1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1er qui les ont amenés aux positions qu’on vient d’esquisser. Mais on trouve tout dans les livres des jeunes, dites-vous, le pire
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
2 question. Aurai-je la naïveté non moins énorme d’esquisser ici la réponse que je lui réserve ? L’instruction publique est la for
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
3 volonté réelle de vouloir être soi. Ayant ainsi esquissé ses positions éthiques, l’auteur part pour Aden. Quel n’est pas son é
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
4 exposassent pour qu’une réponse valable pût être esquissée. Car, avouons-le, du fait même de la nouveauté que représentait une t
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
5t et radicalement différent. Nous essaierons de l’esquisser plus loin. ⁂ [p. 549] Ce qui frappe dès l’abord, c’est la pauvreté de
6 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
657] Cette position du problème, que nous venons d’esquisser, nous permettra de situer honnêtement les essais qui composent ce num
7 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
7 objection informulée. La question que je viens d’esquisser à grands traits, c’est celle des fins dernières de l’action du [p. 39
8 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
8pouvoir politique aux mains du Chef ? Je voudrais esquisser ici, sans tenir compte de l’opinion que je puis avoir sur la valeur o
9 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
9ée et pour l’action.   La démonstration que j’ai esquissée à propos de la tentative soviétique vaut identiquement pour l’hitléri
10 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
10cadre de ma chronique ne saurait supporter même l’esquisse. Mais le sous-titre de cette œuvre nous engage à l’aborder très libre
11 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
11 la pensée et l’action. La démonstration que j’ai esquissée à propos de la tentative soviétique vaut identiquement pour l’hitléri
12 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
12nes tantôt ressemble à un dessin d’enfant, ou à l’esquisse d’un peintre cubiste, tantôt sous une averse mêlée de rayons, à quelq
13 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
13le Traité fut pensé. [p. 226] Je tenterai donc d’esquisser, tout au moins, le dialogue d’une « conscience moderne », douée d’exi
14 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
14e : contre-épreuve du diagnostic que l’on vient d’esquisser. ⁂ À Berlin, les milieux qui se disent bien informés prophétisent la
15 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
15désormais entrevoir ? Les deux thèmes que je vais esquisser indiquent deux voies de dépassement, dans la ligne de cet ouvrage, ma
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
16érentes parties de cet ouvrage, parce que chacune esquisse le contenu d’un volume de dimensions ordinaires. Le grand nombre des
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
17ezia à peine moins « historique » que celle que j’esquissais plus haut, mais sans doute plus psychologique. Je rappelais la relati
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
18 de soi, certains retards et simplifications.) En esquissant la courbe de la mystique classique, nous avons pu décrire une assompt
19 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
19désormais entrevoir ? Les deux thèmes que je vais esquisser indiquent deux voies de dépassement, dans la ligne de cet ouvrage, ma
20 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
20ères années ? Ce rapprochement, que je ne puis qu’esquisser, nous mettrait-il en mesure de deviner la raison spirituelle [p. 271]
21 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
21gique : aphoristique. Telle que j’essaye ici de l’esquisser, par une suite d’approches bien diverses.) 7. L’expérience suisse est
22 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
22ue sans la Ligue, les « communautés de travail », esquissées dans divers cantons n’auraient pas vu si tôt le jour. Quel que soit l
23 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
23hèses — critiques et suggestions — que je viens d’esquisser devant vous. Je vous ai indiqué tout d’abord que la situation actuell
24 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
24ce, un style de l’âme. Le contraste qu’on vient d’esquisser peut nous faire mesurer toute la déperdition d’énergie proprement spi
25 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
25ion nouvelle de la force. Assis sur nos ruines, j’esquisse… Je me plais à inscrire ces mots : lucidité-sérieux-humour, qui forme
26 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
26ns lequel ce Traité fut pensé. Je tenterai donc d’esquisser, tout au moins, le dialogue d’une « conscience moderne » douée d’exig
27 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
27 un roman non terminé, un bout de conversation, l’esquisse d’une histoire, un « four » de Broadway, sur le soupçon qu’on pourrai
28 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
28ique. Le présent essai n’a d’autre ambition que d’esquisser les grandes lignes de ce développement, et d’en indiquer les articula
29sonne Les positions œcuméniques que nous venons d’esquisser enveloppent une doctrine de l’homme. Au conflit qui oppose l’unité et
30ures que dans la doctrine de l’Église universelle esquissée plus haut ; la même position centrale définissant à la fois l’union e
31étique sincérité.) ⁂ Le tableau que nous venons d’esquisser est ambitieux. Il veut l’être, parce qu’il doit l’être. L’action du c
