1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
1 au passage un grade universitaire, prennent leur essor de chérubins du parti au cours de ces nombreux banquets de cercles lo
2 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
2 laisse espérer, pour les années qui viennent, un essor tout nouveau de la pensée chrétienne. On aurait tort d’assimiler cett
3 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
3s sanglante, mais sans doute moins féconde pour l’essor de la civilisation ; des anabaptistes de Münster aux puritains capita
4ntraste odieux entre la misère des bas-fonds et l’essor de la bourgeoisie capitaliste qui se développe très rapidement dans l
4 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
5rder. D’autre part, le capitalisme, qui prend son essor [p. 53] dans le même temps, permet aux hommes les plus grossiers de s
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
6. Toute la germination est comme crispée dans son essor depuis le début de la tempête ; elle s’est mise sur la défensive. Et
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
7d’un exemple précis et d’une œuvre antérieure à l’essor de la grande mystique orthodoxe, que nous aurons les meilleures chanc
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
8onventionnel entraîne et favorise naturellement l’essor des sentiments latents qui se trouvent les plus aptes à s’exprimer de
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
9rre. Or on observe qu’une nation dans son premier essor passionnel recule rarement devant une guerre même sans espoir. Elle m
9 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Le bon vieux temps présent (20 mars 1939)
10ndes voix de Schumann. Un mythe nouveau prend son essor au sein même de la catastrophe. Tout un âge, un climat de musiques, s
10 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
11à 100. Que va faire la pensée, en présence de cet essor fulgurant de l’action ? Et que va faire la culture ? Il semble que la
12 sur la cité. Elles ont assisté sans mot dire à l’essor du capitalisme et [p. 95] aux transformations sociales qu’il provoqua
11 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
13modernes accusent parfois Zwingli d’avoir brisé l’essor guerrier des Suisses, [p. 175] leur élan vers la mer et l’aventure. E
12 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
14à 100. Que va faire la pensée, en présence de cet essor fulgurant de l’action ? Et que va faire la culture ? Il semble que la
15 sur la cité. Elles ont assisté sans mot dire à l’essor du capitalisme et aux transformations sociales qu’il provoquait. Comm
13 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
16u Serpent de la Genèse. Dès lors, Satan prend son essor comme personnalité bien définie, et de plus en plus formidable. Le ch
14 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
17iable est-il intervenu ? Ce Désir qui prenait son essor comme une question ardente à l’indicible Vérité, comme un élan vers l
15 1946, Journal des deux Mondes. 1. Le bon vieux temps présent
18ndes voix de Schumann. Un mythe nouveau prend son essor au sein même de la catastrophe. Tout un âge, un climat de musiques, s
16 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
19ntenant, toute chair a son temps, tout esprit son essor. Et chacun de nous accède au destin qu’il s’est fait, à la parfaite p
17 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
20e, quand la réalité politique de l’Europe était l’essor des grands nationalismes. Il y eut enfin, après la Première Guerre mo
18 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
21prévues et dûment calculées ne se produisirent. L’essor que prit la Suisse, dès cet instant, n’a pas fléchi durant un siècle.
19 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Lettre aux députés européens (15 août 1950)
22prévues et dûment calculées ne se produisirent. L’essor que prit la Suisse, dès cet instant, n’a pas fléchi durant un siècle.
20 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, n’oubliez pas l’exemple de la Suisse (3 octobre 1950)
23prévues et dûment calculées ne se produisirent. L’essor que prit la Suisse, dès cet instant, n’a pas fléchi durant un siècle.
21 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
24 réveil est trompeuse. Je n’ai pas senti là-bas l’essor d’un peuple jeune, sa confiance dans l’avenir, ses projets excessifs.
