1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hugh Walpole, La Cité secrète (décembre 1929)
1u en situations dramatiques. Je donnerai tous les essais de M. de Voguë sur l’âme slave pour deux ou trois scènes de la Cité s
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). René Crevel, Mon corps et moi (mai 1926)
2ère, il monologue. « Oui, je le redirai, tous mes essais furent prétextes à me dissoudre, à me perdre. » Vouloir la vérité pur
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ramon Fernandez, Messages (juillet 1926)
3s pas exagéré de dire qu’en publiant ce recueil d’essais, M. Fernandez a donné la première œuvre importante du mouvement de co
4périences négatives est contenue surtout dans ses essais sur Proust, Pater et Stendhal. Certes, il était temps que l’on dénonc
5vre et le moi, comme le fait M. Fernandez dans un essai sur l’Autobiographie [p. 125] et le Roman, dont pour ma part je suis
6es, d’autant que la position de l’auteur dans cet essai me paraît encore ambiguë : on peut se demander s’il nie vraiment l’in
7u’il y décèle. Le meilleur morceau du livre est l’essai sur Proust et sa théorie des « intermittences du cœur » dont Fernande
8ncore un thème qui revient dans la plupart de ces essais : l’esthétique du roman. Fernandez en formule une théorie assez proch
9 comme Plaisir des Sports de Jean Prévost, et les essais politiques de Drieu la Rochelle, les Messages de Fernandez sont les p
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Rainer Maria Rilke (décembre 1927)
10nd Jaloux. C’est un recueil de divers articles et essais, dont certains — le Message de Rilke — sont du meilleur Jaloux, de ce
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
11étendus qu’on n’osait le craindre 11 . Si dans un essai sur la sincérité j’ai soutenu qu’une introspection immobile ne retien
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
12veur d’une équivoque. Cette équivoque frappe tout essai de réforme. Qu’il y ait là cependant une possibilité pratique d’en so
7 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Rolland de Renéville, Rimbaud le voyant (août 1929)
13lle du monde. La thèse que défend l’auteur de cet essai — la voyance de Rimbaud — est une de ces évidences qu’il est bon de p
8 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
14sur ce poète, qu’on a traité de fou et d’ange, un essai remarquable de netteté et souvent, d’indépendance. Il dégage le sujet
15ligence que l’on rencontre bien rarement dans les essais consacrés jusqu’ici à Ducasse. Ce « précurseur » d’une certaine litté
9 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hölderlin, La Mort d’Empédocle et Poèmes de la folie (octobre 1930)
16cle, note M. Babelon, Hölderlin écrit de nombreux essais philosophiques.) Le tragique de Hölderlin, c’est qu’il parviendra de
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
17est tout animé de blancs vivants. Très plaisant « Essai pour une Italie protestante » de P. Romane-Musculus. Des lithographie
11 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
18ctoires. » Nous empruntons ces lignes au très bel essai que Robert de Traz intitula Nietzsche et les hauteurs 23 , et qui, p
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
19pas sous la forme d’un ouvrage complet, mais d’un essai très fouillé et profond de Gaston Frommel, dans ses Études littéraire
20s ensemble. Dès l’année 1886, où il publiait son essai, Frommel donnait ainsi le diagnostic du roman moderne ; ne serait-il
13 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
21t il est grand temps qu’on nous traduise quelques essais théologiques. L’œuvre de Rudolf Kassner, de moindre envergure — à cau
22ôt que sur des formules explicites. Même dans son essai le plus discursif, relativement, celui qui donne son titre au recueil
14 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
23uelque facile généralisation, mais bien plutôt un essai de spécification. Je pense, comme vous, qu’il existe quantité d’Allem
15 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
24 ». Certes, on ne saurait demander à un recueil d’essais réunis après coup de fournir une doctrine. Mais il est inquiétant d’e
16 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
25omperais-je ? Ai-je mal su lire tant de brillants essais sur le monde actuel et [p. 145] futur ? Est-ce le fait d’une disposit
17 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
26e des Rose-Croix, et qui le porta même à quelques essais d’alchimie. Coquetteries, a-t-on dit, — mais il n’est point de sentim
