1 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
1estreints, bien définis, l’on peut discuter entre experts, se compléter, collaborer. Mais les partis unitaires actuels représen
2nt découvert qu’un diplomate moderne doit être un expert commercial. Conception bien typique du siècle dernier, où, en effet,
3écessités [p. 214] techniques », superstition des experts d’hier et d’avant-hier. Ils ont pensé, et prouvé par le fait, que la
2 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
4ls politiques les plus sains des réalistes et des experts seront vidés d’un coup par ces lames de fond. [p. 77] Certains intell
3 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
5ntichambre. Notons d’abord que du Jésuite à notre expert en popularité, d’immenses progrès semblent s’être opérés au point de
4 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
6olitique commerciale de la France. Tandis que des experts échangent leurs vues, je constate un curieux phénomène : tout se tran
7indifférencié. À peine ai-je noté ceci, qu’un des experts se met à parler de la « personnalité » d’un produit commercial et de
5 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
8 second chef.) La seule idée qui soit venue à nos experts en urbanisme, du moins la seule qu’ils aient osé communiquer, c’est d
6 1946, Lettres sur la bombe atomique. 7. Tout est changé, personne ne bouge
9it, le dialogue tourne court sur une allusion aux experts ou aux complexités de la politique, je n’y entends rien ni vous non p
7 1946, Lettres sur la bombe atomique. 12. Les Quatre Libertés
10ets, ni de la démocratie, et surtout pas de leurs experts. Il la tient de sa vision seule et de son courage à lutter pour la jo
8 1946, Lettres sur la bombe atomique. ii. Point de vue d’un général
110 avril 1946 publie les opinions suivantes de cet expert, à rapprocher de ma lettre II : « La stratégie, le commandement, le c
9 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
12aurait pas d’importance puisque je ne suis pas un expert ! » Ce dernier [p. 39] mot me tira d’affaire et m’épargna le soupçon
13est obligée de le compenser par le culte naïf des experts. Il en résulte tout le contraire d’un développement de l’esprit criti
14rnalistes en businessmen, cinéastes et acteurs en experts du travail ou du commerce. Tout cela change l’air des bureaux, et l’e
10 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
15et qu’on accepte d’ailleurs, mais au seul titre d’experts dans un genre bien délimité : Henry Miller et Philip Wylie, l’un avec
11 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
16rait de se laisser gouverner par une commission d’experts américains… Et, d’autre part, si l’on prétend que la seule chose séri
12 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
17ndance du pays. Mais la Diète, les États et leurs experts voyaient dans le mot souveraineté la réponse décisive à cette « chimè
13 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
18mettre vos consultations, consulte à son tour des experts. Ces consultés à la troisième puissance — si l’on peut dire ! — répon
19 Partis, et de confesser son pur néant devant les Experts. Mais rien ne pourra jamais me persuader qu’ils aient tous raison à l
14 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Contre la culture organisée (avril 1952)
20s des erreurs providentielles. [p. 6] Comment un expert culturel, mandaté par un ministère et représentant d’un État, peut-il
21 et la philosophie, naquirent sans le secours des experts officiels. Mais l’État est intervenu, des frontières ont été posées,
22tières ont été posées, et la culture dépérit. Les experts culturels des États sont devenus nécessaires pour « organiser » des é
23 mais que les États ont tenté d’interdire. Si les experts aiment la culture et veulent l’aider, ils ont maintenant deux choses
15 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
24co semblerait plus réel dans le cas du Comité des experts culturels du Conseil de l’Europe, formé de délégués des gouvernements
25ses plans. Les entretiens que nous ont ménagé les experts de Strasbourg ont permis d’explorer en détail les possibilités de coo
16 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
26 fois le premier enthousiasme calmé, les Suisses, experts en matière de fédéralisme, s’aperçurent très vite des faiblesses d’un
17 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
27de l’Europe serait donc confié à quelque groupe d’experts, inconnus du public, et forcément victimes du ressentiment des député
18 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
283] et à ses commissions, secrétariat et comités d’experts : il leur appartient, comme à nous, de donner suite pratique aux dire
19 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
29e. D’ici vingt ou trente ans, selon nos meilleurs experts, il [p. 19] suffira d’un tiers de la population — fortement accrue —
20 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
