1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
1ent, c’est qu’il redoute la naïveté, la vulgarité foisonnante que les plus purs poètes allemands savaient goûter malgré leur nostal
2 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
2e secret de ce rythme endiablé, cette ingéniosité foisonnante, follement gaspillée, et cette maîtrise impitoyable dans l’agencement
3 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
3e secret de ce rythme endiablé, cette ingéniosité foisonnante, follement gaspillée, et cette maîtrise impitoyable dans l’agencement
4 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
4fascination qu’exerce sur l’avenir encore intact, foisonnant d’imprévus réalisables, l’attente réalisante d’une ferme vocation. Da
5 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
5fascination qu’exerce sur l’avenir encore intact, foisonnant d’imprévus réalisables, l’attente réalisante d’une ferme vocation.
6 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
6en une quinzaine d’années leur œuvre difficile et foisonnante, et n’ont forcé qu’in extremis, par le scandale, l’attention de quelq
7 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
7en une quinzaine d’années leur œuvre difficile et foisonnante, et n’ont forcé qu’in extremis, par le scandale, l’attention de quelq