1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1elle paraît ici bien établie, triomphante, à beau fixe. Pourquoi troubler le miroir innocent de ces eaux, ces âmes indulgent
2 1926, Journal de Genève, articles (1926–1982). Le Dépaysement oriental (16 juillet 1926)
2pour garder dans ses dépaysements un point de vue fixe, d’où comparer et, parfois, juger ; préférant obstinément à la légend
3 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
3t conditionnée jusque dans le détail par une idée fixe primitive. Considérons-la sous cet angle. Il y a d’abord la vision de
4 son effort. Pour mon compte, je crois que l’idée fixe de produire peut très bien envahir un cerveau moderne au point d’en e
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
5magique. Or il est délicieux de réaliser une idée fixe injustifiable : c’est le plaisir même de l’enfance. Je portais donc m
5 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
6tre. Je ne tarde pas à oublier ce qui est lent ou fixe ou pas-à-pas. Tout s’épanouit dans un monde rythmé, fusant, tournoyan
7ngroises Les Suisses chantent immobiles, les yeux fixes, le visage impassible. Mais rien dans la chanson hongroise ne rappell
8 variable, indéterminé. Et c’est le voyage qui me fixe. Je rayonnais, on me dessine. Mais en même temps, j’ai découvert mes
6 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
9magique. Or il est délicieux de réaliser une idée fixe injustifiable : c’est le plaisir même de l’enfance. Je portais donc m
10tre. Je ne tarde pas à oublier ce qui est lent ou fixe ou pas à pas. Tout s’épanouit dans un monde rythmé, fusant, tournoyan
11ngroises Les Suisses chantent immobiles, les yeux fixes, le visage impassible. Mais rien dans la [p. 98] chanson hongroise ne
12 variable, indéterminé. Et c’est le voyage qui me fixe. Je rayonnais, on me dessine. Mais en même temps, j’ai découvert mes
7 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
13elle paraît ici bien établie, triomphante, à beau fixe. Pourquoi troubler le miroir innocent de ces eaux, ces âmes indulgent
8 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
14des données fragiles, éthérées ! La carotte qu’on fixe devant le nez de l’âne a, sur le bonheur que poursuivent presque tous
9 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
15 c’est toujours autour d’un petit noyau solide et fixe que s’opère le rassemblement. En d’autres termes, c’est au groupement
10 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
16es enfin quelques mots : il monologuait, les yeux fixes. Mais peu à peu une vivacité fébrile parut s’emparer de sa voix. Nic
11 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
17sonne. Une mesure vivante, ce n’est pas un étalon fixe. C’est un principe dynamique, c’est une tension permanente et féconde
18 mort. Une fois toute la société adaptée au cadre fixe des cités, hiérarchisée, soumise au bien d’une élite plus jalouse de
12 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
19antagonismes spirituels en y substituant un cadre fixe et centraliste. Ce faisant, on cristallise ces antagonismes, on les e
13 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
20omment ne voient-ils pas que si la convention qui fixe la valeur des mots se voit tacitement dénoncée, et que si l’on convie
14 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
21t plus un sens auquel on puisse se référer et qui fixe vraiment l’usage : un sens commun. La plupart des débats qui nous oc
15 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
22irée, depuis six mois que je n’ai plus de travail fixe. Quand je m’arrêtais d’écrire, par fatigue, je ne me sentais pas la b
23le, fait sortir une coque vide, et reprend, l’œil fixe, son travail invisible de mère. C’est beau. C’est fascinant. C’est gr
24 quand on ne sait plus ce qui bouge et ce qui est fixe, à grande vitesse ! 5 juin 1934 Le jardin à 7 heures du matin. Chaq
16 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
25irée, depuis six mois que je n’ai plus de travail fixe. Quand je m’arrêtais d’écrire, par fatigue, je ne me sentais pas la b
26le, fait sortir une coque vide, et reprend, l’œil fixe, son travail invisible de mère. C’est beau. C’est fascinant. C’est gr
17 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
27 mois. Supposons, comme il est probable, qu’il se fixe enfin sur un type, compromis entre ce qu’il aime et ce que le film le
18 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
28de la mort. Et comment échapper au démon que l’on fixe ? Pour attaquer la passion dans l’amour, il faudrait développer une v
19 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
29 puisque celle-ci prend sa source dans un système fixe de lois, qui seront codifiées sous le nom de leys d’amors. Mais il fa
30 nostalgique — et naissance d’une poésie à formes fixes, très compliquées et raffinées, sans précédent dans toute l’Antiquité
31ginalité et de s’être borné à raffiner des formes fixes et des lieux communs : mais encore fallait-il que l’un d’entre eux, a
