1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
1es révolutions plus réelles. On souhaite qu’après faillite faite, les surréalistes trouvent à montrer leur talent en des jeux mo
2 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
2it : ravages du sincérisme. C’est plus exactement faillite qu’il faudrait. Faillite de toute introspection, en littérature et en
3e. C’est plus exactement faillite qu’il faudrait. Faillite de toute introspection, en littérature et en morale. Impossibilité de
3 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
4ulier de plaisirs, [p. 102] avec assurance contre faillites morales et douleurs d’amour — ô vertige sans prix du lâchez-tout ! Il
4 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
5, entrés dans la vie sous le coup d’une menace de faillite planétaire, il ne peut s’agir de rien d’autre que de ceci : s’entendr
6araît le communisme, comme une constatation de la faillite, une liquidation à un taux sous-humain. Voici le Plan, prêt à reprend
5 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
7, entrés dans la vie sous le coup d’une menace de faillite planétaire, il ne peut s’agir de rien d’autre que de ceci : s’entendr
8araît le communisme, comme une constatation de la faillite, une liquidation à un taux sous-humain. Voici le Plan, prêt à reprend
6 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
9 renonce à quelque argent. Beaucoup proclament la faillite de la culture bourgeoise, aucun ne renonce à l’ambition d’y faire fig
7 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
10anarchie et la tyrannie, successivement, ont fait faillite. Quelle sera la nouvelle société ? En ce point de l’évolution, dans c
8 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
11 qui veulent en sortir, et non pas aux syndics de faillites, ni aux faillis qui se réjouissent de l’être. 2° Nous sommes « intell
9 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
12ritées du libéralisme conduisaient à ce régime de faillite qu’on nomme l’État totalitaire. Nous avons constaté que rien, ni la p
10 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
13e concret de leur existence ? Buchman constate la faillite lamentable de l’évangélisation standardisée à l’américaine, et de tou
11 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
14s profits et pertes d’une « élite » bourgeoise en faillite ? Comptabilité bonne peut-être pour l’historien [p. 475] de la littér
12 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
15emande qu’on reconnaisse le « fait-nation » et la faillite des internationales qui n’ont pas su tenir compte de ce fait. Mais, i
16ne », qui me paraît une rêverie de capitaliste en faillite. Et combien de formules dans le genre de celles-ci : « Dans une telle
13 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
17 le droit de m’opposer la sagesse de ce siècle en faillite, mais nous appartenons à ce qui juge ce siècle, à la transformation r
14 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
18subordonne l’invention aux lois d’une économie en faillite. On refuse le brevet aux inventeurs de mécaniques susceptibles d’épar
15 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
19ons pas ce miracle. C’est que nous héritons d’une faillite sociale, c’est-à-dire d’une culture et d’une économie qui n’osent plu
16 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
20t indépendant, sinon conduire son entreprise à la faillite ? Je n’entrerai pas ici dans tout le détail technique de la distribut
21e régime pour qu’ils se vissent acculés soit à la faillite, soit à se vendre aux Messageries qui les avaient légalement pris au
17 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
22 qui veulent en sortir, et non pas aux syndics de faillites, ni aux faillis qui se réjouissent de l’être. 2° Nous sommes [p. 9] «
18 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
23 le parcours, jusqu’à ce que l’une des deux fasse faillite, ou réussisse à vendre « honnêtement » sa renonciation, quitte à reco
19 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
24es entreprises qui leur donnaient du travail font faillite l’une après l’autre. Il y a 400 chômeurs pour une population de 2 300
25de cette population balayés périodiquement par la faillite des entreprises où elle travaille, ou par quelque décret d’État. Je v
26aire moyen est de neuf francs par jour. [p. 158] Faillite de la dernière bonneterie, ces derniers jours. Le tiers des maisons e
27ise a fait son apparition sur le marché lyonnais. Faillite de plusieurs des grosses entreprises de soie artificielle. Le cycle n
20 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
28 le parcours, jusqu’à ce que l’une des deux fasse faillite, ou réussisse à vendre « honnêtement » sa renonciation, quitte à reco
21 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
29tion sans douleur. Idéalisme et réalisme ont fait faillite. Le seul adversaire du régime demeure, en fait, l’Église chrétienne ;
22 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
30ritées du libéralisme conduisaient à ce régime de faillite qu’on nomme l’État totalitaire. Nous avons constaté que rien, ni la p
