1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Rainer Maria Rilke (décembre 1927)
1iser tout lyrisme germanique, il faudra opposer l’excellent petit livre d’Edmond Jaloux. C’est un recueil de divers articles et e
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Bopp, Interférences (décembre 1927)
2y paraît d’abord dans ces 50 pages. Beaucoup sont excellentes et leur facilité même est une réussite. Léon Bopp, c’est le combat d’
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
3ique, vous lirez ça en attendant. Très bien fait. Excellente méthode ! (Sort le Sens Critique, un peu bousculé.) Moi. — Vous disi
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
4t de l’instruction publique deux petits livres 1 excellents dont je considère les thèses comme acquises : L’Éloge de l’ignorance,
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 2. Description du monstre
5n mauvais français — et je ferais de la peine à d’excellents garçons. Revenons au civil. J’ai fait allusion au lieutenant-institut
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
6 injures de Caliban littérateur. Dans un chapitre excellent et peut-être plus audacieux que les autres, M. Pierre-Quint montre en
7 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
7uels d’une portée planétaire, mais ils trouvent d’excellentes raisons pour ne point se laisser troubler. Ils tiennent à leurs petit
8 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
8élicite de ma bonne mine, résultat selon lui de l’excellente cuisine que nous sert la Gnädige. Je n’aurais plus l’air citadin. All
9 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
9urgents que la doctrine, toujours ajournée sous d’excellents prétextes, a fini par perdre toute sa virulence. La révolution russe,
10 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
10n somme, ils donnent à la majorité des citoyens d’excellentes raisons de se désintéresser de la conduite de leur cité. Et bien qu’i
11 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
11tres à l’existence vient-il produire ? Car il est excellent de défendre son moi, surtout lorsqu’il détient plus de réalité que l’
12 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). D’un humour romand (24 février 1934)
12et celui des Discours religieux, par exemple, cet excellent Toepffer dont on peut espérer qu’il les faire rire tous les deux ? Je
13 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
13as mourir”, c’est exactement ça ! Vraiment, c’est excellent ! » À ce coup, je sentis le rouge me monter au front, et j’éclatai :
14t j’éclatai : « Non ! non ! et non ! ce n’est pas excellent du tout, c’est même tout simplement odieux ! m’écriai-je. Et je m’en
14 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
15un proverbe anglais qui me paraît trouver ici une excellente application : « Il ne faut pas jeter l’enfant avec le bain. » Jetons
15 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
16sins réels. Il a paru en France nombre d’ouvrages excellents sur l’œuvre culturelle des Russes. Beaucoup de ces Russes sont venus
16 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
17rmé le langage, on l’a tellement décontenancé ! L’excellent, et même le parfait, serait de rendre les mots dangereux, je dirai mê
17 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
18jorité des citoyens, fût-elle, dans certains cas, excellente.) La nécessité du plébiscite se confond avec celle de l’État-nation,
18 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
19n somme, ils donnent à la majorité des citoyens d’excellentes raisons de se désintéresser de la conduite de leur cité. Et bien qu’i
19 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
20e au début d’un film. La situation est d’ailleurs excellente pour l’instant. Il nous reste encore de quoi vivre pendant six semain
21plus spécialement touchants… Mais quand un de ces excellents bourgeois vient à me rencontrer, et que je me donne pour ce que je su
20 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
22me à Swedenborg du vivant de ce grand mystique. L’excellente analyse qu’il nous donne des principaux écrits de son compatriote ne
21 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
23e au début d’un film. La situation est d’ailleurs excellente pour l’instant. Il nous reste encore de quoi vivre pendant six semain
22 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
24its-vrais » vaut mieux que de les ignorer. Mais l’excellent, c’est de parvenir à les ignorer avec force, une fois qu’on les a bie
23 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
25n faveur de ce qui transcende tout résultat, même excellent. 3. Le mariage comme décision Si l’on songe à ce que signifie le ch