20 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
32tre la vie. Et comment échapper au démon que l’on fixe d’un œil fasciné ? Pour attaquer la passion dans l’amour il [p. 323]
21 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Le bon vieux temps présent (20 mars 1939)
33e. Tout un âge, un climat de musiques, soudain se fixe en nos mémoires, s’idéalise. Un « bon vieux temps » de plus, tout prè
22 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
34oire, il faut un certain nombre de renseignements fixes et une capacité fabulatrice qui leur donne un sens et un nom, comme «
35tivité la plus réelle : celle de certaines formes fixes de l’esprit au nom desquelles nous portons nos jugements, et qui ne s
23 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
36ources passent à l’administration et aux salaires fixes, tandis que moins d’un tiers est consacré au but de l’œuvre. Je vois
24 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
37ole ne passera point. » Voilà la base et le point fixe que nulle puissance humaine ne saurait ébranler, quand tout le reste,
25 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
38, douées d’une discipline et de formes cultuelles fixes. I Le premier de ces trois points est avant tout théologique. Je n’i
39, — douées d’une discipline et de formes de culte fixes. Je ne soulèverai pas ici le problème de l’épiscopat, encore que je s
40a liturgie véritable. Celle-ci suppose des formes fixes et invariables, connues de tous, et auxquelles tout l’auditoire parti
26 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
41 d’hypocrisie. Il a le charme reposant des formes fixes. Mais le mondain qui n’est que cela inspire une sorte d’effroi furtif
42rs, dans cette rature ou dans la rêverie aux yeux fixes qui la médite, le Diable est là. Il n’est pas seul, mais il est là. L
43plus vite, et que les yeux brillent et deviennent fixes, et que les passions bouillonnent. À quoi pouvait penser Kierkegaard
27 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
44rt plus vite, que les yeux brillent et deviennent fixes, et que les passions bouillonnent. À quoi pouvait penser Kierkegaard
28 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable X : Le Diable homme du monde (17 décembre 1943)
45 d’hypocrisie. Il a le charme reposant des formes fixes. Mais le mondain qui n’est que cela inspire une sorte d’effroi furtif
29 1946, Journal des deux Mondes. 1. Le bon vieux temps présent
46e. Tout un âge, un climat de musiques, soudain se fixe en nos mémoires, s’idéalise. Un « bon vieux temps » de plus, tout prè
30 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
47dissout en impressions, et que la photo durcit et fixe comme nul regard vivant n’a jamais rien perçu. ⁂ [p. 53] Mais je m’a
31 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
48 l’une où les fauteuils au dossier très haut sont fixes (deux de chaque côté du couloir central), l’autre où les fauteuils so
32 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
49 l’une où les fauteuils au dossier très haut sont fixes (deux de chaque côté du couloir central), l’autre où les fauteuils so
33 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
50 plus sérieuse. » L’inspecteur ouvre de gros yeux fixes, où rien ne vient. Le jeune prédicateur Flachs, lui, serait tout disp
34 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
51ystérieuse aimante notre méditation et qu’elle la fixe sur cela que le naturel se refuse à prendre au sérieux ? Car si nous
35 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
52ds nus qui circulent sans nous voir de leurs yeux fixes et ardents. Nous croise un être demi-nu, très vieux, le crâne tondu,
53 avec ses membres grêles, sa peau grise, ses yeux fixes et brillants, nous apparaît plus près que nous de l’animal, ou soudai
36 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
54re les textes qui seront soumis au législatif, et fixe leur mise en vigueur lorsqu’ils sont acceptés. Le législatif, ou Gran
37 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
55e matérialiste. Celles-ci se fondaient sur l’idée fixe que la preuve de réalité dans tous les cas et dans tous les domaines,
38 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
56utile, mais du jeu 33 . Or qui dit jeu dit règles fixes. Ce qu’il s’agit de maintenir avec un soin jaloux, c’est le système d
57e. Mais le seul fait de cette prise de conscience fixe enfin l’un des objectifs proprement humains de la technique. Ce sont
39 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
58e matérialiste. Celles-ci se fondaient sur l’idée fixe que la preuve de réalité dans tous les cas et dans tous les domaines,
40 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
59utile, mais du jeu 70 . Or qui dit jeu dit règles fixes. Ce qu’il s’agit de maintenir avec un soin jaloux, c’est le système d
60e. Mais le seul fait de cette prise de conscience fixe enfin l’un des objectifs proprement [p. 209] humains de la technique.