22 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
25jours équivoques, chacun le sait au xxᵉ siècle. L’essor de [p. 7] l’industrie nous a valu un certain confort matériel, mais a
26furent les grands moments de la recherche et de l’essor spirituel dans ces pays, et qui vont découvrir au fond de leur retrai
23 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
27modernes accusent parfois Zwingli d’avoir brisé l’essor de la Confédération, son élan vers la mer et l’aventure. En vérité, Z
24 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
28 plus être remis en question jusqu’à nos jours. L’essor économique, social et culturel de la Suisse fut immédiat. Aucune des
25 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
29ration étant acquise, l’industrie prend son plein essor, aux dépens de l’agriculture. Quels ont été les facteurs humains de c
30ulture. Quels ont été les facteurs humains de cet essor, que rien ne faisait prévoir dans la nature des choses ? À la base de
31r plus tard si les peuples ne s’unissent pas. ⁂ L’essor de l’industrie suisse, par un nouveau paradoxe, s’est produit dans la
26 1953, Preuves, articles (1951–1968). Les raisons d’être du Congrès (septembre 1953)
32esprit de la Renaissance qui fut aussi celui de l’essor scientifique. C’était votre cité libre et hanséatique, dont le génie
27 1953, Journal de Genève, articles (1926–1982). Aller et retour (21 mai 1953)
33ier à se rallier au régime qui devait assurer son essor et sa longue primauté dans l’Union. C’est donc précisément dans la pr
28 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
34ier à se rallier au régime qui devait assurer son essor et sa longue primauté dans l’Union. C’est donc précisément dans la pr
29 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
35e vie européen, compromis par la révolte ou par l’essor normal de plusieurs autres continents, devient évidente à beaucoup. D
30 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
36e plus efficace, l’héroïsme divinisant. Tel fut l’essor de la passion, du xiie siècle méridional au Romantisme, et nous vivo
31 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
37 subventions, mais n’a pas retardé sérieusement l’essor des recherches techniques. « L’envahissement de nos vies par les mach
38omment et pourquoi la technique a pris un brusque essor à tel moment donné de l’Aventure occidentale. Il serait vain de cherc
39e la matière et des âmes) : ces deux sources de l’essor technique confluent dans le grand mythe de l’ère moderne : le Faust d
40ixe siècle et au xxe siècle. Au xixe siècle, l’essor technique crée dans le peuple une misère inhumaine, mais dans la gran
32 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
41qui paralysent non seulement sa défense, mais son essor social et culturel. C’est qu’elle est menacée par la révolte de l’Asi
33 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
42’Inde durant des siècles. Réactions de l’Europe : essor vers l’Est d’abord, par les chevaliers teutoniques, puis exploration
34 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
43it pris forme au xxe siècle, en pleine période d’essor du totalitarisme, parfois amenée à la conscience par ce défi — et alo
35 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
44e plus efficace, l’héroïsme divinisant. Tel fut l’essor de la passion, du xiie siècle méridional au Romantisme, et nous vivo
36 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
45 subventions, mais n’a pas retardé sérieusement l’essor des recherches techniques. « L’envahissement de nos vies par les mach
46omment et pourquoi la technique a pris un brusque essor à tel moment donné de l’Aventure occidentale. Il serait vain de cherc
47e la matière et des âmes) : ces deux sources de l’essor technique confluent dans le grand mythe de l’ère moderne : le Faust d
48ts, aux xixe et xxe siècles. Au xixe siècle, l’essor technique crée dans le peuple une misère inhumaine, mais dans la gran
37 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
49être acquis qu’au prix d’une répression soit de l’essor technique (interdiction des recherches nucléaires, par exemple), soit
38 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
50vilisation qui multiplie les résistances au plein essor de la technique et à ses résultats libérateurs. Plusieurs millions de
39 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
51xte facile à refuser les fonds nécessaires pour l’essor efficace de chaque initiative. Idée d’un Conseil européen de la rec
40 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
52que de la pure passion tristanienne qui prend son essor : thèmes du regard, de la tempête, et de l’épée de chasteté entre les
41 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
53ient à Rilke, tient cachée : C’est lorsqu’un pur essor vers où ? Aura vaincu l’orgueil puéril Qu’enfin, submergé par son gai
42 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
54que de la pure passion tristanienne qui prend son essor : thèmes du regard, de la tempête, et de l’épée de chasteté entre les
43 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
55u romantisme, ne coïncide point par hasard avec l’essor de la passion nationaliste, qui est sa transposition au niveau politi
56 mariage.) Si au contraire le sentiment, dans son essor vers le mariage, est arrêté par des obstacles insurmontables, qui son
44 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
57nge, mais en même temps le « but » de l’ange, « l’essor [p. 172] de l’ange » chez son amant. Elle n’est jamais un moi distinc
45 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
58vient à Rilke, tient cachée : C’est lorsqu’un pur essor vers où ? Aura vaincu l’orgueil puéril Qu’enfin, submergé par son gai
46 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
59urs lois doit s’ajouter à la répugnance de donner essor à leur courage. § 23… Ce qu’on vient d’observer à l’égard du caractèr
47 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.1. Sur plusieurs siècles de silence « européen »
60e, par excellence, de « la Naissance », ou de « l’Essor », ou de « l’Ascension », ou de la « Formation », ou même des « Origi
48 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
61 3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle) Trois événements majeurs, durant le xvie si