18 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
27s actuels, je veux parler de la vogue récente des essais, genre assurément fort ancien, mais auquel notre époque vient de redo
28e la morale et de la religion. Des livres comme l’Essai sur la France, de E. R. Curtius, dont il fut parlé ici même, [p. 135]
29plus en plus dans la publication de collections d’essais : Denoël et Steele lancent des séries sur la psychanalyse et sur les
30Histoire du monde, s’il vous plaît ! ⁂ Retour à l’essai rendu nécessaire par le besoin de mettre en ordre l’énorme quantité d
19 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Saint-Évremond ou L’humaniste impur, par Albert-Marie Schmidt (octobre 1933)
31éclairée et mondaine. [p. 622] La nouveauté de l’essai d’Albert-Marie Schmidt est d’avoir su déceler la corruption secrète d
32lbert-Marie Schmidt nous restitue au cours de son essai de critique exemplaire. p. 621 m. « Saint-Évremond ou L’humani
20 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
33l’humain qu’il faut voir l’intention générale des essais réunis dans ce livre. Je ne me fais aucune illusion sur la portée imm
21 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
34’est dans cette situation qu’ont été composés les essais qu’on va lire. Et si j’ose parler d’équivoque, c’est dans l’espoir qu
35ujours plus grand qu’on ne le croirait à lire des essais politiques. Aux heures où l’on y plonge, la vanité des passions » pol
36I. — En mettant sous une même couverture quelques essais de circonstance qui n’ont parfois rien d’autre en commun pour la form
22 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
37tes civiques conscientes de leur mission. Dans un essai publié en 1928, et intitulé l’Espagne invertébrée, le grand écrivain
23 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
38 [p. 415] Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934) r Combien existe-t-il en France
39erviront, pour aujourd’hui, d’introduction à deux essais de philosophes chrétiens : L’Homme du ressentiment, de Max Scheler 44
40ctivité de ceux qui n’en veulent point avoir. Son essai manifeste une volonté très nette de passer outre aux prudences intére
41e assez sinueuse, le titre un peu rebutant de cet essai, ne nous empêcheront pas de voir qu’il y a là les éléments d’une crit
24 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
42e la personne (décembre 1934) h L’auteur de cet essai fait partie du comité directeur de L’Ordre nouveau. D’autre part, il
25 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
43créateurs, des révolutionnaires enfin. Le fâcheux essai d’action communiste, auquel devait logiquement les conduire cette att
26 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
44arce qu’il est plus inconscient, que celui de nos essais critiques. Mais Ramuz, comme ses héros, s’arrête encore au seuil du N
27 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Taille de l’homme, par C. F. Ramuz (avril 1934)
45Grand Printemps et Raison d’Être, voici encore un essai de Ramuz, mais de tous le moins ramuzien : il s’agit cette fois d’idé
46ous le fait voir tout [p. 710] aussi bien que cet essai : Ramuz est présent à ce monde, — eux, ils essaient de le recomposer
28 1935, Esprit, articles (1932–1962). André Rouveyre, Singulier (janvier 1935)
47 révélé des dessins cruellement dépouillés et des essais à coup de griffes sur Gide et Balthazar Gracian. La jeune femme qu’il
29 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
48t le rabâchage qui rapporte. Publiez un poème, un essai, un roman, dans une revue « de haute tenue intellectuelle » vous ne s
30 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
49quisser, nous permettra de situer honnêtement les essais qui composent ce numéro de Hic et Nunc. Qu’il soit donc bien établi :
50us ce signe critique radical que nous plaçons les essais qui suivent. Nous avons voulu confronter avec les témoins de la Bible
31 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
51la médecine », comme l’écrit le Dr Allendy dans l’Essai sur la guérison, ouvrage [p. 448] tout imprégné de l’esprit vitaliste
32 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
52che véritable, des imprudences passionnées, des « essais » ou des hardiesses simplificatrices. Philosopher signifie chercher e
53bouleversant. À cet égard, on fera bien de lire l’essai de René Daumal sur les Limites du langage philosophique. C’est une re
