1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les derniers jours (juillet 1927)
1elle-même. Nous regrettons de n’en pouvoir citer, faute de place, que ces quelques phrases de Drieu : « On voit déjà éclater da
2 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). D’un humour romand (24 février 1934)
2 que par ces « ratés » émouvants, dont nous rions faute de réflexe appris. L’humour du romantique jaillit des échecs du sentimen
3 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
3 « objectif » de nos naturalistes appauvrit tout, faute de vouloir imaginer. Ils croient voir l’existence réelle alors qu’ils dé
4 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
4e, comme tout ce qui est irrationnel, et c’est la faute de la raison. Car cette raison, simple servante de l’action, s’est voulu
5 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
5me et son action. Or, voici que l’arbitre invoqué faute de mieux, rend une sentence à double entente : Le penseur pense : il fau
6 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
6e, comme tout ce qui est irrationnel, et c’est la faute de la raison. Car cette raison, simple servante de l’action, s’est voulu
7 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
7 et les réactionnaires (séparatistes). Seulement, faute de bases historiques, il doit recourir à une propagande d’autant plus vi
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
8 malade qu’on a relégué dans cette maison perdue, faute de savoir comment le soigner. Un bourgeois sans fortune et sans situatio
9 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Vaillant-Couturier, Au service de l’Esprit (février 1937)
9 P.-S. — On a corrigé par un erratum manuscrit la faute de la page 13 : « La paix ne se conçoit pas dans la liberté. » (Phrase q
10 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
10ées, l’herbe folle envahit ses champs, le bétail, faute de soins, dépérit. À son retour, il se voit obligé de faire appel au sén
11 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
11 de croire. Le christianisme, probablement par la faute de ses ministres, ne satisfaisait plus depuis bien longtemps au besoin d
12 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
12 et les réactionnaires (séparatistes). Seulement, faute de bases historiques, il doit recourir à une propagande d’autant plus vi
13 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
13ossibilité. Le christianisme, probablement par la faute de ses ministres, ne satisfaisait plus depuis bien longtemps au besoin d
14 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
14. Par contre, l’homme qui se domine, ce n’est pas faute de « passion » (au sens de tempérament) mais c’est qu’il aime, justement
15 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
15oire ! Je vivais ignorée et sereine. C’est par la faute de mon auteur que j’ai paru dans toutes les feuilles, et je me vengerais
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Préface à l’édition de 1956
16ares et troubadours : eux n’en sont pas troublés, faute de « preuves » suffisantes. Plusieurs théologiens de tradition romaine o
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
17. Par contre, l’homme qui se domine, ce n’est pas faute de « passion » (au sens de tempérament) mais c’est qu’il aime, justement
18 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
18misère que subissaient leurs peuples. Et voici la faute de calcul qu’ils me paraissent avoir commise : ils ont voulu imposer à l
19 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
19. Dans ce cas, notre politique reposerait sur une faute de français, j’en suis fâché. Ce n’est pas éternelle qu’il convient de d
20 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
20misère que subissaient leurs peuples. Et voici la faute de calcul qu’ils me paraissent avoir commise : ils ont voulu imposer à l
21 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
21 l’Accusateur qui tient le pardon pour une simple faute de logique, la grâce pour une erreur de calcul statistique. La duplicité
22 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
22e faim mange n’importe quoi pour tromper sa faim, faute de mieux. La raison n’ose pas dire qu’il a tort d’avoir faim. Dira-t-ell
23l à gauche — c’est la dialectique de l’Histoire — faute de concevoir un équilibre. Le Diable prétendra nous faire choisir follem
23 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
24s. Jamais une scène de ménage à table, jamais une faute de tenue, un mot plus haut qu’un autre. « Réellement, docteur — et c’est
24 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable IV : L’accusateur (5 novembre 1943)
25 l’Accusateur qui tient le pardon pour une simple faute de logique, la grâce pour une erreur de calcul statistique. La duplicité
25 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
26onne de son auteur une image finalement déformée, faute de retouches « artificielles. » 2. Gide nous dit qu’il a supprimé de ses
26 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
27vorce entre culture et masses, ce serait moins la faute de la culture que celle des hasards anonymes qui organisent un monde méc
27 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
28rendre celui de demain soir — et sans avoir dîné, faute de restaurant dans la gare ou aux alentours. Durant toute la nuit, nous
28 1946, Lettres sur la bombe atomique. 11. Tous démocrates
29e l’Europe. (Mais pour autant, ils ne se font pas faute de dénoncer l’impérialisme des marchands et des industriels yankees. Ils
29 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
30», dirait-on de nos jours. Et l’esprit périclite, faute de liberté. La Grèce individualiste a triomphé de la communauté barbare
30 1946, Présence, articles (1932–1946). Le Nœud gordien renoué (avril 1946)
