1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1t la domination de la raison sur ce corps qui est exaltante, et c’est cette domination qui est le but véritable du sport. On acce
2 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
2us apporter l’équivalent de cette vision directe, exaltante et dépaysante ? Voici le monde en vrac, un monde plus absurdement div
3 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
3ire (ou plutôt ce doit être) un combat perpétuel, exaltant, le battement du cœur de l’Europe. Vouloir créer une « culture suisse
4 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
4 ses rythmes naturels, invertissant sa direction, exaltant le « désir de mort », développera d’importantes conséquences dans les
5 beau et plus « vivant » que la vie normale, plus exaltant que son « petit bonheur »… Ou l’ennui résigné, ou la passion : tel es
6 changer ma vie, l’enrichir d’imprévu, de risques exaltants, de jouissances toujours plus violentes ou flatteuses. C’est tout le
5 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
7tade esthétique » de la vie ; puis la surmonte en exaltant le mariage, suprême valeur du « stade éthique » (c’est la « plénitude
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
8faut dire aussi que jamais rhétorique ne fut plus exaltante et fervente. Ce qu’elle exalte, c’est l’amour hors du mariage, car le
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
9tendent à n’offrir plus d’obstacles absolus, donc exaltants pour la passion ; d’autre part, dans les pays totalitaires, le dressa
10qui assume désormais la dialectique de l’obstacle exaltant, de l’ascèse et de la course inconsciente à la mort héroïque, divinis
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
11 beau et plus « vivant » que la vie normale, plus exaltant que son « petit bonheur »… Ou l’ennui résigné ou la passion : tel est
12 changer ma vie, l’enrichir d’imprévu, de risques exaltants, de jouissances toujours plus violentes ou flatteuses. C’est tout le
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
13tade esthétique » de la vie ; puis la surmonte en exaltant le mariage, suprême valeur du « stade éthique » (c’est la « plénitude
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
14int Bernard et pour les troubadours, ces derniers exaltant, selon lui, la sensualité naturelle ; 2° que la nature de l’amour est
11 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
15’il trouve dans sa passion une espèce d’innocence exaltante, [p. 928] une occasion de sacrifier le moi coupable et détesté à quel
12 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
16ouver confiance en soi, que je devais répondre en exaltant ici le protestantisme créateur de personnalités, ou défenseur d’une c
13 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
17ire (ou plutôt ce doit être) un combat perpétuel, exaltant, le battement du cœur de l’Europe. Vouloir créer une « culture suisse
14 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
18ts absolus. Mais nous avons une morale romantique exaltant la passion « fatale » : c’en est fait de la toute petite chance de li
15 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
19l trouvait dans sa passion une espèce d’innocence exaltante, une occasion de sacrifier le moi coupable et détesté à quelque chose
16 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
20ombrées de trams, d’autos et de parapluies, — une exaltante averse tropicale dominait la situation — la voiture avançait lentemen
17 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
21r, et tient pour perversion ce goût de la torture exaltante et intéressante qui fait le sujet de nos plus beaux romans d’amour. L
18 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
22n par son triomphe. Il n’y a plus de jeu poétique exaltant. Il n’y a plus que le sérieux, l’existentiel… Traduisons cela en d’au
19 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
23péen a conçu de plus pur, de plus fort et de plus exaltant. Voilà l’Europe suprême, elle n’ira pas plus haut, peut-être ; mais q
20 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
24n par son triomphe. Il n’y a plus de jeu poétique exaltant, il n’y a plus que le sérieux, l’existentiel… Traduisons cela en d’au
21 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
25guère : Kierkegaard est derrière les pseudonymes, exaltant un Don Juan qu’il refuse, mais qui demeure sa possibilité ; il n’est
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
26s au cœur de l’humanité ; d’une part le sentiment exaltant de la liberté, l’espoir illimité de puissantes sphères d’action, le g
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
27giquement conservateur ». Dans tous ses discours, exaltant le rôle libérateur de la France des deux révolutions, il se réfère à
24 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
28 guère : Kierkegaard est derrière les pseudonymes exaltant un Don Juan qu’il refuse, mais qui demeure sa possibilité ; il n’est
25 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
29elon saint Paul 22 . À l’utopie sublime du poète, exaltant un but inaccessible mais qui ne cessera de hanter les esprits pendant
26 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
30e ou douteuse, elle n’en était pas moins une idée exaltante. Rousseau fuyant la France absolutiste court vers « la Suisse » pour
27 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
31un coup, aux approches de la gare, anéantissent l’exaltant panorama. Des maisons sages, un peu scolaires, des gens en gris, des
28 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
32 la vénération de l’artisan lui semblait des plus exaltants. Or il n’est rien de commun aux deux doctrines hors le grand ton de r
29 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). André Breton à New York (8-9 octobre 1966)
33 la vénération de l’artisan lui semblait des plus exaltants. Or, il n’est rien de commun aux deux doctrines hors le grand ton de
30 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
34é demeure encore une possibilité réelle et un mot exaltant. Saura-t-elle [p. 54] se donner des disciplines efficaces et un conte
31 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
35le à nier en théorie, et il n’est pas d’idée plus exaltante en fait pour les Européens de toute nation et de toute classe, de tou
36péen a conçu de plus pur, de plus fort et de plus exaltant. Voilà l’Europe suprême, elle n’ira pas plus haut, peut-être, mais qu
32 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
37Carcassonne : il apporte une suite de révélations exaltantes à tous ceux qui se sont interrogés sur l’atmosphère poétique, morale
38 effets destructurants de l’inceste et les effets exaltants de la courtoisie convergent vers l’extase dans la mort, terme de l’en
33 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
39er à notre mode de vie propre, avec ses exigences exaltantes, celles de construire jour après jour notre personne comme une œuvre
34 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
40péen a conçu de plus pur, de plus fort et de plus exaltant. Voilà [p. 11] l’Europe suprême, elle n’ira pas plus haut, peut-être,
35 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
41de contrôle ». Il est courant que les nécrologies exaltant les vertus [p. 230] d’un notable le qualifient de « grand serviteur d
36 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
42constamment renouvelées mais imprévues et parfois exaltantes, celles de construire chacun pour soi parmi les autres, jour après jo
37 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
43lice (vides), voire une salle de musée d’histoire exaltant les victoires d’un tyran, d’une part, — et les attentats contre des p