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
26ormé « un assemblage de formules vides de sens ». Excellent « matériel » il est vrai, pour un philologue qui se respecte et n’ent
27mps qu’« on ne le saurait jamais » et cela pour l’excellente raison que l’Inquisition avait brûlé tous les livres de culte et trai
25 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
28 engagements. La casuistique courtoise en offre d’excellents. Cette casuistique « ne régit pas seulement la morale et le droit ; e
29elle possédait de grands hommes d’État, et même d’excellents capitaines pour ce temps-là. » 173 Ces capitaines, c’étaient les co
26 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
30n faveur de ce qui transcende tout résultat, même excellent. 3. Le mariage comme décision Si l’on songe à ce que signifie le ch
27 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
31 Cet esprit de participation exerce une influence excellente à la fois sur le gouvernement et sur l’opinion. Il incite les dirigea
28 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
32’idée de se diviniser, ce qui paraît en somme une excellente idée. Par malheur, pour quelque raison littéralement fondamentale, Di
33urs et les moralistes d’aujourd’hui. Ce serait un excellent calcul, pour les deux raisons que voici : tout d’abord, nous serions
29 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable V : Le tentateur (12 novembre 1943)
34’idée de se diviniser, ce qui paraît en somme une excellente idée. Par malheur, pour quelque raison littéralement fondamentale, Di
30 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
35tres vient-il produire à l’existence ? Car il est excellent de défendre son moi, surtout lorsqu’il détient plus de réalité que l’
31 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
36en faire ? La censure ne s’est pas relâchée, et d’excellents amis la disent justifiée par notre situation précaire au cœur de l’Ax
37e projet, et je la rapporte sans y rien changer : excellente entrée en matière 6 . 16 février 1941 Seul à la maison depuis deux
32 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
38ote la résumera, que je viens de voir citée par l’excellent hebdomadaire The Nation. Dans une ville allemande occupée par les Am
33 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
39légitimité des diversités. Ce qui me paraît d’une excellente méthode.) Est-il permis d’en appeler aussi au précédent des sept égli
34 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
40 Cet esprit de participation exerce une influence excellente à la fois sur le gouvernement et sur l’opinion. Il incite les dirigea
35 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
41e, car on lui dit très simplement que son livre — excellent d’ailleurs en tous points — n’a que le malheur de ne pas correspondre
42tanéisme » d’un Dos Passos et de plusieurs de vos excellents romanciers. — Notez que ces procédés ont fait leurs preuves sur la li
36 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
43otre livre est superbement écrit, c’est une œuvre excellente et dont je vous félicite, mais je ne vais pas la publier. » Pourquoi 
44t aux notes, elles ne sont pas chiffrées. C’est : excellent, bon, suffisant ou défectueux. Et elles ne portent pas seulement sur
37 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
45ins sur le Continent. Le plan Reynaud n’était pas excellent. Il eût fallu le remplacer par un meilleur, au lieu de l’écarter comm
38 1948, Suite neuchâteloise. VI
46; et le Droit des gens de Vattel. Nous avons eu d’excellents historiens : l’auteur de la Chronique des Chanoines (apocryphe), Cham
39 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
47, comme pour l’alchimie médiévale : « Il est fort excellent », nous dit Colon, et « celui qui le possède fait tout ce qu’il veut
40 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
48t à quoi ce livre doit servir, même s’il irrite d’excellents libéraux. À ceux-ci l’on peut faire observer : 1° que c’est être anti
41 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
49é des lecteurs de la presse du soir. Cependant, d’excellents esprits s’enflamment. Coudenhove-Kalergi propose Paris, Salvador de M
42 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Editeuropa (septembre 1959)
50ays, mais dans huit au moins. Tel livre peut être excellent en soi, et très « vendable », mais s’il n’apporte pas de contribution
43 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.5. Les étymologies
51a mort. E donc signifie un mariage légitime ; Ur, excellent, Hop, espoir : d’où réussit Europ soit espoir excellent d’un mariage