30transparents, wishful thinking, ou construction d’experts à la Deutscher. [p. 8] Rien ne prouve que le stalinisme ait jamais e
31is laissons ces rêveries, proposées au dédain des experts unanimes des deux camps. Je m’étais un peu moqué de leur propension à
21 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
32elle mondiale. D’ici 20 ou 30 ans, selon certains experts, il suffira qu’un tiers de la population (fortement accrue) de la pla
22 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
33pour les corps, au choix, n’est pas l’affaire des experts commerciaux, ni des hommes politiques, ni même des sociologues. Le di
23 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
34s conférenciers, des films, des brochures, et des experts d’autres pays. L’expérience se poursuit. Des rapports trimestriels so
35n devant les problèmes d’autonomie ». Un groupe d’experts internationaux constitue le Comité de surveillance. La presse locale
24 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
36tte fortune subite (réduisant à néant les dires d’experts) soit le seul trait commun aux deux ouvrages : elle m’en paraît d’aut
25 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Editeuropa (septembre 1959)
37 tant officiels que privés : les travaux de leurs experts, de leurs boursiers, de leurs congrès et de leurs séminaires n’étant
26 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
38tte fortune subite (réduisant à néant les dires d’experts) soit le seul trait commun aux deux ouvrages : elle m’en paraît d’aut
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
39 autres seraient désignés, des hommes prudents et experts et fidèles, qui après avoir prêté serment (éliraient) trois juges par
40nergique la Hongrie, et combien riche, ardente et experte aux armes l’Italie. Quant aux chrétiens non européens, que Mahomet s
28 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
41frais de transport, tandis que d’autres dépenses (experts polonais) furent payées de ma poche. Il est intéressant de noter que
29 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
42 de trois prélats et de trois laïcs « prudents et experts », disposerait de sanctions pénales : le pays récalcitrant serait cer
30 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
43nés, humiliés, malades de peur ». Ce n’est pas un expert, esclave des faits, qui nous dit cela, mais un éloquent moraliste, Je
31 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
44is. Bourses, subventions aux recherches, envois d’experts.) Deutsche Stiftung für Entwicklungsländer, Berlin. (Recherches et p
32 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
45mblait prématurée aux yeux de nos sages et de nos experts, quoique trop tardive aux yeux du reste de l’Europe. Notre entrée à l
46ifier, dans une telle conjoncture, les rêveries d’experts fédéraux qui, sans oser prôner une autarcie plus impossible encore ch
33 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
47aucoup de sagesse, me semble-t-il, les rapports d’experts qui vous sont soumis. Si l’on garde à l’esprit la règle d’or de la cu
34 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
48re un dossier, et, avec l’aide d’une commission d’experts, prépare un avant-projet. 2° L’avant-projet est soumis pour consultat
35 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
49mblait prématurée aux yeux de nos sages et de nos experts, quoique trop tardive aux yeux du reste de l’Europe. Notre entrée à l
50nifier dans une telle conjoncture, les rêveries d’experts fédéraux qui, sans oser prôner une autarcie plus impossible encore ch
36 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
51ne conférence restreinte de dix-huit ministres et experts était convoquée à Paris, aux fins d’étudier la constitution d’un Parl
52au rôle purement consultatif d’un petit Congrès d’experts nommés par les gouvernements. Tout le pouvoir, dans ce cas, reviendra
53ns politiques n’auront pas abouti. La sagesse des experts, dans chacun de nos pays, se réduit au conseil classique : augmenter
54ice et fascinante. L’Europe se fera, en dépit des experts (qui savent toujours que c’est Dewey qui sera élu), parce qu’une équi
55a vision. Contre vents et marées, contre tous les experts de son époque, il se mit en route pour la joindre. Mais nous, quel co
37 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
56xpressions, qui font florès dans les discours des experts et les documents officiels, sacrifient encore beaucoup trop à ces hab
57politiciens comme aux législateurs sociaux et aux experts, qu’un certain nombre de principes moraux ne sauraient être négligés
38 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
58écouleraient des conséquences nécessaires que les experts sauraient tirer. Mais justement, l’un des symptômes les plus frappant
39 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
59nt naturel en Europe, adoptée par la Conférence d’experts du Conseil de l’Europe, le 12 février 1970, insiste sur la nécessité
