1 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
1 logique rationaliste, comme toutes les positions existentielles, [p. 26] qu’ici nous défendrons ; intenable comme le fait chrétien lu
2 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Éloge de l’imprudence, par Marcel Jouhandeau (septembre 1932)
2 — c’est la même violence — dans chaque situation existentielle. En sorte qu’il n’est pas [p. 443] de préférence définitive, c’est-à-
3 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
3façon dont il pose les problèmes. Beaucoup plus « existentielle » que systématique, sa doctrine pourrait éclairer et aérer beaucoup d
4 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
4rchez à répondre ? En un mot, est-ce une question existentielle — pour employer un terme favori de la théologie et de la philosophie
5 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
5’est de mettre en forme une problématique réelle, existentielle, la problématique de la vie de l’homme en 1933, assumée dans ses aspe
6 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
6rchez à répondre ? En un mot, est-ce une question existentielle — pour employer un terme favori de la théologie et de la philosophie
7 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
7rmes n’est pas ailleurs que dans son assimilation existentielle à tous les autres. Mais ces concepts, un à un, ne peuvent être saisis
8 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
8de la Nature, sans jamais atteindre au pathétique existentiel de la question. Un seul, peut-être, a pressenti le sens chrétien de l
9 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
9étienne : eh bien, il reste simplement le message existentiel de la Parole de Dieu ! Il me semble que c’est assez !   — Ici s’engag
10hien entre la notion d’expérience et le concept d’existentiel, Nicodème soutenait leur identité et alla même jusqu’à citer certaine
11iment mon ami Monod. » Selon Nicodème, le terme d’existentiel n’était qu’une locution philosophique « importée d’Allemagne », inass
12 fait une telle expérience ? N’est-ce pas assez « existentiel », peut-être ? Ce que j’ai vu, ce que j’ai su, oui c’est cela que j’a
10 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
13é et de toute légitimité, qui est la connaissance existentielle des fins dernières. La protestation de Luther contre la cour de Léon
11 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
14a posteriori, le caractère décisif de sa pensée « existentielle » est au contraire l’a priori éthique. Kierkegaard est pour notre tem
15 la personne, tel est le sens de la philosophie « existentielle » sous toutes ses formes, et des mouvements théologiques et politique
12 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
16ristianisme théorique à un christianisme [p. 973] existentiel — ce qui est le mouvement même de la Réforme — on a voulu le présente
13 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
17économique, mais de la psychologie. 2 — Ce fait « existentiel » absolument nouveau dans l’histoire n’a pas encore été étudié, ni de
14 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
18avail d’universitaire : l’absence de tout intérêt existentiel garantit « l’objectivité » de l’exposé… Le cas de M. Valéry est très
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Préface à l’édition de 1956
19i simplement que j’étais à la recherche d’un sens existentiel. Je ne songeais donc [p. 12] nullement à chasser sur leurs terres. Le
16 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
20a solution de principe n’est une solution réelle, existentielle. Tout le Faust va montrer que la vie seule, le faire, le Streben, peu
17 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
21sorte de philosophie ?) — Heu… de la philosophie… existentielle. — Qu’est-ce que c’est ? — Eh bien, vous savez ce que c’est que la ph
18 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
22oétique exaltant. Il n’y a plus que le sérieux, l’existentiel… Traduisons cela en d’autres termes : si Hamlet était religieux, il n
19 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
23mis entre la peste et le choléra. Mais le conflit existentiel de la personne se reflète, ou mieux se projette, dans tout ce que l’h
20 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
24 ceci, qui devait combler chez Kassner le penseur existentiel autant que le physiognomoniste : le disciple dit au maître : Je crai
21 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
25oétique exaltant, il n’y a plus que le sérieux, l’existentiel… Traduisons cela en d’autres termes : si Hamlet était religieux, il n
22 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
26du mythe révèle ici sa vraie nature de virtualité existentielle. La vie réelle [p. 112] de Kierkegaard s’est qualifiée par son refus
27us l’avons vu, le fondement même de toute éthique existentielle. Mais voici que cette décision échappe à l’homme, donc à l’éthique te
28perte transparaisse également dans la dialectique existentielle et dans la pensée proprement religieuse de Kierkegaard, apparaît déso
29e ? Le développement qui suit rétablit l’exigence existentielle. Le sujet du « Tu dois aimer » ne saurait être, en effet, que l’Indiv
23 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
30 ceci, qui devait combler chez Kassner le penseur existentiel autant que le physiognomoniste : le disciple dit au maître : « Je cra
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
31 ce qu’il fera, lui. » Voilà qui marque la limite existentielle de la valeur des prévisions qu’on vient de citer. Au reste, qu’il s’a
32 mais peut être aussi, et doit être, une décision existentielle : [p. 325] … Cette prévision descriptive de la totalité, qui se sép
25 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
33du mythe révèle ici sa vraie nature de virtualité existentielle. La vie réelle de Kierkegaard s’est qualifiée par son refus du mythe
34us l’avons vu, le fondement même de toute éthique existentielle. Mais voici que cette décision échappe à l’homme, donc à l’éthique te
35perte transparaisse également dans la dialectique existentielle et dans la pensée proprement religieuse de Kierkegaard, ce n’est pas
36e ? Le développement qui suit rétablit l’exigence existentielle. Le sujet du « Tu dois aimer » ne saurait être, en effet, que « l’Ind
26 1963, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Le Dieu immanent, qui s’annonce à leur cœur » (9-10 novembre 1963)
37 le péché, hiatus irréductible entre la situation existentielle et l’être. Et la prière, acte de recueillement dans ce qui fonde l’ho
27 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
38u travail dont on a pu écrire qu’il est « le mode existentiel des Suisses », la base de leurs rapports sociaux et souvent le sens m
39 Lausanne d’une tradition discrète de philosophie existentielle et personnaliste avant la lettre, celle qu’initia Alexandre Vinet, th
28 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
40u travail dont on a pu écrire qu’il est « le mode existentiel des Suisses », la base de leurs rapports sociaux et souvent le sens m
29 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Entretien avec Denis de Rougemont (6-7 avril 1968)
41mier numéro de Hic et Nunc , une revue de pensée existentielle que je dirigeais, en collaboration avec Roger Breuil, Henry Corbin, R
30 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
42que la Vérité est une, mais que son appropriation existentielle — seule valable en dernière analyse — compte autant de voies différen
31 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
43éfini par la croissance du PNB, ou au mode de vie existentiel, « sensible au cœur » ? Où trouver aujourd’hui une bonne critique du
32 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
44 les structures essentielles du mythe et le choix existentiel du mariage, on a cru pouvoir tout ramener à ce qui semblait le plus s
45e la transcendance c’est justement la « structure existentielle de l’homme ». Le désir « comporte naturellement sa contradiction prop
33 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
46ce « les années trente ». On découvrait la pensée existentielle quinze ans avant M. Sartre. On découvrait les auteurs allemands. J’ai