52ent, Hop, espoir : d’où réussit Europ soit espoir excellent d’un mariage légitime, lequel a été propre de cette portion des terre
44 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
53 et de Boniface VIII vint lui offrir une occasion excellente pour donner cours à ses passions anticléricales. Pendant toute la dur
45 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
54t quelques royaumes seulement. Mais, les hommes n’excellent dans un art ou ne font briller leur courage, que lorsque l’État les e
55naissent pas »). Ce n’est pas lui qui nommerait « excellent » l’homme d’armes, qu’il tient plutôt pour une apparition monstrueuse
46 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
56lque effort pour me tirer à l’écart et lire votre excellent ouvrage avec soin. J’y ai trouvé le solide et l’agréable ; et après a
47 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
57tact propre à cet Occident alors si actif, et à l’excellent clergé de ce temps ; car le savoir n’était pas encore entré en opposi
48 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
58pitaliste » officielle et imposée, et cela pour l’excellente raison que l’Ouest n’est pas « capitaliste » de la même manière que l
49 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
59ui fait signe de poursuivre sa route, ajoutant en excellent espagnol : « Un pauvre chien comme toi ne peut pas nous faire de mal 
50 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
60sme, comme le soutient une très nombreuse école d’excellents historiens catholiques contemporains ? Cela se discute. Hippocrate et
51 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
61 pour le moins superflu à la longue tradition des excellents esprits qui surent condamner le colonialisme à l’état naissant, et qu
52 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
62uels qu’ils soient, bons ou médiocres, atroces ou excellents, finissent [p. 87] un jour, c’est-à-dire finissent mal : et personne
63a nature au transit et doté d’un réseau de routes excellentes, était parvenu, par la faute de ses institutions, à se priver complèt
53 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
64uère, se cherchent des prétextes et en trouvent d’excellents, mais il n’y a plus de gratuité. Dans l’Annuaire statistique de la Su
65ational et de tous les temps », écrivait-il à son excellent traducteur français Charles Baudouin. Et de même, au critique hongroi
66i est bien français ! » on entend : Voilà qui est excellent, typique du premier pays du monde, et bien digne d’être approuvé par
54 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
67u peuple », ainsi que l’écrit Max Wehrli dans une excellente étude sur l’état présent des recherches concernant Tell. (Neue Zürche
55 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
68 une clairière, conquête de l’âge néolithique. Un excellent essayiste contemporain, le Roumain de Paris Cioran, prétend que les v
56 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
69uère, se cherchent des prétextes et en trouvent d’excellents, mais il n’y a plus de gratuité. Dans l’Annuaire statistique de la Su
57 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
70ux revendications d’un syndicat ? D’ailleurs, ces excellents esprits ne sont pas souvent d’accord entre eux. Ils représentent des
58 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.3. Conclusions sur l’avenir et la liberté de la culture
71suis convaincu que nous approuvons tous ici cette excellente définition de la propagande que donnait l’autre jour Wystan Auden : l
59 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
72ion des frontières constituerait au contraire une excellente épreuve de la raison d’être des Suisses. Elle montrerait s’ils peuven
60 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
73me langage congénial de ce culte unique. Dans son excellent petit livre sur Suso et le Minnesang 220 J. A. Bizet rappelle d’abo
61 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
74 l’introduction d’un baccalauréat européen sont d’excellents exemples internationaux de ce qui pourrait être fait à l’échelon régi
62 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
75collabore dans notre société, où toute chose même excellente devient polluante, quelles que soient sa nature et sa destination : p
63 1978, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Bof ! disent les jeunes, pourquoi ? » (1er décembre 1978)
76cupe d’objets trop grands. Le nucléaire en est un excellent exemple. Le nucléaire n’est absolument pas le moyen d’assurer l’indép
64 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
77 vous voulez savoir le sens du terme, consultez l’excellent Vocabulaire psychanalytique de J. Laplanche et J.-B. Pontalis : vous