1 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
1Tacite n’a jamais vu d’élan. Ces animaux d’allure fantastique déambulent à la tombée de la nuit dans les clairières, comme des arbr
2 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
2e se met à croître avec une rapidité qui tient du fantastique. L’index général passe de 104 en 1919 à 125 en 1923. Si l’on considèr
3 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
3e se met à croître avec une rapidité qui tient du fantastique. L’index général passe de 104 en 1919 à 125 en 1923. Si l’on considèr
4 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
4 sont que poursuite du vent, défection ou orgueil fantastique. Le solitaire et les faux dieux Nous croyons à la foule, aux races,
5 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Gösta Berling, par Selma Lagerlöf (novembre 1937)
5rdonner au monde. C’est le placer sous la lumière fantastique de la Promesse, au point où tout se renverse, où le ciel s’ouvre sur
6 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
6a boîte aux lettres. De loin, le village apparaît fantastique : les becs de gaz, très bas, éclairent quelques façades blanches, car
7 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Propos sur la religion, par Alain (avril 1939)
7 réaliser » en la débarrassant de ses « croyances fantastiques » et de sa « méthode arriérée », qui est celle de l’autorité (p. 72).
8 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
8us-mêmes. Si le résultat nous apparaît étrange et fantastique, c’est parce que l’idée même que nous pourrions être coupables nous a
9pourrions être coupables nous apparaît étrange et fantastique. Mais d’autres vont me dire, au camp des vertuistes et des spirituels
9 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
10 permis… » Mais encore, ce mouvement de l’orgueil fantastique, comment le distinguer d’une sensation de grâce inséparable de toute
10 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
11sont que poursuite du vent, défection, ou orgueil fantastique. 5. Le solitaire et les faux-dieux Nous croyons à la foule, aux rac
11 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
12 dernier trait achève de peindre le sérieux de ce fantastique. Mais je m’aperçois un peu tard que j’oubliais de citer sa devise, in
12 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
13 autorise à des spéculations précises, encore que fantastiques en apparence. Je vois Tantale soutenu dans la rivière, le rocher sout
13 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
14 Don Juan multiplie ses conquêtes.) Les nouvelles fantastiques répandues par la presse au sujet du lancement, l’an dernier, de six s
14 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
15 ou récit d’une passion ? On connaît ces paysages fantastiques de la Renaissance qui, tournés d’une certaine manière, révèlent souda
15 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
16 ou récit d’une passion ? On connaît ces paysages fantastiques de la Renaissance qui, tournés d’une certaine manière, révèlent souda
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.1. La Révolution Française et l’Europe
17ais le dantoniste Robert fait repousser ce Projet fantastique en adjurant la Convention de revenir à la « réalité » : Laissons aux
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
18ntaisie. Elle est la réalité même ; et ce qui est fantastique c’est précisément l’autre thèse : la croyance que la France, l’Allema
18 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
19se en Sorbonne une thèse de doctorat sur Le Conte fantastique dans le romantisme français, publiée en librairie deux ans plus tard.
19 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
20omans tragiques, éducatifs, épiques et religieux, fantastiques à la fin (L’Araignée noire), que Thomas Mann qualifie d’homériques. T
21 dernier trait achève de peindre le sérieux de ce fantastique. Mais je m’aperçois un peu tard que j’oubliais de citer sa devise, in
22 Shelley et Bakounine), c’est un peintre de genre fantastique, dont les « sujets » sont pris au rêve. Une sorte de violence, d’empo
23e et quatre romans pseudo-policiers d’un réalisme fantastique révèlent une Suisse secrètement délirante et criminelle, reflet exact
20 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
24omans tragiques, éducatifs, épiques et religieux, fantastiques à la fin (L’Araignée noire), que Thomas Mann qualifie d’homériques. T
21 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
25système global d’interrégulations. Compte tenu du fantastique enchevêtrement des interactions que je viens de rappeler, ni l’intuit
22 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
26t les centrales nucléaires, et aussi de leur prix fantastique. La loi qu’il a votée dans l’ignorance, le peuple peut la rapporter d
23 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
27nge très bien leur économie de faire des dépenses fantastiques d’armement, cela leur permet de dominer le tiers monde. Ils s’entende