1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1la suivante qui peut-être retrouvera une nouvelle face de la vérité. Bornons-nous à noter le phénomène, puis à en suivre que
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’autre œil (février 1927)
2it rendu compte. Clerc entrevoit un projet à deux faces. Lugin, qui est théologien, et de la Tchaux, n’a pas la foi. Topin, M
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Quatre incidents (avril 1927)
3eux séries de profils jusqu’au soleil toujours de face. Il ne vit plus que la foule des yeux bleus, son éblouissement. Souda
4 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
4ncieux et mécaniques. Je reconnus des princes aux faces maigres qui ressemblaient terriblement à d’anciens Habsbourg, des com
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
5n voit s’étaler en première page des illustrés la face épanouie quoique énergique d’un de ces coqs de village qu’on vient de
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
6mon discours en faveur de l’inutile, et ceci à la face des bouffons qui plongent invariablement les mains dans leurs vastes
7 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
7oi, parmi les reflets fuyants de toutes sortes de faces et de paysages soudainement invisibles, je distingue le doux feu bleu
8 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
8rugissante, plus traître que nature avec sa large face mangée par une barbe en crin de cheval du diable. L’héroïne est belle
9 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
9ncieux et mécaniques. Je reconnus des princes aux faces maigres qui ressemblaient terriblement à d’anciens Habsbourg, des com
10 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
10mon discours en faveur de l’inutile, et ceci à la face des bouffons qui plongent invariablement les mains dans leurs vastes
11oi, parmi les reflets fuyants de toutes sortes de faces et de paysages soudainement invisibles, je distingue le doux feu bleu
11 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
12rugissante, plus traître que nature avec sa large face mangée par une barbe en crin de cheval du diable. L’héroïne est belle
12 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
13à peu rend son corps invisible, seule subsiste sa face hilare au-dessus des bourreaux pantois, qui se refusent dignement à c
13 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
14c Dandieu, par l’apparente contradiction entre sa face et son profil, je veux dire par la tension que son visage rendait vis
14 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Grammaire de la personne (janvier 1934)
15ormé, orienté, animé par une présence extérieure. Face à face avec le prochain que j’aime, je ne suis plus un isolé 9 , mais
16rienté, animé par une présence extérieure. Face à face avec le prochain que j’aime, je ne suis plus un isolé 9 , mais je res
15 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
17stique. « Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face » — cela condamne la mythologie et la fabulation, où les Aryens puise
16 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
18sence extérieure qui le questionne 102 . [p. 237] Face à face avec le prochain, responsable vis-à-vis de cette apparition co
19xtérieure qui le questionne 102 . [p. 237] Face à face avec le prochain, responsable vis-à-vis de cette apparition concrète
17 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
20maine, ils pleuraient, ils râlaient des heil ! la face énergiquement tendue vers lui. ⁂ Les journalistes en France parlent d
18 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
21tion, vous le lirez toujours sur les traits de sa face. (Encore faut-il avoir des yeux pour voir. Encore faut-il en croire s
19 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
22sérieux dans le désordre. “Où fuirai-je devant ta face ?” Cette parole peut être dite en vérité, ici, sur la lande. » Oui, c
20 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
23r les travailleurs de Bouillargues, prouvant à la face du monde que nos militants héroïques n’ont pas perdu leur peine depui
24re incapable d’exalter ce qu’elle découvre sur la face immense de la terre. — Clartés rationnelles : empruntées à l’Astre in
21 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
25en personne va-t-elle changer une fois de plus la face des choses ? À tout le moins doit-elle passionner le débat, et le fai
22 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
26re incapable d’exalter ce qu’elle découvre sur la face immense de la terre. — Clartés rationnelles : empruntées à l’Astre in
