1 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
1r des berges : un malaise montait dans l’air plus frais, avec l’odeur du limon. Nous marchions vers ces hauts arbres clairs,
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Bernard Barbey, La Maladère (février 1927)
2nt l’orage, le rose sombre d’une joue brûlante et fraîche dans le vent. Et dans la Maladère, un arbre coupé découvrant le manoi
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
3 L’eau est incolore, inodore et sans saveur. Mais fraîche. Ainsi, jusque dans votre mépris pour le pittoresque, vous témoignez
4 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
4s chauffeurs faisaient les cent pas dans la neige fraîche ou s’accoudaient à la banquette d’une boutique à « Würstel » où nous
5 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
5u-dessous de soi, et la basilique sur son rocher. Fraîches, sentant bon, avec des livres sur des divans aux riches couleurs, des
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
6lines pointues, rives basses, verdoyantes, toutes fraîches de musiquettes et de baigneuses ; quais de Balaton-Füred aux élégance
7 18. Les clefs perdues Il faudrait sortir à l’air frais, mais chaque porte est obstruée par un douanier, tant qu’à la fin on
7 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
8ffeurs battaient la semelle dans la neige [p. 49] fraîche ou s’accoudaient à la banquette d’un kiosque à « Würstel » où nous no
8 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
9u-dessous de soi, et la Basilique sur son rocher. Fraîches, sentant bon, avec des livres sur des divans aux riches couleurs, des
10ntues, rives [p. 106] basses, verdoyantes, toutes fraîches de musiquettes et de baigneuses ; quais de Balaton-Füred aux élégance
11iii Les clefs perdues Il faudrait sortir à l’air frais, mais chaque porte est obstruée par un douanier, tant qu’à la fin on
9 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
12es flèches, il ne tuerait qu’un songe. ») La nuit fraîche m’a réveillé. Mais tandis qu’ici j’écris, je me sens tout baigné enco
13 assez, à l’époque de ma mort, pour supporter ces frais ; à tout le moins, les mille marks que paie la Caisse de décès y [p. 
14. Un chaud soleil pénétrait dans la grande maison fraîche. [p. 158] Maintenant la journée commence, avec les pas de la servante
10 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
15e » que n’importe quel animal s’assure à moins de frais. Sinistre farce. Morale officielle de la Troisième République, de l’A
11 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
16 être consommé, dépourvu de fraîcheur et grevé de frais de transport. Après leur examen par les Chambres elles reviennent ell
12 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
17e » que n’importe quel animal s’assure à moins de frais. Sinistre farce. Morale officielle de la Troisième République, de l’A
13 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
18moralisation : 1° parce qu’ils satisfont à peu de frais les bourgeois paresseux, vaguement inquiets de se tenir au courant de
14 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
19, croyant ainsi rattraper le temps perdu à peu de frais. Ce sont des gants qui se retournent — sans devenir pour si peu des m
20e, l’affaire est bonne encore, et même à moindres frais. Laisser le monde aller son train selon ses lois, quitte à le suivre
15 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
21capitalisme et l’importance sans cesse accrue des frais généraux obligent l’éditeur à « sortir » chaque année un certain nomb
16 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
22res pour les navigateurs. L’autocar sent la marée fraîche. Des paysannes en coiffe, assises au fond, jacassent dans leur patois
17 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
23nnes sur les moyens de vivre en liberté, à peu de frais. Je dis quelques personnes : sont-elles si rares à désirer ce dont le
18 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une idée de Law (janvier 1937)
24manente, ne vaudrait-il pas mieux en épargner les frais et acheter l’armée ennemie, lorsque l’occasion s’en présenterait. Un
