1 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
1 qui leur paraît irrationnelle. La ruine de leurs finances va-t-elle être le commencement de leur sagesse ? Il faudrait pour cel
2 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
2comme une captation, au profit de l’État et de la finance, du sentiment patriotique originel ; refus de la culture bourgeoise e
3 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
3e les potins de sa circonscription ; et celui des finances par un homme honnête ; et celui des Affaires étrangères par un homme
4 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
4 des maîtres de forges, ou un chef de service aux finances prennent la parole au cours d’un banquet politique pour célébrer les
5 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
5e les potins de sa circonscription ; et celui des finances par un homme honnête ; et celui des affaires étrangères par un homme
6 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une idée de Law (janvier 1937)
6mais enfin, il y aurait encore moitié à gagner en finance et tout en population, car, pour son argent, on aurait un homme nouve
7 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
7ve d’immoralité, le pillage de l’économie par les finances et l’État, le développement du protectionnisme et des privilèges, la
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
8mais enfin, il y aurait encore moitié à gagner en finance, et tout en population, car, pour son argent, on aurait un homme nouv
9 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Deux presses, deux méthodes : l’Américain expose, le Français explique (4 avril 1946)
9; et des rubriques régulières : sports, religion, finance, livres, théâtre, correspondance, jardin, etc. Mais le fait est qu’un
10 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Une bureaucratie sans ronds-de-cuir (23 mai 1946)
10ureaux d’État indépendants des ministères ; de la Finance (bien qu’elle perde du terrain) ; enfin de l’opinion publique, car no
11lisés. Elle ne produit pas plus d’inspecteurs des Finances que de ronds-de-cuir de père en fils. Le personnel des bureaux gouver
11 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
12ureaux d’État indépendants des ministères ; de la Finance (bien qu’elle perde du terrain) ; enfin de l’Opinion publique, car no
13lisés. Elle ne produit pas plus d’Inspecteurs des Finances que de ronds-de-cuir de père en fils. Le personnel des bureaux gouver
12 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
14; et des rubriques régulières : sports, religion, finance, livres, théâtre, correspondances, jardins, etc. Ce qui pose chaque j
13 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
15urope, quelqu’un propose de faire appel, pour les finances, « à l’Amérique ». (On entend : des mécènes, une fondation, un comité
14 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
16urope, quelqu’un propose de faire appel, pour les finances, « à l’Amérique ». (On entend : des mécènes, une fondation, un comité
15 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
17u moins dépendant d’un autre ministère (celui des Finances, par exemple) et contrôlé par la majorité d’un parlement. Comment un
18 avec quelles peines, que s’il peut démontrer aux Finances, au Parlement, aux présidents de ses commissions, que tel ou tel proj
16 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
19ion, de la culture, de la politique locale et des finances. Mais elle ne peut être que partielle au point de vue économique, et
20ompétence par des spécialistes de l’économie, des finances, ou de l’administration publique, ne sont pas de nature à soulever l’
17 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
21u moins dépendant d’un autre ministère (celui des finances, par exemple) et contrôlé par la majorité d’un parlement. Comment un
22 avec quelles peines, que s’il peut démontrer aux Finances, au Parlement, aux présidents de ses commissions, que tel ou tel proj
18 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
23u’à notre temps, c’est bien simple. Certes, on ne finance pas un poème, une intuition ou une philosophie, mais on peut commande
19 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
24seul Conseil de direction, avec deux commissions (finances et activités), et de la Direction. — Départ de la Fondation européenn
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
25eloppent les sciences, les arts, le commerce, les finances et l’armée et qu’ils centralisent tout cela au nom de la puissance na
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
26ieu ou à la Robespierre, ou les « empereurs de la finance » à la Rothschild. Ce nivellement mortel, qui rendrait notre monde in
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
27les forces du libéralisme, du socialisme et de la finance internationale ; il n’est pas jusqu’aux civilisations orientales qui
23 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
28rs pour les cantons, dans leurs rapports avec les finances fédérales. Plutôt que d’essayer vainement de lutter contre ces couran
29ompétence par des spécialistes de l’économie, des finances, ou de l’administration publique, ne sont pas de nature à soulever l’
24 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
30 pas composé de spécialistes de l’économie et des finances. Et c’est le même essor économique normal qui augmente sans cesse la
31nstruction routière, c’est-à-dire l’État fédéral, finance les travaux à raison de 85 % à 95 %. Aucun canton, que je sache, n’a
25 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
32é locale est une institution caractérisée par des finances et un pouvoir d’imposition insuffisants, des pouvoirs légaux inadéqua
26 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.7. Pour une politique de la recherche
33u’à notre temps, c’est bien simple. Certes, on ne finance pas un poème, une intuition ou une philosophie, mais on peut commande
27 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Au défi de l’Europe, la Suisse (31 juillet-1er août 1971)
34gences fédérales spécialisées par leur fonction : finances, économie, justice, transports, recherches scientifiques et universit
28 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
35ition bourgeoise du secret de l’économie et de la finance : après tout, les trois quarts des votations auxquelles l’ensemble de
29 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
36’un Bonaparte, aujourd’hui, des aventuriers de la finance, des armements ou de la drogue. Autour d’eux, le nihilisme étend ses
37U — que de servir ce prestige évalué en termes de finances et d’armements, seuls comparables et valables au plan mondial, seuls
30 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
38s ; le tout étant présidé par un Belge. La Suisse finance ses centrales avec l’aide d’un groupement de banques européennes (fra
31 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
39ent passés aux ordres de l’État qui, à vrai dire, finance leurs recherches. Loin de soutenir, comme aux USA, les militants de l
32 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
40 qui commence autour de 1800 avec l’industrie, la finance internationale et l’État-nation, prend elle aussi l’année pour unité
33 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
41risation des grands postes du management dans les finances comme dans l’industrie. L’avènement de l’État totalitaire, quelle que
34 1978, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Bof ! disent les jeunes, pourquoi ? » (1er décembre 1978)
42Superphénix (voir le rapport de la Commission des finances du Parlement français). Pour la Suisse, il en va de même : nous finan
35 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
43me ? Les moyens de l’État, selon Chaunu, sont les finances et les armées. « Entre 1600 et 1760, l’État classique voit ses moyens
44qu’un pas à franchir prudemment. » Voilà pour les finances. Et voici pour l’armée : « Entre 1600 et 1760, les armées de l’Europe