40 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
60aucoup de sagesse, me semble-t-il, les rapports d’experts qui vous sont soumis. Si l’on garde à l’esprit la règle d’or de la cu
41 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
61tends rien de bon de la confrontation d’équipes d’experts disciplinés, chacune cherchant à battre l’autre, ou décidant au mieux
42 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
62centaine de milliers de militants à l’obstruction experte des États. Nous voulions une fédération continentale, politique, cult
43 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
63autant plus il se féminise. Bref, tout ce que nos experts en courtoisie d’une part, et en mystique de l’autre, décrètent depuis
64que possible, instituant pour « abbesse » la plus experte. Seconde réaction, selon Bezzola : une sourde crise morale, qui l’amè
44 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
65 forcément mes calculs… Comme le disait un savant expert en alimentation synthétique : « On pourra nourrir tout le monde, mais
66épuisent d’une manière calculable. Selon certains experts, même si l’on découvre dans les déserts et les mers le double du pétr
45 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
67écuter n’y entendent goutte, mais ils disposent d’experts « compréhensifs ». Pas question d’évaluer l’entreprise sur ses mérite
68. Quand l’idée de programme vient à l’esprit d’un expert en marketing, c’est sous la forme d’obsolescence planifiée et jamais
46 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
69e combustible, « il y en a partout » assurent les experts des gouvernements et tous les chroniqueurs des mass media. Alors, on
70Avez-vous essayé ? répond un professeur français, expert du gouvernement, qui prétend pouvoir ingérer sans le moindre risque «
71e, déclarait : « Les gouvernements écoutent leurs experts désignés et n’écoutent que ces experts… Ces spécialistes techniciens,
72tent leurs experts désignés et n’écoutent que ces experts… Ces spécialistes techniciens, bien entendu, tirent leurs gains, leur
73oblème du stockage dans les cavernes : Selon les experts de Jülich, les déchets ne devront avoir aucun contact avec la biosphè
74ricité, bientôt suivis par les ministres et leurs experts. Mais pourquoi nous le disent-ils avec tant d’insistance ? Serait-ce
75 quinze ans 52 . Curieusement, les États et leurs experts nous répètent que les réacteurs sont un mal nécessaire pour couvrir n
47 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
76e. La France réelle, sujet de l’opération que les experts jugent « indiquée », se trouve être tout le contraire de ce que l’on
77ans attendre les échéances que les États et leurs experts tentent désespérément de reporter… L’État-nation se survit lourdement
48 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
78 Un peu avant le milieu de notre siècle, quelques experts lucides et donc inquiets s’avisent que l’avenir, non seulement de la
79nt publiés et des milliers d’études en revue. Les experts des Nations unies et même quelques gouvernements découvrent l’importa
80honographe, il fut accusé de ventriloquie par les experts qu’il avait convoqués. En 1895, Ludovic Halévy, auteur de théâtre alo
49 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
81 C’est ce que ne font pas, bien au contraire, les experts des grandes entreprises parce qu’ils sont au service des États et con
50 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
82echnologiques », ils n’expriment que les vœux des experts ventriloques qui font parler l’ordinateur : c’est leur affaire et non
83s’opposant au profit de l’entreprise à laquelle l’expert qui nous parle, émarge. (Si vous croyez que c’est moins simple que ce
51 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
84des changements de climats que prévoient certains experts américains, nous fait imaginer que Longo Maï, fédération de communaut
85écis tout ce qui est imposé par le Pouvoir et les experts à son service ; mais vague tout ce qui semble exiger un effort d’imag
86ux dossiers et ils l’obtiennent. Ils imposent aux experts leur vision d’usagers ; contre eux, ils élaborent l’urbanisme réel, c
52 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
87s et régionales paraît « hautement probable » aux experts américains d’aujourd’hui. Cette hypothèse s’inscrit d’ailleurs dans u
88 Rhin paraît tout simplement dément aux yeux d’un expert non prévenu. Seul, le profond réalisme stato-national, ignorant tout
53 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. II. L’énergie
89 de 44 milliards de TEP 10 . Mais selon ces mêmes experts officiels, la production mondiale d’énergie en 2020 ne pourrait en au
54 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
90 exagère », « On fait le jeu des Soviets », « Nos experts ont démontré… ») ; c) à tourner les règlements édictés par les États