1 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
1 plus d’or et d’argent possible. Il s’agit donc d’exporter plus qu’on importe : « autarchie » qui fait de l’appauvrissement du v
2 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
2s, déserteurs de la bataille économique, vous qui exportez vos capitaux, l’homme que vous admirez vous ferait décapiter : voici
3 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
3 dès le Kindergarten. Le cinéma l’entretient et l’exporte. Vous pensez donc, quand vous entrez en Amérique, que c’est là que se
4 1948, Le Figaro, articles (1939–1953). Sagesse et folie de la Suisse (13 octobre 1948)
4le sol est en partie stérile, mais qui parvient à exporter près du tiers de sa production, à n’importer que 20 % de sa consommat
5 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
5s on oublie que la Suisse est l’un des pays qui a exporté le plus de têtes chaudes. Dès le xvie siècle, elle commença même à l
6es. Dès le xvie siècle, elle commença même à les exporter par régiments, littéralement. La Confédération ne pouvait plus partic
6 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
7ansformation. En d’autres termes, ce qu’on allait exporter, c’était la matière première importée plus du travail. Et telle est,
8tier les mesures protectionnistes. La nécessité d’exporter s’est donc accrue en même temps que les barrières douanières s’élevai
9 fermés aux échanges. La Suisse s’est donc mise à exporter ses techniques et ses techniciens, ses monteurs d’usines électriques,
10xprime par un seul chiffre : la Suisse continue d’exporter près du tiers de sa production globale, alors que les États-Unis n’on
11 moins que la Suisse doit importer plus qu’elle n’exporte, et nous avons dit qu’elle exportait, en dépit de tout, une part exce
7 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
12 retour d’une civilisation qu’elle a fondée, puis exportée sans nul discernement, à cette fin seule, et non pour quelque impéria
8 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
13n’avaient jamais entendues. Ainsi, chaque machine exportée est, en fait, un cheval de Troie. Nous avons évacué nos guerriers et
14ns peine que nos produits sont les plus faciles à exporter et les plus rapidement acceptés hors d’Europe ; que nos principes de
15 dire en termes plus concrets : par sa facilité à exporter ses produits et les secrets de sa puissance vers d’autres continents
16et institutions, ou, comme le disait Valéry, en « exportant ses moyens de puissance ». Je voudrais insister sur ce point, qui me
17crier victoire ? On sait bien que non. Nous avons exporté nos techniques, nos régimes politiques, nos énergies, mais hélas auss
9 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Luis Diez del Corral, El rapto de Europa (septembre 1959)
18atrice spirituelle » de la civilisation qu’elle a exportée, et cela n’est pas « expropriable ». Pourtant, nulle exaltation roman
10 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
19s jours. (Même après que le port — même racine qu’exporter et importer — ait pris plus d’importance pour le commerce que le marc
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
20e a privé de matières premières et qui parvient à exporter une part plus grande de sa production qu’aucun autre pays du monde, t
12 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
21’image truculente et farouche ? Il va falloir les exporter, et, par gain de paix chez soi, nourrir les guerres des autres 18  !
22erre, civile ou étrangère, depuis 1848. Au lieu d’exporter leurs têtes chaudes par régiments entiers dans toute l’Europe, ils se
23ts entiers dans toute l’Europe, ils se sont mis à exporter des idées pacifiantes et humanitaires, des arbitres, des négociateurs
13 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
24ansformation. En d’autres termes, ce qu’on allait exporter, c’était la matière première importée plus du travail. Et telle est,
25mment en Europe et aux États-Unis. La nécessité d’exporter s’est accrue en même temps que les barrières douanières s’élevaient a
14 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
26us a conduit à perdre notre hégémonie, nous avons exporté nos secrets créateurs, sans nulle prudence, et maintenant on les reto
15 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
27ous provoquent d’âge en âge à créer, à émigrer, à exporter, et nous condamnent à l’expansion. Que ce mouvement ait été baptisé i
28 et un peu de leur logique… Mais l’Europe n’a pas exporté sa dialectique autorégulatrice, faite d’équilibres sans cesse remis e
29ient jamais entendues 20 . Ainsi, chaque machine exportée est, en fait, un cheval de Troie. Nous avons évacué nos guerriers et
16 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
30 dire que l’Europe, depuis deux ou trois siècles, exporte sans relâche ses produits finis, non ses valeurs ; ses idéologies, no
31n’avaient jamais entendues. Ainsi, chaque machine exportée est, en fait, un cheval de Troie. Nous avons évacué nos guerriers et
17 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
32ndustrielle, de la pharmacopée et de la technique exportées par les militaires, les commerçants, les missionnaires du christianis
18 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
33 la valeur d’échange du dollar, ou de l’inflation exportée notamment par l’économie américaine, à la suite de la guerre du Vietn
34re librement son marché à la plupart des produits exportés par ces pays, mais encore elle leur assure une sorte de « revenu mini
19 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
35re du Vietnam, dont les conséquences auraient été exportées vers l’Europe. Cette guerre terminée, ses conséquences se prolongent
36conomique qui cherche à sortir de ses impasses en exportant vers le tiers monde les causes mêmes de notre crise et les moyens — n
20 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
37s, si ces précautions s’avèrent trop coûteuses, à exporter dirigeants et machines, licences et pollutions dans des pays où la ré
38s. — Le jeu est le même, à ceci près qu’au lieu d’exporter la pollution, l’État, qui ne peut plus la nier, prend à sa charge les
21 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
39ionnaires et commerçants puis colonisateurs — ont exportée dans les Amériques, en Asie et en Afrique y a produit au xxe siècle
22 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
40nce industrielle conduisant à la guerre atomique, exporté sous le nom de Progrès. Les vrais Européens d’aujourd’hui ne sont pas