1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Almanach 1925 (septembre 1925)
1ach 1925 (septembre 1925) g En 1886, lors de sa fondation, la nouvelle maison d’édition Fischer passait pour « la centrale où l
2 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
2t le maçon continuait de construire, et quand les fondations furent achevées, les murs s’élevèrent, et quand tout fut terminé, l’o
3 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
3 des économistes au Congrès de Bruxelles en 1903 (fondation du parti bolchevik, c’est-à-dire majoritaire) ; puis à se séparer de
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
4 ; le dimanche suivant, ce sont les enfants de la fondation « de droite » et on les applaudit : la fondation fait vivre beaucoup
5 fondation « de droite » et on les applaudit : la fondation fait vivre beaucoup de personnes de l’île. La moitié des maisons sont
6ppe cachetée, venant de l’étranger. En-tête d’une fondation littéraire. Il faut d’abord signer, c’est recommandé. Ensuite, il fau
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
7elle fait son apparition dans la vallée du Rhône. Fondation des grandes usines de la région lyonnaise. Apparition du grand capita
6 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
8 ; le dimanche suivant, ce sont les enfants de la fondation « de droite » et on les applaudit : la fondation fait vivre beaucoup
9 fondation « de droite » et on les applaudit : la fondation fait vivre beaucoup de personnes de l’île. La moitié des maisons sont
7 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
10ppe cachetée, venant de l’étranger. En-tête d’une fondation littéraire. Il faut d’abord signer, c’est recommandé. Ensuite, il fau
8 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
11liennes qui donne l’impulsion décisive lors de la fondation des premières ligues, dans les Grisons et au Tessin, dès la fin du xi
9 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
12tions nécessaires. 3. Les rencontres préparant la fondation de nos groupes cantonaux ont permis des prises de contact d’une grand
10 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
13 l’État comme s’il s’agissait d’un parti ou d’une fondation de bienfaisance avec des traditions de famille et des donateurs attac
11 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
14 Jésus lui-même. Ce fut quelques minutes après sa fondation, et dans la personne même de celui sur lequel Jésus venait de la fond
12 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
15inges. — J’en parlais l’autre jour avec M., de la Fondation Rockefeller : c’est l’un des quelques hommes qui savent tout ce qu’on
13 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
16, « à l’Amérique ». (On entend : des mécènes, une fondation, un comité, une organisation plus ou moins officielle ou privée.) Cec
14 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
17, « à l’Amérique ». (On entend : des mécènes, une fondation, un comité, une organisation plus ou moins officielle ou privée.) Cec
15 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales : trois questions, trois réponses (mai-juillet 1954)
18relle en Europe, nous avons conçu le projet d’une Fondation européenne de la culture, comparable aux grandes fondations américain
19 européenne de la culture, comparable aux grandes fondations américaines 6 ). — Trouverez-vous les fonds nécessaires ? — L’indépen
16 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
20e réponse. Ces activités nouvelles, telles que la Fondation européenne et « Liens avec l’Europe », tout comme les activités déjà
17 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
21, ont été signés et enregistrés les statuts de la Fondation européenne de la culture. Nous attendrons, pour en dire davantage, so
18 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
22sponsabilité. Parmi ces tâches, la création d’une Fondation européenne de la culture serait de nature à modifier, par sa seule ex
19 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
23s projets très concrets que prépare activement la Fondation européenne de la culture. Le numéro présent est destiné à servir d’in
24l’esquisse du Projet d’Éducation européenne de la Fondation. Le texte d’Henri Brugmans, qui leur fait suite, aborde de face, et d
25lequel viennent d’être élaborés les projets de la Fondation, les raisons de leurs limitations volontaires, ainsi que la nature de
20 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Ce n’est pas au pied du mur… (juin-juillet 1956)
26 sportif est désormais dans le domaine public. La Fondation a distribué des subventions à l’Association des universitaires d’Euro
21 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Prix européen de littérature n’a pas été donné en 1956 (juin-juillet 1956)
27vers une solution analogue à celle adoptée par la Fondation pour les bourses de compositeurs. (Voir plus loin.) af Tenant compte
22 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Au seuil d’une année décisive (février 1957)
28s, élaborées et financées en grande partie par la Fondation européenne de la culture. Voilà pourquoi le CEC vient de lancer un bu
23 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
29 bien ce rôle que jouent en fait les plus grandes fondations américaines, intermédiaires indispensables désormais entre le mécène