29 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Deux presses, deux méthodes : l’Américain expose, le Français explique (4 avril 1946)
32es comparaisons du genre de celles que je viens d’esquisser courent le risque d’opposer le meilleur d’un des termes à la moyenne
30 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
33les comparaisons du genre de celle que je viens d’esquisser courent le risque d’opposer le meilleur d’un des termes à la moyenne
34 un roman non terminé, un bout de conversation, l’esquisse d’une histoire, un « four » de Broadway, sur le soupçon qu’on pourrai
35a position de grande puissance intellectuelle ? Esquisse d’une rhétorique américaine I Je venais d’arriver à New York. « Ne pr
31 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
36 les dangers de l’état des mœurs que l’on vient d’esquisser donneraient matière à tout un livre. Mais il me paraît vain de l’écri
32 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
37e peut que le portrait de l’Europe que je viens d’esquisser devant vous pèche par excès de pessimisme, et que plusieurs des rides
38 plus. Pour illustrer le contraste que je viens d’esquisser d’une manière un peu trop schématique [p. 32] et abstraite entre l’Eu
33 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
39 c’est-à-dire des personnes fédérées. Ayant ainsi esquissé à grands traits la conception de l’homme sur laquelle nos travaux doi
40 en est fort avancée, les structures en sont déjà esquissées. Il n’y manque plus qu’une charte fédérale, des organes représentatif
34 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
41aux de l’Europe. Sur-le-champ, des accords furent esquissés avec les représentants d’autres mouvements venus en qualité d’observa
35 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
42usses ou les Américains. L’action dont je viens d’esquisser les trois chapitres principaux, ce n’est rien d’autre, en fait, que l
36 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
43ge d’autres formes de traitement. Essayons de les esquisser. Premier remède : réformes sociales La fuite devant la liberté, bie
37 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
44elle avait tiré sa raison d’être. [p. 51] ⁂ Cette esquisse géo-historique nous a permis de mettre en lumière quelques-uns des ca
38 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
45umaine.  Et certes, le tableau que nous venons d’esquisser des institutions et coutumes politiques de la Suisse illustre ces déc
39 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
46mique de la Suisse, telles que nous venons de les esquisser, présentent une certaine logique : c’est dire [p. 99] qu’elles ont ét
40 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
47Genève, qui remonte à l’époque de Calvin. ⁂ Cette esquisse du système d’éducation en Suisse resterait par trop incomplète si l’o
41 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
48oue sur l’existence » le parallèle que je viens d’esquisser. J’ai tenté d’illustrer, par le moyen d’images connues de tous, celle
42 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
49g du départ à toute l’action européenne. Il avait esquissé des plans et des programmes embrassant les trois grands domaines de l
43 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
50Une démonstration analogue à celle que je viens d’esquisser en partant de la christologie pourrait être faite à partir de la doct
44 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
51bition que de présenter sous un juste éclairage l’esquisse du Projet d’Éducation européenne de la Fondation. Le texte d’Henri Br
45 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. A. Introduction
52emières mesures notées, ou bien le jour où l’on a esquissé un plan ? Faut-il remonter à cette note écrite sur les genoux dans un
46 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
53Une démonstration analogue à celle que je viens d’esquisser en partant de la christologie pourrait être faite à partir de la doct
47 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
54ladie infantile de l’européisme » dont je viens d’esquisser le diagnostic ? Le programme constructif que je déduis d’une expérien
48 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
55ieu : il est plus modeste. » Cette phrase bizarre esquisse une distinction — rhétorique ou sincère, je ne sais — entre Dieu et l
49 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
56oue sur l’existence » le parallèle que je viens d’esquisser. [p. 95] J’ai tenté d’illustrer, par le moyen d’images connues de to
50 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
57e le destin des peuples de l’Europe et de l’Asie, esquissées par Hippocrate et Aristote. Mais ces deux grands génies n’étaient pas
51 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
58 marque une date dans l’histoire de l’Europe : il esquisse pour la première fois une Confédération continentale, limitant expres
59ienté pour désigner « toute l’Europe » : première esquisse de cette définition de notre culture par ses trois sources principale
52 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
60Il y développe une thèse que l’on a vue plus haut esquissée par Aristote, dans son parallèle entre l’Asie et l’Europe : Vous sav
53 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
61rit un an avant sa mort, caché chez des amis, son Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain. Il fut le pré
62internationale 139 . Nous citerons les pages de l’Esquisse où il prévoit avec lucidité (mais résout avec trop d’optimisme) les p