31, et que la science ne saura vérifier ni dénouer, faute de pouvoir le répéter selon la recette ? Il n’existe donc point, à ses y
31 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Demain la bombe, ou une chance d’en finir avec la terre (30 juin 1946)
32ans un but militaire ». Ces quatre mots (et cette faute de français) réduisent au silence toute espèce d’objection humanitaire o
32 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
33 un jour noyés par la quantité, ce ne sera pas la faute de la quantité, mais bien de l’abaissement de notre qualité. En résumé,
33 1947, Doctrine fabuleuse. 11. Le nœud gordien renoué
34, et que la science ne saura vérifier ni dénouer, faute de pouvoir le répéter selon la recette ? Il n’existe donc point à ses ye
34 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
35 un jour noyés par la quantité, ce ne sera pas la faute de la quantité, mais bien de l’abaissement de notre qualité. En résumé,
35 1947, Combat, articles (1946–1950). « La tâche française c’est d’inventer la paix » (26 décembre 1947)
36 comme le voulait Barrès, c’est non seulement une faute de méthode mais aussi une faute de français. Il faut donc que l’affirmat
37non seulement une faute de méthode mais aussi une faute de français. Il faut donc que l’affirmation française, si elle éclate, c
36 1949, La Vie protestante, articles (1938–1978). Printemps de l’Europe (29 avril 1949)
38et ceci tue cela, ce n’est pas notre faute, ni la faute de Garry Davis… Il y a enfin une troisième vision, celle de l’Europe féd
37 1951, Preuves, articles (1951–1968). Neutralité et neutralisme (mai 1951)
39s pratiques de réaliser ces fins. C’est une grave faute de logique que de subordonner les fins aux moyens. C’est une grave faute
38 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
40de gens moyens, Denis de Rougemont ne se fait pas faute de le dire et de le répéter. Il est vrai, les Suisses ne se font pas rem
39 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
41, ce risque pur dans lequel on peut sombrer, mais faute de l’oser, on n’a rien 3 .   Plongé comme je l’étais, en écrivant les li
40 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
42lte impuissante contre le train du monde moderne, faute de changer ce monde, modifie ceux qui le jugent : elle augmente l’insécu
41 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
43 il n’y a pas d’excès dans un régime totalitaire, faute de critères d’évaluation indépendants de la ligne fixée par le régime lu
42 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
44 28 et recréer un sacré synthétique [p. 76] qui, faute de tradition, s’impose par la Terreur : le Soleil Invaincu de Dioclétien
43 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
45lte impuissante contre le train du monde moderne, faute de changer ce monde modifie ceux qui le jugent : elle augmente l’insécur
44 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
46on tour indispensable au progrès de la technique, faute de quoi nulle puissance ne pourra dominer. Enfin, niant toute transcenda
45 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
47 nos deux Grands neutralisés, tous deux perdants, faute de pouvoir jouer 62 . Ce serait fort bien s’ils étaient seuls, s’il n’y
46 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (fin) (mai 1957)
48 mienne ou plus correctement, mais, au contraire, faute de toute analyse des concepts qui se trouvent en jeu neutralisme, neutra
47 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
49 originalité comme une erreur ou une inconcevable faute de goût, et qui imposaient au contraire l’homogénéité des réflexes, la c
48 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
50, ce risque pur dans lequel on peut sombrer, mais faute de l’oser, on n’a rien 22 . Plongé comme je l’étais, en écrivant les pag
49 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
51e soi-même et de l’amour de Dieu et du prochain : faute de protagonistes bien réels, ces problèmes ne sauraient avoir lieu (ou d
50 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
52n litige, soit par leur propre faute, soit par la faute de leurs sujets ; c’est évident. Donc entre eux il faut un jugement. Pui
51 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
53. 223 On notera que Tocqueville ne se fait pas faute de marquer sa préférence pour l’Amérique. Comme s’il s’agissait moins, e
52 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
54ique de 60.000 âmes qu’un seul prêtre administre, faute de moyens suffisants pour entretenir d’autres gardiens des âmes. Le comm
53 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
55mpruntée, d’autant plus qu’elle ne se faisait pas faute de la distribuer libéralement. Cependant, loin de porter au crédit de l
54 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
56e soi-même et de l’amour de Dieu et du prochain : faute de protagonistes bien réels, ces problèmes ne sauraient avoir lieu. (Ou
55 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
57comme l’écrit Nyota Inyoka. C’est reproduire sans faute de la manière prescrite, à l’extrême de la précision, les gestes qui sym
56 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
58seau de routes excellentes, était parvenu, par la faute de ses institutions, à se priver complètement d’une ressource importante
57 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
59e de tout bois, à faire vertu de toute nécessité, faute de pouvoir transformer [p. 147] leur destin par de grandes entreprises s
58 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
60 marché. Et l’imagination s’alourdit ou s’empâte, faute de défis qui la réveillent et l’excitent, et faute de rappels dramatique
61aute de défis qui la réveillent et l’excitent, et faute de rappels dramatiques à l’ampleur, à l’urgence des dilemmes. Le Fonds n
59 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