23 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
27au sourire extasié, et des larmes coulent sur les faces, dans l’ombre. Et soudain tout s’apaise. (Mais la marée de nouveau s’
28 foule. Je ne veux pas chercher autour de moi les faces d’agents de la Gestapo, qu’on sait nombreux. Rien n’empêchera que nou
29flamme jaillit de l’énorme bûcher, illuminant des faces rouges, immobiles. Où est la joie des feux de la Saint-Jean sautés av
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
30ssale où l’éclair de l’amour illumine parfois une face immobile et fascinante — ce nous-même d’horreur et de divinité auquel
25 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
31 révolutions. Les États changèrent tout à coup de face, les Provinces furent ravagées, les Villes détruites, et tout le pays
32 en œuvre toutes les forces d’un État, changea la face de la guerre à Verdun. Car dès que la guerre devient « totale » — et
26 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
33ine d’années, et plus précisément depuis 1933, la face de l’Europe a changé. Il est temps de nous en rendre compte. Autrefoi
34pierre, un idiot, un goitreux, à corps grêle et à face énorme, riait d’un air stupide, le visage en plein soleil, et regarda
27 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). « À cette heure où Paris… » (17 juin 1940)
35940) b À cette heure où Paris exsangue voile sa face d’un nuage, et se tait, que son deuil soit le deuil du monde ! Nous s
28 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
36p. 70] À cette heure où Paris exsangue voile sa face d’un nuage, et se tait, que son deuil soit le deuil du monde ! Nous s
29 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
37r, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin. Mais l’Éternel Die
38ieu où l’on est, à coup sûr, le plus « loin de la face de l’Éternel ». Pour qu’il n’y ait plus de responsabilité, il faut qu
39nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre. » Vous reconnaissez Satan à ce doute qui les prend
40 partir de là que « l’Éternel les dispersa sur la face de toute la terre ». Cette déconvenue mémorable est attribuée par le
30 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
41 et non Dieu Sous la main de celui qui te tuera. Face aux Tyrans tout devient clair et décisif. À l’épreuve de la guerre et
31 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
42r, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin. Mais l’Éternel Die
43ieu où l’on est, à coup sûr, le plus « loin de la face de l’Éternel ». Pour qu’il n’y ait plus de responsabilité, il faut qu
32 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
44la vision à la parole dont elle procède, et si la face d’un homme est belle, c’est parce qu’elle est un acte et un destin, u
45peu, rend son corps invisible ; seule subsiste sa face hilare, au-dessus des bourreaux indignés, qui se refusent à couper un
33 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
46tion, vous le lirez toujours sur les traits de sa face. (Encore faut-il avoir des yeux pour voir. Encore faut-il en croire s
34 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
47 rusé autant qu’honnête, le gros petit homme à la face de clown, Fiorello, la Fleurette, comme le peuple l’a baptisé, saisis
35 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
48 maître du vrai réalisme. « Jette ton pain sur la face des eaux, car avec le temps tu le retrouveras ; donnes-en une part à
36 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
49 demie. À cette heure où Paris exsangue voile sa face d’un nuage et se tait, que son deuil soit le deuil du monde ! Nous se
37 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
50our les usagers de la radio. Le monde a changé de face sous nos yeux, mais nous le regardions de trop près : d’heure en heur
38 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
51rgés de sel et d’aventure, viennent frapper les « faces » argentées de l’Empire State, du Chrysler, du Centre Rockefeller, de
39 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
52a bombe atomique, avant-hier sur Hiroshima. Et la face de la terre en est changée, mais combien de temps nous faudra-t-il po
53ien rusé autant qu’honnête, gros petit homme à la face de clown, Fiorello, la Fleurette ou le [p. 232] Chapeau, comme le peu
40 1946, Lettres sur la bombe atomique. 3. Le point de vue moral
54li la nouvelle de la Bombe. — Nous avons perdu la face, s’écriaient-ils, nous avons moralement perdu la guerre. Nous avons e
55our lui en fin de compte, pour sauver son auguste face, qu’on a tué des innocents, femmes et bébés par centaines de milliers
41 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
