1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Malraux, La Tentation de l’Occident (décembre 1926)
1 étrange goût de la destruction et de l’anarchie, exempt de passion, divertissement suprême de l’incertitude… » p. 811 aa
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
2uripide de l’avoir représenté comme un philosophe exempt de toute imperfection : ce qui faisait que la mort de ce jeune prince
3 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
3ite, mais bien une civilisation scientifique, non exempte d’un certain pédantisme. Des armées de savants étudient par exemple l
4 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
4point naïf, ni hâbleur. Il est exact et réaliste, exempt de nos complications paysannes, de nos pudeurs d’aristocrates ruinés,
5 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Henri Brugmans, Les Origines de la civilisation européenne (septembre 1959)
5 avant la lettre dans une perspective européenne, exempte d’interprétations inspirées par un nationalisme rétrospectif, et qui
6 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
6, le contentement et l’amitié de principe (jamais exempte d’ailleurs de quelque humour, voire de malice). Tous les trois savent
7 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
7e volonté de dénuement. Et de cette attitude (non exempte d’une espèce de masochisme) il va tirer toute une morale — volonté de
8 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
8spirer un air et de boire une eau raisonnablement exempts de pollution, le droit d’être protégé contre les bruits excessifs et
9 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
9ns un état d’apesanteur sociale, de vide civique, exempte de toute régulation exercée par des citoyens, celle du Plan Stalinien
10 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
10ns un état d’apesanteur sociale, de vide civique, exempte de toute régulation exercée par des citoyens, celle du Plan stalinien
11 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
11tention que l’on invoque à titre de tabou, ce qui exempte de toute raison donnée ou à trouver. La Souveraineté de l’État ne peu