1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
1ec le génie de la mort. Mais alors, à quoi sert d’exalter, d’une si émouvante sorte, les soldats déjà légendaires de Verdun, et
2nte » dans l’Ossuaire de Douaumont. Puis la vie l’exalte de nouveau d’un large vent de joie. p. 380 a. « Henry de Monther
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Miguel de Unamuno, Trois nouvelles exemplaires et un prologue (septembre 1929)
3hez Unamuno une volonté d’action les possède, les exalte, les affole. Les plus beaux types créés par Unamuno sont ces femmes d
3 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
4de l’animal. Louée soit ma force et tout ce qui l’exalte, et tout ce qui la dompte, tout ce qui sourd en moi de trop grand pou
4 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Guy de Pourtalès, Louis II de Bavière ou Hamlet-Roi (décembre 1928)
5t-Roi (décembre 1928) av L’histoire de Louis II exalte et déçoit l’imagination. On comprend que ce doux-amer ait séduit Barr
5 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
6vivre implique une réflexion [p. 24] concrète qui exalte la vie ; et dans le même temps, un jugement abstrait, qui la tue. Le
6 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
7 leur réduction à quelque idéale synthèse, elle s’exalte des conflits sans cesse renaissants que suscite l’exigence de la pers
7 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
8 peu, serait devenue folle. Des peuples entiers s’exaltent pour une dictature qui tire son seul prestige de la misère et de la l
8 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
9riginel, sombre invention « réactionnaire ». On s’exalte à qui mieux mieux sur les « immenses espérances » éveillées par le [p
10ouvelles ou rétrogrades que les autres puissances exaltent ? Toutes ces questions sont des questions de vie ou de mort pour l’en
9 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
11 peu, serait devenue folle. Des peuples entiers s’exaltent pour une dictature qui tire son seul prestige de la misère et de la l
10 1935, Présence, articles (1932–1946). Contre Nietzsche (avril-mai 1935)
12nt » le plus bassement égoïste. Mais ailleurs, il exalte l’égoïsme contre la soi-disant morale du Christ, et au nom d’une espè
11 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
13ait, un orgueil. Il existe dans la mesure où on l’exalte. Le patriotisme, c’est le contraire : il existe dans la seule mesure
12 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
14ire que nous voulons que toutes les différences s’exaltent mutuellement par leur opposition, et créent des tensions fécondes. La
13 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
15riginel, sombre invention « réactionnaire ». On s’exalte à qui mieux mieux sur les « immenses espérances » éveillées par le co
16ouvelles ou rétrogrades que les autres puissances exaltent ? Toutes ces questions sont des questions de vie ou de mort pour l’en
14 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
17oite, pareille à cette clarté lunaire incapable d’exalter ce qu’elle découvre sur la face immense de la terre. — Clartés ration
15 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
18oite, pareille à cette clarté lunaire incapable d’exalter ce qu’elle découvre sur la face immense de la terre. — Clartés ration
16 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
19seule leçon : les fascismes se donnent pour but d’exalter leur mission nationale. Quelles que soient les réserves de fond qu’il
20t faire [p. 33] grand tort à ce patriotisme qu’on exalte, que de le confondre, parfois agressivement, avec l’ardeur à revêtir
17 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
21ire que nous voulons que toutes les différences s’exaltent mutuellement par leur opposition, et créent des tensions fécondes. La
18 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
22ariage, dont elle fit même un sacrement ; l’autre exaltait un ensemble de valeurs d’où résultait — en principe tout au moins — l
23obstacles pour pouvoir de nouveau désirer et pour exalter ce désir aux proportions d’une passion consciente, intense, infinimen
24 et réel, que l’on choisit non comme prétexte à s’exalter, ou comme « objet de contemplation » 90 , mais comme une existence in
19 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
25egaard a raison plus qu’eux tous, lui qui d’abord exalte la passion, comme étant la suprême valeur du « stade esthétique » de
26e. » ⁂ Éros s’asservit à la mort parce qu’il veut exalter la vie au-dessus de notre condition finie et limitée de créatures. Ai