19 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
25ons matérielles. Tout cela doit entraîner de gros frais généraux, d’où les prix de détail fort élevés. Les étalages des bouti
26illuminées en plein midi, dans un parfum de sapin frais. « O Heil’ge Nacht ! », ô sainte nuit d’intimité, où de nouveau j’ent
20 1938, Esprit, articles (1932–1962). Revue des revues (septembre 1938)
27mais qu’il nous la ramène (sans calembour), aussi fraîche que lorsqu’il lui donna la main pour la première fois en 1888. C’est
21 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
28nt erre le regard ; vers l’Orient file le navire. Frais, le vent souffle vers la terre natale. Ô fille d’Irlande, où t’attard
22 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
29imer à cœur saoul, leur amour en demeure toujours frais, et que leurs enfants en viennent plus robustes. » 11 La chevalerie
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
30manente, ne vaudrait-il pas mieux en épargner les frais et acheter l’armée ennemie, lorsque l’occasion s’en présenterait. Un
24 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
31». Mais dites : « Nous voulons des fonctionnaires frais et dispos, capables d’imagination, détestant les complications admini
25 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
32 des sciences et des sociologies établit à grands frais l’évidence du désespoir : l’homme moderne a perdu le « chemin ». Je
26 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
33 entière dans soixante-quatorze journaux du pays. Frais payés sur les 50.000 francs que nous a remis le capitaine X. : tout c
27 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
34t du maniement des passions. L’Espagne a fait les frais d’une expérience combinée dans ses moindres détails par Ribbentrop, C
35sée de grilles et de cactus quand on arrive, mais fraîche et gaie à l’intérieur de ses courettes et de ses chambres blanchies à
28 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
36e à droite, de droite à gauche, une lente caresse fraîche. Je suis seul, en vacance pure. Et pourquoi ne point accepter cette a
29 1946, Lettres sur la bombe atomique. 17. La fin du monde
37 24 décembre 1945. Voulez-vous une nouvelle toute fraîche ? La fin du monde pourrait bien se produire avant la fin de l’an proc
38rutin très secret, avait voté que l’on arrête les frais ; et tous ces fous ne feraient en somme qu’exécuter la volonté commun
30 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
39rutin très secret, avait voté que l’on arrête les frais ; et tous ces fous ne feraient en somme qu’exécuter la volonté commun
31 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Une bureaucratie sans ronds-de-cuir (23 mai 1946)
40 détroit des Délais ou la mer des Paperasses, aux frais de l’État qui payera l’assurance. Et c’est la sagesse politique, au s
32 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
41n de rejoindre plus vite que l’Europe, à moindres frais, le modèle stalinien. Cette absence d’opposition réelle, ce manque de
42 Détroit des Délais ou la Mer des Paperasses, aux frais de l’État qui paiera l’assurance. Et c’est la sagesse politique, au s
33 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
43ir et d’imposer un génie neuf, que de couvrir ses frais généraux… Dans ces conditions, si quelque grand écrivain se voit refu
34 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
44nullement l’intention de nous entretenir à grands frais comme des malades de luxe, ingrats et susceptibles. Elle cherche à no
35 1948, Suite neuchâteloise. VII
45aux sous la brume légère, tout était si pur et si frais qu’il semblait que le monde venait de s’éveiller, luisant et neuf, de
36 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
46aux sous la brume légère, tout était si pur et si frais qu’il semblait que le monde venait de s’éveiller, luisant et neuf, de
37 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
47de pétales de fleurs emplissant des corbeilles si fraîches à voir. Dans la fournaise d’une petite place, vers midi, j’hésitais e