33 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
54veu même de l’existence d’un problème est déjà un essai de le résoudre, et la preuve qu’on pressent sa solution. Et qu’ainsi
55e, — de sa décadence actuelle, — enfin des grands essais de restauration que le premier tiers de ce siècle aura vus naître en
34 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
56a mesure linguistique, la Renaissance n’est qu’un essai de restauration artificielle du latin comme moyen de régler à la fois
35 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
57tures totalitaires ont échoué jusqu’ici dans leur essai de créer, par la force, une commune mesure pour la pensée et pour l’a
36 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
58core obscur que nous avons d’une mesure nouvelle. Essai d’éthique de la pensée — qui est peut-être une science nouvelle, et q
37 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
59uis cent cinquante ans déjà. Nous assistons à des essais de reconstruction qui se fondent par exemple sur la technique : ils p
38 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
60èse se confond avec celle de la personne. Dans un essai où je crois distinguer l’aveu de soi le plus direct qu’ait jamais con
39 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
61tre petits volumes de « discours édifiants » et d’essais religieux : La Pureté du cœur, le Droit de mourir pour la vérité, Pou
40 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
6294] on nous envoie des journaux ou des revues à l’essai, mais c’est toujours de la politique. Quand j’étais jeune, j’ai beauc
63empruntant toutes les formes qu’on voudra, roman, essai, commentaires ou poèmes, la fiction n’étant plus qu’un alibi, ou peut
64 chapitres du livre en train, non détachables. Un essai philosophique sur la personne : destiné à une revue non payante. Autr
41 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
65araît guère entraîner à des actes. Pourquoi ? Les essais qu’on a faits, et mal faits semble-t-il, ne prouvent rien contre la c
42 1937, Esprit, articles (1932–1962). Défense de la culture (janvier 1937)
66et 100 milles. Et c’est un écrivain de classe ! L’essai de Gedat intitulé Un chrétien découvre les problèmes du monde approch
43 1937, Esprit, articles (1932–1962). Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)
67au cours de cet hiver. Romans, nouvelles, poèmes, essais sur le rôle de la littérature ou ses méthodes. Mises au point et illu
44 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). De la propriété capitaliste à la propriété humaine et Manifeste au service du personnalisme, par Emmanuel Mounier (février 1937)
68r Emmanuel Mounier (février 1937) ac Des quatre essais publiés jusqu’ici par Mounier, ce traité de la propriété est sans dou
45 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
69 chapitres du livre en train, non détachables. Un essai philosophique sur la personne : destiné à une revue non payante. Autr
46 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
70.) Partout la même crainte paralyse en germe tout essai de résister : si ce n’étaient pas les bruns qui avaient le pouvoir, c
47 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
71ertaines formes de naturisme, les « fiançailles d’essai » élevées au rang de coutume normale parmi les étudiants, le sérieux
72ans les laboratoires. (à suivre)   Dans un second essai, qui paraîtra en octobre, on tentera de définir une forme d’amour exa
48 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
73qu’il se persuade qu’un second ou qu’un troisième essai le rapprochera sensiblement de son « bonheur ». Alors que tout nous m
74lors que tout nous montre que cent mille [p. 237] essais ne seraient pas encore assez pour constituer les premiers éléments, t
75 la culture et de sa philosophie. Au terme de cet essai, il suffira sans doute de dégager le principe de correction que nos r
49 1938, Esprit, articles (1932–1962). Suite à « La passion contre le mariage » (décembre 1938)
76nt, selon lui, hypothétiques. Pour l’objet de mon essai (voir la phrase qui porte le renvoi en note) c’était le seul point à
50 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
77 « solliciter » les textes, fût-ce par le moindre essai de les comprendre. Je ne saurais me contenter, pour ma part, d’une hy
78 tendance hérétique au sein de l’hérésie même, un essai plus ou moins sincère de retour vers l’orthodoxie 80  ? Ou simplement
51 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
