1 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
1e fit comprendre qu’il n’est que le jeu de sauter follement d’une habitude dans une autre. Il ne me resta qu’une fatigue profonde
2 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
2dre ; et c’est toujours à qui perd gagne ! Sauter follement d’une destinée dans l’autre, de douleurs en ivresses avec la même joi
3ents. Dehors les réclames lumineuses dialoguaient follement au-dessus des rues parcourues de longs cris en voyage. Je me sentis p
3 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
4dont nous avons perdu le contrôle, pour les avoir follement décrétées autonomes : la production et la consommation. Cette divisio
4 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
5dont nous avons perdu le contrôle, pour les avoir follement décrétées autonomes : la production et la consommation. Cette divisio
5 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
6 d’un impérialisme du moi pur, tel que Fichte l’a follement rêvé ? Si c’est le cas, je reste bien tranquille. Ce « moi pur » ne m
6 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
7 de dire sans nulle angoisse des choses folles et follement vraies. Je vous reproche tout simplement — de les dire ! et surtout d
7 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jacques Benoist-Méchin, Histoire de l’armée allemande depuis l’armistice (mars 1937)
8 semaines, c’est uniquement le fait d’initiatives follement risquées par quelques officiers du grand état-major. Du point de vue
8 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
9u’un homme intelligent, qu’il le soit très peu ou follement, si cela compte en lui le moins du monde, il ne vaut rien pour un des
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
10? [p. 162] Jamais l’amour n’enflamme Tristan si follement que lorsqu’il est séparé de sa « dame ». La psychologie la plus simpl
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
11ormes désirables de la terre, oublier, plaisanter follement, tout ardents de curiosité ; d’une merveilleuse inconséquence… Ce qui
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
12une [p. 295] véritable hystérie qui les emballait follement. (Mein Kampf.) Oui, « de tous temps » ce fut ainsi. Mais la nouveaut
12 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
13u’un homme intelligent, qu’il le soit très peu ou follement, si cela compte en lui le moins du monde, il ne vaut rien pour un des
14équilibre. Le Diable prétendra nous faire choisir follement entre les deux moitiés de la réalité, entre la tête et les entrailles
13 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
15 d’un impérialisme du moi pur, tel que Fichte l’a follement [p. 101] rêvé ? Si c’est le cas, je reste bien tranquille. Ce « moi p
14 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
16ne chaise, me posaient avec naturel des questions follement indiscrètes, me racontaient leur vie sans le moindre souci de se fair
15 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
17e rythme endiablé, cette ingéniosité foisonnante, follement gaspillée, et cette maîtrise impitoyable dans l’agencement d’une suit
16 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
18ar des soucis accumulés ? Est-ce que l’on se sent follement puissant, ou au contraire tout empêtré et vulnérable, dans le monde é
17 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
19tours et des créneaux d’un rose feu sur l’horizon follement lointain, tandis que nous survolons des profondeurs multipliées, cave
18 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (11-12 mai 1946)
20tours et des créneaux d’un rose feu sur l’horizon follement lointain, tandis que nous survolons des profondeurs multipliées, cave
19 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
21ne chaise, me posaient avec naturel des questions follement indiscrètes, me racontaient leur vie sans le moindre souci de [p. 16]
20 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
22e rythme endiablé, cette ingéniosité foisonnante, follement gaspillée, et cette maîtrise impitoyable dans l’agencement d’une suit
21 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
23ent. Entre les moralistes puritains qui tentaient follement de faire « comme si » l’instinct sexuel pouvait être passé sous silen
24ous silence ou nié ; les sexologues qui tenteront follement de faire « comme si » ce même instinct souffrait des mesures, rationn
25onnelles ; les producers de Hollywood qui tentent follement de l’exciter tout en le contenant dans de « justes » limites, fixées
22 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
26 plus utopique que le maintien du statu quo, plus follement imprudent que vos prudences ? Je ne trouve pas. On dirait que vous av
23 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
27 plus utopique que le maintien du statu quo, plus follement imprudent que vos prudences ? Je ne trouve pas. On dirait que vous av
24 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
28ses grandeurs anciennes nous semblent tour à tour follement belles ou cruelles, hideuses ou fascinantes comme les figures d’un rê
25 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
29est ainsi qu’une demi-douzaine d’États gangsters, follement susceptibles, dépourvus de tout scrupule communautaire, main dans la
26 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
30est ainsi qu’une demi-douzaine d’États gangsters, follement susceptibles, dépourvus de tout scrupule communautaire, main dans la
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
31et n’existera jamais, on s’abstient de surévaluer follement un certain passé ou de désespérer follement du présent ou enfin d’esp
32aluer follement un certain passé ou de désespérer follement du présent ou enfin d’espérer follement en l’avenir ; [p. 297] mais o
33ésespérer follement du présent ou enfin d’espérer follement en l’avenir ; [p. 297] mais on voit cependant dans l’étude des temps
28 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
34s systématique que l’histoire ait connue, la plus follement rationaliste… Tandis qu’en Suisse, patrie (dit-on) du fédéralisme int
29 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Non, notre civilisation n’est pas mortelle ! » (30-31 août 1969)
35tion ? D. d. R. — Dans une société qui s’agrandit follement, qui perd ses mesures, la fonction de l’art pourrait être d’illustrer
30 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.5. Pronostics 1969 (une interview)
36sformation ? R. — Dans une société qui s’agrandit follement, qui perd ses mesures, la fonction de l’art pourrait être d’illustrer
31 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
37ues, dans une atmosphère de passions théologiques follement précises et de confusions politiques dignes de notre temps, ont été f
32 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
38s systématique que l’histoire ait connue, la plus follement rationaliste… Tandis qu’en Suisse, patrie (dit-on) du fédéralisme int
33 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
39des enfants. Qui serait contre cette Europe unie, follement complexe, heureuse, aventureuse ? Tout ce qui est jeune est pour, dan
34 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
40et de les équilibrer en création, loin de vouloir follement exclure l’un de leurs termes : nous n’avons pas ce pouvoir et le Diab
35 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
41d’ici la fin du xxe siècle. Dans cette hypothèse follement optimiste (mais « guère probable » concède le rapport) la population