1 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
1 Signes paraissent sur la terre, les maladies, la famine, la révolte, la guerre et la mortalité. Caille s’avance dans la journ
2 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
2se pour le premier plan quinquennal, alors que la famine régnait sur la Russie ; et l’écrasante majorité en faveur de l’Allema
3 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
3 signes paraissent sur la terre, les maladies, la famine, la révolte, la guerre et la mortalité. Caille s’avance dans la journ
4 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
4se pour le premier plan quinquennal, alors que la famine régnait sur la Russie ; et l’écrasante majorité en faveur de l’Allema
5la vocation d’une nation. C’est à la faveur d’une famine que les plus grandes nations de l’Europe moderne ont découvert le sen
5 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
6l’Europe était la meilleure sauvegarde contre les famines locales. Développé en vue du bien commun, le commerce renaissant pouv
7as du prolétariat industriel moderne : salaire de famine, chômage, nomadisme. Vers le milieu du xiiiᵉ siècle, cette classe, ri
6 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Une simple question de mots (24 avril 1939)
8 indispensable pour préserver les Allemands de la famine, mais au contraire ce qui est indispensable pour satisfaire et augmen
9al, c’est celui que réclament non la misère et la famine, mais l’orgueil et la boulimie. Ce sont les blés moraves et les pétro
7 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
10ves de conserves. Car ce sera, je vous le dis, la famine et le bolchevisme ! » Cette dame s’occupe aujourd’hui, comme toutes s
8 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
11distribuée par l’État pour peuples relevant de la famine ; régime clérical modéré pour démocraties non-communistes ; un peu d’
9 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
12 signes paraissent sur la terre, les maladies, la famine, la révolte, la guerre et la mortalité. Caille s’avance dans la journ
10 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Le rêve américain (9 novembre 1945)
13l l’était vraiment pour ceux qui triomphaient des famines, des moustiques, des dysenteries et des Indiens. Ils avaient fui les
11 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
14st-il besoin de la bombe, et des grèves, et de la famine européenne, et de la guerre endémique dans tout l’Orient, et de la mé
12 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
15cave de conserves, car je vous le dis, ce sera la famine ! Le bolchevisme ! Les gens comme nous seront liquidés ! » [p. 105]
13 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
16euf fois sur dix. Survient la guerre, survient la famine hitlérienne. Comment se peut-il qu’il ne s’effondre pas ? J’imagine q
14 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
17st-il besoin de la bombe, et des grèves, et de la famine européenne, et de la guerre endémique dans tout l’Orient, et de la mé
15 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
18st-il besoin de la bombe, et des grèves, et de la famine européenne, et de la guerre endémique dans tout l’Orient, et de la mé
16 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
19l l’était vraiment pour ceux qui triomphaient des famines, des moustiques, des dysenteries et des Indiens. Ils avaient fui les
20tes de conserves, car ce sera, je vous le dis, la famine et le bolchévisme. » Cette dame s’occupe aujourd’hui, comme toutes se
17 1947, Carrefour, articles (1945–1947). Fédération ou dictature mondiale ? (9 avril 1947)
21rriront par montagnes dans un pays, tandis que la famine régnera dans un autre. Je n’ai d’autre ambition, ici, que d’attirer
18 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
22culture tant qu’il subsiste de la misère et de la famine, il n’y aurait point de civilisation ; s’il n’y avait point de civili
23serions sans moyens techniques pour remédier à la famine. J’en trouve une preuve de plus dans le journal de ce matin. C’est un
24est du Kashmir. Prenez enfin l’affaire du blé. La famine menace au Bihar. On demande l’aide des États-Unis, on critique en mêm
19 1951, Preuves, articles (1951–1968). Culture et famine (novembre 1951)
25 [p. 3] Culture et famine (novembre 1951) c Allez dans un pays comme l’Inde, où, dans la seul
26l y a de l’indécence à parler de culture quand la famine sévit » : tonnerre d’applaudissements et toute la presse pour vous. J
27u’on dit, objectivement, et logiquement aussi. La famine, en effet, a régné sur la Terre depuis qu’il y a des hommes, et qui n
28t qu’il subsiste parmi nous de la misère et de la famine », il n’y aurait point de civilisation. S’il n’y avait point de civil
29s serions sans moyens techniques de remédier à la famine. Ce n’est pas un démagogue, ni même un philanthrope, c’est un savant
30r dans un pays comme l’Inde, sans cesse menacé de famine. Et cela vaut aussi, bien entendu, pour les pays qui ont surtout faim
20 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
31 guerre européenne constituait donc une menace de famine rapide, même si la neutralité devait être une fois de plus respectée.
