1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
1ensée. D’autant plus que les rares passages où il expose directement les principes de sa « révolution » semblent au contraire
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Otto Flake, Der Gute Weg (septembre 1929)
2s nombreuses péripéties de son dernier roman sans exposer et discuter toutes les idées qu’elles illustrent. Les personnages dis
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Malraux, La Tentation de l’Occident (décembre 1926)
3enfièvrent l’Europe. [p. 812] Tandis que M. Ford expose victorieusement sa méthode pour « réussir » — à quoi, grands dieux ?
4 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
4rituelles, le tout [p. 197] agrémenté d’humour et exposé avec un simplisme qui emporte à coup sûr l’adhésion du gros public :
5 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Le Prince Menteur (décembre 1928)
5 de semblables mythomanes. Le cas méritait d’être exposé. Je regrette seulement que Daniel-Rops se soit borné à une courte nou
6ont le mérite est d’être simple et précise dans l’exposé, sans rien simplifier ni préciser à l’excès dans le caractère. Daniel
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
7èrement à celle que M. Malraux venait justement d’exposer dans un petit ouvrage aigu et dense intitulé La Tentation de l’Occide
7 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
8imeront aux yeux de beaucoup, le choix des œuvres exposées. Il ne s’agit nullement de présenter l’ensemble des artistes protesta
9sz, l’un des rénovateurs de l’art photographique, expose un portrait frappant de réalité humaine. Mais l’œuvre maîtresse de l’
8 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
10ition marxiste. Par contre, les bases doctrinales exposées ici par des membres d’Esprit, de Combat, de L’Ordre nouveau ou de Réa
9 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Saint-Évremond ou L’humaniste impur, par Albert-Marie Schmidt (octobre 1933)
11ctuelle, le plus juste aussi pour Saint-Évremond, expose ses idées sur la société. On y verra comment il se peut faire que les
10 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
12 dégradée. Les trois motifs d’agir que je viens d’exposer appartiennent à l’ordre humain, et relèvent, pourrait-on dire, des in
11 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
13 ; qu’ils n’ont pas fui les risques et qu’ils ont exposé leurs vies. Enfin, qu’ils sont animés par une foi constructive que bi
12 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
14héorique et vulgarisé, celui précisément que l’on expose aux masses. C’est bien lui que nous rencontrons dans toutes nos discu
13 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
15me 32 Je ne suis pas venu pour vous apporter un exposé systématique ou historique, mais bien pour poser devant vous quelques
14 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
16ition marxiste. Par contre, les bases doctrinales exposées ici par des membres d’Esprit [p. 147] ou de L’Ordre nouveau, pour n’ê
15 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
17tensions normales. Le groupe de L’Ordre nouveau a exposé dans un ensemble de travaux de détail comment il entendait sauvegarde
16 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
18 ; qu’ils n’ont pas fui les risques et qu’ils ont exposé leurs vies. Enfin, qu’ils sont animés par une foi constructive que bi
17 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
19uvent fixer sa position spirituelle. Toutefois, l’exposé qu’on va lire n’est pas un résumé des idées défendues par les deux gr
20ont absolument indépendants l’un de l’autre). Cet exposé traduit au contraire un effort tout à fait « personnel » pour exprime
18 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
21discussions seront introduites chaque matin par l’exposé des principales tendances qui s’affirment dans l’Europe d’aujourd’hui
22est donc irréalisable sous un patronage officiel. Exposer les dernières inventions mécaniques, ouvrir une bibliothèque de plus,
19 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
23lus en plus des nôtres, telles que nous les avons exposées dans ce bulletin et dans nos livres. Mais à la seule leçon des faits.
20 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
24tes les ressources de sa « grâce merveilleuse » à exposer les doctrines de Rome, les « propos ambigus et circonlocutions de par
21 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
25ement reconnus par tous. Toute œuvre se voit donc exposée à des « dénonciations » qui traduiront souvent en termes de morale of
22 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
26 la pensée se refuse à peser, à violenter, elle s’expose à subir sans fruit toutes les brutalités que son absence a libérées.
