1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
1 je vais me fâcher chaque fois que vous direz : « extravagant », « invraisemblable », « fou », « hallucinant » ou « purement gratui
2 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
2ôt, élargissant son ambition, il conçoit ce mythe extravagant du bonheur de l’humanité par la possession d’automobiles Ford. Et, co
3 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
3lière : Molière fait rire la foule au dépens de l’extravagant. Mais Kierkegaard rit tout seul de la foule, de son sérieux théâtral
4 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
4it aux amoureux profanes. La conséquence en fut l’extravagante idéalisation de l’attrait sexuel, sa transformation en passion. Et c’
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
5au point suprême de son élévation, des fantaisies extravagantes. Il y a une gaieté romantique, comme il y a un attendrissement : mome
6 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
6difié notre échelle des valeurs. La surestimation extravagante de l’amour — j’entends bien de cette forme de hantise qui ressemble à
7 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
7ière : Molière fait rire la foule aux dépens de l’extravagant. Mais Kierkegaard rit tout seul de la foule, de son sérieux théâtral
8 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
8orte à ce fait initial, mystérieux et d’apparence extravagante. Derrière cette psychologie de l’angoisse quotidienne, l’on pressent
9 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
9nde de l’aplanissement physique à la mégalomanie, extravagants, sentimentaux entourés de monstres sadiques, souvent sadiques eux-mêm
10 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
10ser mieux. Tout est immédiat, concret, naturel et extravagant à la fois, comme l’événement quand il arrive. Je vois ce pré et je sa
11 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
11ugement porter sur les histoires d’un pittoresque extravagant qui nous viennent de là-bas ? Puérils, ils le sont à nos yeux sur cer
12 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
12nde de l’aplatissement physique à la mégalomanie, extravagants, sentimentaux, entourés de monstres sadiques, souvent sadiques eux-mê
13hrase, c’est la « majorette » qui marche en tête, extravagante, empanachée, levant très haut les jambes et marquant la mesure. Puis
13 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
14eptionnelle dans le monde. On peut la qualifier d’extravagante ou d’immorale, et l’Église peut la condamner. Il n’en reste pas moins
14 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
15nu à imposer son angle de vision. Rappelons ici l’extravagante intervention de Molotov, proposant une « Europe des Trente-deux » pou
15 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
16Des rêves fous, nourris d’erreurs et d’hypothèses extravagantes, c’était tout ce que Colon offrait aux princes d’Europe ; et les Rois
16 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
17e s’étend au-delà des mers, cette martyre, têtue, extravagante, exaltée, adorée, aux éclats toujours imprévisibles, à jamais sublime
17 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
18bouddhiste, ni se présenter après coup « comme un extravagant maître du Zen » ! Il n’a que faire d’une doctrine ou d’un système ; m
18 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
19e s’étend au-delà des mers, cette martyre, têtue, extravagante, exaltée, adorée, aux éclats toujours imprévisibles, à jamais sublime
19 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
20bouddhiste, ni se présenter après coup « comme un extravagant maître du Zen » ! Il n’a que faire d’une doctrine ou d’un système ; m
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
21autre croyance, l’insolence de nos usurpations, l’extravagant prosélytisme ou les intrigues de nos prêtres, détruire ces sentiments
21 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Fédéralisme et culture (3-4 mars 1962)
22etits groupes qui ne craignent pas de passer pour extravagants ou excessifs. Les comités sont par définition prudents et économes :
22 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
23es raz de marée, les ouragans et les températures extravagantes menacent quotidiennement depuis des millénaires l’existence même de l
24Mais tous ces petits maîtres isolés, délicieux ou extravagants, dont le succès nous est revenu de Paris, de Londres ou de Munich, ce
23 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
25eptionnelle dans le monde. On peut la qualifier d’extravagante ou d’immorale, et l’Église peut la condamner. Il n’en reste pas moins
24 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
26il les porte à exagérer d’une manière tout à fait extravagante l’importance de ce qui les distingue. C’est ainsi qu’ils en viennent
25 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La cité européenne (18-19 avril 1970)
27il les porte à exagérer d’une manière tout à fait extravagante l’importance de ce qui les distingue. C’est ainsi qu’ils en viennent
26 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
28re que de coûteuses curiosités pour millionnaires extravagants. En Allemagne, le Brockhaus (équivalent du Grand Larousse ou de l’Enc