21 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
32nts des pays éprouvés par les bombardements ou la famine. En 1945, l’œuvre du « Don suisse » en faveur des victimes de la guer
22 1953, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). « Ce qu’ils pensent de Noël… » [Réponse] (24 décembre 1953)
33st-il besoin de la bombe, et des grèves, et de la famine européenne, et de la guerre endémique dans tout l’Orient, et de la mé
23 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
34 » de la Nature. Il peut virtuellement dominer la famine (machines agricoles, engrais, aliments synthétiques, chlorella, photo
24 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
35 » de la Nature. Il peut virtuellement dominer la famine (machines agricoles, engrais, aliments synthétiques, chlorella, photo
25 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
36sibilité de vaincre, au moyen de la technique, la famine endémique et la Nature hostile, et d’assurer le confort du genre huma
26 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
37s serions sans moyens techniques de remédier à la famine. Mais il y a plus. Adopter les besoins techniques comme base d’entent
27 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
38e ils sont, dans leur « sagesse » intacte et leur famine, mais de déclarer nos valeurs ? Ils nous obligent à nous interroger s
28 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
39ouverain pourrait encore garantir ses États de la famine. Mais pour faire cesser les guerres, il faudroit qu’un autre Henri IV
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
40« On n’avait jamais été plus plaisant à propos de famine. » Sa correspondance avec Mme d’Épinay reflète [p. 145] les propos qu
30 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
41né Suisse) dériverait de celui des Suédois qu’une famine aurait chassés de leur péninsule et qui se seraient établis au centre
31 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
42nt illusoire, et peut même aggraver rapidement la famine qu’elle voulait prévenir à n’importe quel prix, fût-ce au prix de l’â
32 1969, La Vie protestante, articles (1938–1978). La lune, ce n’est pas le paradis (1er août 1969)
43augmenter la beauté de notre Terre, à diminuer la famine, à lutter contre la pauvreté ou pour une meilleure hygiène. Pourquoi
33 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
44lement. [p. 137] Si un peu de technique a créé la famine, beaucoup plus de technique assimilée par un effort éducatif et cultu
34 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
45 prolifération d’insectes dans les récoltes, d’où famine pour les masses chinoises, est-ce un produit spécifique du communisme
35 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
46ir, des eaux, des sols, catastrophes écologiques, famines continentales, — accroissement rapide de l’écart entre le niveau de v
36 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
47 — résulte d’une mauvaise gestion de la planète : famine et pollution, pillage des ressources naturelles non renouvelables, su
48hnique et industrie, qui ont causé surpopulation, famines, pollution des océans et de l’atmosphère, déséquilibre économique cro
37 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
49ions les plus pauvres du Tiers Monde, 2°) par des famines continentales, 3°) par la pollution des océans, et 4°) par la crimina
50ncore plus destructeurs qu’auraient sans elle les famines continentales ou une diminution catastrophique de l’oxygène par suite
38 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
51ncent dans les pays industriels, cependant que la famine s’installe dans le Tiers Monde. Des remèdes existent, et tout le mond
52ire la différence entre une récolte normale et la famine. Le plomb et le mercure s’accumulent rapidement sur la calotte glaciè
53le hydrographique. Les sécheresses produisent les famines tout comme les crues du Nil produisaient l’abondance avant [p. 37] le
54e Tiers Monde non seulement dans sa chair, par la famine, mais dans son âme, par tout ce qu’impliquent et transportent nos mac
39 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
55de pêcheries prestigieuses, mais probablement des famines qui ravagent aujourd’hui l’Afrique noire. Des variations de 2 à 5 % d
40 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
56es bouleversements, guerres, révolutions, crises, famines, désorganisation sociale, aboutissant à l’atonie générale, ou à la pr
41 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
57 prolifération d’insectes dans les récoltes, d’où famine pour les masses chinoises, est-ce un produit spécifique du communisme
58t pas toujours de notre faute. Ils souffraient de famine quand nous n’étions pas nés. Ils meurent encore de faim, mais en bien
59, et d’abord de son explosion démographique, d’où famine, mais d’où soif aussi de nos industries, il est non moins vrai que l’
42 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
60t pas toujours de notre faute. Ils souffraient de famine quand nous n’étions pas nés. Ils meurent encore de faim, mais en bien
61, et d’abord de son explosion démographique, d’où famine, mais d’où soif aussi de nos industries, il est non moins vrai que l’
43 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
62 Bangladesh prévoient un taux annuel de morts par famine de plus de 20 millions par an dans les années 80, jusqu’à ce que l’ex
63ésintégration sociale et culturelle ; pénuries et famines ; monopoles étrangers conduisant à des formes diverses d’asservisseme
64it nous mener de crise en crise et de pénuries en famines au désastre final de la guerre nucléaire, ne serait-il pas temps de c
65ir en aide au tiers monde dans sa lutte contre la famine et sa passion de copier et de s’approprier les causes mêmes de notre
44 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
66truisant des millions d’hectares de culture, d’où famines, épidémies, révoltes vaines et meurtrières, etc.) 2° Que par suite le
67es principales des dégâts aux sols et ensuite des famines dont vont souffrir et souffrent déjà des populations entières. C’est
45 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
68antiques fatalités de la misère des masses et des famines périodiques dont chacun sait qu’elles accablaient depuis des siècles
69ra, au Bangladesh, en Chine, en URSS bientôt, des famines comme l’humanité n’en avait jamais connu, et dont la cause générale n
46 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VII. Programme pour les Européens
70avée, inflation et chômage en croissance jumelée, famines génocidaires, terrorisme endémique universel, le tout allant inélucta
47 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Madame de Staël et « l’esprit européen » (été 1980)
71: inflation et chômage en Occident, dictatures et famines dans le Tiers Monde. Mme de Staël, de nos jours, n’eût pas préconisé
48 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
72ir en aide au Tiers Monde dans sa lutte contre la famine et sa passion de copier et de s’approprier les causes mêmes de notre