30tionaux — ministères, conseils de la recherche et fondations spécialisées — mais presque rien au plan européen. Le Marché commun d
31 seraient fournis par le secteur privé (firmes et fondations) et par les organisations européennes. 3. Désignation, création, ou r
32ncturelles, dont les départements spécialisés des fondations américaines peuvent donner une première idée — à repenser dans le con
33tances gouvernementales, officielles, ou privées (fondations par exemple) auraient pour fonction de financer les recherches en s’i
34953 : Journée européenne des écoles, Paris 1954 : Fondation européenne de la culture, Genève puis Amsterdam 1956 : Fondation pour
35éenne de la culture, Genève puis Amsterdam 1956 : Fondation pour les échanges internationaux, Paris et Bruxelles 1956 : Associati
36s nécessaires. N.B. Ce projet a été adopté par la Fondation européenne de la culture, lors du congrès qu’elle a tenu à Milan du 1
24 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
37 le premier mot n’est pas encore écrit ? Sur la fondation d’une ville Mais montrer une erreur est sans profit si l’on n’en mont
25 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
38ion du Club européen, en vue de la création d’une Fondation européenne.   1954. Transfert du siège du CEC à la Villa Moynier. — C
39vril). — Signature des statuts et ouverture de la Fondation européenne de la culture.   1955. Création de « Liens avec l’Europe »
40et activités), et de la Direction. — Départ de la Fondation européenne. — Premier Séminaire automation-loisirs. — Création du Ser
26 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
41 Communiqué de presse du 4 juin 1957 Un don de la Fondation Ford au Centre européen de la culture. Le CEC vient de recevoir une s
42ient de recevoir une subvention de $ 40 000 de la Fondation Ford, destinée au développement des activités d’éducation européenne
43tifs et animés d’un esprit européen. Le don de la Fondation Ford permettra la poursuite et l’extension de l’ensemble de ce progra
44angues : Notes et Études. L’appui financier de la Fondation européenne — limité à la période allant de fin 1955 jusqu’en avril 19
45qu’en 1959, grâce à une subvention spéciale de la Fondation Ford. Elles ont été prévues méthodiquement dans des milieux aussi var
27 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Neuf expériences d’éducation européenne [Introduction] (décembre 1959)
46d hoc d’éducateurs, réuni sous les auspices de la Fondation européenne de la culture, laquelle offrait les crédits nécessaires po
47x capables d’en assurer sur place l’exécution. La Fondation remettait alors au CEC la responsabilité de toute l’entreprise. En mê
28 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
48nse à ces deux problèmes nouveaux, d’une part des fondations (Genève, puis Amsterdam, Bruxelles, Strasbourg) qui se proposent à la
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
49. En 1819, il salue la Sainte-Alliance comme la « fondation d’une République Européenne au pied des autels du Dieu inconnu. » Il
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
50oient les difficultés réelles qui s’opposent à la fondation de la fédération d’Europe Centrale — et nous sommes les derniers à no
31 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
51a cité de la Cathédrale et des plus prestigieuses fondations religieuses, mais ne trouve pas un seul prêtre qui accepte de baptise
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
52sur l’étroitesse héritée. … Il s’agit, dans cette fondation de l’Europe, de conférer une unité géopolitique à un espace divisé pa
33 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
53connaître la nécessité de créer à côté du CEC une Fondation européenne, c’est encore grâce à Retinger que l’idée réussit à prendr
34 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
54d’instituts, associations, maisons de l’Europe et fondations 48 , qui se proposent tous et toutes de réveiller et d’entretenir le
35 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour un dialogue des cultures [Note liminaire] (avril 1962)
55nstituer les conditions pratiques. Il remercie la Fondation européenne de la culture de lui avoir fourni les moyens matériels ind
36 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
56l entretient des centres culturels en Afrique. La Fondation européenne de la culture a pris pour thème de son congrès annuel de 1
57à se plaindre (en Occident du moins) : instituts, fondations, revues, éditeurs, bourses d’études, colloques, suffisent en général
58titutions culturelles, universités, associations, fondations, maisons d’édition, revues, etc. de tous les pays de la région ; — Do
59que, et sur les foyers d’éducation populaire, les fondations, les maisons d’édition, les congrès et stages d’études européennes, e
37 1963, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Mais qui est donc Denis de Rougemont (7 novembre 1963)
60ont participe, aux côtés d’Emmanuel Mounier, à la fondation de deux revues personnalistes : L’Ordre nouveau et Esprit. C’est à ce
38 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
61ouvé mon Amérique. [p. 19] Liberté Invité par la Fondation Ford pour me promener dans les États-Unis sans l’ombre d’une obligati
62lement, mais un très haut niveau intellectuel, la Fondation Ford a créé un Centre d’études avancées pour les sciences du comporte
