1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
1ittéraire du terme) et par des complaisances bien explicables envers le goût de leurs auditeurs, moins policés que ceux du Midi. Le
2 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
2 grands et de petits scandales parfois localement explicables, ou qu’on se borne à déclarer absurdes et fous s’ils résistent à notr
3 1947, Carrefour, articles (1945–1947). Fédération ou dictature mondiale ? (9 avril 1947)
3d un réflexe de fatigue et de méfiance facilement explicable : on voudrait écarter l’idée en la qualifiant d’« utopie ». Bornons-n
4 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
4isme. Elle n’existe pas hors de lui, et n’est pas explicable sans lui. (Je ne dis pas qu’elle soit chrétienne pour autant.) Gide é
5 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
5e [p. 168] n’existe pas hors de lui, et n’est pas explicable sang lui. (Je ne dis pas qu’elle soit chrétienne pour autant.) Gide é
6 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
6fs en apparence paradoxaux bien qu’historiquement explicables elle croit devoir s’y refuser. Pendant longtemps encore, et sans dout
7 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
7’inégalité des alliances, par exemple, paraît mal explicable ou même choquante tant que l’on s’imagine que les petits États entrai
8 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
8s, en apparence paradoxaux bien qu’historiquement explicables, elle croit devoir s’y refuser. Pendant longtemps encore, et sans dou
9 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
9’un groupe d’officiers. Double erreur à tel point explicable, excusable, qu’on hésite à la dénoncer : qui ne l’a partagée, peu ou