48train d’admirer des jonquilles, rapportées toutes fraîches de son pays natal. Il est entré sans bruit, d’un pas rapide. Un peu v
38 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
49ntiques traditions, mais on refuse d’en payer les frais courants ; l’Américain se demande si l’on y croit vraiment… (J’écris
39 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
50t de manifestes. (Bien d’autres le font, à grands frais, au risque de lasser les meilleures volontés.) Nous avons attendu qu’
40 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
51ntiques traditions, mais on refuse d’en payer les frais courants ; l’Américain se demande si l’on y croit vraiment… (J’écris
41 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
52tique, ne fût-ce qu’en évitant les retards et les frais des grandes machines bureaucratiques. p. 3 h. « À propos de l
42 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Conférence de compositeurs, critiques musicaux et exécutants (décembre 1952-janvier 1953)
53talienne). D’après ces derniers accords, tous les frais d’exécution (concerts, solistes, enregistrement) seraient à la charge
43 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
54de en cas de besoin, de la défendre à ses propres frais contre les entreprises de ses ennemis, et de venger sa querelle, prêt
44 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
55ommune politique, qui englobe les agrégés de plus fraîche date. Seuls les « bourgeois » ont droit à l’administration et à la ré
45 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
56ton, la laine ; d’autre part, sur celles dont les frais de transport étaient minimes par rapport à la valeur intrinsèque : la
46 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
57manuels et le matériel scolaire sont fournis sans frais aux élèves. Ce régime n’est rendu praticable, dans les cantons pauvre
47 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
58res sur les tyrans, dont d’autres pays firent les frais. C’est oublier que la volonté de neutralité s’accorde en Suisse avec
48 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
59 sera passé : il me faudra une demoiselle au sang frais pour me rajeunir. » Et Kierkegaard ajoute, en commentant ce récit : «
49 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
60tique, ne fût-ce qu’en évitant les retards et les frais des grandes machines bureaucratiques. p. 74 h. « À propos de la
50 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
61era partiellement atteint par la Russie, à peu de frais. Ceux des Européens qui partageaient le point de vue de M. Vychinski,
51 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
62 le prolétariat industriel, qui a subi tous les « frais humains » de l’opération dès ses débuts 37 . Pour ceux qui en ont tir
52 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
63 le prolétariat industriel, qui a subi tous les « frais humains » de l’opération dès ses débuts 75 . Pour ceux qui en ont tir
53 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
64sent l’entretien d’équipes d’intellectuels et des frais d’administration. Et nous voyons que le mécénat privé n’y peut suffir
54 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
65régulier. Inutile d’insister, au surplus, sur les frais accrus et la multiplication des efforts qu’entraînerait ce régime de
66cessives. [p. 29] On aurait ainsi, pour moins de frais, une plus grande efficacité, et un staff permanent. Ce staff permanen
55 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
67rait plus condamnée, mais simplement soignée, aux frais de la Sécurité sociale. Quel génie saura-t-il déjouer ce plan d’aseps
56 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
68rait plus condamnée, mais simplement soignée, aux frais de la Sécurité Sociale. Quel génie saura-t-il déjouer ce plan d’aseps
57 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
69era passé : il me faudra une » demoiselle au sang frais pour me rajeunir. » Et [p. 90] Kierkegaard ajoute, en commentant ce r
58 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
70urtant fausse. C’est l’âme de Gide qui a fait les frais de sa ruse vitale. Il faut s’entendre, évidemment, sur ce mot d’âme.