23 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
27ion : je convoquerais par exemple un meeting pour exposer mes critiques ci-dessus consignées, et mettre en discussion mes proje
28noncer mon jugement sur les faits que je venais d’exposer, afin de voir si mes auditeurs étaient de la même espèce que ceux de
24 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
29e : Je suis contre. Sinon, pour peu que l’article expose le pour et le contre, quelle que soit d’ailleurs ma conclusion, on me
25 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
30térêt existentiel garantit « l’objectivité » de l’exposé… Le cas de M. Valéry est très différent. Si étranger qu’on le connais
26 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). De la propriété capitaliste à la propriété humaine et Manifeste au service du personnalisme, par Emmanuel Mounier (février 1937)
31e trop brillante par endroits —, s’engage dans un exposé synthétique des doctrines thomistes, et rejoint avec un naturel qui e
27 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
32se que ce n’est pas une opinion personnelle qu’il expose, mais la position officielle du Parti et du Führer. » À la suite de c
28 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
33rage, mais au-delà du schématisme inhérent à tout exposé. ⁂ Le premier thème peut être situé par rapport à un drame personnel
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
34s ici la clef de ma composition. Le premier livre expose le contenu caché de la légende ou du mythe de Tristan. C’est une desc
35ré qu’un résumé de mes recherches. Ce compromis m’expose à un double péril. J’aurais peut-être convaincu quelques lectrices si
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
36é à l’exemple de Ruysbroek pour la commodité de l’exposé : le fait historique que Maître Eckhart et son disciple se soient opp
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
37ification, a su réduire les trois actes du drame, exposent la signification profonde du mythe, encore masquée dans les légendes
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
38rage, mais au-delà du schématisme inhérent à tout exposé. ⁂ Le premier thème peut être situé par rapport à un drame personnel
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
39ier : Eugène Aroux et, à sa suite, Péladan. Aroux expose le résultat de ses inductions dans un ouvrage aujourd’hui presque int
34 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
40ce que notre situation géographique centrale nous exposerait à de trop grands dangers en cas de guerre, enfin, parce que notre div
41it au moins de l’ouvrage bien faite, digne d’être exposée, et en bonne place, comme un modèle valable pour l’Europe de demain.
35 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
42s dire et qui alors n’en allait que mieux. Elle s’expose à son risque maximum : celui de décoller de ses bases concrètes, perd
36 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
43trice. ⁂ Si, malgré son génie du scrupule, Gide s’expose parfois au reproche de prendre position non sans légèreté sur des pro
37 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Hommage à C. F. Ramuz (mai 1940)
44é par le réel, c’est tout l’art [p. 698] de Ramuz exposé. Ici, tout le mystère se mue en forme et en physionomie lisible. Enfi
38 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
45e ce nom. Dans les pages qui suivent, je voudrais exposer la conception biblique du Diable, non pas dans ses aspects théologiqu
46n jour une dame vient le trouver à Zurich, et lui expose son tourment : elle ne pouvait se promener dans la rue sans se voir a
39 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
47urquoi, l’artiste et l’écrivain sont terriblement exposés : dès qu’ils prennent le pinceau ou la plume, le Diable est là pour l
40 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
48du mot vous apparaît problématique. Pourtant vous exposerez vos vies, bon gré, mal gré, pour sauvegarder cette liberté, et c’est
41 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
49olice qui a demandé quelques volontaires. Il nous expose notre tâche : prendre le commandement des pelotons chargés d’arrêter
42 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
50ns dans nos bureaux. La correction soigneuse de l’exposé et le méthodisme un peu pédant des discussions (qu’on dirait germaniq
43 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
51e coopératif. Mais ceci nous entraînerait dans un exposé qui déborde le cadre de ce schéma doctrinal. Notre objet était d’étab
52Ceci résulte, théoriquement, de ce que nous avons exposé aux chapitres 1-3. Le mouvement œcuménique est donc seul en mesure de
