vague de la civilisation de l’Occident, pays dénué et puri
93 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
170 tolérante. La droite, la gauche, et une certaine espèce d’intelligence, ou d’ironie… Pour de tels hommes, certes il n’y a pas
171le et nécessaire au cœur de chacun d’eux. Voilà l’espèce d’hommes français que je voudrais croire la plus authentique, et la p
172utres. Toutefois, je ne le contemple pas sans une espèce de méfiance profonde : il est surtout une tentation de se dissoudre d
173insularité (géographique et morale) n’est pas une espèce de vice ? Est-ce que ce n’est pas la racine de tout l’idéalisme dont
174is pas encore lu ce livre. Il est exactement de l’espèce que j’aime, et l’un des plus charmants dans cette espèce, mais ce n’e
175que j’aime, et l’un des plus charmants dans cette espèce, mais ce n’est point pour cela que j’en parle ici. C’est pour une [p.
176a plupart sont des égoïstes, des orgueilleux, des espèces d’aristos qui ne vont qu’avec les riches. Il y en a certes qui font p
177eux des habitants de cette petite ville comme une espèce de fou, d’ailleurs inoffensif. Ou peut-être encore, ce qui est pis, c
178e se mêler du malheur d’autrui, d’un malheur en l’espèce dont ils se sentent peut-être, obscurément, responsables de par leur
179la traduisent et la trahissent ? D’où vient cette espèce d’optimisme que rien ne paraît motiver aux yeux d’autrui ou aux yeux
180s avoir trompés, de les avoir rendus jaloux d’une espèce d’imagerie d’Épinal, malgré moi trop pareille aux innocentes peinture
181 afin de voir si mes auditeurs étaient de la même espèce que ceux de l’île : cette série de questions précises, et ce désir de
182de fin que dans l’individu le plus parfait de son espèce, dont le sépare enfin cette perfection… Telle est la formule à la foi
183tions nécessaires entre l’esprit individuel, et l’espèce, maîtresse du corps. L’alternative que je viens d’indiquer — engageme
184vidu ne saurait s’accomplir qu’en relation avec l’espèce, mais l’espèce ne peut avancer [p. 107] que sur la trace des grands i
185 s’accomplir qu’en relation avec l’espèce, mais l’espèce ne peut avancer [p. 107] que sur la trace des grands individus. La dé
186 nature, mon scrupule est contre nature. Et toute espèce de pacifisme ou d’humanitarisme, au bout du compte. C’est uniquement
187être mangés. Régler vingt petites choses de cette espèce. Petites choses pour la première fois mesquines… 10 juillet 1934 To
188ont précipités dehors l’un après l’autre avec une espèce d’affolement. Il n’a pas fallu deux minutes pour qu’ils arrivent de t
189t. Je suis resté un bon moment à contempler cette espèce d’orgie, consommant la ruine de mon œuvre. Innocents petits corps mal
94 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
190instinct ou à « la Vie », ou à la solidarité de l’espèce humaine, malgré tout. Pourtant c’est bien ici le peuple « raisonnable
191dre de son sort… Pourtant, il en est peu de cette espèce, semble-t-il. On n’en parle jamais. Mais elles ne paraissent pas du t
192e ? Prolétaires sans doute, mais d’une tout autre espèce, on dirait même d’une autre race que les métayers catholiques de la m
193tualisme ? (terme propre à vous dégoûter de toute espèce d’intelligence). Ce n’est pas un garçon de sa trempe qui inventa le s
194Le petit exemple que je viens de citer, c’est une espèce de calembour qui ne joue que sur des sons. Mais il est clair que le s
195eviks et des nazis, opposés comme on sait à toute espèce de culture raffinée. (D’après nature : la dame sort d’ici. Les reprod
196r un minus, un incapable, peut-être même pour une espèce de malade qu’on a relégué dans cette maison perdue, faute de savoir c
197, — voilà le seul document que je connaisse sur l’espèce de mauvaise humeur singulière dont nous souffrons ici, ma femme et mo
198osse. Une puissance inexorable s’est emparée de l’espèce, tourmente les bêtes, les essouffle et les esquinte, les rend crainti
95 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
199bonne humeur à mille personnes de mon intolérante espèce. En attendant, toute cette cacophonie révèle qu’il y a quelque chose
200 suis d’ailleurs — c’est qu’ils n’ont plus aucune espèce de sens, je n’ose pas dire : de la musique, mais de la saveur des son
201 à vingt pas de moi d’une porte cochère, avec une espèce d’éclat de rire. Ce n’était pas un rire de vraie gaîté ni de folie. C
202e moi, derrière mon journal, il y a un être d’une espèce inquiétante. C’est son contact qui m’en avertit. [p. 247] Je ne l’ai
203sser pour un feignant et de se voir refuser toute espèce d’aide ou de considération amicale. Bienfait correspondant : cela for
96 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
204al, ou mieux cette négligence tranquille de toute espèce de considération psychologique. (Un tel homme est bien trop vivant po
97 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
205osse. Une puissance inexorable s’est emparée de l’espèce, tourmente les bêtes, les essouffle et les esquinte, [p. 382] les ren
98 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
206 l’on déduit qu’il en possède aussi le droit, une espèce de droit naturel. Or on a vu des États minuscules, Venise et Berne, l
207urope qu’on a coutume d’invoquer pour justifier l’espèce d’exterritorialité dont jouit la Suisse sur le continent, nous le voy
208llement, comme certains voudraient le croire, une espèce de juste milieu entre les excès déplorables de l’individualisme bourg
209Rien n’est plus agaçant pour l’étranger que cette espèce de suffisance moralisante, que ces conseils de fermeté ou ces protest
210r militaire d’ailleurs bien moindre). Enfin cette espèce d’enthousiasme entretenu dans certains milieux 79 autour de ce qu’on
211n de l’homme incroyablement étriquée, devient une espèce d’asepsie qui tue les germes de toute création. (La culture suppose p
99 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
212 tolérante. La droite, la gauche, et une certaine espèce d’intelligence, ou d’ironie… Pour de tels hommes, certes il n’est pas
213le et nécessaire au cœur de chacun d’eux. Voilà l’espèce d’hommes français que je voudrais croire la plus authentique.   19 no
214insularité (géographique et morale) n’est pas une espèce de vice ? Est-ce que ce n’est pas la racine de tout l’idéalisme dont
215être mangés. Régler vingt petites choses de cette espèce. Petites choses pour la première fois mesquines…   10 juillet Tout es
100 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
216ubversion, ou doive tendre à l’abolition de toute espèce d’État. Tout au contraire, — comme nous l’avons dit plus d’une fois d
217n des pouvoirs, le Conseil d’État manque de toute espèce d’orientation politique (au bon sens du mot). Cette carence le subord
218 peut envisager leur fonctionnement commun sans l’espèce de contrepartie que constitue pour nous l’autorité spirituelle du Con