79pté, l’amour la remplit d’inquiétude, la pousse d’essai en essai, de tentatives en tentatives, agitant devant elle, à mesure
80our la remplit d’inquiétude, la pousse d’essai en essai, de tentatives en tentatives, agitant devant elle, à mesure qu’elle f
52 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
81ertaines formes de naturisme, les « fiançailles d’essai » élevées au rang de coutume normale parmi les étudiants, le sérieux
82e, soit que la solution n’apporte en vérité qu’un essai de retour à l’équilibre ancien, dont la crise même dénonce toute la p
53 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
83qu’il se persuade qu’un second ou qu’un troisième essai le rapprochera sensiblement de son « bonheur ». Alors que tout nous m
84heur ». Alors que tout nous montre que cent mille essais ne seraient pas encore assez pour constituer les premiers éléments, t
54 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
85Dans un très beau recueil posthume de poèmes et d’essais de Léo Ferrero : Désespoirs, je trouve cette relation d’un entretien
55 1940, Mission ou démission de la Suisse. Avertissement
86pas un livre, mais un recueil de conférences et d’essais sur des sujets variés en apparence : protestantisme, culture, neutral
87n beau risque, c’est la pensée qui anime tous ces essais. L’épreuve des armes nous attend peut-être ; mais nous courons déjà l
56 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
88tes civiques conscientes de leur mission. Dans un essai publié en 1928, et intitulé l’Espagne invertébrée, le grand écrivain
57 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
89s ce sens comme nous avons trop souvent dénigré l’essai de Société des Nations. Essayons au contraire de les améliorer, si no
58 1942, La Part du Diable (1982). Introduction. Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs
90ence du Diable. Il ne s’agit ici [p. 17] que d’un essai d’interpréter certains déboires de notre temps, en les rapportant à l
59 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
91se-Croix, [p. 26] et qui le porta même à quelques essais d’alchimie. Coquetteries, a-t-on dit, — mais il n’est point de sentim
60 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
92s si peu de questions, ou de si minimes. Un court essai de Ramuz (sur le Travail), débute ainsi : « Pourquoi est-ce qu’on tra
93omperais-je ? Ai-je mal su lire tant de brillants essais sur le monde actuel et futur ? Est-ce le fait d’une disposition trop
94èse se confond avec celle de la personne. Dans un essai où je crois distinguer l’aveu de soi le plus direct qu’ait jamais con
61 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
95d’Espagne, — que c’est vieux, et ce n’était qu’un essai : mise au point de la puissance des armes et du maniement des passion
62 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
96acinés permanents, diplomates, fonctionnaires à l’essai, quémandeurs, nègres et portiers. Princeton, 1er novembre 1940 Le
97trop formalistes ou rhétoriques nos poèmes et nos essais. Une jeune romancière me disait : « Vous autres Européens, vous écriv
63 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
98écrire que ces notes de journal, et deux ou trois essais pour des revues américaines. Mais ces essais-là m’ont suffi pour déce
99rois essais pour des revues américaines. Mais ces essais-là m’ont suffi pour déceler l’influence sur mon style de ce travail d
64 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
100ant au jeune poète dont vous avez lu les premiers essais (La Mort lente) il avait disparu dans les bois et nous revint au bout
65 1946, Lettres sur la bombe atomique. 5. Ni secret, ni défense
101oup pour un peuple ? Je n’en jugerais qu’après un essai en Europe. [p. 36] Il est clair que l’opinion publique est égarée pa
66 1946, Lettres sur la bombe atomique. 17. La fin du monde
102ricain, ayant fait annoncer par la presse que des essais de bombe atomique allaient être tentés sur l’Océan, notre savant a cr
103t Washington. D’après ses calculs, disait-il, cet essai provoquerait un raz-de-marée tel que le déluge, en comparaison, n’aur
104e rit. Personne non plus n’ose protester. Car ces essais seront faits « dans un but militaire ». Nous sommes donc dans le doma
67 1946, Lettres sur la bombe atomique. i. Les cochons en uniforme ou. Le nouveau déluge
105 l’initiative d’un mouvement d’opinion contre les essais projetés. Cette Ligue demande qu’au lieu de sacrifier tant d’innocent
