1 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
1urs amenés dans la capitale de toutes les grandes estancias. Certains sont si lourds que leurs pattes n’arrivent pas à les suppor
2ie, je m’énerve, chère amie. Vous auriez bien une estancia, pas trop loin d’ici, pour huit jours ? Rien de plus facile. Sa voitu
3e tout exprès, et l’ample solitude de la pampa. Estancia de Los Cerillos, 15 octobre 1941 Le seul moyen de connaître un pays,
4 chez les institutrices qui tiennent l’école de l’estancia. Ces jeunes filles nous ont accueillis avec une aimable réserve, un m