62ipse qui durera plusieurs siècles. En revanche, l’essor des nations et les prétentions des États à la souveraineté absolue po
49 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
63tamment, n’opposera qu’une barrière dérisoire à l’essor des nationalismes. p. 168 142. J. Bentham : Principles of Inter
50 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
64la comparaison des lois cycliques de formation, d’essor, d’apogée et de déclin des cultures et des civilisations, il continue
51 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
65Karl Marx. Or le marxisme est postérieur au grand essor de la technique européenne, et ne lui a rien apporté. En revanche, on
66radition ou par l’âme collective. C’est ici que l’essor miraculeux de la pensée et de la science européennes — toutes les deu
52 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
67u romantisme, ne coïncide point par hasard avec l’essor de la passion nationaliste, qui est sa transposition au niveau politi
68 mariage.) Si au contraire le sentiment, dans son essor vers le mariage, est arrêté par des obstacles insurmontables, qui son
53 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
69ants, c’est-à-dire au plus dix millions. Le grand essor démographique de nos nations ne date que du xixe siècle. Comment se
70 de citer, pour l’illustrer, l’ambiguïté de notre essor technique : nous allons toujours plus vite, mais vers quoi ? Nous gag
54 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
71olonial, les débuts de notre union fédérale, et l’essor de notre économie, il y a sans doute une grande leçon pour le Tiers M
55 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
72emps colonies, et qui prennent sous nos yeux leur essor, après des siècles d’immobilité ou de continuelle décadence. Qu’est-c
56 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour une métropole régionale Aix-Marseille-Étang de Berre [Avant-propos] (juillet 1963)
73e départ à une action de pionniers en faveur de l’essor régional dans les perspectives d’une Europe unie. C’est donc au doubl
57 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
74hé commun des Six et réplique des Sept de l’AELE, essor de l’économie européenne, discussion généralisée sur les formes que v
58 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
75 et la grande floraison du Moyen Âge. Il y a eu l’essor des monastères, l’empire carolingien, le Saint-Empire, l’art roman et
59 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
76e du commerce et dans celui de la main-d’œuvre. L’essor de l’industrie suisse s’est produit durant la période même qui voyait
60 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
77lle d’une fédération comme la nôtre ? C’est notre essor économique, normal et réjouissant, approuvé par chacun, qui a provoqu
78s de l’économie et des finances. Et c’est le même essor économique normal qui augmente sans cesse la dépendance de l’État féd
79ructures fédéralistes ? Nous avons vu que c’est l’essor, l’expansion même de l’économie suisse qui nous rend toujours plus tr
61 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
80ries, prix, intrigues, éditeurs. Il y eut enfin l’essor de Genève au temps de la SDN, et la Genève des Nations Unies est rest
62 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
81hé Commun des Six et réplique des Sept de l’AELE, essor de l’économie européenne, discussion généralisée sur les formes que v
63 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
82e, quand la réalité politique de l’Europe était l’essor des grands nationalismes. Il y eut enfin, après la première guerre mo
64 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
83idité et de la vitalité de notre culture en libre essor. Elle appuie son accusation sur une doctrine. Le mal serait entré dan
65 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.7. Pour une politique de la recherche
84xte facile à refuser les fonds nécessaires pour l’essor efficace de chaque initiative. Idée d’un Conseil européen de la rec
66 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
85oyages. La rencontre de ces initiatives et de cet essor touristique sans précédent allait donner naissance à un nombre sans c
86ière générale, la popularisation de la culture. L’essor des festivals est un indice commode permettant de mesurer l’ampleur d
67 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une réflexion sur le mode de vie plutôt que sur le niveau de vie (2 juin 1970)
87 Je n’en dirais pas autant d’une industrie dont l’essor défigure nos paysages, détruit nos forêts et nos champs, pollue nos l
88e suisse refuse de calculer le prix humain de son essor, ses contrecoups sociologiques et hygiéniques, écologiques et politiq
68 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
89res. 88 La condition prolétarienne créée par l’essor industriel anarchique et inhumain des débuts du xixe siècle doit êtr
69 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
90que. Je note qu’elle est aussi contemporaine de l’essor de l’État-nation. On estime qu’aujourd’hui déjà, la moitié de l’human
70 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
91 siècle jusqu’à l’ère du plutonium, a fourni à l’essor de l’industrie occidentale ses facteurs décisifs : grands marchés, ve
71 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
92ne voit point ». J’ai donc prophétisé Hitler, son essor et sa chute inévitables, au nom des fins que j’appelais et désirais p
72 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
93u mieux à la société industrielle qui prenait son essor dans le même temps. Ses structures centralisées étaient et demeurent
73 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
94étaires. » La condition prolétarienne créée par l’essor industriel anarchique et inhumain des débuts du xixe siècle doit êtr
74 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
95un marché élargi a donné à l’économie des Neuf un essor extraordinaire : en vingt ans, le revenu par habitant, à prix constan
75 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
96e la colonisation. Celle-ci connut son plus grand essor à partir des années 1880, pour se terminer pratiquement en 1934 avec
76 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
97l’année 1576. Dans cette somme admirable qu’est L’Essor de la philosophie politique au xvie siècle, Pierre Mesnard écrit que