27sisté à la passion par des moyens prédestinés à l’exalter. Telle fut la tension permanente d’où jaillirent nos plus belles créa
20 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
28’amour menacé et condamné par la vie même. Ce qui exalte le lyrisme occidental, ce n’est pas [p. 16] le plaisir des sens, ni l
29 secret nous préférons ce qui nous blesse et nous exalte à ce qui semblerait combler notre idéal de vie harmonieuse ? Serrons
30é préformée à la recherche d’une contrainte qui l’exalte, charme, terreur ou idéal : tel est le mythe qui nous tourmente. Qu’i
31t ; dresser cette figure de la Mort des Amants qu’exalte l’angoissant et vampirique crescendo du second acte de Wagner, tel es
32’un désir, de ce qui s’y oppose, de ce qui peut l’exalter, ou simplement le faire durer. Tout manifeste, dans le comportement d
33l’amour de l’amour même qui les tourmente, pour l’exalter, pour le transfigurer — au détriment de leur bonheur et de leur vie m
34le garantit et le consacre dans leur cœur, pour l’exalter à l’infini dans l’instant de l’obstacle absolu, qui est la mort. Tris
35de, ce que nous cherchons, c’est ce qui peut nous exalter jusqu’à nous faire accéder, malgré nous, à la « vraie vie » dont parl
21 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
36tiplicité immédiate. Éros, notre Désir suprême, n’exalte nos désirs que pour les sacrifier. L’accomplissement de l’Amour nie t
37issent à condamner sa vie « finie ». Le dieu Éros exalte et sublime nos désirs, les rassemblant dans un Désir unique, qui abou
38rochain, et l’aime non plus comme un prétexte à s’exalter, mais tel qu’il est dans la réalité de sa détresse et de son espéranc
39 un tel homme, fatalement, devait sentir en lui s’exalter la révolte du sang barbare. Il était prêt à accueillir, sous le couve
40que ne fut plus exaltante et fervente. Ce qu’elle exalte, c’est l’amour hors du mariage, car le mariage ne signifie que l’unio
41ils parlaient ; 3° qu’au contraire l’amour qu’ils exaltent n’est que l’idéalisation ou la sublimation du désir sexuel ; 4° qu’on
42 freudisme ; 3° qu’au contraire la liberté qu’ils exaltent est celle que devaient nier tous les psychanalystes ; 4° qu’enfin l’o
43des Banou Odrah où l’on mourait d’amour à force d’exalter le désir chaste, selon le verset du Coran : « Celui qui aime, qui s’a
44poète un adorateur enthousiaste de la Dame, qu’il exalte, et un contempteur de la femme, qu’il rabaisse : qu’on se rappelle se
22 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
45] c) Surtout l’amour courtois et l’amour divin s’exaltent l’un et l’autre dans la même conception héroïque de l’obligation mora
46, mais de l’agent matériel qu’elle utilise pour s’exalter. Si l’origine de cette passion est un désir, conscient ou non, [p. 18
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
47 elle-même, que ce soit pour se justifier, pour s’exalter, ou simplement pour s’entretenir. (Le double sens est significatif.)
48e suite de quatrains dont les trois premiers vers exaltent la femme selon le mode courtois, tandis que le quatrième réfute d’un
49lescents. Le goût de la mort, chez les Allemands, exalte la saveur de vivre : c’est peut-être qu’il est plus « naïf », plus as
50al, tout devient prétexte à « passion » et déjà s’exalte en « mystiques ». C’est que nous sommes devenus incapables de faire l
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
51 l’on fait prépare cette fin. Et tout ce que l’on exalte y trouve son sens réel. Il serait aisé de multiplier les preuves de c
25 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
52ariage, dont elle fit même un sacrement ; l’autre exaltait un ensemble de valeurs d’où résultait — en principe tout au moins — l
53obstacles pour pouvoir de nouveau désirer et pour exalter ce désir aux proportions d’une passion consciente, intense, infinimen
54 et réel, que l’on choisit non comme prétexte à s’exalter, ou comme « objet de contemplation », [p. 310] mais comme une existen
26 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
55egaard a raison plus qu’eux tous, lui qui d’abord exalte la passion, comme étant la suprême valeur du « stade esthétique » de
56ie. ⁂ Éros s’asservit à la mort parce qu’il veut exalter la vie au-dessus de notre condition finie et limitée de créatures. Ai
57sisté à la passion par des moyens prédestinés à l’exalter. Telle fut la tentation permanente d’où jaillirent nos plus belles cr
27 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). « Le matin vient, et la nuit aussi » (7 juin 1939)
58 notre vie, loin de se replier dans la crainte, s’exalte aux approches du péril et s’en nourrit plus qu’on n’oserait l’avouer.