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
31ore consistante, c’est l’héritage d’une époque en faillite — une dette que plus personne, là-bas, n’est disposé à reconnaître. O
24 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
32anarchie et la tyrannie, successivement, ont fait faillite. Quelle sera la nouvelle société ? En ce point de l’évolution, dans c
25 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
33ntisme et de la démission de la culture. C’est la faillite des systèmes centralistes et de l’esprit d’uniformisation. Or le cont
26 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
34ntisme et de la démission de la culture. C’est la faillite des systèmes centralistes et de l’esprit d’uniformisation. Or le cont
35isses. La guerre actuelle manifeste avant tout la faillite retentissante des systèmes centralisateurs et gigantesques. C’est la
27 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
36accorde un concordat qu’à celui qui se déclare en faillite. L’aveu suppose un sens des valeurs spirituelles aussi précis que not
28 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
37z plus que des comités, des partis, des trusts en faillite, des théories, des ismes, des initiales, une opinion qui ne sait jama
38acun voit que « l’amour » moderne est une immense faillite intime de notre civilisation. C’est une affaire si tragiquement confu
29 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
39ette guerre n’a pas d’autre sens : elle marque la faillite retentissante des systèmes centralisateurs et du nationalisme étatisé
30 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
4022] du grand krach, en 1929. Tout s’écroulait. Ma faillite a passé inaperçue. J’ai ouvert cette agence que vous venez de voir, e
31 1946, Lettres sur la bombe atomique. 11. Tous démocrates
41. Je ne vois plus d’espoir sérieux nulle part. La faillite morale est universelle, chez les individus comme sur le plan internat
32 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
42ent du grand krach, en 1929. Tout s’écroulait. Ma faillite a passé inaperçue. J’ai ouvert cette agence que vous venez de voir, e
33 1946, Combat, articles (1946–1950). Tous démocrates (22 mai 1946)
43. Je ne vois plus d’espoir sérieux nulle part. La faillite morale est universelle, chez les individus comme sur le plan internat
34 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
44ritées du libéralisme conduisaient à ce régime de faillite qu’on nomme l’État totalitaire. Nous avons constaté que rien, ni la p
35 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
45ectionnisme croissant). On dressait des listes de faillites que provoquerait l’union économique. On prédisait tantôt la ruine des
36 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
46 philosophes, témoignent à la face du monde de la faillite du communisme dans les générations qu’il avait seul formées. Le Kreml
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
47 depuis longtemps, n’est-il pas la déclaration de faillite de la politique du concert européen ? De ce fait même, cette dernière
48its par la politique de leurs gouvernements et la faillite des puissances chargées de défendre la paix : socialisme et christian
38 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
49par les États-Unis, qui les sauvaient alors de la faillite —, elles ont l’une après l’autre « décroché ». Mais dans le même temp
39 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
50i par les États-Unis, qui les sauvent alors de la faillite — elles ont, l’une après l’autre, « décroché ». [p. 89] Qu’est-il ad
40 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
51non-conformiste intégral, qui avait connu tant de faillites, soulevé tant de colères, et triomphé dans tant de luttes, disait sou
41 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
52er ou périr. Mais innover, au sein d’un régime en faillite, ne saurait consister qu’en un recours aux valeurs créatrices de l’ho
42 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
53 directe de ses libertés. New York, au bord de la faillite depuis 1974, préfigure le destin probable d’une cinquantaine d’autres
54e à l’État s’il devait supporter les effets de sa faillite. Ou encore, on répond aux savants qui dénoncent les dangers des centr
43 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
55oit en quoi et pourquoi l’institution aurait fait faillite et comment « Bruxelles, c’est fini ! » équivaudrait à la mort de l’Eu
44 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
56oit en quoi et pourquoi l’institution aurait fait faillite et [p. 13] comment « Bruxelles, c’est fini ! » équivaudrait à la mort
45 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
57triment de ses propres entreprises qui tombent en faillite et licencient… Toutes ces flèches indicatrices traduisent un même sou
46 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
58dont l’addition devrait suffire à les déclarer en faillite. [p. 104] Dans l’état actuel de division de l’Europe en 30 États-na