1 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
1ourir ? » — Il y a des gens qui ont le sens de la gaffe, et le sort, je le crains, a voulu que j’en fusse. [p. 160] Mais Nico
2 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
2 » Mais il n’a pas l’air de comprendre. Où est la gaffe ?   Parents et enfants. — Déjeuner chez un avocat. Madame se plaint 
3 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
3s ? » Intimidés, conscients d’avoir fait quelques gaffes à la Patton, les Américains donnent des signes de leur envie de s’en
4 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
4ils ? Intimidés, conscients d’avoir fait quelques gaffes à la Patton, les Américains donnent des signes de leur envie de s’en
5 1957, Preuves, articles (1951–1968). L’échéance de septembre (septembre 1957)
5elle prospère ou se ruine à force de corriger ses gaffes par des massacres, ses crimes par des slogans, et ses déficits par de
6 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
6 leurs presses, qui entretiennent le tohu-bohu de gaffes parfois tragiques, d’actions désordonnées, d’imprévoyances et d’humil
7 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
7i est celle des actes involontaires, irréparables gaffes ou métaphores géniales : je n’y puis rien, mais j’en donnerai quelque