28 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
59plus souvent du simple fait que les catholiques l’exaltent. Tel est l’esprit de parti, même parmi les chrétiens ! Que de richess
29 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
60qu’elle est, mais vers le moi rêvé de celui qui s’exalte. C’est une espèce de narcissisme. Le seul amour qui tende vers Dieu e
30 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
61e peu d’importance. Par exemple : partout où l’on exalte ici, chez nous, la vertu régénératrice du sang et le culte des morts
31 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
62plus à s’en occuper. Le libéralisme, par exemple, exalte une liberté qui n’est que du laisser-aller ; on connait sa devise : l
32 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
63seule leçon : les fascismes se donnent pour but d’exalter leur mission nationale. Quelles que soient les réserves de fond qu’il
33 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
64bourgeois que charitable ; et ils ont une façon d’exalter la croix blanche de notre drapeau qui rappelle davantage le Gott mit
34 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Dieu premier servi » (26 avril 1940)
65 bourgeois que charitable ; elles ont une façon d’exalter la croix blanche de notre drapeau qui rappelle davantage le Gott mit
35 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
66ité. En les fondant dans une masse passionnée, il exalte dans l’âme des plus déshérités une sensation de puissance invincible.
36 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
67 objet les qualités qu’il cherchait au-delà. Il s’exalte et s’enfièvre lui-même. Il s’acharne à le posséder jusque dans ses de
37 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
68 notre vie, loin de se replier dans la crainte, s’exalte aux approches du péril et s’en nourrit plus qu’on n’oserait l’avouer.
38 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
69 dévouement fanatique, une seule vision capable d’exalter le moindre jusqu’au saisissement du suprême. De fait, qu’opposons-nou
39 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
70 Cet impérialisme intérieur ne manque jamais de s’exalter à son tour en impérialisme tout court. Un gouvernement totalitaire se
71serait rien résoudre, et, au contraire, ce serait exalter le nationalisme aux dimensions continentales. Ce qu’il nous faut dema
40 1948, Esprit, articles (1932–1962). Thèses du fédéralisme (novembre 1948)
72e ne serait résoudre, et, au contraire, ce serait exalter le nationalisme aux dimensions continentales. Ce qu’il nous faut dema
41 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
73l n’élit pas un homme pour le sauver, mais pour l’exalter vers sa perte. Il ne lui donne pas un prochain, mais un objet de fasc
42 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
74visme, sa tendance totalitaire, le premier semble exalter le moi et le second le sacrifier. Mais en réalité les deux tendances
43 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
75l n’élit pas un homme pour le sauver, mais pour l’exalter vers sa perte. Il ne lui donne pas un prochain, mais un objet de fasc
44 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
76sont là. Il y a certes la foi d’Abraham : Colon l’exalte en un passage sublime de sa lettre aux Altesses, datée « des Indes, e
45 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
77ls condamnent dans leur époque, ou au contraire à exalter ce qu’ils approuvent, en le faisant triompher dans un Âge d’or rêvé.