56rgés de sel et d’aventure, viennent frapper les « faces » argentées de l’Empire State, du Chrysler, du Centre Rockefeller, de
42 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
57ien rusé autant qu’honnête, gros petit homme à la face de clown, Fiorello, la Fleurette ou le Chapeau, comme le peuple l’a b
43 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
58te lueur suspecte, risque un jour d’apparaître la face réelle de la Terre. Et déjà, par intermittence, certains ont entrevu
59an mortel. Car il ne vient pas de nous, mais d’En Face. Ici le futur nous attend, ce futur qui n’était pour nous qu’un recul
44 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
60 discours retombe à plat, et notre avocat perd la face. [p. 328] 2. Mais où est l’homme sain d’esprit qui peut admettre que
45 1947, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (5 décembre 1947)
61 discours retombe à plat, et notre avocat perd la face. 2. Mais où est l’homme sain d’esprit qui peut admettre que j’aie vra
46 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
62e quelques têtes, la moustache d’Anthony Eden, la face concave de Daladier, le profil du chapelier fou d’Alice in Wonderland
47 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
63nclusion, comme n’importe où. Les deux géants aux faces placides se relèvent et s’en vont s’asseoir parmi les musiciens. « Es
48 1952, Journal de Genève, articles (1926–1982). Au pays du Patriarche (29-30 novembre 1952)
64tôt ces inscriptions, que je copie sur le socle : Face nord : Au bienfaiteur de Ferney Voltaire fait construire plus de cen
65nourrit les habitants pendant la disette de 1771 Face sud : Au poète philosophe Calas, Sirven, Montbailli, La Barre, Lally
49 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
66 Elle ne pouvait trouver des débouchés favorables face le Nord, le pays de Lucerne pratiquant une économie très semblable à
50 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
67 les pays aujourd’hui « satellites », changera la face du monde et notre sort à tous. Plus peuplée que l’Amérique et l’URSS
51 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
68 d’Henri Brugmans, qui leur fait suite, aborde de face, et d’un point de vue plus militant, quelques-uns des problèmes concr
52 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
69tôt ces inscriptions, que je copie sur le socle : Face nord : au bienfaiteur de ferney Voltaire fait construire plus de cen
70rrit les habitants pendant la disette de 1771.   Face sud : au poète philosophe Calas, Sirven, Montbailli, La Barre, Lally
53 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (fin) (mai 1957)
71u des coups très rudes, et alors l’Europe perd la face en [p. 57] même temps que ses appuis à l’Ouest, mais gagne en force r
54 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
72urs écrivains, leurs philosophes, témoignent à la face du monde de la faillite du communisme dans les générations qu’il avai
55 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
73oète Robert Graves 7 , traduit Europe par « large face » et y voit un symbole lunaire, tandis que Zeus et le Taureau seraien
56 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.5. Les étymologies
74erme poétique pour œil, regard et, par extension, face, visage. Zeus euruopè, c’est Zeus qui voit au loin. Eurôpè, c’est une
75me complexité du thème : Europe signifie « large face », synonyme de pleine lune et l’un des titres des déesses-Lune, Demet
57 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
76am rerum faciem aperuit. (À la fin du siècle, une face nouvelle des choses se découvrit.) En découvrant le monde, l’Europ
77 « L’Homme de Cour » : [p. 122] L’Europe est la face admirable du monde : grave en Espagne, jolie en Angleterre, de bel ai
58 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
78es citoyens ; il faut les regarder sois une autre face. On a remarqué que leur prospérité est si intimement attachée à celle
59 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
79éation d’êtres vivants dont s’enorgueillissait la face de la terre ? Hélas ! je l’ai parcourue, cette terre ravagée ! J’ai v
60 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
80eulement une vision utopique du passé, jetée à la face du présent, comme chez Görres ou chez Joseph de Maistre. C’est aussi
61 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
81tienté, toi, France, deviens le monde. [p. 244] Face aux nations martyres et aux nations naissantes ou rénovées, qui forme
82la révolution de février les choses ont changé de face ; la tempête révolutionnaire a jeté bas les trônes, traîné dans la po