44 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
53urnaux américains admettent dans leurs colonnes l’exposé de points de vue contradictoires, et je précise : ils l’admettent jus
54itées in extenso. Ainsi la controverse réelle est exposée, pièces à l’appui, devant le lecteur. Mais ce que vous ne verrez jama
45 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
55s dire et qui alors n’en allait que mieux. Elle s’expose à son risque maximum : celui de décoller de ses bases concrètes, perd
56s’appellent un émouvant meeting. Mais une série d’exposés raisonnables, documentés et pleins d’idées pratiques sur les moyens d
46 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
57librement consentie, notre anarchie présente nous exposera demain à l’unification forcée, soit par l’intervention d’un empire du
47 1952, Preuves, articles (1951–1968). « L’Œuvre du xxᵉ siècle » : une réponse, ou une question ? (mai 1952)
58acte d’observer dans la microphysique, cet acte d’exposer ne laissera pas intact son objet même. Cet objet, c’est peut-être la
59par le seul fait de leurs illustrations, ensemble exposées dans Paris. Le choix de la ville n’est pas sans signification. Paris
48 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
60convenance profonde ; tandis que toute initiative expose le sujet d’une dictature totalitaire à l’accusation de sabotage. S’il
49 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Conférence de compositeurs, critiques musicaux et exécutants (décembre 1952-janvier 1953)
61t. Excusé : M. Virgil Thomson. M. Nabokov fait un exposé général du plan de distribution des prix, ainsi que des accords en co
50 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
62e, et « qui peut toujours servir », plutôt qu’à s’exposer aux risques de détruire le bon usage avec l’abus. Nous verrons au cha
51 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
63ne certaine mesure les vues que j’ai précédemment exposées, à savoir que toute ma production esthétique est une fraude ; car cet
52 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
64 juriste rompu aux négociations gouvernementales, exposa sans passion le problème brûlant des relations entre la souveraineté
53 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
65 juriste rompu aux négociations gouvernementales, exposa sans passion le problème brûlant des relations entre la souveraineté
54 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
66 Je voudrais à mon tour illustrer cette idée en l’exposant sous trois aspects variés. Christ et le Buddha. Le Fils de Dieu, inc
55 1957, Preuves, articles (1951–1968). L’échéance de septembre (septembre 1957)
67-ils que la France n’est ici que leur avant-garde exposée ? L’échéance de septembre sera celle de l’Europe, au-delà de la Franc
56 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
68he, développer la résistance critique des esprits exposés à la presse n’est pas seulement possible mais indispensable. Je deman
57 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
69eil serait le couronnement de la méthode que nous exposons — et pratiquons. Allons-nous perdre nos meilleurs atouts ? S’il est
70x ce grand fait. Il ne serait donc pas réaliste d’exposer la méthode culturelle sans définir la nature des obstacles qu’elle re
58 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
71èse (mai 1958) ar Les méthodes que l’on vient d’exposer as sont difficilement comparables ; elles se meuvent sur des plans d
59 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Editeuropa (septembre 1959)
72st-à-dire les publics des pays différents dont il expose les intérêts communs. [p. 10] Quant au problème de l’éditeur, il con
60 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
73ne certaine mesure les vues que j’ai précédemment exposées, à savoir que toute ma production esthétique est une fraude ; car cet
61 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — i. L’amour selon les évangiles
74répudie sa femme, sauf pour cause d’infidélité, l’expose à devenir adultère, et que celui qui épouse une femme répudiée commet
62 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — ii. Misère et grandeur de saint Paul
75 prière dans l’éloquence [p. 272] polémique, de l’exposé souverain de la vérité en acte (et heureux seront ceux qui La croient
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
76’Asie et l’Europe 33  : § 18. Je vais maintenant exposer dans un aperçu sommaire les différens phénomènes qui, par leur dissem
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
