1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1s épées 1 , son dernier livre, est consacrée à « fondre dans une unité supérieure » l’antinomie de l’esprit catholique et de
2 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
2nnais la Jeune fille de neige. On la sent prête à fondre de tendresse au premier regard. Mais non, trop bien élevée, elle se r
3 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
3nnais la Jeune fille de neige. On la sent prête à fondre de tendresse au premier regard. Mais non, trop bien élevée, elle se r
4 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
4n ! Cela donne à Phèdre un air de luxe fou : pour fondre ce bijou de platine d’une suprême élégance, la plus discrète, il a fa
5 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
5e, Bélial et Satan. Peu à peu, ces démons se sont fondus dans une entité collective : Satan, ou diabolos en grec, l’Accusateur
6 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
6ue nous pouvons l’imaginer d’un large fleuve d’or fondu »… O da quod jubes, domine ! 37 [p. 215] 66. Le Bleu du Ciel
7 1942, La Vie protestante, articles (1938–1978). Perspectives d’avenir du protestantisme (2 janvier 1942)
7spective où nos « ismes » disparaîtraient pour se fondre dans une Église plus vaste. S’il fallait que je dise en une phrase ce
8 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). La guerre est morte (5 septembre 1945)
8utiner pour les abattre ; que les classes vont se fondre, les frontières s’évanouir, les gangsters de tous ordres modérer leur
9 1946, Lettres sur la bombe atomique. 2. La guerre est morte
9utiner pour les abattre ; que les classes vont se fondre, les frontières s’évanouir, les gangsters de tous ordres modérer leur
10 1946, Lettres sur la bombe atomique. 15. L’État-nation
10ient quelque chose de précieux. Nous serions tous fondus dans un magma informe de races, de langues, de religions et de coutum
11 1947, Doctrine fabuleuse. 7. Angérone
11as au-delà de votre union. Ô silence des astres ! Fondues nos âmes ? Deux corps s’endorment dans leur paix, et l’être enfin com
12nent. Une étreinte qui s’égalerait à l’Infini. Se fondre en un seul être, mais que cet être accède ensuite au commerce de ses
12 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
13n n’a pas pour but d’effacer les diversités et de fondre toutes les nations en un seul bloc, mais, au contraire, de sauvegarde
13 1949, La Vie protestante, articles (1938–1978). Printemps de l’Europe (29 avril 1949)
14les frontières et les barrières entre nos peuples fondraient comme neige sous le soleil d’avril. Imaginez ce grand jardin de l’Eur
14 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
15ts leurs particularités. Nous ne voulons pas nous fondre dans le même moule ! Il serait aussi vain de vouloir unifier les Suis
16isse pourra, sans renier sa vocation profonde, se fondre en une Europe « helvétisée ». p. 160 44. Gottfried Keller (1819-
15 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe s’inscrit dans les faits [Introduction] (novembre 1956)
17tastrophe « qui n’a de nom dans aucune langue » a fondu sur un peuple européen. Fallait-il interrompre nos travaux ? Renvoyer
16 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
18 d’éditeurs.   1957. Réorganisation des Conseils, fondus en un seul Conseil de direction, avec deux commissions (finances et a
17 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
19ssait, à cette musique qui s’estompait, qui s’est fondue avec mon existence même, qui est devenue la clé de toutes les portes
18 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
20ssait, à cette musique qui s’estompait, qui s’est fondue avec mon existence même, qui est devenue la clé de toutes les portes
19 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
21ce : « un nirvâna prodigieux, où le moi entier se fondrait, s’abîmerait en extase, et garderait pourtant la volontaire conscienc
20 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
22tualisante est Prakriti), finalement dissociée et fondu dans le Soi : « Tu es Cela ». Le drame individuel est noyé dans le To
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
23l est agréable de vivre avec des frères et d’être fondu en un. » 61 Après cette utopie sublime de la Paix par l’Empire — b
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
24bares qui se précipitaient les uns sur les autres fondit avec impétuosité sur l’empire romain ; à peine les premiers étaient-i
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
