1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1 à moins. — « Je ne puis pas parler de lui, ici à Francfort, écrivait Bettina, car aussitôt l’on se met à raconter les choses les
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
2 à moins. — « Je ne puis pas parler de lui, ici à Francfort, écrivait Bettina, car aussitôt l’on se met à raconter les choses les
3 1932, Présence, articles (1932–1946). Cause commune (avril-juin 1932)
3rait en vain la moindre nourriture. Le congrès de Francfort 9 organisé par Plans a révélé cette unité fondamentale que créent en
4 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
4 a souvent rappelé l’amitié du jeune bourgeois de Francfort et de la sage et très fervente Mlle de Klettenberg. Mais bien plus qu
5nt d’utilité. En ce jour de février 1932, dans ce Francfort en proie au Carnaval et à l’angoisse, ce n’est pas moi qui pose la qu
5 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
6de féliciter la Chambre des Communes. (Gazette de Francfort, du 31 juillet). On dirait une « histoire idiote ». Tout y est faux.
6 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
7 [p. 17] Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936) q Un témoin de nos amis nous envoie ces
7 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
8 qui prime tout, à leur estime… Février 1936 À Francfort pour le Carnaval. — En 1932, à cette époque, j’écrivais à la fin d’un
9nt d’utilité. En ce jour de février 1932, dans ce Francfort en proie au Carnaval et à l’angoisse, ce n’est pas moi qui pose la qu
8 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
10 a souvent rappelé l’amitié du jeune bourgeois de Francfort et de la sage et très fervente Mlle de Klettenberg. Mais bien plus qu
11nt d’utilité. En ce jour de février 1932, dans ce Francfort en proie au Carnaval et à l’angoisse, ce n’est pas moi qui pose la qu
9 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
12ffrit à dix-huit ans fut guérie par un médecin de Francfort qui se vantait de connaître les remèdes des alchimistes. Tel est peut
10 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pool européen d’éditeurs (février 1958)
13 Aguado (Madrid), Plon (Paris), Ullstein (Berlin, Francfort et Vienne), Weidenfeld & Nicolson (Londres). Elle discuta les ter
11 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Editeuropa (septembre 1959)
14ïncidait avec la Foire internationale du Livre, à Francfort : « … choisir d’un commun accord et publier simultanément des ouvrage
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
15etz, Luxembourg, Nancy, Cologne, Mayence, Trêves, Francfort, Würzbourg, Heidelberg, Spire, Worms, Strasbourg, Bâle et Besançon. O
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
16ms de Charlemagne, lorsqu’il tenait le Concile de Francfort ; et de renoncer à tous Conciles tenus depuis, qui ne sauroient passe
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
17(Il la dirigeait de Paris, mais elle paraissait à Francfort.) Il y développa les mêmes idées générales qui font de sa Philosophie
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
18 qu’un Parlement fédéral allemand se réunissait à Francfort, et que Milan, Budapest et Varsovie se soulevaient, l’on put croire p
16 1963, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Mais qui est donc Denis de Rougemont (7 novembre 1963)
19. En 1935, il est nommé lecteur à l’Université de Francfort et séjournera un an en Allemagne hitlérienne. — Je me trouvais sans a
17 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
20e Prix de la paix, décerné à la Foire du livre de Francfort. L’Allemagne enfin le redécouvre. Qui va le traduire en français ?)
18 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
21ne première ébauche de l’Europe. Mais il excluait Francfort, Copenhague, Amsterdam. Spengler tient que l’Europe débute avec le Sa
19 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
22 chômage, et j’y ai ajouté une première partie, à Francfort, sous l’œil des nazis, comme le raconte mon Journal d’Allemagne. J’av
20 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
23recte, exagérément « dialectique » a . L’École de Francfort, freudo-marxiste (Adorno, Horkheimer, Habermas, Marcuse), n’est certe
21 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
24ançaises et allemandes, qui s’était tenue dans un Francfort « en proie au carnaval et à l’angoisse », je parlais du « dernier car
25 : religio, lien renoué. Au sortir du discours de Francfort que j’entends et subis en 1936, j’écris ceci : « Je me croyais à un m
22 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
26is voir un peu plus tard défiler dans les rues de Francfort étaient portés par des [p. 209] hommes aux chemises brunes qui chanta
23 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
27e totalitaire, je vivais dans son environnement à Francfort où j’avais accepté un poste de lecteur à l’Université. Le 11 mars 193
28les victimes de demain… C’est à mon expérience de Francfort que je ne cesse de ramener ma réflexion sur le concret de l’appel com
24 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
29les de s’unir : “Pourquoi irions-nous mourir pour Francfort ou Düsseldorf, alors que les Européens ne feraient pas grand-chose po
25 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
30e et Gide puis Jean Paulhan ; Die Neue Rundschau (Francfort) de Thomas Mann ; La Revue de Genève de Robert de Traz, qui publie
26 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
31ongrès des jeunesses révolutionnaires d’Europe, à Francfort, en 1932. Nos liens d’amitié et d’action étaient étroits. Lors d’une