77 procédés pour conquérir la Terre Sainte, Du Bois expose un vaste plan de réformes, qui consiste à détruire le pouvoir tempore
78rait assez difficile, écrit Chr. L. Lange 66 , d’exposer les idées du traité de Pierre Du Bois d’après le plan suivi par l’aut
79ns et les répétitions sont fréquentes ; les idées exposées par l’auteur semblent assez disparates et n’ont guère de relation ave
80er son concours quand l’évêque de Rome est fret à exposer sa propre vie ? Rien n’y fit. À Ancône, où il avait donné rendez-vous
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
81holiques et même du Pape. Nous en donnerons ici l’exposé magistral que l’historien Carl J. Burckhardt a su tirer des « Sages e
82t relatives — tout cela, comme il prétend l’avoir exposé à Jacques Ier d’Angleterre, afin de donner la paix à ce continent qui
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
83bare perspicace » n’est pour lui qu’une manière d’exposer sa méthode d’observation sociologique. C’est ainsi qu’il fait dire à
84; et peut-être l’a-t-il été. Il se proposait d’en exposer le système dans une suite au Contrat Social qui a été perdue ou détru
85une confédération réelle. Rousseau, jusqu’ici, a exposé ses propres idées. Avant de passer au résumé du Projet, il ironise su
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
86nation. Il n’y avoit que celles qui se trouvoient exposées à un danger imminent ou à des insultes inévitables, qui se crussent i
87nne. Quelques années plus tard, en 1806, Wieland exposera encore [p. 159] dans sa revue Teutscher Merkur, un plan de Tribunal e
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
88, la masse des peuples, qui est la partie la plus exposée à se laisser égarer par des préventions, ne serait pas plus tôt infor
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
89page de l’Histoire de la Guerre de Trente Ans, il expose sa thèse à grands traits : C’est la Réformation, en grande partie, q
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
90ion sociale la plus complète », à l’Europe. Et il exposera dans les volumes qui suivent les raisons pour lesquelles « la race bl
71 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
91mêmes « idées » — ou plutôt prophéties — mais les expose d’une manière moins haletante, et sur un ton plus ample et nostalgiqu
72 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
92dans sa captivité pendant la guerre de 1914, nous exposent l’histoire des différentes parties de l’Europe, de leurs développemen
73 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
93e », mais aussi en ce que la misère humaine y est exposée, et cela chez un être divin en même temps qu’humain. Les récits de la
94n de définir les erreurs symétriques auxquelles s’exposent les deux écoles : Les historiens modernes, en particulier les Anglai
95que. C’est un risque auquel sont particulièrement exposés les historiens catholiques du Moyen Âge depuis que la renaissance rom
74 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
96e l’homme qui veut l’histoire. Seul l’homme qui s’expose intérieurement au malheur peut connaître par expérience ce qui est, e
75 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
97librement consentie, notre anarchie présente nous exposera demain à l’unification forcée, soit par l’intervention d’un empire du
76 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
98aits. Pour illustrer cette première partie de mon exposé, j’aurai recours à une parabole, que j’appellerai la Parabole des tro
77 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
99fait recevoir par plusieurs ministres auxquels il expose sa mission et ses plans. Mais c’est en Angleterre qu’il a décidé d’ét
100r à s’imposer, non point parce qu’il l’avait bien exposée — il parlait très mal en public, et aussi rarement que possible — mai
78 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
101nationalisme. Je tenais à placer en exergue à mon exposé d’aujourd’hui ces définitions de l’union, situant ainsi d’emblée ma p
79 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
102tenant que chacune des autres régions culturelles expose ses propres motifs de dialoguer, et ses propres difficultés. Les dif
80 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Enquête sur l’enseignement civique dans les pays européens [Avant-propos] (mai 1963)
103à l’idée d’une telle campagne avaient été souvent exposées dans les publications du CEC, notamment dans le Guide européen de l’e
81 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
104omme « citoyen de Genève » que Rousseau signe ses exposés critiques du projet de paix perpétuelle de l’abbé de Saint-Pierre, pu