41 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
61 audiovisuel Le CEC prépare trois séries de films fixes sur l’Europe, destinés à illustrer des conférences sur l’Unité cultur
42 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
62st elle la grande Autorité qui tranche, défend et fixe des limites, c’est elle qui sépare l’Orient de l’Occident, le Nord du
43 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
63ne telle situation, j’arriverais à Calais à temps fixe et par journées d’étape, et je m’y trouverais le maître et l’arbitre
64litique — la domination mondiale — est une étoile fixe. Cependant, Marx prévoyait la chute finale du despotisme congénital
44 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
65copale). Il prend tout ce qu’il peut à Rome, il y fixe sa capitale et non point à Jérusalem. Il lui emprunte son langage. Un
45 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
66reste la base de notre indépendance et « l’étoile fixe sur laquelle se règle la politique étrangère de la Confédération 139
46 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
67 changé de motifs. Elle allait devenir « l’étoile fixe de la politique étrangère de la Confédération » 39 , et plus encore :
47 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
68le contour extérieur ne paraissaient pas des plus fixes. En plein xviiie siècle encore, Genève, Neuchâtel, Mulhouse, les Gri
48 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
69dissout en impressions, et que la photo durcit et fixe comme nul regard vivant n’a jamais rien perçu. Mais je m’attarde à ce
49 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
70reste la base de notre indépendance et « l’étoile fixe sur laquelle se règle la politique étrangère de la Confédération » 13
50 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
71technique de l’Occident moderne est-il une mesure fixe, comme le kilo, le mètre ou l’erg, à laquelle on pourrait se référer
51 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jacques Chenevière ou la précision des sentiments (22-23 octobre 1966)
72 mais impérieux dans le vide, semble-t-il, car il fixe on ne sait quel objet imaginaire bien au-delà de nos personnes, quoiq
52 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
73ne douzaine de centimètres de côté, sur lequel on fixe des pièces à bouton-pression « résistant aux secousses et déraillemen
53 1968, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Hölderlin dans le souvenir des noms splendides (1968)
74 Lemnos, et vers les forêts de l’Indus ! Mallarmé fixe tout dans un présent glacé, intemporel (« Le transparent glacier des
54 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Pourquoi j’écris (30-31 janvier 1971)
75livre, d’un article qu’il s’agit de donner à date fixe — et de tout ce qu’il faut bien ajouter à quelque ouvrage obscurément
55 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
76titution oppose à la force instituante ses dogmes fixes et son Inquisition. L’exemple de l’Église est paradigmatique, mais ch
56 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
77c’est découvrir des points de repère lointains et fixes, l’étoile polaire de notre marche — la finalité de notre action. Et c
57 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
78é, en somme démente, d’imposer une même frontière fixe, un même territoire « sacré » à des réalités hétérogènes par nature,
58 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
79alement imposé. Ou encore : tout ce qui fausse ou fixe un équilibre écologique, ou bloque un cycle naturel, ou au contraire
59 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
80 son effort. Pour mon compte, je crois que l’idée fixe de produire peut très bien envahir un cerveau moderne au point d’en e
60 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
81t des ministères et les garnit de fonctionnaires, fixe une période de trois à dix ans pour « organiser des élections libres 
61 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
82institution, ce qui implique l’adoption de règles fixes, et de coutumes plus ou moins rationnelles (ou rituelles) peu compati