1 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
1la mer bruyante, à ma gauche. Un brouillard vague flottait sur les marais. « Le Peuple », me disais-je en pédalant, ce qu’ils ap
2 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
2la mer bruyante, à ma gauche. Un brouillard vague flottait sur les marais. « Le peuple, me disais-je en pédalant, ce qu’ils appe
3 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
3 en train de tuer et en train de mourir… Et puis, flottant dans d’autres brumes, dernier îlot d’un autre monde, une salle éclair
4 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
4os jours, achevé de disparaître, ne laissant plus flotter dans l’air qu’un rire imperceptible aux gens pressés. Cependant, la B
5 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
5rs se mettent à souffler fort dans la brume d’été flottant sur la rivière… Une langue de lumière orangée vient râper doucement l
6 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
6rs se mettent à souffler fort dans la brume d’été flottant sur la rivière... Une langue de lumière orangée vient râper doucement
7 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
7ne n’est pas un moyen-terme entre l’individu trop flottant et le soldat politique trop esclave. Elle est l’homme intégral, dont
8 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
8rs se mettent à souffler fort dans la brume d’été flottant sur la rivière… Une langue de lumière orangée vient râper doucement l
9 1948, Suite neuchâteloise. VII
9a vois venir de loin. Elle porte un grand chapeau flottant d’un rose sombre. Tout la distingue infiniment du troupeau bavardant
10 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
10a vois venir de loin. Elle porte un grand chapeau flottant d’un rose sombre. Tout la distingue infiniment du troupeau bavardant
11 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
11. Le monde phénoménal n’est plus qu’une apparence flottant sur l’océan sans rivages et sans fond de l’immatérielle Énergie. Voic
12 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
12… Le monde phénoménal n’est plus qu’une apparence flottant sur l’océan sans rivages et sans fond de l’immatérielle Énergie. Voic
13 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
13 rêvait d’une femme absolument inaccessible. Elle flottait devant ses yeux comme ces journées d’arrière-automne à la montagne où
14 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
14 rêvait d’une femme absolument inaccessible. Elle flottait devant ses yeux comme ces journées d’arrière-automne à la montagne où
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
15nt ; à mesure que les Anglais, non seulement font flotter leur pavillon sur toutes les mers, mais publient la plus copieuse lit
16 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
16 d’accident comme une bouée de sauvetage. Ce défi flottant de l’humanité technicienne au dieu de la mesure, cette anti-arche de
17 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
17urrait croire encore au Dieu Barbu de la Sixtine, flottant dans l’espace intersidéral. Mais j’ai rappelé ce qu’était la Géhenne