1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
1e du peuple souverain qui ne manque pas d’en être flatté. Et puis, quelle est cette préparation à la vie qui commence par nous
2 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
2 gravité des politiques. Ce projet, d’autre part, flattait un certain goût du graphique et de l’imagerie stylisée qu’à la réflex
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
3le européen offre ici de lui-même l’image la plus flattée : son plus grand musicien, des écrivains célèbres, des cantatrices et
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
4’armée, font parfois de la politique : Hitler les flatte mais ne vainc pas souvent leurs méfiances. Certains se sont faits com
5 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
5 forme du roman moraliste (forme qui par ailleurs flattait un penchant traditionnel de l’esprit français). Cela pouvait donner s
6ôt réduit au rôle d’une censure tatillonne et qui flattait curieusement certaine notion de « correction » bourgeoise. Nullement
6 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
7cette utopie de supprimer les différences. Ils se flattaient ainsi d’établir une paix définitive. Ce qui leur permettait de croire
7 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
8: c’est une régression vers la barbarie, mais qui flatte les instincts et les passions, et satisfait le rêve nostalgique d’un
8 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
9simplement irresponsables, par cela seul, nous la flattons, et elle nous reconnaît pour siens. Elle est le lieu de rendez-vous d
9 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
10entôt place à la satisfaction pauvrette d’une âme flattée de s’admirer dans l’infini d’un paysage. « Un paysage est un état d’â
10 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
11cette utopie de supprimer les différences. Ils se flattaient ainsi d’établir une paix définitive. Ce qui leur permettait de croire
11 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
12nt me paraît remarquable. L’accueil flatteur — ou flatté — et poli qu’on a coutume de réserver à ces délirants pataquès, voilà
12 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
13isser lire dans le jeu d’un être humain : rien ne flatte mieux notre désir d’ubiquité. À cet égard, le livre de Dorothy Brett
13 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
14annie, tandis que la doctrine, évadée du réel, se flattait d’une absurde liberté. Or nous voyons que cette pratique et cette doc
14 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
15roximatif des faits, des choses, ou des idées. Il flatte ainsi la paresse de l’esprit, décourage le sens critique, décontenanc
15 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
16entimental et rude, qui fascine les masses et les flatte dans leurs désirs les plus naïfs, et qui fascine les élites et les fl
17 les plus naïfs, et qui fascine les élites et les flatte dans une part d’elles-mêmes qu’elles avaient trop longtemps cru devoi
16 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
18e vision d’ordre ou d’ordonnance. Et cette vision flatte aussitôt la passion de sécurité de ceux qui, par ailleurs, confondrai
19pensée, prolétarisée en fait par ses abandons, se flatte d’être un jour reconnue en droit par ses répondants politiques. Car s
17 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
20xistence, tout est tellement mêlé, et qui peut se flatter d’obéir en tout temps à une seule conduite définie ? (Mais aussi, ce
18 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
21, mettons qu’un fonctionnaire, — (c’était pour le flatter) — et cela tient aux circonstances mêmes qui l’ont mis dans le cas d’
19 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
22mal, mettons qu’un fonctionnaire (c’était pour le flatter), et cela tient aux circonstances mêmes qui l’ont mis dans le cas d’é
20 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
23ans ce Traité ? Une verdeur de polémique qui peut flatter en nous le goût du pittoresque ; l’élan génial, la violence loyale d’
21 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
24nd théologien ? Une verdeur de polémique qui peut flatter en nous le goût du pittoresque ; l’élan génial, la violence loyale d’
22 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (II) : La grande misère de l’édition (22 février 1937)
25cent à former ces goûts. Ils se contentent de les flatter. Et aussitôt, comme on pouvait le prévoir, le niveau baisse… Les mora
23 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
26ieuse que de plaire à bon compte, c’est-à-dire de flatter des instincts, d’offrir des paradis artificiels, des compensations il
24 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
27peu de chose n’est pas trop humiliant pour qui se flatte d’une image de soi composée dans la solitude : tant qu’on ne s’est pa
25 1938, Journal d’Allemagne. Avertissement
28’on croyait, ni exactement le contraire. Et il se flatte d’atteindre ainsi, mais dans l’histoire, ce même genre de réalité qu’
26 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
29blions trop souvent que la propagande hitlérienne flatte un des goûts profonds de l’Allemand : celui d’apprendre. Rosenberg, G
30ix de l’homme ou une école d’énergie, ni rien qui flatte le romantisme du martyre, ni rien de beau ou d’héroïque aux yeux des
27 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
31, et c’est beaucoup plus grave, une tentation. Il flatte au cœur de notre angoisse morale et matérielle le désir lâche d’un « 
28 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
32limitation volontairement assumée ; et rien ne le flatte davantage que le mirage d’infini dépassement entretenu par le souveni
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
33-je donné quelques difficultés. Je n’ai pas voulu flatter ni déprécier ce que Stendhal nommait l’amour-passion, mais j’ai tenté
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
34esque donné, de la nature des passions qu’il veut flatter. C’est dire que l’on acceptera le « coup de pouce » du créateur, et l
35t des fous. Et la passion que le romancier désire flatter chez l’auditeur paraît, d’ordinaire, plus débile. Il y a peu de chanc
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
36lus « doit avoir d’autres causes », qu’on « ne se flatte pas de débrouiller ». (Op. cit., II, p. 16.) [p. 104] Mais le trouba