105uropéens peuvent attendre de nous, ce n’est pas l’exposé lassant des raisons de notre réserve devant tout ce que d’autres entr
82 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
106 sujet qui demanderait de gros ouvrages pour être exposé sérieusement. Ce qu’il m’importe de marquer par cet exemple, c’est qu
83 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
107lyse des variétés de l’expérience fédérale sans s’exposer aux démentis amers de ceux qui en vivent et qui [p. 18] en chérissent
84 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
108t le titre 14 . On peut le voir aujourd’hui, bien exposé, aux Archives de Schwyz, où les touristes essaient en vain de déchiff
85 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
109l ne peut jamais l’être. Les arguments techniques exposés ou réfutés avec une calme compétence par des spécialistes de l’économ
110te et « qui peut toujours servir », plutôt qu’à s’exposer aux risques de détruire le bon usage avec l’abus. Il paraît difficile
111tmollin, chef de l’état-major helvétique, vient d’exposer un plan que l’on aurait tort de négliger, car ce [p. 139] colonel est
86 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
112main par autre chose que les traités latins où il expose ses découvertes sur le calcul différentiel et intégral, et il trace l
87 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
113 divisés en trois classes, pour la commodité de l’exposé. De mon temps les gens bien voyageaient en troisième, les gens chic p
114les costumes. Le sujet devait être national, et s’exposer sur une scène sans décors ni rideau, de 35 m. de large, à trois étage
88 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
115omme « citoyen de Genève » que Rousseau signe ses exposés critiques du projet de paix perpétuelle de l’abbé de Saint-Pierre, pu
116uropéens peuvent attendre de nous, ce n’est pas l’exposé lassant des raisons de notre réserve devant tout ce que d’autres entr
89 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
117 du Romantisme), mais en même temps il publie, il expose, il ambitionne d’être joué en public, c’est à dire qu’il cherche auss
90 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
118acte d’observer dans la microphysique, cet acte d’exposer ne laissera pas intact son objet même. Cet objet, c’est peut-être la
119par le seul fait de leurs illustrations, ensemble exposées dans Paris. Le choix de la ville n’est pas sans signification. Paris
91 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
120 du Romantisme), mais en même temps il publie, il expose, il ambitionne d’être joué en public, c’est-à-dire qu’il cherche auss
92 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.3. Sur la fabrication des nouvelles et des faits
121he, développer la résistance critique des esprits exposés à la presse n’est pas seulement possible mais indispensable. Je deman
93 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
122 ramasser en deux phrases ce premier point de mon exposé : — notre technique occidentale est née du rêve occidental, de ce mêm
94 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
123tenant que chacune des autres régions culturelles expose d’une manière analogue ses propres motifs et ses propres difficultés.
124 y faire. Résumant cette première partie de notre exposé, sur la nécessité et les motifs du Dialogue, je dirai : Derrière nos
95 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
125convenance profonde ; tandis que toute initiative expose le sujet d’une dictature totalitaire à l’accusation de sabotage. S’il
96 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
126nt, ou non, selon que leur raison d’être aura été exposée d’une manière active et convaincante, ou non. Persuader, convaincre,
127des populations intéressés, voire immédiatement « exposées ». Là encore, les populations (surtout les jeunes) sensibilisées depu
97 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
128tion d’un pays comme la France y était pleinement exposée — 12 500 à 25 000 morts par maladies congénitales ou de dégénérescenc
129neusement » les parties du corps qui auraient été exposées à une contamination radio-active. Note sur les trois premiers menso
98 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
130de l’invention — la seconde étant la passion de s’exposer à l’inconnu — comme un film s’expose à la lumière, mais aussi comme u
131assion de s’exposer à l’inconnu — comme un film s’expose à la lumière, mais aussi comme un enfant perdu s’expose aux balles. M
132 à la lumière, mais aussi comme un enfant perdu s’expose aux balles. Mais cette passion qui anime le jeu de massacre qu’est la