1 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
1sorte de violence aussi dans ces bains de silence forestier. Qui peut en calculer le bienfait d’énergie ? Les journées, même de v
2 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
2au, qui s’efface : la vieille Allemagne pieuse et forestière ressuscite à tous les foyers, et c’est encore la vie de ces foyers qu
3tions encore avec les étudiants, dans une auberge forestière. Des tyroliennes, et des chansons de la vieille France, dont ils étai
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
4 ni tour, ni mur, ni fort chastel ». Chez Orri le forestier, ils ont plusieurs rendez-vous clandestins. Mais les barons félons ve
4 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
5couvrir exactement. Le noyau primitif des cantons forestiers s’allie aux villes de Lucerne et Zurich ; puis conquiert avec l’aide
5 1950, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Europe unie et neutralité suisse (novembre-décembre 1950)
6étaient en somme des corporations ou coopératives forestières. Le pacte avait pour but de maintenir les libertés impériales acquise
6 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
7étuité » les trois petits peuples ou « communes » forestières, (Waldstätten) d’Uri, de Schwyz et d’Unterwald. Ce Pacte n’est à aucu
8Gothard. Uri, Schwyz et Unterwald, les « communes forestières » qui occupaient les approches de ce col, avaient tout à redouter d’u
9d, le fait social de l’existence des coopératives forestières, le fait économique des échanges nécessaires entre le Nord et le Sud,
10des bailliages. À la première ligue des « Cantons forestiers » renforcée par les villes, s’adjoignirent au cours des xive et xve
7 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
11uisse avec les Markgenossenschaften (corporations forestières ; traduit-on « à droite », coopératives dit-on « à gauche ») puis ave
8 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
12gner. Jivago s’adresse à Lara, dans leur retraite forestière : … Disons adieu à nos espoirs, disons-nous adieu l’un à l’autre. No
9 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
13gner. Jivago s’adresse à Lara, dans leur retraite forestière : … Disons adieu à nos espoirs, disons-nous adieu l’un à l’autre. No
10 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
14au surplus resserrer son emprise sur les communes forestières qui commandent les cols des Alpes, il serait enfin le maître et l’uni
15en signifie à peu près : coopératives ou communes forestières, associations des gens d’une vallée possédant la terre en indivision.
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
16On sait aujourd’hui que les chefs des communautés forestières recouraient aux services de greffiers et notaires [p. 42] qui venaien
12 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
17: ils sont nés de la lente agrégation de communes forestières et urbaines, et leurs frontières très compliquées traduisent une croi
13 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Au défi de l’Europe, la Suisse (31 juillet-1er août 1971)
18tre le pacte en latin conclu par trois « communes forestières » commandant les approches du Gothard. La Suisse n’est nullement née
14 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
19, entourées de prairies humanisées, puis de zones forestières plus ou moins sauvages, se verrait simplement inversée : les points s
15 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
20 en dix ans les deux tiers des emplois d’ouvriers forestiers ; — en France seule, dans les Postes, 150 000 emplois sont mis en cau
16 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
21urs voisins. C’est ainsi que les trois « communes forestières » (Waldstätten en allemand) d’Uri, Schwyz et Nidwald, qui commandent