68 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
106eut pas dire nécessairement caduc. Ce recueil « d’essais de circonstances » porte en toute évidence la marque des années au co
107e j’étudiais. Ce n’est point que je considère mes essais comme assez abstraits pour s’appliquer à n’importe quelle époque de l
108pour ma part, au pessimisme actif qui inspira ces essais. p. 10 1. Citons l’un de ces derniers, M. Brugmans : « Le mouvem
69 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
109 la volonté et l’espérance œcuménique. Le présent essai n’a d’autre ambition que d’esquisser les grandes lignes de ce dévelop
70 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
110eporter français cherche à expliquer, il tend à l’essai. Le correspondant américain cherche à faire voir, il tend au roman. S
111a pas de main morte. Je pense surtout à Fantasia, essai d’illustration mouvante de quelques symphonies sérieuses (non plus si
112Et tout se passa fort décemment pour les premiers essais que je donnai à des revues sérieuses mais de tirage restreint. Un bea
113 marche. [p. 89] — Acceptons cum grano salis vos essais de nous comprendre par images. Ce n’est pas toujours aussi puéril… —
114désir latin de comprendre afin de juger, répond l’essai. Au désir de « réaliser » répondent le reportage américain et le roma
71 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
115font passer leurs [p. 163] enfants, après un an d’essai, dans une école privée. Au foyer, les parents jouent à peu près le rô
72 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
116tre elles figurent presque littéralement dans les essais que je publiai de 1932 à 1940. Il m’a semblé [p. 9] que leur répétiti
117hristenheit oder Europa, selon le titre du fameux essai de Novalis. Les masses comme les élites échappent aux Églises. Elles
118’air d’attaquer la cause des prolétaires, et tout essai de critique libre se voit taxé de réaction. Cette mauvaise foi brutal
73 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
119s ? C’est malheureusement leur point de vue. Tout essai de sauvetage de l’Europe, c’est-à-dire pratiquement d’union de l’Euro
74 1948, Suite neuchâteloise. IV
120en Allemagne, entre 1830 et 1900. Et cela va d’un essai sur Socrate et Jésus-Christ jusqu’à des Observations sur l’organe dét
75 1948, Suite neuchâteloise. VI
121e au sens étroit du terme — le roman, le poème, l’essai, le jeu d’idées — est restée chez nous pauvre ou nulle. Nous n’avons
76 1951, Preuves, articles (1951–1968). Culture et famine (novembre 1951)
122e birmane, il vient de rendre, en quelques mois d’essais cent mille tonnes de blé aux Indiens. Cette parabole permet l’économi
77 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
123tion des guildes dont le prix n’est qu’un premier essai. L’AIEE groupe déjà la plupart des instituts européens « sérieux », m
78 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
124ue. Une Suisse pour [p. 9] l’intelligence — car l’essai qu’on va lire fait merveilleusement comprendre ce que représente aujo
125la seule chose qu’il me laisse à regretter) que l’Essai de Denis de Rougemont demeure trop constamment abstrait. Les paysages
79 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
126, c’est le laboratoire central de recherches et d’essais installé à Vevey, au siège d’une direction générale qui contrôle 125
80 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
127apparente anarchie qui règne dans leurs classes d’essai. Ils répondent qu’ils visent au contraire à éveiller dans l’enfant le
81 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
128les armées de la Révolution française, en 1798. L’essai d’unification jacobine entrepris à ce moment-là sous le nom de « Répu
82 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
129s civilisations antiques et asiatiques, comme des essais de civilisations totalitaires. À la vérité sacrée et [p. 12] intangib
83 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour les grands festivals de musique l’Europe est faite ! (octobre 1955)
130s de travail en commun, d’études préparatoires, d’essais parfois manqués, et de mises au point de l’appareil. Décidée à élargi
84 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
131tés firent évanouir ce grand projet. » (Voltaire, Essai sur les mœurs.) L’idée du canal sera reprise par les Français : proje
85 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Relance européenne ? (février 1956)
132, n’est pas renouvelée. Ce qui a échoué, c’est un essai de faire l’Europe par le moyen d’un traité militaire liant plus étroi