83a mission de l’Orthodoxie, en laquelle seule …la face divine du Christ s’est conservée dans toute sa pureté. Peut-être est-
62 1961, Preuves, articles (1951–1968). Pour Berlin (septembre 1961)
84e qu’ils symbolisent. C’est alors qu’il perdra la face devant l’Histoire. p. 56 az. « Pour Berlin », Preuves, Paris, n°
63 1961, La Vie protestante, articles (1938–1978). Bilan simple (29 décembre 1961)
85après l’autre, toutes les puissances ont perdu la face, — sauf l’Europe. L’URSS a perdu la face en tant que champion de la p
86perdu la face, — sauf l’Europe. L’URSS a perdu la face en tant que champion de la paix et du désarmement, en faisant éclater
87 atomiques en deux mois. À Goa, l’Inde a perdu la face, en tant que champion de la non-violence. À Cuba, les États-Unis ont
88non-violence. À Cuba, les États-Unis ont perdu la face en tant que champions de la non-intervention. Au Katanga, l’ONU a per
89la non-intervention. Au Katanga, l’ONU a perdu la face en tant que champion de l’arbitrage pacifique et du droit des petits
90u communisme tout entier qu’elle a fait perdre la face, en bâtissant le mur de Berlin non pour se protéger contre une attaqu
64 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
91 rumeur du monde, entre le café et le marché 16 . Face à l’hôtel de ville, l’église. Le temple grec sur l’agora, l’autel rom
65 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
92aqués et tués. » 26 Deux siècles passent, et la face de l’Europe a changé : les Grandes Découvertes, la Réforme et la form
66 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
93s. Je m’en remets au dieu du Hasard, dont l’autre face est l’Organisation : ce Janus à deux fronts gouverne l’Amérique, mais
67 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
94 [p. 50] termine la guerre s’applique à sauver la face du vaincu, après avoir réduit ses prétentions 16 . Et à chaque fois,
68 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
95traître. Pour un Suisse, c’est Littré qui perd la face. Essayons d’expliquer ce qui peut l’être, en cette affaire où le sens
69 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
96maître du vrai réalisme : « Jette ton pain sur la face des eaux, car avec le temps tu le retrouveras : donnes-en une part à
70 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
97ettent comme des graines ailées, voyageant sur la face de la terre. Et certes il faut qu’une graine se pose quelque part pou
71 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
98yeux, semble m’absoudre, il pourra sans perdre la face continuer à me rencontrer. Je relate cet incident pour montrer que l’
72 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
99a bombe atomique, avant-hier sur Hiroshima. Et la face de la terre en est changée, mais combien de temps nous faudra-t-il po
73 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
100e quelques têtes, la moustache d’Anthony Eden, la face concave de Daladier, le profil du chapelier fou d’Alice in Wonderland
74 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
101te deuxième rencontre, que devons-nous attendre ? Face à la crise mondiale née de nos œuvres, à nous Européens inventeurs de
102choisir, ordonne nos choix, et définit leur sens. Face à la crise mondiale, nous avons l’impression que quelque chose a été
103é individuelle qu’ils exprimaient par le terme de face, ou de [p. 27] visage, mais cela ne rendait pas compte de l’idée de r
75 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
104 des grandes sociétés industrielles se voilent la face. En voici un qui nous déclare (mais sans publier son dossier) que les
105on vient de voir ce qu’il en est au xxe siècle ! Face à cet embarras indiscutable (que j’appelle crise), l’idée s’est répan
76 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
106en URSS, ne peuvent courir le risque de perdre la face, en cédant pour la paix devant une loi supérieure à leur souveraineté
77 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
107elles » : et ceux qui le servent verront enfin sa face. Et c’est la Parousie finale, la Résurrection et le jaillissement du
78 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
108au sourire extasié, et des larmes coulent sur les faces, dans l’ombre. Et soudain tout s’apaise. (Mais la marée de nouveau s’
79 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
109xviiie qu’un avion supersonique d’une diligence. Face à la catastrophe mégalopolitaine, qui nous paraît irrémédiable — l’ho
80 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
110tait : « À cette heure où Paris exsangue voile sa face de nuages et se tait. » Je me dis : « Bon c’est un peu sentimental »,