54 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
63i ces desseins, grâce à eux cependant la première esquisse de l’organisation mondiale se prépare [p. 191] et les progrès de la c
55 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
64 je dirai tout au long ce que je n’ai pu, ici, qu’esquisser devant vous. p. 1 bd. « La règle d’or, ou principe de l’éducati
56 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
65 [p. 20] Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961) bf C’est dans le vieu
66 tenterai dans les pages qui suivent une première esquisse biographique. Les années d’apprentissage Joseph H. Retinger naît à C
67é » lui paraît seule digne d’être retracée dans l’esquisse de ses mémoires. De 1909 à 1911, nous le trouvons à Munich, où il pou
68és, je crois bon de ne pas les omettre dans cette esquisse biographique : ils donnent ses vraies couleurs à toute une période de
69es 1922 à 1940, on ne trouve dans les notes que l’esquisse d’un long chapitre consacré aux chefs syndicalistes avec lesquels Ret
57 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
70ntres régionaux selon la formule que l’on vient d’esquisser pose évidemment des problèmes de personnel, de financement et de stat
58 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
71listes des bourgeois. Le tableau que l’on vient d’esquisser ne montrerait rien de bien typique et qui ne se retrouve à quelques n
59 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
72 éducateurs, auxquels j’avais soumis une première esquisse du rapport qui devait faire l’objet des débats de la section culturel
60 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
73ique. Je ne voudrais indiquer dans cette première esquisse que le principe des réponses aux trois objections : a) La vitesse du
61 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
74aux de l’Europe. Sur-le-champ, des accords furent esquissés avec les représentants d’autres mouvements venus en qualité d’observa
62 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
75 aller vite et bien voir où l’on va. Tandis que s’esquissent à Strasbourg les cadres politiques de l’Europe unie, il est grand tem
76opéen de la culture, dont les attributions furent esquissées par la Résolution culturelle du Congrès. Au mois de février 1949, le
63 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.4. À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
77 la tolérance mutuelle. Et cela nous a conduits à esquisser les principes d’une morale civique, européenne, commune aux deux fami
64 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.7. Pour une politique de la recherche
78maladie infantile de l’européisme dont je viens d’esquisser le diagnostic ? Le programme constructif que je déduis d’une expérien
65 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
79e papiers, des noms s’échangent, et des projets s’esquissent : ce sont tous les grands noms de la musique, compositeurs, exécutant
66 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
80le envergure… ⁂ Les considérations que je viens d’esquisser à larges traits m’amènent à quelques conclusions pratiques qu’il m’im
67 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
81s avons quelques règlements dits sectoriels, et l’esquisse — si le mot n’est pas trop fort — d’une politique commune dans l’indu
68 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une réflexion sur le mode de vie plutôt que sur le niveau de vie (2 juin 1970)
82 les invoquent. C’est dans cet esprit que je vais esquisser une réponse. Le beurre et l’argent du beurre I. L’argument européen
69 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
83r courtois — j’écris pour une revue de jeunes une esquisse de l’opposition passion-mariage. Daniel-Rops m’a proposé, pour une co
70 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
84opres écrits, et non seulement dans les pages qui esquissent une morale existentialiste, mais dans nombre d’affirmations où je cro
71 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
85e critiquer leur propre attitude scientifique 2 , esquissa ensuite un tableau des conflits épistémologiques dans les mathématiqu
86, ni purement ethnique, la région dont je tente d’esquisser le modèle naîtrait de la nécessité de recréer des cadres de participa
72 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
87urs. Car la région universitaire dont nous avions esquissé la possibilité devant plusieurs recteurs suisses et présidents d’univ
73 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
88ond : derrière les deux attitudes dont je viens d’esquisser l’opposition radicale, il y a deux attitudes opposées face à la vie,
74 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
89rompais. Car la Région universitaire dont j’avais esquissé la possibilité devant plusieurs recteurs suisses et présidents d’univ
75 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
90e la poésie de l’avenir aura à assumer, Lamartine esquisse, dès 1837, le portrait d’un poète « responsable, actif et engagé ».
76 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
91lusieurs centres. Il reprend le métier de maître, esquisse un premier grand projet de réforme du genre humain par la pédagogie e
77 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
92’organisent en un système alternatif. On voudrait esquisser ici, en première approximation, deux séries de valeurs ou « vertus »,
78 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Conclusions (été-automne 1984)
93ur à la culture commune des Européens, mais juste esquissé ; on a indiqué des pistes à suivre ou à développer, plutôt qu’on ne l