86 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
133jectifs immédiats et à long terme. Puisse ce bref essai de synthèse représenter déjà, et en lui-même, un premier acte d’éduca
87 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). François Fontaine, La Nation frein (juin-juillet 1956)
134ation frein (juin-juillet 1956) ag Autant qu’un essai sur la France, décrite comme la patrie du conservatisme — « rira bien
88 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
135es, les traditions multipliées primaient sur tout essai d’innovation ou de variation individuelles ; l’au-delà était tenu pou
136trice de Dieu dans l’homme ; dans le second, d’un essai de montée de l’homme vers ce qui nie la créature. Foi et Connaissanc
137. [p. 38] Mon second exemple, est emprunté à un essai de Ernst Jünger 12  : La relation que soutient l’homme avec le libre
89 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
138prise de conscience, prélude indispensable à tout essai d’union sur le plan politique, n’est encore que le fait d’élites rest
90 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Promesses du Marché commun [Avant-propos] (décembre 1957)
139ndemne de toute arrière-pensée de propagande, cet essai vise à situer l’aventure qu’est encore le Marché commun, dans la pers
91 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
140 [p. 35] Un essai de synthèse (mai 1958) ar Les méthodes que l’on vient d’exposer as
92 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
141, mais au contraire « un grand livre d’amour ». L’essai que Lionel Trilling consacre à Lolita de Vladimir Nabokov, s’intitule
142 ce grand thème est l’unique justification de mon essai ? Mythe passionnel à part, tout distingue les trois œuvres que je con
93 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
143ôt que sur des formules explicites. Même dans son essai le plus discursif, relativement, celui qui donne son titre au recueil
144u’il est devenu banal de déplorer l’obscurité des essais et dialogues de Kassner. Elle est pourtant la garantie de leur pouvoi
145isibles de l’influence kassnérienne ; et les sept essais successifs consacrés par Kassner à Rilke, de 1926, au lendemain de la
146anniversaire de cette mort. Dès le premier de ces essais, Kassner, tout en mettant le Poète au plus haut comme pur lyrique san
147’intériorité fervente à la grandeur. Relisons les essais qui suivent : [p. 68] nous y voyons que pour Kassner, Rilke appartien
148sthumes bien d’autres notes qui s’y rapportent. L’essai porte un titre curieux : Rilke, le Zen et moi 85 et il est curieuse
149voir Kassner, l’hiver dernier, venant de lire son essai sur le Zen et [p. 71] Rilke, je lui aurais posé des questions qu’il l
94 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Luis Diez del Corral, El rapto de Europa (septembre 1959)
150urope, qui fournit le thème central de la série d’essais réunis sous ce titre par M. Luis Diez de Corral, professeur à l’Unive
151rlait Rimbaud, trois fois cité en épigraphe à ces essais, avec une efficacité extraordinaire. Il importe d’ajouter à cette trè
95 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Note liminaire
152. Voilà toute la philosophie que je déduis de mes essais en les relisant, bien qu’elle n’y soit traitée qu’en images et symbol
96 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
153 qui ramènerait tout à l’Un sans distinction. Les essais réunis dans ce livre ne sont pas des mises en jugement de tel penseur
97 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — f. Soulèvement des puissances animiques
154s ; sans oublier la fameuse « Histoire d’O », les essais de George Bataille et de P. Klossowski pour les initiés ; les romans
98 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — g. Parenthèse sur le sens des mots
155ntendu que, dans ces pages liminaires et dans les essais qui les suivent, je n’utilise jamais les termes de morale bourgeoise
99 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
156, mais au contraire « un grand livre d’amour ». L’essai que Lionel Trilling consacre à Lolita de Vladimir Nabokov, s’intitule
157 ce grand thème est l’unique justification de mon essai ? Mythe passionnel à part, tout distingue les trois œuvres que je con
100 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
158t bien faite pour confirmer, par recoupement, mes essais de mythanalyse portant sur des personnes que je n’ai pas connues et s