46 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
78l’invente au besoin, pour mieux se ressentir et s’exalter. Cette définition rend compte de la plupart des vrais romans, par quo
47 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
79l’invente au besoin, pour mieux se ressentir et s’exalter. Cette définition rend compte de la plupart des vrais romans, par quo
48 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
80ombre, plus brillante que lui-même, et qu’il doit exalter et condamner sans cesse, car elle est lui autant que lui, mais elle e
81ont généralement de nature sociale : ou bien il s’exalte et les nie — ou bien il renonce et les hait. Bientôt aimanté par le s
49 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — ii. Misère et grandeur de saint Paul
82moi, l’avorton ») mais aussitôt de justifier et d’exalter son rôle (« j’ai donc sujet de me glorifier ») : ces comportements so
50 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
83). Le grand jésuite espagnol ne se contente pas d’exalter la communauté du genre humain, mais suggère et implique l’idée d’un d
51 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
84té, amplifier sa domination, féliciter son règne, exalter son honneur et sa gloire, et perpétuer sa renommée, qui est le second
52 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.1. La Révolution Française et l’Europe
85uand il s’agit de reconnaître que l’idéal qu’elle exalte ne saurait entrer dans l’Histoire qu’en se confondant avec les intérê
53 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
86Maistre pour provoquer et jeter l’anathème ; elle exalte la paix, pendant que lui profère que la guerre est divine ; elle voit
54 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
87rofondeur, l’historien Jules Michelet (1798-1874) exaltait « l’intime harmonie » qui devait unir toutes les parties constituante
88rt sagement que l’idée était dans l’air du temps. Exalter les nations, même libérées, cela pouvait conduire, après tout, au nat
55 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
89esquels il opère et la catégorie des hommes qu’il exalte, révèlent amplement qu’il est le contraire d’une création historique.
56 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
90gétique, et à idéaliser la culture médiévale pour exalter leur idéal religieux. En réalité, cette façon d’écrire l’histoire man
57 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
91ombre, plus brillante que lui-même, et qu’il doit exalter et condamner sans cesse, car elle est lui autant que lui, mais elle e
58 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
92ont généralement de nature sociale : ou bien il s’exalte et les nie — ou bien il renonce et les hait. Bientôt aimanté par le s
59 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
93t valoir leurs traditions particulières ; les uns exaltent comme Rossi l’idée d’une commune patrie, les autres crient à la « chi
60 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
94leux. Dans ses discours, il ne doit pas manquer d’exalter le génie du lieu, les traditions les plus chères de sa ville, sa voca
61 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
95l n’est pas faite, c’est parce que les nations qu’exalte le ministre d’État du général de Gaulle s’y opposent encore irréducti
62 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
96sprits fatigués, il refuse de vivre en Allemagne, exalte les moralistes français et la musique de Carmen contre les pangermani
63 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
97l n’est pas faite, c’est parce que les nations qu’exalte l’ex-ministre d’État du général de Gaulle s’y opposent encore irréduc
64 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
98érents de part et d’autre : chez les troubadours, exalter le désir ; chez les gnostiques, en triompher (ascétisme des parfaits)
99ou lui est diamétralement opposé puisqu’il tend à exalter le désir, je constate qu’ils n’ont pas compris la nature de l’objet d
100 que l’opposition réelle n’est pas entre ceux qui exaltent et ceux qui condamnent tel ou tel élément constitutif de la cortezia,
65 1977, L’Avenir est notre affaire. Conclusion. « Sentinelle, que dis-tu de la nuit ? »
101ble dresse au désert devant Jésus. Toute la Bible exalte en revanche « la liberté des enfants de Dieu ». Si l’on exclut de la
66 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
102ble dresse au désert devant Jésus. Toute la Bible exalte en revanche « la liberté des enfants de Dieu ». Si l’on exclut de la
67 1980, Journal de Genève, articles (1926–1982). Les journalistes sportifs ? On dirait qu’ils aiment les tyrans (31 mai-1er juin 1980)
103mpiques ? Je suis violemment opposé à tout ce qui exalte le nationalisme lors des JO : hymnes nationaux, drapeaux, bref le pro
68 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
104ères justifications de ces armées dont on vient d’exalter les bienfaits ? Soyons sérieux. La première doctrine de l’État sera f