1 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
1eine sensibles, bruissement vague des roseaux aux feuilles sèches… Puis la brume est venue comme une envie de sommeil. Une lampe
2 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
2emple. — Je m’assieds à mon bureau, je prends une feuille blanche, je vais écrire ce que je trouve en moi (sentiments, idées, s
3 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
3est « coté » chez un gros marchand. Aussitôt, les feuilles locales retentissent de touchants échos : « C’est avec un légitime or
4e nourrit de noix et d’oranges. Il administre une feuille religieuse. Il déniche à Paris des tableaux mystérieux qu’il relègue
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
5ur établir ce programme de disposer d’une ou deux feuilles de papier, d’un crayon et d’une règle (pour diviser la page en casier
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
6rdre lent de la vie d’un jardin, dans l’odeur des feuilles vivantes, de la terre noire, des mousses. Des fils d’araignées luisen
7 cette matinée d’air, l’odeur de l’ombre sous les feuilles, et cette autre odeur de hautes tiges croissantes et de fourmis rouge
8eur efficacité et leur étonnement. Je regarde les feuilles de ma salade d’un autre œil, depuis que je lis Paracelse, méditant av
9 son objet… 13 juin 1929 Werther. J’ai mis des feuilles de buvard entre les pages, à cause de toutes ces larmes. Maintenant,
10les yeux mornes ou trop brillants ; ou lisent des feuilles communistes. Le « Bummelzug », interminablement crache sa fumée dans
6 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
11eux, esprit subtil ». Ce n’est guère que dans les feuilles de gauche que l’on voit encore décerner l’épithète de « puissant » à
7 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
12où s’expriment ces idéologies. L’influence de ces feuilles n’est plus niable. J’attends encore l’homme sain qui osera faire leur
8 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
13qu’il arrive parfois qu’on trouve dans une de ces feuilles une page digne de l’écrivain qui l’a signée : Montherlant par exemple
9 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
14où s’expriment ces idéologies. L’influence de ces feuilles n’est plus niable. J’attends encore l’homme sain qui osera faire leur
10 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
15ud : l’Ami du Peuple ou la France de Bordeaux, la feuille locale des curés ou celle des républicains. Il est à peu près impossi
16 typiquement petit-bourgeois, de certaines de ces feuilles. Je n’ai jamais retrouvé ce ton dans le peuple. S’il en paraît parfoi
17’ai expédié il y a quatre jours, ne revienne pas, feuille à feuille, déshonorer les rivages de l’île ! S’il fallait encore le r
18é il y a quatre jours, ne revienne pas, feuille à feuille, déshonorer les rivages de l’île ! S’il fallait encore le revoir ! (C
19es souches, dégagé les plates-bandes couvertes de feuilles mortes. Il me semble souvent que plus je travaille de mes mains, plus
20 encore attendre, et les choux n’ont que quelques feuilles. Mais avec le produit de nos pêches, les bons de pain, le reste du to
11 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
21aire. Mais je vois d’autre part, en parcourant la feuille locale, qu’il naît encore pas mal d’enfants dans ces foyers que tout
22ble à ce que c’est, un instrument utile. D’où ces feuilles de vigne en relief, et toutes ces rainures, volutes, corniches et fio
12 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
23’amertume qu’un espoir vient de m’être donné. Une feuille de papier-machine avec ce petit poème en prose :   À Thivars, 8 kilo
13 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
24ud : l’Ami du Peuple ou la France de Bordeaux, la feuille locale des curés ou celle des républicains. Il est à peu près impossi
25x typiquement petit-bourgeois de certaines de ces feuilles. Je n’ai jamais retrouvé ce ton dans le peuple. S’il en paraît [p. 84
14 1937, Esprit, articles (1932–1962). Défense de la culture (janvier 1937)
26-t-on pas au canari de la duchesse chaque jour sa feuille de salade bien verte ? » Si tout cela est fini, c’est à cause du fasc
27s, nous aussi, caresser un petit chien, donner sa feuille de salade verte au canari. Et nous ne sommes pas « communistes » pour
15 1937, Esprit, articles (1932–1962). La fièvre romanesque (janvier 1937)
28u Balzac n’ont rien fait d’autre. Mais toutes ces feuilles de température ! (Même, je feins d’ignorer qu’on a chauffé le thermom
16 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
29ancs pour un envoi, ce jour-là, d’une centaine de feuilles. Il en paraît lui-même consterné. J’affirme avec vivacité que ça ne p
30 encore attendre, et les choux n’ont que quelques feuilles. Mais avec le [p. 84] produit de nos pêches, les bons de pain, le res
17 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
31blie un photomontage qui couvre toute sa première feuille. Un marteau et une roue dentée se dressent, énormes, sur le ciel roug
18 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
32ien commun, mais ne se manifeste plus que par les feuilles d’impôt, l’armée et la police ; où tout principe d’union sociale et s
33é du peuple (un arbre dont nous ne sommes que les feuilles qui tombent à chaque génération) et peut-être réussirons-nous à y cro
19 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
34faute de mon auteur que j’ai paru dans toutes les feuilles, et je me vengerais bien si ce n’était de lui que dépend, après tout,
20 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
35aule sur un ruisseau, attachant une idée à chaque feuille que le courant entraîne. Il s’intéresse aux accidents qui menacent le
36stinée à des choses d’aussi peu de valeur que mes feuilles de saule. » Le reste de la page, admirable, jusqu’aux fameux orages d
21 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
37n de spectaculaire, qui n’a pas sa photo dans les feuilles et qu’on peut seulement ressentir quand on a les pieds dans la boue,
22 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
38 tout est brouillé. Pour moi, quand j’arrange mes feuilles en une série de liasses ou d’éventails, je ne tiens pas compte de leu
23 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Erreurs sur l’Allemagne (1er mai 1940)
39 Internationale. Le second article, paru dans une feuille communisante de Bruxelles, m’accusait froidement d’être vendu au régi
24 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
40rrive à la salle de lecture. Il n’y avait que des feuilles de papier blanc sur les tables, et tout le monde lisait. Je dis : — E
25 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
41s choux-fleurs — « N’allez pas couper les petites feuilles ! Il faut les cuire avec, c’est succulent ! » — nous entendons la TSF
26 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
42n de spectaculaire, qui n’a pas sa photo dans les feuilles et qu’on peut seulement ressentir quand on a les pieds dans la boue,
27 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
43i il attachait tant d’importance aux propos d’une feuille de province. « Pourquoi ? gémit le Führer, mais parce que moi, je ne
28 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
44On m’avait mis en garde contre une plante à trois feuilles qui infeste les forêts de l’Est et que l’on nomme poison ivy. Son con
29 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
45que employé doit le toucher et signer la [p. 139] feuille de contrôle. Et sitôt la chose faite, le diable se tient tranquille.