62 pas eu lieu. Les historiens de l’ancienne école, faute de pouvoir réfuter Kopp, l’accusent, comme on pouvait s’y attendre, de r
60 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
63kespeare. On se rencontrait chez l’un ou l’autre, faute de terrasses de café, une ou deux soirées par semaine, et l’on se livrai
61 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). André Breton à New York (8-9 octobre 1966)
64kespeare. On se rencontrait chez l’un ou l’autre, faute de terrasses de café, une ou deux soirées par semaine, et l’on se livrai
62 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
65 secousses et déraillements », précise-t-il. Mais faute de jouer, nous en parlons. C’est d’ailleurs le mot de sa vie : échec de
63 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
66it pas me suivre jusque-là… ». En conséquence, et faute de temps pour raccourcir mon texte, lui incorporer la substance des deux
64 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). Denis de Rougemont et l’objection de conscience (30 juin 1969)
67ion routinière de ses lois ceux qui commettent la faute de croire à ses fondements moraux et politiques. Des jeunes gens comme R
65 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
68pays, c’est entre les provinces et les communes : faute de quoi la vie politique abandonne les extrémités pour le centre, et le
66 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
69es Européens, et de recréer cette commune mesure, faute de laquelle une civilisation ne peut durer. Ni le travaillisme anglais,
67 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
70comme l’écrit Nyota Inyoka. C’est reproduire sans faute de la manière prescrite, à l’extrême de la précision, les gestes qui sym
68 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
71pays, c’est entre les provinces et les communes : faute de quoi la vie politique abandonne les extrémités pour le centre, et le
69 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
72eulement un certain défaut de caractère, mais une faute de calcul, peut-être plus gênante pour qui dépend de l’élection populair
70 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
73d’honneur mérité ou reçu, non pas d’impardonnable faute de goût, de tentative déviationniste, ou de blasphème, comme ce serait l
71 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La cité européenne (18-19 avril 1970)
74d’honneur mérité ou reçu, non pas d’impardonnable faute de goût, de tentative déviationniste, ou de blasphème, comme ce serait l
72 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
75que des rencontres comme celle que Belperron nie, faute de « sources », ne pouvaient pas ne pas se produire presque quotidiennem
73 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
76, que fait l’Europe quand elle emprunte au Monde, faute de « valeurs », des formes ou des rythmes ? Elle les pose « en collage »
74 1977, L’Avenir est notre affaire. Introduction. Crise de l’Avenir
77. 8] que les rares survivants ne raconteront pas, faute de public : fin du récit des civilisations, fin de l’Histoire. Si nous c
75 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
78ers autre chose, que l’on tentera de caractériser faute de pouvoir le définit, commence à la fin du xviiie siècle, et sa courbe
79n monde où le mal n’existe pas, mais seulement la faute de calcul, « l’incident technique » comme ils disent… — Vous parliez de
76 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
80la « défense nationale » pourra toujours couvrir, faute de mieux, les atteintes les plus graves à la justice sociale et à l’inté
81ce seront les deux guerres mondiales. Après quoi, faute de guerres nationales importantes durant deux ou trois décennies, comme
82ourrait aujourd’hui qu’écraser beaucoup de monde, faute de structures d’accueil extérieures au système. Il s’agit sans délai d’i
83us campant dans les décombres. S’il se maintient, faute de candidature à une nouvelle gérance de la Terre, il peut faire encore
77 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
84urtout par l’État (la Grande Bête), abolie ? Mais faute de croire à l’au-delà de l’Histoire, à cette suprême Venue qui transcend
78 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
85 et trois associations dont il nous est loisible, faute de mieux, de dire et même de croire parfois, que nous en sommes. Faute d
79 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
86a France ou certaines contrées du Nord de la RFA, faute de conflit en milieu homogène, les facteurs ethniques demeurent nuls. Le
80 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
87 serait peut-être la dernière explosion possible, faute de survivants encore disposés à en organiser d’autres. De diverses étude
81 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
88aussi ; faute d’insectes, les geckos dépérissent, faute de geckos les chats émigrent, faute de chats les rats pullulent, ne mour
89 dépérissent, faute de geckos les chats émigrent, faute de chats les rats pullulent, ne mourant plus que de faim et d’entassemen
82 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
90 imitateurs. Je n’en donnerai qu’un seul exemple, faute de place. Car c’est seulement dans le détail précis qu’on peut déceler l
83 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
91ment du [p. 251] règne des fatalités par la seule faute de nos libertés défaillantes. Je l’ai montré nous détournant de nos rais
84 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
92la « défense nationale » pourra toujours couvrir, faute de mieux, les atteintes les plus graves à la justice sociale et à l’inté
93ce seront les deux guerres mondiales. Après quoi, faute de guerres nationales importantes durant deux ou trois décennies, comme
85 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
94elle que l’État les niait purement et simplement, faute de concevoir la possibilité de les maîtriser. Une première Conférence de