59 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
71ité, envoyer immédiatement des ambassadeurs à nos frais communs et sans même en être requise par notre collègue attaqué, pour
60 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
72u Jugement & des Réglemens il payera même les frais de la Guerre, & le Païs qui sera conquis sur lui lors de la suspe
73s & les Associez de l’Union contribueront aux frais de la Société, & aux subsides pour la sûreté à proportion chacun
61 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
74Angleterre, de bel air en France, fine en Italie, fraîche en Allemagne, précieuse en Suède, affable en Pologne, molle en Grèce
62 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
75 devrait même les encourager et faire voyager aux frais de l’État savants et artistes. 153 Il est évident que dans une nati
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
76ux-mêmes, ne suivent pas ? Paris en sera pour ses frais… La fédération devient ainsi le salut du peuple : car elle le sauve à
64 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
77ent [p. 42] anglais fut telle qu’il paya même les frais de transport, tandis que d’autres dépenses (experts polonais) furent
65 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
78travailler et neutres à jamais. On arrêterait les frais de l’Histoire, une fois les mirages payés. On mettrait le pays sur la
79rions dénaturer. Trois décis d’un petit vin blanc frais de Lavaux ou de Tourbillon, et une assiette de [p. 16] viande des Gri
66 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
80e en cas de besoin, de la défendre, à ses propres frais, contre les entreprises de ses ennemis, et de venger sa querelle, prê
67 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
81 politique, qui englobe aussi les agrégés de plus fraîche date. Seuls les « bourgeois » ont droit à l’administration et à la ré
82e communes complémentaires, qui partageraient les frais de certains services trop chers et n’en seraient que plus libres de v
68 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
83ton, la laine ; d’autre part, sur celles dont les frais de transport étaient minimes par rapport à la valeur intrinsèque : la
84t même propret. Mais cette réputation, qui est de fraîche date, elle la doit en partie à son électrification : cuisines astiqué
69 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
85lus rapide qu’en France, et point de péages : les frais de construction et d’entretien seront couverts par des augmentations
70 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
86s si bien réglés ? Et comment retrouver la vision fraîche, le pouvoir [p. 176] d’étonnements, et cette distance surtout, qui ex
71 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
87travailler et neutres à jamais. On arrêterait les frais de l’Histoire, une fois les Mirages payés. On mettrait le pays sur la
88ter grand-chose. Trois décis d’un petit vin blanc frais de Lavaux ou de Tourbillon et une assiette de viande des Grisons en f
72 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
89te presbyte ? Tenez, je vous donne celle-là toute fraîche, une théorie-minute qui me vient à l’instant : les presbytes sont mal
73 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jean Paulhan (19-20 octobre 1968)
90i nous en restitue mieux que l’idée : la présence fraîche et vivace. p. 28 ac. « Jean Paulhan », Gazette de Lausanne (su
74 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
91fin, les temples d’Abou Simbel, déplacés à grands frais sur une falaise élevée, sont érodés par les vents de sable, rongés pa
75 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
92es beaux objets et en user, mais sans payer leurs frais d’investissement humain, le travail de nos masses ouvrières, de nos s
76 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Témoignage sur Bernard Barbey (7-8 février 1970)
93nt l’orage, le rose sombre d’une joue brûlante et fraîche dans le vent. Dans La Maladère un arbre coupé découvrant le manoir pe
77 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
94olution dont la gauche comme la droite feront les frais.   c) « Garder le contact avec les masses », dites-vous. Vous ne croy
78 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
95qu’à 30 % dans le pays voisin, sous prétexte de « frais de distribution ». 6. Presse, mass media, écoles, font peu ou rien po
79 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
96fin, les temples d’Abou Simbel, déplacés à grands frais sur une falaise élevée, sont érodés par les vents de sable, rongés pa
80 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
97o, fort bien installés techniquement, et à peu de frais, dans une trentaine de villes de 15 000 à 80 000 habitants, permetten
81 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
98olution dont la gauche comme la droite feront les frais. c) « Mais où est la lutte des classes dans tout cela ? » me disent
82 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
99rait-il pas moyen d’atteindre nos buts à moindres frais ? Ou d’utiliser de manière plus efficace ce que nous avons ? » 19 À
100upportables. Ce qui revient à faire supporter les frais de la pollution par ses victimes réelles ou potentielles, c’est-à-dir
101il ne faut pas indisposer. Au [p. 102] reste, les frais de récupération de lacs, de fleuves, de littoraux déjà fortement comp
83 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
102e loisir profond des Bienheureux, vers une patrie fraîche et riante où la [p. 240] ruse, l’astuce et l’effort épuisants s’étein
84 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
103er à la télé », ce qui est facile, mais aussi des frais de voyage, ce qui l’est moins. Nous vivions l’époque héroïque des gen