1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1 l’appui ; le jardinet avec son banc et ses lilas fleuris qui trempent… Tout est familier, paisible au soleil. Il passait des h
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
2us de hauts ponts sonores, au long d’un quai tout fleuri de terrasses ; on nous déverse dans cette foule et ces musiques, deux
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
3us de hauts ponts sonores, au long d’un quai tout fleuri de terrasses ; on nous déverse dans cette foule et ces musiques, deux
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
4 l’appui ; le jardinet avec son banc et ses lilas fleuris qui trempent. Tout est familier, paisible au soleil. Il passait des h
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
5fumée dans des gares de banlieue qui ne sont plus fleuries. Il règne dans ce wagon un malaise âcre et oppressant ; et cette fumé
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
6rand bonheur dans la lumière qui baigne le jardin fleuri, éclate sur la façade de la maison plus claire que le ciel vide, et i
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
7ampagne, en terre noire. Parfois on voit une haie fleurie, un buisson qui surplombe une palissade mal jointe. Quelques échoppes
8 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
8rand bonheur dans la lumière qui baigne le jardin fleuri, éclate sur la façade de la maison, plus claire que le ciel vide, et
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
9antant l’amour, le printemps, l’aube, les vergers fleuris et la Dame ? Tout notre rationalisme moderne appuie les savants roman
10 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
10 et blanche, et dont les salons cuir et bois sont fleuris de branchages mauves largement évasés devant les hautes verrières. « 
11eux pâles. Elles habitent un cottage minuscule et fleuri, non loin des bâtiments de la laiterie. Là règne, parmi les machines
11 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
12les pleureurs et de chênes dorés. Quatre chambres fleuries d’abondants chrysanthèmes. Les boiseries, les rideaux et les plats vi
13itôt l’image d’une moustache et d’une boutonnière fleurie à la Menjou, un sourire charmeur à la Charles Boyer, l’aimable scepti
12 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (fin) (18-19 mai 1946)
14vu des amis intacts, et dont l’amitié seule avait fleuri comme un bon vin. Et j’ai feuilleté des éditions si belles qu’on se d
13 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
15te, ou au moins en veston bordé, à la boutonnière fleurie d’un œillet blanc, s’empressent. Ils vous dirigent avec une fermeté c
14 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
16e le chœur et le pasteur se tournent vers l’autel fleuri par M. Smith, en souvenir de ses parents défunts. Ils communient en t
15 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
17ette, ou au moins en veston bordé, la boutonnière fleurie d’un œillet blanc, s’empressent. Ils vous dirigent avec une fermeté c
18e le chœur et le pasteur se tournent vers l’autel fleuri par Mrs Smith en souvenir de ses parents défunts. Ils communient en t
16 1952, Journal de Genève, articles (1926–1982). Au pays du Patriarche (29-30 novembre 1952)
19e tient au milieu d’eux, porteuse d’une corbeille fleurie, figure « le sentiment doux » de l’assistance. Les garçons défilent à
17 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
20nium, les distributeurs automatiques et les quais fleuris, composent un décor luisant et astiqué de modernisme, autour des monu
18 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
21dentelées dans la montagne, à mes pieds une terre fleurie, et dans le voisinage du ciel un fabuleux désert, tout cela alternant
19 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
22e tient au milieu d’eux, porteuse d’une corbeille fleurie, figure « le sentiment doux » de l’assistance. Les garçons défilent à
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
23’Argos, surgissait un oiseau, fier de son plumage fleuri et multicolore ; il déployait ses pennes — tel un navire qui fend rap
24 de la toute belle Europé. Arrivées dans les prés fleuris, les jeunes filles se divertissaient à chercher chacune telle ou tell
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
25clésiastique. De ce texte fort long, redondant et fleuri comme il se devait à l’époque, nous traduirons ici d’amples extraits 
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
26adence de l’humanité la plus noble qui ait jamais fleuri et dont le retour sur la terre est l’objet de vœux éternels. La secon
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
27et caressantes, des îles et des rochers, une côte fleurie, dans le lointain un panorama féerique, un coucher de soleil séducteu
24 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
28dentelées dans la montagne, à mes pieds une terre fleurie, et dans le voisinage du ciel un fabuleux désert, tout cela alternant
25 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
29nium, les distributeurs automatiques et les quais fleuris composent un décor luisant et astiqué d’un modernisme modéré, autour
26 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
30ra, affectant la [p. 102] région entière où avait fleuri une civilisation déterminée. Et les autres n’en savaient rien. Mais c
27 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
31t du Sahara, affectant la région entière où avait fleuri une civilisation déterminée. Et les autres n’en savaient rien. Mais c
28 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
32ien la réplique en terre germanique de la « piété fleurie » que les derniers troubadours du Languedoc avaient vouée à la Vierge
29 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
33brad décrit longuement, en phrases redondantes et fleuries, les organes d’une véritable Confédération continentale, limitant [p.