1 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
1aire et couler sans fin vers un sommeil à l’odeur fade de fleuve, un sommeil de plante vaguement heureuse d’être pliée au ve
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
2des couples qui savent être à la fois cocasses et fades. En Italie… Mais l’amour hongrois t’emportera dans une inénarrable co
3ôme éternel, ton « Désir désiré ». 16. Les eaux fades du Balaton Deux jours après, dégrisé, je nageais dans les eaux fades
4ux jours après, dégrisé, je nageais dans les eaux fades du Balaton. Ces eaux, je crois, s’en vont à la Mer Noire, et je n’en
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
5s et ils sont grands5 beaux et nombreux, racés et fades. Cette société n’a peut-être pas encore oublié que la race s’oppose à
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
6des couples qui savent être à la fois cocasses et fades. En Italie… Mais l’amour hongrois t’emportera dans une inénarrable co
7e éternel, ton « Désir désiré ». xvi Les eaux fades du Balaton Deux jours après, dégrisé, je nageais dans les eaux fades
8ux jours après, dégrisé, je nageais dans les eaux fades du Balaton. Ces eaux, je crois, s’en vont à la Mer Noire, et je n’en
5 1932, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La pluie et le beau temps (Dialogue dans une tête) (1932)
9 les framboises humides avaient un délicieux goût fade. Je rentrais toute fière de mes genoux griffés comme ceux des garçons
6 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
10style d’évasion rejoint les conformismes les plus fades. Mais à ces deux dégradations de la langue, et de l’imagination qui d
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
11os aplati au milieu d’un paquet de chair dense et fade, et une tête aux gros yeux étalés, qui s’emboîte sur le reste on ne s
8 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
12tte californienne et qui explique cette irréalité fade et flatteuse de tant de films tournés à Hollywood. Aux toundras, step
9 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
13 semblables les uns aux autres et de plus en plus fades jusque dans leurs brutalités stéréotypées, voilà les films américains
10 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
14tte californienne et qui explique cette irréalité fade et flatteuse de tant de films tournés à Hollywood. Aux toundras, step
11 1947, Doctrine fabuleuse. 1. Premier dialogue sur la carte postale. La pluie et le beau temps
15 les framboises humides avaient un délicieux goût fade. Je rentrais toute fière de mes genoux griffés comme ceux des garçons
12 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
16 semblables les uns aux autres et de plus en plus fades jusque dans leurs brutalités stéréotypées, voilà les films américains
13 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
17ou émancipé, le jeune Américain semblerait un peu fade à nos romanciers de l’amour. Il reste chaste ou se comporte en animal
14 1948, Suite neuchâteloise. VII
18voiles inclinées… Balaton, lac de plaine aux eaux fades, environné de collines pointues et de valses aux jardins publics — là
15 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
19voiles inclinées… Balaton, lac de plaine aux eaux fades, environné de collines pointues et de valses aux jardins publics — là