25é le lien des peuples du Nord et du Midi ; elle a fondu, pour ainsi dire, dans une opinion commune des mœurs opposés ; et, ra
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.6. Goethe
26 les relations privées, et qui soient capables de fondre en un tour plus ou moins harmonieux les innombrables diversités indiv
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
27Unique Rome, dans laquelle tout serait dissous et fondu ; et, en lieu et place de cette copieuse histoire [p. 223] européenne
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
28 d’éloquence d’où l’on voit l’Europe elle-même se fondre dans l’immensité de l’humanité la plus moderne. Voici l’exorde : Que
29 Lorraine, l’Alsace, toutes nos provinces se sont fondues dans la France. Un jour viendra où il n’y aura plus d’autres champs d
30a Suisse fédéraliste, de faire l’Europe et de s’y fondre, accomplissant ainsi une vocation nationale, universelle ? Non, disen
31le sens de la civilisation présente consiste à se fondre en un seul ensemble où les parties se féconderont réciproquement ! 26
27 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
32ctualisante est Prakriti) finalement dissociée et fondue dans le Soi : « Tu es Cela ». Le drame individuel est noyé dans le To
28 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
33 Lorraine, l’Alsace, toutes nos provinces se sont fondues dans la France. Un jour viendra où il n’y aura plus d’autres champs d
29 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
34arer, jurer son pacte et se constituer. La Suisse fondrait alors en elle sa destinée, fidèle à son être profond, des origines à
30 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
35 dans les vallées centrales des Alpes. Tout cela, fondu dans le grand corps du Saint-Empire romain de nation germanique. À la
31 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
36 neutralité d’avoir échappé aux désastres qui ont fondu sur tous ses voisins : [p. 83] par deux fois, Lot le juste a été épar
32 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
37 talent d’exposition et d’une éloquence « à faire fondre le marbre », ainsi que le nota son collègue saint-gallois à Lucerne,
33 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
38ts leurs particularités. Nous ne voulons pas nous fondre dans le même moule ! Il serait aussi vain de vouloir unifier les Suis
34 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
39arer, jurer son Pacte et se constituer. La Suisse fondrait alors en elle sa destinée, fidèle à son être profond, des origines à
35 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
40 est d’effacer l’individu, la différence, de tout fondre dans l’Un sans distinction. Mais l’Occident, dès l’aube grecque, cher
36 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
41t n’ont cessé d’annoncer les catastrophes qui ont fondu de nos jours sur l’Europe : de Kierkegaard à Nietzsche et à Dostoïevs
37 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
42 est d’effacer l’individu, la différence, de tout fondre dans l’Un sans distinction. Mais l’Occident, dès l’aube grecque, cher
38 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
43 est d’effacer l’individu, la différence, de tout fondre dans l’Un sans distinction. Mais l’Occident, dès l’aube grecque, cher
39 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
44t n’ont cessé d’annoncer les catastrophes qui ont fondu de nos jours sur l’Europe : de Kierkegaard à Nietzsche et à Dostoïevs
40 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
45ter son eau potable de Norvège. Faudra-t-il faire fondre un iceberg pour abreuver Amsterdam et Leyden ? On étudie l’affaire tr
46hère — deux degrés suffiraient — capable de faire fondre les glaces du pôle Arctique — certains craignent déjà qu’elles ne gli
41 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
47l est agréable de vivre avec des frères et d’être fondu en un. »      Deux siècles et demi plus tard, le grand humaniste Æne
42 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Madame de Staël et « l’esprit européen » (été 1980)
48 aux tenants de l’union européenne, à savoir de « fondre nos nations dans on ne sait quel magma informe ». Mme de Staël conçoi
49é le lien des peuples du Nord et du Midi ; elle a fondu, pour ainsi dire, dans une opinion commune des mœurs opposées ; et, r
43 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
50 aussi [par le recrutement] se confronter puis se fondre dans une uniformisation sans cesse plus marquée de l’armée. Ce puissa