37 et mystique, il est certain qu’elles se trouvent flatter, par cela même qu’elles veulent le transcender, l’instinct sexuel, ou
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
38e ; les confusions qu’elle entretient de la sorte flattent trop bien les désirs naturels ; peu à peu, l’hérésie disparaît aux ye
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
39r cette cause que la littérature, si fort qu’elle flatte les passions du cœur, n’offre qu’une résistance à peu près nulle aux
34 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
40nc liée à une notion de la souffrance féconde qui flatte ou légitime obscurément, au plus secret de la conscience occidentale,
41de ces récits ne laissent pas de doute sur ce qui flatte la vraie passion de l’homme du moyen âge. Gloire du sang ! Mais le xv
35 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
42limitation volontairement assumée ; et rien ne le flatte davantage que le mirage d’infini dépassement entretenu par le souveni
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
43 thèse sensualiste et contre la symboliste, c’est flatter un « bon sens » des modernes qui n’est sans doute que le résidu de pr
37 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
44: c’est une régression vers la barbarie, mais qui flatte les instincts et les passions, et satisfait le rêve nostalgique d’un
38 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
45nsi chacun de nous, en tant que patriote, se sent flatté par une victoire nationale, alors qu’il attribue la défaite aux seuls
39 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
46révu. Il connaît l’homme dans sa vulgarité, et se flatte de savoir l’y réduire. Il vous explique votre Bien. Il sait mieux que
47e pouvoir ; de se concilier les inférieurs en les flattant, puisqu’il n’est plus permis de les dominer ; enfin d’appeler par leu
48 perpétuellement souriant, flatteur pour qu’on le flatte, rompu aux stratagèmes de la fausse modestie la plus intéressée et d’
40 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
49s intérieures. La seconde chance du Diable est de flatter notre tendance à nous sentir irresponsables, par le moyen d’oracles p
41 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
50implement irresponsables ; par cela seul, nous la flattons, et elle nous reconnaît pour siens. Elle est le lieu de rendez-vous d
42 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
51s dans ce Traité ? Une verdeur polémique qui peut flatter en nous le goût du pittoresque ; l’élan génial, la violence loyale d’
43 1946, Lettres sur la bombe atomique. 7. Tout est changé, personne ne bouge
52is que vous n’êtes pas trop sérieux. Notez que je flatte beaucoup, dans ces répliques, mon interlocuteur fictif. En fait, le d
44 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
53, s’abandonnent aux hasards de tricheries qui les flattent. Ils appellent cela poésie. On peut toutefois imaginer une autre atti
45 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
54ion Je reproche pour ma part à la psychanalyse de flatter notre propension à localiser les symboles. Car, pour la vie spirituel
46 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
55uader, une fois si bien intéressées ! Car rien ne flatte comme l’idée que l’on va vivre à son tour une scène de roman. Oui, l’
47 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
56ne la gloire à celui qui le méprise assez pour le flatter. Tandis que la princesse Marie, qui a vraiment aimé son prochain, n’e
57s la gloire telle que la donne une foule à qui la flatte, n’est-ce pas qu’il veut la gloire telle que lui seul serait capable
48 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
58145] élégance, observer et marquer les distances, flatter ou se vanter sans en avoir trop l’air, et se référer constamment à de
49 1948, Suite neuchâteloise. VII
59uscule ? Quelle est cette hâte inconnue, qu’il se flattait de n’éprouver jamais, bien au contraire, avant un rendez-vous ? Cette
50 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
60uscule ? Quelle est cette hâte inconnue, qu’il se flattait de n’éprouver jamais, bien au contraire, avant un rendez-vous ? Cette
51 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
61 ses croyances qui diffèrent (ou du moins il s’en flatte) de celles qui sont censées régner, ses talents qu’il expérimente, en
52 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
62mbres de la famille spirituelle française, ils se flattent encore volontiers de nous ressembler par une certaine vivacité de réa
53 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi nous persévérons (décembre 1955)
63nter la dictature soviétique sous des aspects qui flattent notre intelligentsia dans certains de ses préjugés et dans son désir
54 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
64re, les aligne, les rassure, les terrorise et les flatte à la fois. De leur poussière, l’État fait son ciment. Il prescrit une
55 1962, Esprit, articles (1932–1962). Lettre à Jean-Marie Domenach, à propos de « Sartre et l’Europe » (mai 1962)
65oie gras circule » en Europe. [p. 878] Vous vous flattez d’avoir en commun avec Sartre « le sens d’une responsabilité européen
56 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
66s, ou d’une épithète gouailleuse, et le disciple, flatté hier encore au-delà de ses plus folles espérances, s’en allait subite
57 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). André Breton à New York (8-9 octobre 1966)
67is, ou d’une épithète gouailleuse, et le disciple flatté hier encore au-delà de ses plus folles espérances, s’en allait subite
58 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
68 ses croyances qui diffèrent (ou du moins il s’en flatte) de celles qui sont censées régner, ses talents qu’il expérimente, en
59 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
69stiné à dorer la pilule pour les industriels et à flatter la vanité des citoyens dans les pays où « tout ce qui est national es
60 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
70révenir les écocatastrophes imminentes, non pas à flatter les vanités nationales, la crise actuelle est sans issue. 3. Soluti
61 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
71pour évoquer le Diable et traiter avec lui. Il se flattait d’obtenir du Démon la puissance absolue et les moyens de refaire son