63ge. Mais encore faudrait-il le créer. Où sont nos fondations, à quoi pensent les mécènes ? p. 18 o. « Universités américaine
39 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Enquête sur l’enseignement civique dans les pays européens [Avant-propos] (mai 1963)
64les*, Journée [p. 4] européenne des écoles, AEDE, Fondation européenne de la culture, et Centre européen de la culture* 40 . Cons
40 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
65péen de recherches nucléaires (CERN) à Genève, la Fondation européenne de la culture, à Genève également (aujourd’hui à Amsterdam
41 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
66 crée une banque, une compagnie d’assurances, une fondation pour les recherches économiques et sociales, des coopératives en Turq
42 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
67du [p. 249] tableau, calculé de 1901 — date de la fondation du prix — à 1960 114  : 1. Suisse 2,62 7. Royaume-Uni 0,67 2
43 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
68péen de Recherches nucléaires (CERN) à Genève, la Fondation européenne de la Culture, à Genève également (aujourd’hui à Amsterdam
44 1970, Le Cheminement des esprits. Préface. Cheminements
69 de la culture, à Genève, puis, née du Centre, la Fondation européenne, aujourd’hui présidée par S. A. R. le prince Bernhard des
45 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.4. Naissance d’une Fondation
70 [p. 34] Naissance d’une Fondation L’idée naquit en décembre 1952. Elle se précisa jusqu’à l’été 1953,
71rassembler autour d’un grand projet — celui d’une fondation à l’échelle européenne — des hommes qui s’étaient signalés dans leur
72i les tâches les plus urgentes, la création d’une Fondation européenne de la Culture serait de nature à modifier, par sa seule [p
73pour première tâche concrète la réalisation d’une Fondation européenne de la Culture. Celle-ci fut créée le 16 décembre 1954 au
74 Le baron van Zeeland étant nommé trésorier. La Fondation se transporta à Amsterdam en 1957. Dès l’automne 1955, S. A. R. le pr
46 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
75nse à ces deux problèmes nouveaux, d’une part des fondations et fonds (Genève, puis Amsterdam, Bruxelles, Strasbourg) qui se propo
76me le CERN) ou se sont détachées de lui (comme la Fondation européenne) conformément au plan initial. D’autres ont pris fin parce
47 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
77ue sur La culture et l’économie, organisée par la Fondation européenne de la culture en 1962, l’autre à l’École polytechnique uni
48 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.7. Pour une politique de la recherche
78 bien ce rôle que jouent en fait les plus grandes Fondations américaines, intermédiaires indispensables désormais entre le mécène
79tionaux — ministères, conseils de la recherche et fondations spécialisées — mais presque rien au plan européen. Le Marché Commun d
80 seraient fournis par le secteur privé (firmes et fondations) et par les Organisations européennes interétatiques. 3. Désignation,
81ont j’ai dit que les départements spécialisés des Fondations américaines peuvent donner une première idée — à repenser dans le con
49 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
82à se plaindre (en Occident du moins) : instituts, fondations, revues, éditeurs, bourses d’études, colloques, suffisent en général
50 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
83d’instituts, associations, maisons de l’Europe et fondations, qui se proposent tous et toutes de réveiller et d’entretenir le sent
51 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Au défi de l’Europe, la Suisse (31 juillet-1er août 1971)
84, les Habsbourg émigrés — ni l’anniversaire de la fondation d’un État ou de la signature d’une Constitution, car ces deux choses
52 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
85dustriels et savants européens, et appuyé par les fondations [p. 22] Volkswagen et Agnelli, s’est adressé en 1970 à un économiste
53 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
86 les obscurs complexes de préjugés murés dans les fondations de l’État-nation souverain ne sont pas dénoués, aucune planification
87 vaste salle décorée de fresques de la somptueuse Fondation Cini, j’ai introduit la séance par ces mots : [p. 40] Nous sommes ic
88ut pour ce siècle. Hier, dans ce beau décor de la Fondation Cini, on nous a parlé d’un fédéralisme plus problématique, plus empêt
89 mode intellectuelle. Sur quoi le président de la Fondation PEN Emergency Fund, le romancier hollandais A. den Doolaard, nous exp
54 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Avertissement
90ées. Le Centre européen de la culture remercie la Fondation européenne de la culture (Amsterdam) qui a rendu possible les réunion
55 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
91éen de recherches nucléaires (CERN) à Genève ; la Fondation européenne de la culture (FEC) à Amsterdam ; l’Association européenne
56 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
92es clandestins dans l’armée. Si bien que quand la Fondation Pro Helvetia a proposé que j’aille en Amérique pour un bref voyage fa
93upéry. En 1944, il reçoit un « fellowship » de la Fondation Bollingen qui lui permet d’écrire. [p. 13] Bien entendu, à New York,