30 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
46 contre la façade et nos visages un tourbillon de feuilles et de grosses gouttes obliques. Entrée de l’automne ! The Fall, la Ch
31 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
47 contre la façade et nos visages un tourbillon de feuilles et de grosses gouttes obliques. Entrée de l’automne ! The Fall, la Ch
32 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
48 contre la façade et nos visages un tourbillon de feuilles et de grosses gouttes obliques. Entrée de l’automne ! The Fall, la Ch
33 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
49par crainte d’un malheur. Quelques lignes sur une feuille portant l’en-tête d’un bar de Budapest, et disant à peu près : « Donn
34 1947, Doctrine fabuleuse. 15. Antée ou La terre
50use dans la terre, je cours tout nu, je mords les feuilles, je griffe les arbres, j’embrasse la terre, je dors par terre, et qua
51n, je me sens propre ! La forêt, le fouillis, les feuilles, c’est comme les femmes… C’est ma faiblesse qui a passé dans la terre
35 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
52 se plaint beaucoup des mille complications de sa feuille d’impôts (et cependant il n’en a qu’une, tandis qu’un grand industrie
36 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
53e dénonciateur de Denis de Rougemont. et dans la Feuille d’Avis de Neuchâtel : Les plaidoiries au procès Oltramare : où il e
37 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
54 ; droit de protester, d’écrire au Times, ou à la Feuille locale, de faire campagne pour n’importe quoi et le contraire ; droit
38 1951, Preuves, articles (1951–1968). Mesurons nos forces (avril 1951)
55 ; droit de protester, d’écrire au Times, ou à la Feuille locale, de faire campagne pour n’importe quoi et le contraire ; droit
39 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
56 : transformer la tige de l’instinct en quatrième feuille). Conception de l’amour : la gourmandise. « Ce qui est vrai, ce qui
40 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.5. Les étymologies
57Sa sainteté s’explique par les cinq pointes de sa feuille, représentant les cinq doigts de la déesse… Faut-il rappeler au surp
41 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
58le subsista, comme les arbres dépouillés de leurs feuilles par l’hiver, subsistent au milieu des frimas pour donner encore des f
42 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
59 monde de plus faux, car sur notre Terre où nulle feuille n’est pareille à une autre et où l’on ne peut mener deux chevaux de l
43 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
60é un petit jeu graphique, très simple. Prenez une feuille de papier quadrillé. Dessinez trois rectangles verticaux posés côte à
44 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
61r une avenue bordée d’arbres immenses aux petites feuilles jaune vif et de larges bandes de gazons ; en retrait, des maisons de
62toutes parts, sans une brise, un ruissellement de feuilles rondes, comme des pièces d’or. Je ne sais rien qui égale en Europe la
45 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
63uvent observé comme il savait aimer un arbre, une feuille, une pierre de lune, ou le feu pâle d’une aigrette, autant qu’un de c
46 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jacques Chenevière ou la précision des sentiments (22-23 octobre 1966)
64lotti dans un bar ou poussant du pied les [p. 30] feuilles mortes du Molard, Jean-Louis Vaudoyer, Émile Henriot, Edmond Jaloux,
47 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
65 dans le papier, entre le recto et le verso d’une feuille mince… À étudier ! — « À étudier de près, d’un œil, pendant presque u
48 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jean Paulhan (19-20 octobre 1968)
66n large bec de plume, il écrivait sur des petites feuilles de papier vert frappées du monogramme fameux des dizaines de billets
49 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
67illes de pin brunissent à 20 km à la ronde et les feuilles de vigne ont, en juillet, leur couleur habituelle de novembre. Le bét
50 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
68sser pour cueillir à ses pieds un trèfle à quatre feuilles. Je voudrais observer au surplus que s’il est bien certain que l’inve
51 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
69ortie de mon livre (dont elle avait lu des bonnes feuilles), elle a mené contre lui dans diverses revues une campagne acharnée,
70ie, au gel. Mais l’endemain le soleil luit Sur la feuille et le rameau vert. « Dans les chansons de Guillaume IX, conclut Theo
52 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
71uoi il attache tant d’importance aux propos d’une feuille de province : « Pourquoi ? gémit le Führer, mais parce que moi je ne
53 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Utopie, technique. État-nation (printemps 1980)
72ibilité de l’environnement : au lieu du bois, des feuilles, de la paille et du lin, elle nous compose un environnement de métal,